A la recherche des éléphants perdus

Soli vit au Cameroun. Il est en vacances chez son oncle dans la réserve d’éléphants de Kimia. Il y retrouve Bella, une jeune éléphante, sa meilleure amie. Mais une centaine de braconniers attaquent la réserve. L’heure est à l’action, et ils ne sont que trente. La résistance s’organise. Soli contacte Max, le responsable de l’association de protection de l’environnement « Les Sentinelles de la terre ». Ils ont une célèbre devise : « Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants… » (Antoine de Saint-Exupéry). Celui-ci leur envoie sept personnes dont un chuchoteur Masaï, Jomo, et une équipe de la télévision singapourienne. La chasse aux contrebandiers s’organise. Les premiers sont bien vite arrêtés. Le ministre des eaux et forêts intervient en personne sur les ondes et menace les voyous de lourdes sanctions. Leur attaque a été médiatisée, ils ne pourront pas sortir impunément du pays. La réserve de Kimia reçoit des messages de soutien et des aides financières du monde entier. Les éléphants sont sauvés !  

Un vocabulaire coloré pour une Afrique éclatante, une chaleureuse entente entre les amoureux de la nature et la nature elle-même. Un regard réfléchi sur ce qui se passe dans les réserves. Les braconniers ne sont pas décrits comme des monstres assoiffés de sang, mais comme des êtres humains qui doivent vivre avant tout et qui vivent malheureusement du commerce de l’ivoire. De même, ne sont pas fustigés ceux qui achètent de l’ivoire. Ils le font sans réfléchir, voilà tout. Non, ce sont les riches marchands qu’il faudrait arrêter. Un ouvrage qui permet aux enfants de comprendre comment vivent les éléphants, et qui fait aussi un état des lieux de leur situation en Afrique. Un grand plaidoyer pour cet animal en voie de disparition. Ce livre est le deuxième de la série « les Sentinelles de la Terre », après Pour l’amour d’une baleine en danger. A paraître le troisième : Une voix pour sauver les gorilles.   

Véronique Delamarre Bellégo vit en France, près de Paris. Elle a fait des études à HEC, mais a quitté son poste de directrice du marketing d’une grande société lorsque son mari a été muté à Singapour, puis au Japon, et en Australie. Après s’être occupée de ses enfants, elle a commencé à écrire des livres pour les jeunes lecteurs. De retour en France, elle publie son premier ouvrage aux éditions Oskar Jeunesse. Elle anime également des ateliers d’écriture pour adultes en entreprise.

A la recherche des éléphants perdus de Véronique Delamarre Bellégo.
Oslo jeunesse, 2011. 101 pages. 9,45 Euros. A partir de 9 ans.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
2 Responses
  1. Véro dit :

    J'aime bien l'idée d'une série sur le thème des "sentinelles de la Terre" : c'est intéressant pour sensibiliser les enfants.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>