Le Mystère du monstre

Ce titre est paru à l’origine en 1967 et 1968  chez deux éditeurs de Suisse romande et en 1993 La Joie de lire (basée à Genève) en avait déjà donné une édition. Robert Hainard avait été le premier et seul illustrateur jusqu’à 2012, il livrait des dessins très réalistes ; avec Fanny Dryer, jeune illustratrice  d’origine fribourgeoise,  la dimension phantasmatique de certaines illustrations  est un bonus appréciable vu le contenu du récit. Elle arrive à remplir certains espaces de l’idée du monstre en donnant une tonalité horrifiante  à certains objets comme un camion à l’œil féroce (partie du pare-brise) et dents acérées (dessinées sur la carrosserie au-dessus des pneus avant) à la page  22. Un trouble est aussi suscité avec l’apparition récurrente des yeux du monstre dans le décor.

L’auteure, épouse de l’écrivain Maurice Chappaz, est morte à Sierre le 24 octobre 1979. La narratrice raconte à ses enfants au début du récit que Blaise, l’aîné, lorsqu’il était bébé, avait été laissé seul dans une clairière par ses parents partis cueillir un peu plus loin des fraises sauvages. Or allait bientôt faire parler de lui un monstre dans cette forêt de Finges où se trouvait la clairière. Ce monstre mangeait des moutons et on pensait que c'était peut-être un lynx ou une panthère car les cadavres laissés étaient déchiquetés bizarrement. La narratrice raconte que ni les chasseurs ni les gendarmes n'arrivaient à l'attraper.

Pour les écoles de la région Poitou-Charentes, on rappellera l’histoire du prétendu puma de la forêt de Chizé (près de Niort dans les Deux-Sèvres) qui hanta la région dans les années 1990. Ce récit prenant des tonalités documentaires par le texte et une dimension onirique avec l’illustration pourra plaire à tous les élèves de cycle III.  En classe de SEGPA il permettrait de démarrer une réflexion sur les présences actuelles des ours et loups dans les massifs alpin et pyrénéen et des débats suscités suite à leur réintroduction. Le volume de texte étant important, sans que le vocabulaire ne soit d’ailleurs trop complexe, et l’illustration prenant des libertés avec le sens global du récit, l’adulte aidera le jeune enfant de CP ou CE 1 dans la découverte de cet album.  

Le Mystère du monstre de S. Corinna Bille et Fanny Dryer. La joie de lire, 2012.
64 pages. 19 euros. Dès 6-7 ans à l’oral et dès 8 ans à la lecture.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response
  1. Michel dit :

    Dans « L’école aujourd’hui éléménentaire » n°32 novembre 2012 page 19 des pistes pédagogiques autour de cet album. Revue éditée par Nathan.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>