Les aventures de Huckleberry Finn

Parce qu’il veut échapper à son père violent et alcoolique, Huckleberry Finn se fait passer pour mort. En rencontrant Jim, un esclave en fuite, il ne se doute pas qu’il s’apprête à vivre de grandes aventures au fil du Mississipi. Pour les deux nouveaux amis, la liberté n’a pas de prix. Et tant pis s’il faut affronter des voleurs, passer quelques temps dans une famille d’excités de la gâchette ou accompagner une troupe de théâtre ambulant peu orthodoxe. Heureusement, Huck est un sacré débrouillard doublé d’un fieffé menteur. Des qualités indispensables pour survivre dans un environnement aussi hostile.
  
Publié en Italie en 1977, Les aventures de Huckleberry Finn est une œuvre de jeunesse de Mattotti. Un travail de commande qui lui a permis de payer les factures au début de sa carrière. Surtout, il a découvert avec cette adaptation un texte considéré par beaucoup comme le premier roman américain moderne. La structure « On the road » est parfaitement rendue. Bien sûr, il a fallu supprimer de nombreux épisodes du voyage de Huck et de Jim pour respecter le nombre de pages prévues par l’éditeur, mais l’esprit aventureux qui traverse l’œuvre de Mark Twain est fidèlement respecté. Publié à l’origine en noir et blanc sur des planches de en quatre bandes, l’album profite de la réédition en français pour être colorisé et redécoupé dans un format à l’italienne qui donne plus de profondeur à l’ensemble.

Le dessin du Mattotti débutant n’a rien à voir avec ce qu’il propose aujourd’hui. Le trait est à la fois souple et épais. Ces personnages portent la barbe hirsute, les longs imperméables, les pantalons sans formes et les bottes crottées que l’on retrouve au cinéma dans les westerns spaghetti. Le sud profond qu’il décrit est poisseux et sale,  peuplé d’arnaqueurs, de racistes et de bagarreurs. 
  
Grâce au scénario fidèle de Tettamanti et au graphisme élastique de Mattotti, l’occasion est belle pour les jeunes lecteurs de se laisser happer par cette aventure au long cours où la liberté n’est pas un vain mot. Une adaptation franchement réussie.


Les aventures de Huckleberry Finn, de Lorenzo Mattotti et Antonio Tettamanti.
Éditions Gallimard, 2011. 128 pages. 20 euros. Dès 10 ans.

 

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
4 Responses
  1. Eloo dit :

    Merci pour cette sympatique présentation… Cette BD est une jolie découverte! :)

  2. Yaneck dit :

    Graphiquement ça me tente. Là, on sent une adaptation BD qui apporte quelque chose.
    Cette semaine, je chronique Tom Sawyer en bd, moi

  3. Noukette dit :

    Effectivement, ça a l'air très réussi ! Je note !

  4. cc dit :

    cette BD est "classée" dans notre rayon adulte…ce qui veut dire "chez nous" accessible aux plu grand nombre…
     

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>