Hopper et moi

 

Cet ouvrage est publié en lien avec la tenue de mi-octobre 2012 à fin janvier 2013 au Grand Palais de l'exposition Edward Hopper. Il paraît dans le cadre d'une collection qui a consacré ses précédents volumes à Picasso, Renoir, Turner … et en particulier Cézanne (ce dernier titre est présenté sur ce site). Le sujet principal d’Hopper est en fait l'Amérique de la première partie du XXe siècle vue à travers ses habitants saisis dans un intérieur ou devant un extérieur dont l'artiste pointe l'originalité. La présence humaine n'est pas systématique et des représentations d'un environnement urbain ou rural ne laissent deviner la vie de personnages qu'à travers l'urbanisme représenté.

Cependant l'ouvrage commence par des visions de Paris que E. Hopper réalise au début de sa carrière dans le cadre d'un voyage en Europe occidentale. Une très bonne idée est de comparer la vision des quais de la Seine de l'artiste étudié de celle de Marquet et de montrer à travers un tableau sur l'avenue de l'Opéra de Pissaro combien, dans une ville aussi populeuse, l'absence de passants chez Hopper est là pour faire ressortir le goût de cet auteur pour l'architecture et en particulier celle des monuments parisiens. Ultérieurement, même dans ses compositions figuratives, avec une forte dimension narrative, perce son goût pour les formes géométriques. Les idées à retenir sur ce peintre sont très habilement amenées car le discours prend souvent soin d'impliquer au départ le jeune lecteur : "À quoi penses-tu en voyant un phare ? Au faisceau de lumière au milieu de la nuit qui guide le marin dans la tempête ? Pour Hopper, c'est une composition géométrique de formes rondes, coniques, rectangulaires et triangulaires. Et la mer dans ce paysage ? Ce sont le ciel et la terre qui l'intéressent et non la mer”.

Le vocabulaire adapté invite à la réflexion et à l'acquisition de connaissances. Après une très grosse trentaine de pages destinées à ces deux objectifs, le livre se termine par des pages où le jeune lecteur est invité à s'exprimer graphiquement en suivant quelques indications nécessaires afin que sa production puisse s'apparenter à celle d'Hopper par certains aspects. Par ailleurs on invite à continuer à jouer sur les plans comme l'auteur a déjà fait avec certains tableaux d'Hopper, imaginer une scène avant ou après celle que décrit E. Hopper, à travailler sur la dichotomie intérieur/extérieur, à choisir des mots renvoyant souvent à des sentiments pour caractériser l'œuvre de l'artiste. En résumé un ouvrage extrêmement bien adapté au public auquel il est destiné.

Hopper et moi de Mila Boutan.  RMN, 2012. 48 pages.
13 euros. De 8 à 14 ans.

Edward Hopper pour les enfants : jeux en ligne et dossier pédagogique (Source Netpublic)
L'exposition Edward Hopper au Grand Palais – Paris (rétrospective jusqu'au 28 janvier 2013) est un des grands événements culturels de cette saison. A l'occasion de l'expo Hopper, la Réunion des Musées Nationaux (RMN) a mis …

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
2 Responses
  1. Michel dit :

    Une belle documentation grâce à ce livre et au lien.

  2. [...] Avoir aussi en littérature jeunesse : Hopper et moi [...]

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>