Le sauvage

 

Blue est un ado venant de perdre son père de manière aussi brutale qu’inattendue : « Un jour papa était là avec nous. Le lendemain, son cœur s’est arrêté et il n’était plus là. » Au collège, la conseillère, Mme Moloy, lui suggère d’écrire ce qu’il ressent pour atténuer sa peine. Plutôt que de dévoiler sur le papier ses sentiments, Blue imagine l’histoire d’un enfant sauvage qui vivrait dans un bois derrière chez lui. Un enfant sans parents ni amis se nourrissant de baies, de racines et de lapins qui déambulerait la nuit venue à l’arrière des maisons. Son double en quelque sorte. Mais lorsque la réalité et la fiction se rejoignent, Blue s’interroge. Et si le sauvage n’était pas que le fruit de son imagination ?

Le récit alterne entre une narration à la première personne (lorsque Blue raconte ce qui s’est passé au moment de la mort de son père) et la reproduction de l’histoire du sauvage telle qu’elle a été couchée sur les lignes de son cahier. On découvre dans ces passages une prose mal maîtrisée dans laquelle se succèdent fautes d’orthographe et de syntaxe. Cette juxtaposition entre deux formes de narration (l’une très classique et l’autre à la fois brute et naïve) donne force et originalité au texte.

Les illustrations sont quand à elle tout simplement bluffantes. Dave Mc Kean donne vie au sauvage avec maestria. L’esthétique de ses dessins est à la fois violente et élégante. Le trait est nerveux et donne aux mouvements une expressivité incroyable. Si l’on rajoute la variété des différents plans ainsi qu’une palette de couleurs collant parfaitement à l’ambiance générale du texte, on se retrouve avec une qualité d’illustration rarement vue dans un roman graphique pour la jeunesse.

Que dire de plus ? Le sauvage est un récit très moderne somptueusement mis en image. Un vrai coup de cœur à classer sans aucun doute dans le top 10 des ouvrages pour ados publiés cette année. A découvrir d’urgence.

 

Le sauvage, de David Almond et Dave Mc Kean, Gallimard jeunesse, 2010.
78 pages. 13 euros. A partir de 10 ans.

 

Category: Albums  Tags: ,
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
5 Responses
  1. [...] avis de Lire pour le plaisir, Argali et Sandrine Brugot [...]

  2. admin dit :

    le lien n’existe plus
    merci

  3. [...] avis de Lire pour le plaisir, Argali et Sandrine Brugot [...]

  4. livr0ns-n0us dit :

    Un vrai coup de coeur pour moi aussi !! Je vais essayer de le mettre un maximum en avant dans ma bibliothèque car ce n'est pas forcément ce vers quoi se dirigent nos lecteurs habituels…

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>