Rien de plus précieux que le repos

Sud des Etats-Unis, 1863. Tommy et ses onze congénères sont esclaves sur la plantation de Stanley Patterson. Une vie impossible faite de travail harassant et de privations. Chaque matin, Stanley les sort de leur enclos et les laisse une heure ou deux dans un pré avant que le contremaître ne les emmène dans les champs de coton. Au pré, les règles à respecter sont strictes : Toujours se tenir debout ; Laisser une distance d’au moins un mètre entre chaque esclave ; Rester muet ; Ne rien prendre dans les mains ; Garder les pieds liés.

Un jour, un chou apparaît dans le pré. Par réflexe, Tommy donne un coup de pied dedans et l’un de ses camarades lui renvoie. Pour le maître, les « nègres » ne sont pas autorisés à jouer. Mais son frère lui propose au contraire de profiter des capacités « footballistiques » des esclaves en organisant un match au cours duquel des paris pourront être engagés entre esclavagistes de la région. Le premier match se déroule sans problème, l’équipe de Tommy gagnant facilement pour le plus grand plaisir de Patterson. Mais lors d’une seconde rencontre, Tommy et les siens s’inclinent. Fou de rage, le maître fouette son esclave avec une chaîne. En voyant l’état de leur camarade après la terrible punition, ses compagnons d’infortune décident de se révolter, quitte à y laisser la vie…

Pour son premier roman, Yamina Benahmed Daho frappe fort. Une fable philosophique où il est question d’entraide, de dignité et de liberté. Certaines scènes pourront heurter quelques sensibilités mais la violence n’est ici jamais gratuite. Voila un texte ambitieux à la construction imparable qui ne pourra laisser aucun lecteur indifférent, qu’il soit petit ou grand.

Rien de plus précieux que le repos, de Yamina Benahmed Daho.
Hélium, 2011. 92 pages. 9,90 euros. Dès 10 ans.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response
  1. [...] chirurgien militaire, Cooks Woolridge, décide de retrouver la compagnie des hommes.   Notre avis sur ce titre       Férey, Caryl. L'Afrikaner de Gordon's Bay. Syros jeunesse, [...]

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>