Le fleuve-serpent

Le fleuve-serpent est capricieux. Il sort de son lit, envahit le village de Josina, et détruit tout sur son passage. S’organise alors la fuite loin de la hutte, puis loin du fleuve. Mais Josina aperçoit dans le plus grand arbre du village, le grand serpent noir qui la fixe. Sa vie, comme le dit la légende,  en sera  irrémédiablement changée. Elle aperçoit aussi une belle dame riche qu’elle connaît pour l’avoir déjà vue en ville et s’en va trouver son mari pour lui expliquer où retrouver son épouse. Et c’est bientôt le temps de la reconstruction… pour une maison plus grande et plus solide. 

Le fleuve-serpent est un roman catastrophe. Ce livre se déroule au rythme du fleuve, agité quand celui-ci déborde et saccage la vie des villageois qui vivent à ses côté et bien calme quand il s’agit tout doucement de reprendre le cours d’une vie normale, voir plus belle. Nous y découvrons  aussi les joies simples que la vie nous apporte : manger, avoir un toit sur la tête, travailler aussi. Des valeurs qu’il ne faut sûrement pas perdre de vue. Cet ouvrage nous apprend aussi que le temps passe, qu’il évolue à sa guise et que nous ne pouvons quelquefois rien faire d’autre que le subir.  

Le fleuve-serpent de Bodil Bredsdorff. La joie de lire, 2012.
123 pages. 9,40 euros. A partir de 12 ans.
 
 
 
 
 
 
Category: Vivre aujourd\'hui
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>