L’incroyable histoire d’Hercule

C’est un livre pour « entrer dans la légende »..
Dans un index à la fin du livre comme autant de petits cailloux blancs les mots en gras du récit sont expliqués.
Guerres, crimes, vengeances, exploits, amours sans oublier récits, les hommes contre les dieux, les dieux contre les hommes, qui peut rivaliser avec qui ? Qui les surpassera tous en courage et en gloire ?

Regardez aussi attentivement les gros plans des peintures à l’huile qui toutes les deux pages de texte ponctuent les récits : les nombreux coups de pinceaux plus ou moins violents du peintre que l’on devine dans l’épaisseur de la pâte, ces couleurs vives, chaudes, rougeoyantes, sombres parfois ne sont-ils pas autant de preuves des évènements qui sont racontés et aussi autant de preuves que le peintre lui-même les a revécus à chaque touche comme nous à chaque ligne ?

Hercule envahit tout le tableau, il le fait exploser, ses exploits surpasse l’histoire. Combien de travaux déjà doit-il accomplir pour être lui-même. « Hercule » en latin ; « Héraclès » en grec…

L'incroyable histoire d'Hercule de Valérie Terranova.  
RMN-Grand Palais, 2005. 95 pages. 12 euros. A partir de 9 ans.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response
  1. Martin dit :

    J’adorais toujours Hercule quand j’étais gamin, même avant Musclor. Hercule est plus fort que Musclor, c’est clair!

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>