Qui a volé le cahier de doléances ? suivi de L’Homme qui criait

Voici une bonne idée de donner deux flashs sur deux périodes chronologiquement proches avec une action dans le même pays (la France) et des événements se déroulant dans des conditions totalement différentes. Le premier récit n'est pas situé géographiquement, toutefois l'emploi du terme de "baillage" implique que l'on est entre le nord de la Loire et le nord de Paris. En effet ce mot n'est employé ni dans les provinces du nord du royaume (Picardie et Flandres par exemple) ni dans celles du sud. Désigné pour représenter son village au siège du baillage où doivent être choisis ceux qui se rendront à Versailles pour la tenue des États généraux, un homme a égaré le cahier de doléances de sa paroisse. Sa fille compte bien le retrouver car elle y a vu la perspective d'accompagner son père en Ile-de-France.

Le second récit nous emmène à Arbois dans le Jura où en 1831, un personnage âgé d'une petite dizaine d'année, nommé Louis (on apprendra à la fin qu'il s'agit de Pasteur) est traumatisé par la souffrance d'un homme qui, mordu par une louve, a attrapé la rage. Du fait du petit format, le volume de texte est globalement peu important et les moments où  il se passe quelque chose dominent largement.   L'illustration aide bien à traduire les atmosphères de chaque époque et des pages documentaires portent sur les débuts de la Révolution française et Louis Pasteur.

Cet ouvrage trouve un heureux prolongement dans la lecture dans la même collection de "Sur la piste des Marseillais" suivi de "L'École de la liberté" qui propose deux récits  se déroulant autour de la même époque.

Qui a volé le cahier de doléances ? suivi de L'Homme qui criait de Philippe Barbeau et Jérôme Brasseur.
SEDRAP, 2012. 48 pages. 7 euros. À partir de 8 ans.
 
 
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>