Geronimo Stilton T1 : La découverte de l’Amérique

Geronimo Stilton, directeur de « L’écho des rongeurs », est appelé par son ami le professeur Volt pour contrecarrer les plans des chats pirates. Ces derniers ont remonté le temps pour modifier l’histoire afin de devenir les découvreurs de l’Amérique à la place de Christophe Colomb. Grâce au ratonautilus inventé par Volt, Geronimo, sa sœur Téa, son cousin Traquenard, son neveu Benjamin et la petite Pandora voyagent à leur tour à travers les siècles. Ils se retrouvent dans l’Espagne de 1492, à Palos, ville portuaire d’où est partie l’expédition de Colomb. En ce début du mois d’août, Geronimo et ses compères se font engager sur la Santa Maria du grand explorateur. Leur but est de démasquer les chats pirates qui, déguisés en rats, se sont introduits à bord afin de prendre les commandes du navire.

Cette transposition de l’univers romanesque de Geronimo Stilton en BD ne brille pas par son originalité. Tout cela semble en effet fort inspiré des aventures du Picsou de Carl Barks. Un inventeur génial, un héros aidé par son neveu et ses cousins, des méchants qui ont tout Rapetou, bref, c’est une grande impression de déjà vu qui prédomine.

Le dessin n’a pour sa part rien de folichon. Un travail de studio sans âme et très lisse qui ressemble aux productions stéréotypées que l’on retrouve souvent dans les magazines Disney. Et ce ne sont les couleurs criardes dignes d’un dessin animé qui relèvent le niveau. 

Seul point réellement positif, les informations historiques disséminées au fil du scénario. Ce petit ajout pédagogique éclairera les petits lecteurs peu au fait de la véritable aventure vécue par Christophe Colomb et ses hommes. Au final, cette première aventure de Geronimo Stilton en BD pourra convenir aux amateurs des romans qui retrouveront avec plaisir leur journaliste préféré dans un environnement plus « visuel ». Pour le reste, c’est tout de même un peu léger.

Geronimo Stilton T1 : La découverte de l’Amérique, Éditions Glénat, 2011.
48 pages. 9,95 euros. Dès 8 ans.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
3 Responses
  1. Mango dit :

    Espérons que cette BD saura plaire aux jeunes auxquels elle est destinée. 

  2. Noukette dit :

    Bon, la série a ses fans, et les romans ont l'air de tenir la route… Ca n'a pas l'air d'être le cas de l'adaptation BD, dommage !

  3. Dolly dit :

    Les jeunes aiment beaucoup, mais il est vrai que pour nous il n'y a rien de novateur. Je suis d'accord avec toi pour la ressemblance avec Picsou.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>