Maëlys et ceux des caravanes

Cet ouvrage est le premier à destination d'enfants que l’auteur écrit, il ne s’agit pas d’un ouvrage appartenant à ce genre mais un roman à idées pour les jeunes dans la filiation de ceux qu’ont pu écrire en leur temps des auteurs pour adultes comme André Malraux ou Louis Aragon. Dans Maëlys et ceux des caravanes est posé le problème de l’intégration des populations roms en France. Le contenu romance une situation qui a sa source à Roissy-en-Brie (aux limites de la Seine-et-Marne, du Val-de-Marne et de la Seine-Saint-Denis), la cité de banlieue est appelé Champfleury-sur-Seine dans cette histoire. Antoine Blocier invite à suivre les péripéties qui parsèment cette adaptation mutuelle à travers un récit dont la narratrice est une jeune fille scolarisée en sixième. L’action se déroule d’ailleurs sur une année scolaire.

Si pour elle on passe rapidement les étapes qui vont de l’hostilité à la solidarité, par contre de nombreux habitants de Champfleury-sur-Seine rejettent radicalement la présence de familles roms. À l’instigation de Français étrangers à la commune, une action punitive est même menée par des Campofleuridiens. C’est à ce moment que le roman prend une tonalité policière car sont introduits faux indices et relative lente maturation de leur identification. Si un doute demeure autour des responsables de l'agression contre les Roms, par contre la recherche des auteurs des vols en séries et du meurtre d’un chat attribués à ces derniers n’est pas étoffée. La solution vient clore rapidement le roman et valoriser l’intégration déjà réalisée par les familles roms. 

Tout au long du récit le rôle des médias pour dramatiser ou au contraire aseptiser la situation des Roms est bien mis en valeur. L’utilité de musées, comme la Cité de l’immigration, le musée des Arts premiers et le Louvre pour renverser un certain nombre de représentations spontanées, est judicieusement mise en avant. Le regard critique sur certains discours d’adultes en direction des enfants ressurgit en différentes circonstances, les jeunes lecteurs apprécieront l’humour aigre doux souvent présent. 

Deux pages de documentation sur les Roms mettent en exergue les liens de ces populations avec l’Inde puis la Roumanie et le génocide qu’ils ont subi du fait de la domination directe ou indirecte des nazis en Europe. L’auteur a eu de nombreuses difficultés pour trouver un éditeur, du fait du sujet traité, aussi un succès même modeste de cet ouvrage récompenserait les risques pris par Krakoen. Damien May a su proposer un style réaliste teinté d’une tonalité de tendresse pour les personnages dans leur ensemble en se focalisant ponctuellement sur un détail. 

Maëlys et ceux des caravanes d’Antoine Blocier et Damien May.
Krakoen, 2012. 185 pages. 9 euros. À partir de 9 ans.  

Category: Vivre aujourd\'hui
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
3 Responses
  1. [...] à lire ICI. Partager :ShareFacebookEmailTwitterJ'aime ceci:J'aimeSoyez le premier à aimer [...]

  2. Yves dit :

    En Allemagne fin octobre 2012, Angela Merkel inaugure un mémorial dédié aux Roms victimes de l'Holocauste http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/allemagne-un-memorial-dedie-aux-roms-victimes-de-l-holocauste_1178626.html

  3. Yves dit :

    Un collège de Vaux-le-Penil (77) s'est vu doté de 120 exemplaires pour ses classes de 6ème. Une rencontre est envisagée avec l'auteur pour novembre 2012. Une autre rencontre est prévue dans le Finistère et en Provence au début de 2013.
    Maëlys et ceux des caravanes est d'ores et déjà nomminé dans quelques prix, dont le prestigieux "Lionceau Noir" de Neuilly-Plaisance (en Seine-Saint-Denis) en catégorie Jeunes Lecteurs.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>