Collection Mille bulles : des BD au format poche à tout petit prix

 
 
 
L’école des loisirs, en partenariat avec quelques-uns des plus grands éditeurs de bandes dessinées (Casterman, Dargaud, Dupuis, Lombard…) à créé la collection Mille Bulles pour proposer le meilleur de la BD jeunesse au format poche. L’objectif est double : rendre accessible dans les espaces jeunesse des librairies des titres qui ont parfois du mal à exister dans les rayons BD et profiter de l’image de L’école des loisirs auprès des enseignants pour faire rentrer la bande dessinée dans les classes.

Autre argument non négligeable, le prix unique de 5,90 euros, soit presque deux fois moins cher qu’une BD grand format cartonnée classique.

 
Petit tour d’horizon des titres destinés aux 9-12 ans.

 

 

  

Ludo T1 : tranches de quartier, de Bailly, Mathy et Lapière

Ludo est un gamin malicieux passionné par les aventures de l’inspecteur Castar, un héros de bande dessinée qu’il prend pour modèle. Soucieux de réparer les injustices, il affronte bille en tête les petits tracas du quotidien et cherche constamment à aider les habitants de son quartier.
Une BD classique pour les plus jeunes (8-9 ans) qui pêche cependant par une qualité de dessin assez moyenne.     
  
 

 

Max et Zoé T4 : la grosse bêtise, d’Étienne Davodeau et Joub
 
Max et Zoé sont un frère et une sœur qui ont le chic pour s’embarquer dans des aventures trépidantes. L’originalité de la série réside dans le fait que les véhicules et les animaux sont doués de parole et discutent naturellement avec les deux enfants. Ce 4ème épisode emmène Max et Zoé dans le Jura en plein hiver. Ils viennent passer quelques jours chez leur mère et profitent des conditions climatiques pour faire les quatre cents coups. Seulement voilà : une petite bêtise peut vite prendre des proportions considérables…
Une histoire toute simple qui permet de réfléchir à la notion de culpabilité et surtout à la difficulté de reconnaître ses torts. Idéal pour lancer un débat dans la classe. 

 

Étoile le petit cirque, de Rascal et Peter Elliott
Comme chaque soir, la représentation du Petit cirque s’est achevée sous les bravos du public. Comme chaque soir, pendant que tout le monde démonte le chapiteau, le clown Zingaro passe entre les bancs et récupère les objets oubliés par les spectateurs. Mais ce soir-là, il découvre un objet bien particulier : un nouveau-né dans une caisse à savon. Ce bébé abandonné, adopté à l’unanimité par les membres de la troupe, va bouleverser la vie du Petit Cirque.
Le texte onirique et très littéraire de Rascal est magistralement mis en images par Peter Elliott. Un univers à la Tim Burton, tendre, drôle et envoutant.

 

 

Le vieil homme ou le serpent, de Toni et Slade Morrisson, Pascal Lemaître
 
Dans les bayous de Louisiane, un vieil homme découvre un serpent coincé sous la roue de son camion. D’abord méfiant, il libère l’animal et l’emmène chez lui pour le soigner. Le serpent a promis qu’il ne le mordrait pas. Mais peut-on faire confiance à un tel animal ? Toni Morison, prix Nobel de littérature en 1993, réinterprète avec bonheur la fable d’Ésope Le laboureur et le serpent. Idéal pour se poser quelques questions essentielles sur l’amitié, la trahison et l’importance de réfléchir avant d’agir.

Collection Mille bulles, L’école des loisirs, 2010.  5,90 euros. A partir de 8 ans.

 

Category: BD  Tags: , , , , ,
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>