Capitaine Massacrabord

Première traduction en français d’un classique paru en 1939 à Londres sous le titre de Captain Slaughterboard drops anchor ; il paraît pour le centenaire de la naissance de son auteur, illustrateur d’une édition anglaise d’Alice au pays des merveilles et écrivain prolixe qui a influencé la fantasy anglo-saxonne.

Une touche loufoque est présente tant dans le l’illustration que pour le texte.  Un être doté d’une tête originale et vivant sur une île (où le bateau des pirates aborde) parmi des animaux aux formes s’inspirant de l’imaginaire médiéval (autrement plus effrayantes que des physiques de pirates), amène l’apparition chez le capitaine de ce voilier de sentiments de tendresse envers le nouveau venu.

Après la mention d’aventures sur mer qui déciment l’équipage, le capitaine et la Créature jaune retournent sur l’île d’origine de cette dernière pour y vivre des jours paisibles auprès d’animaux aux contours certes difformes mais qui ne présentent pas de dangers pour eux.    

 

Capitaine Massacrabord de Mervyn Peake et Patrick Gyger.
La Joie de lire, 2011. 56 pages. 17,25 euros. De 7 ans à 11 ans.

 

 

Category: Albums
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response
  1. Jе souffle meѕ 18 bougies dans un mois , ϳe n’ai pas de retenue à le dire !
    Ici Marguerite
    Mon métier: community manager . il semble que je suis revêche.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>