Semaine filles et BD 4 : Princesse Sara

Si vous avez entre 9 et 12 ans, demandez donc à vos parents s’ils connaissent Princesse Sara. Chez certains, cela éveillera quelques lointains souvenirs alors que d’autres se rappelleront parfaitement de cette série d’animation japonaise qui a été diffusée pour la première fois à la télévision française en 1987. La BD Princesse Sara que nous vous présentons aujourd’hui n’est pas issue du dessin animé. C’est une adaptation du roman écrit par l’anglaise Frances H. Burnett au début du 20ème siècle. 

Sara Crew est une fillette de onze ans ayant toujours vécu aux Indes. Son père, riche créateur d’automates, décide de l’envoyer à Londres dans un pensionnat de jeunes filles pour parfaire son éducation. Elle se lie rapidement d’amitié avec Lottie, Ermengarde et surtout Becky, la petite bonne. Sara fait l’admiration de toutes les autres pensionnaires pour son élégance, sa beauté, son intelligence et sa gentillesse.

Seules Lavinia et Miss Minchin, la directrice, jalousent celle que toutes considèrent comme une princesse.
Aux Indes, Monsieur Crew investit toute sa fortune dans une mystérieuse mine de diamants qui ne tardera pas à se révéler être une arnaque.

Le jour de ses 12 ans, alors que Sara fait une somptueuse fête pour son anniversaire, tout bascule, son père meurt du paludisme laissant sa fille dans la misère. Que va devenir Sara ?

Les dessins de Nora Moretti, très influencés par le courant manga-Disney en vogue actuellement, sont magnifiques, tant dans la couleur que le traitement des corps (en particulier les yeux). La précision quasi documentaire des costumes (superbes robes à crinoline !) et des décors intérieurs contribue à l’immersion totale du lecteur dans le Londres de l’époque Victorienne.

L’introduction des automates accentue cette recherche de modernité qui ne manquera pas de séduire les jeunes lectrices. Elles seront certainement nombreuses à attendre avec impatience la suite des aventures de Sara.

Princesse Sara T1 : Pour une mine de diamants, d’A. Alwett et N. Moretti, Soleil, 2009.
48 pages. 12,90 euros.
Dès 9 ans.

 

 

Category: BD  Tags: ,
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>