Cruelle Joëlle T1 : La vie n’est pas si simple, Mme Lamort !

Madame Lamort élève seule sa fille Joëlle. Elle travaille pour Trépas, une société dont les salariées délivrent les très redoutées cartes noires aux personnes dont le nom a été inscrit dans le grand livre des destins. Faire passer de vie à trépas ses concitoyens, voila donc le drôle de job de Mme Lamort. Persuadée de décrocher le titre d’employée du semestre, cette opératrice zélée tombe de haut lorsqu’elle découvre que la récompense lui échappe parce que l’un de ses « clients », Mr Bavasse, s’est soustrait à son funeste sort en jouant sa mort aux échecs et en trichant pour éviter de se voir délivrer sa carte noire. En apprenant que le « tricheur » est le père d’un camarade de classe de Joëlle, Mme Lamort organise en urgence une fête d’anniversaire pour sa fille en insistant pour que le petit Grégory Bavasse soit de la partie. Elle imagine déjà que quand le père de ce dernier viendra le chercher en fin d’après-midi, elle pourra définitivement lui régler son compte. Mais les choses ne se passent pas toujours comme on l’espère…

Une BD jeunesse aux tonalités gothiques surprenantes. Humour noir et cynisme dans un décor digne de la famille Adams, il fallait oser ! Beaucoup de rythme, une intrigue alliant légèreté et moments de tension et surtout un graphisme nerveux où les bouilles tout en rondeur des personnages sont d’une grande expressivité, voila les principales caractéristiques de cette nouvelle série.

Un album déroutant où, malgré le titre, c’est bien Mme Lamort et non sa fille qui fait figure de personnage principal. Là encore, l’originalité est de mise : une maman ambitieuse, sans état d’âme et manipulatrice c’est loin d’être la panacée dans les séries jeunesse actuelles. Cruelle Joëlle est donc une sorte d’OVNI qui, c’est un fait, ne plaira pas à tout le monde. En tout cas, les enfants apprécient puisque ce 1er tome a remporté le prix D-lire / Canal BD 2011, un prix, décerné par de jeunes lecteurs de 9-13 ans dont les résultats ont été annoncés lors du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil.   

Cruelle Joëlle T1 : La vie n’est pas si simple, Mme Lamort  de Davide Cali et Ninie.
Sarbacane, 2010. 40 pages. 12 euros. Dès 9 ans

 

 


 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
4 Responses
  1. wens dit :

     Le grand tonton que je suis note le titre pour ses petits neveux

  2. Mango dit :

    Pa étonnant qu'une telle BD plaise aux plus jeunes : ils aiment aussi la cruauté. En revanche peut-être que ça plaira moins aux parents ou aux éducateurs. :)

  3. Sara dit :

    Je note ! C'est tout à fait le genre de choses qui me plait !

  4. Noukette dit :

    Tu as le don de dénicher des petites pépites, je note ce titre, cette série a l'air de sortir des sentiers battus !

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>