Le faux détective

En relevant par hasard le numéro d’immatriculation d’une voiture recherchée par la police, Jo Bical, 12 ans, sent naître en lui une vocation pour le métier de détective privé. Et comme un privé digne de ce nom se doit de posséder son propre bureau, le garçon décide de s’installer dans une usine désaffectée. Problème, il n’est pas le seul à fréquenter les lieux et sa présence semble déranger au plus haut point de dangereux caïds… 

Romain Slocombe excelle à installer des ambiances où la tension grimpe un peu plus à chaque page. Les dialogues sonnent juste et l’univers décrit est parfaitement crédible. Un texte aux tonalités parfois un peu rudes qui ne conviendra pas forcément à tous les lecteurs. Il n’empêche, ce polar moderne aux multiples rebondissements et au suspens bien orchestré constitue une belle première approche du genre.

 

Le faux détective de Romain Slocombe, Syros, 2011.
84 pages. 5,95 euros. A partir de 10 ans.
 

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response
  1. elisa dit :

    j'aime mes je veux un plus long resumer

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>