La Bande des Pommiers T3 : Lucie n’aime pas la ragougnasse

Ce roman, peu dense au niveau du texte, est illustré joliment par de petits dessins qui, en tête de chapitre, donnent une idée du contenu. Il s’agit, par le moyen d’une fiction, de faire réfléchir sur les choix alimentaires des jeunes.
L’héroïne se voit contrainte à la cantine d’avaler tout ce qu’elle n’aime pas et qui en gros recoupe les refus habituels des enfants d’une dizaine d’années. Une fois qu’elle a mis en paroles de chanson ces dégoûts et a décidé d’utiliser la poésie pour vanter tous les aliments (y compris ceux qu’elle n’aimait pas), elle s’avère prête à accepter progressivement de goûter à tout.

Les jeux proposés en matière de création littéraire autour de la nourriture peuvent être adaptés en classe dans le cadre de l’expression écrite. On trouvera un prolongement de cette histoire et de ces productions poétiques dans la lecture de "La Bouche pleine" de Bernard Friot ; en effet ce dernier ouvrage propose des poèmes pour les jeunes autour de l’alimentation. On verra que sur ce site dans "20 Poèmes au nez pointu", nous suggérons une idée de création autour de la nourriture en prolongement d’un texte de l’ouvrage.

Il est à noter que ce petit roman était déjà paru sous le titre de "Vivement le dessert !" en 2003 chez Rageot. Il constitue le troisième volume de la série La Bande des Pommiers qui en compte une demi-douzaine. Les illustrations à l'intérieur ne sont pas comme chez Rageot d'Anne Bozellec mais d'Isabelle Maroger.

La Bande des Pommiers T3 : Lucie n’aime pas la ragougnasse
de Chantal Cahour et Isabelle Maroger. Oslo éditions, 2012.
 99 pages. 7,95 €. À partir de 8 ans.

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>