Ô corbeau

Jo le corbeau vit seul sous un saule pleureur. Et tous les soirs, il pleure. En chœur, l’arbre et l’oiseau pleurent. Jo le corbeau se désespère parce qu’il ne sait pas chanter et que celle pour qui bat son cœur, la belle Paloma, cantatrice de son état, ne l’aimera jamais. Un beau jour, s’en est trop. Jo décide de partir. Il quitte son saule et s’enfuit. Il arrive alors dans un endroit étrange, blanc comme le plumage de sa colombe, le pôle nord. Épuisé et transi, à bout de forces, il aperçoit un immense igloo, la Taverne de l’Empereur…

Un album poétique sous forme d’hommage à l’amour et au chant de l’amour. Marcus Malte nous parle de pleurs, de solitude et de frustration parce qu’après tout, amour et douleur sont parfois synonymes. L’album est construit sur une alternance de doubles pages de texte et de doubles pages entièrement illustrées. Les mots et les images semblent se répondre constamment pour former au final une parfaite harmonie. A noter que la conclusion de l’histoire est magnifique.

Un superbe ouvrage !
 
Ô corbeau de Marcus Malte, (ill. Rémi Saillard), Syros, 2010.
40 pages. 17,00 €. A partir de 7-8 ans.
 
 
 
 
 
 

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>