Mes cheveux fous

Une petite fille, Bonnie, est fascinée par l'abondante chevelure d'un homme et ce dernier lui conte que dans ses cheveux, animaux sauvages, explorateurs, bateaux de pirates, manèges habitent… 

Dans mes cheveux, 
Des gorilles sautent,
Des tigres guettent
Et des paresseux dorment.
Des troupes de lions
Couchés en rond
Tout partout
Dans mes cheveux fous. 

Bonnie tente de peigner ce monsieur mais les cheveux ne l'acceptent pas et ils l'attirent au milieu d'eux. La petite fille, devenue un peu Alice au Pays des Merveilles, est heureuse de vivre avec tous ceux qui peuplent la chevelure de l'homme. 

L'album a des qualités qui tiennent principalement aux illustrations. Cet ouvrage est un excellent prétexte à l'expression écrite et artistique, car on peut mettre en scène les rencontres entre l'héroïne et les habitants du sommet de la tête de l'homme (qui  ne sont pas mises en images). En classe on peut également travailler sous la forme d'une poésie orthographique, les pluriels en "ou" ainsi qu'en parallèle les conjugaisons de "peindre" et "peigner". 

Parmi les albums de littérature de jeunesse actuellement disponibles chez les éditeurs, ce titre est celui qui nous paraît le mieux permettre un prolongement dans le domaine de la fiction à la visite d'enfants de 7 à 11 ans de l'exposition sur les cheveux du musée du quai Branly qui court de la fin 2012 au milieu de l'année 2013.       

Mes cheveux fous de Neil Gaiman et Dave Mc Kean. Au diable vauvert, 2012.
44 pages. 18 euros.  À partir de 3 ans et jusqu'à 11 ans.
 
 
 

 

Category: Albums
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>