Le bord du monde

Il s'agit ici de la première traduction en français de l'ouvrage Where the sidewalk ends paru en 1974 aux USA. L'auteur, né en 1930, est connu outre-Atlantique tant par sa production de poèmes et d'illustrations en littérature de jeunesse que pour ses créations de chanson interprétées par des personnages aussi différents que Mick Jagger et Jerry Lewis. Des dessins originaux  et drôles accompagnent la majorité des poèmes proposés, ceux-ci sont en partie placés sous le signe du nonsense anglais.  

La forme s’inspire en partie de la poésie anglaise populaire traditionnelle sur des thèmes contemporains qui renvoient à des désirs inavoués (comme vendre sa sœur), l’imaginaire enfantin (par exemple les pirates), la fusion avec la nature (ainsi pour une maison dans un arbre), les loisirs (entre autre collectionner à l’infini), des sentiments divers, des contes ( à savoir Le Joueur de flûte de Hamelin ou Paul Bunyan le bucheron géant) …  Nombre de ces textes peuvent servir aisément de point de départ pour des créations par les jeunes.

A noter que la traduction de Françoise Morvan, elle-même poète pour les jeunes, est remarquable. 


Le bord du monde de Shel Silverstein. Editions MeMO, 2012.
190 pages. 18,20 euros. A partir de 8 ans

Category: Poésie
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>