Les bêtes qui pincent, qui pissent, qui percent à la campagne

La coccinelle à sept points sécrète au bout de ses pattes un liquide au goût infect et toxique pour ses prédateurs. La sangsue est un ver suceur de sang qui ingurgite jusqu’à huit fois son poids initial. Devenue mère, la femelle perce-oreille lèche ses œufs pour leur éviter de moisir. La grande sauterelle verte peut infliger de dangereuses morsures à celui qui approche trop les mains de ses puissantes mâchoires. Le coléoptère projette quand à lui de son abdomen un nuage toxique, bouillant et très odorant lorsqu’il sent un danger approcher.

Tous ces insectes qui percent, empestent, vampirisent, pincent, mordent, aspergent ou suintent vivent dans nos campagnes. Ce documentaire présente en tout 30 bêtes aux particularités pour le moins surprenantes.
Chaque insecte ou animal est décrit sur une double page comportant quatre paragraphes. Une mise en page certes répétitive, mais surtout très simple et fort efficace. Beaucoup de couleurs et d’illustrations, des explications claires et précises… Bref, un ouvrage bien pensé et fort instructif au thème vraiment original qui change des grands classiques du genre comme le chat ou le cheval.
 

Les bêtes qui pincent, qui pissent, qui percent à la campagne, de Sophie Fauvette (ill. B. Perroud et L. Rioland), éditions Gulf Stream, 2009.  84 pages. 15,00 euros. A partir de 8 ans.

 

 

Category: Documentaire  Tags: ,
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>