Les princes du cerf-volant

Dès dix ans ce livre est pour vous. Le titre original est « The Kite fighter ». J’ai l’impression que même si on ne connaît pas très bien l’anglais c’est mieux que « Les princes du cerf-volant » ?

Séoul Corée 1473. D’après l’auteur « l’enfant roi de ce roman a bel et bien existé dans l’histoire de la Corée ». Il s’agit du prince Songjong qui régna de 1469 à 1494.

Qui dit cerf-volant  dit vent. Qui pilote vraiment le cerf-volant ? Celui qui le retient par un fil ? Ou le vent ?
C’est un art et une technique et chacun le sien : avec le cerf-volant volent les tigres de papier, qui s’écrasent aussi.

Le cerf-volant peut être un rituel, une cérémonie. Une religion. Et le plus beau des cerfs-volants n’est pas le dernier. Le vent emporte, arrache des fois. Pour toucher le ciel à quoi est-on prêt ? La longueur du fil, la hauteur du cerf-volant ; est-ce que tout compte ? Et quand on en fabrique un pour un roi ? Est-ce que le vent en tiendra compte ?

Les nuages ne sont pas des cerfs-volants. Non plus que les étoiles. Pas plus les oiseaux. Mais les rois ? Sont-ils des hommes ?


Les princes du cerf-volant de Linda Sue Park. Chan-Ok, 2012.
156 pages. 11 euros. A partir de 10 ans.

 

Category: Histoire
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>