Le petit Gus en grandes vacances

Pour Gus, le CM2, c’est fini. Mais en attendant « la merdouille du collège », il y a les vacances. Direction la Bretagne et la maison de grand père avec papa, maman, Delphine la grande sœur (15 ans) et Romain le grand frère (18 ans). Chez Papy, l’ambiance est souvent tendue et les chamailleries familiales sont légions. Heureusement, il y a le cousin Elliot. Avec lui, Gus est certain de s’amuser et de faire les quatre cent coups.

En observateur ironique et sans langue de bois, Gus dresse un tableau cataclysmique de son environnement. Personne n’échappe à son regard acéré. Le gamin se moque du nouveau copain de sa sœur (un rasta dont les dreadlocks ressemblent « à des bâtons de réglisse qu’on a mâchouillé pendant une semaine »), du voisin de papy ou encore des « feesenozes » où les parents se ridiculisent en dansant comme des ringards. Il dénonce aussi les algues vertes, l’inhumaine corvée du cahier de vacances et la pêche à la crevette à pied avec papa, une tradition à laquelle il aimerait bien pouvoir se soustraire.

Le futur collégien déroule les tranches de vie en ricanant. Une sorte de journal intime à la fois acide et truculent. Les amoureux du langage châtié peuvent passer leur chemin. Gus parle comme beaucoup d’enfants de son âge et il ne fait pas dans la dentelle. Un recueil très drôle, très politiquement incorrect, qui ravira les amateurs d’humour tendance poil à gratter. Un bon rafraîchissement estival à déguster avant que les vacances se terminent.

Le petit Gus en grandes vacances, de Claudine Desmarteau, Albin Michel, 2011.
156 pages. 12,90 euros. Dès 10 ans.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>