Comment j’ai connu papa

Ava vit avec sa mère, Hélène, infirmière de nuit à l’hôpital et très fatiguée par ses nuits de garde. Heureusement, il y a Joséfa, la tata…
« Avec Joséfa, rien n’est grave, on s’en sortira toujours et la vie est belle. Je l’adore. Elle a longtemps vécu avec nous quand elle faisait les Beaux-Arts. C’est un peu notre fée. »
Ava, la veille de ses dix ans, interroge de nouveau Joséfa sur son papa, qu’elle ne connaît pas et supposé s’être exilé en Australie. Et là, Joséfa crache le morceau. Ava apprend que son père habite non loin d’elle, dans un autre quartier de Paris, que cette histoire de conte australien avec un méchant, est inventée de toutes pièces et que son papa Antoine, avait toujours été là, à veiller sur elle, à distance… Joséfa lui sort des tonnes de courrier du placard et lui apprend que son doudou Rhinocéros, vient aussi de lui.
Alors, Ava décide de lui écrire une lettre…


Un texte bien écrit et emballant de pétillance et d’humour, dans lequel on entre de plein fouet dans le monde des adultes. Et tout est dit. Ava en veut à sa mère de l’avoir privé de son père, cette mère qu’elle semble un peu porter et en même temps, elle la comprend. Elle pense à ses larmes. Mais l’espoir guette et une fois encore, la vie reprend le dessus. Reste à démêler le fil des questions et des « pourquoi » pour mieux comprendre…
Comment j’ai connu papa de Séverine Vidal, Éditions Le Rouergue, 2010.
74 pages. 6€50. Dès 8 ans.

 

  

 


 

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>