Madame Mo, les fêtes japonaises : histoire, recettes et petits bricolages

Tout ce que vous avez voulu savoir sur les fêtes japonaises à travers la fiction. Pour chaque mois de l’année occidentale, les auteurs proposent d’évoquer une fête particulière. On est surpris de voir que pour le Nouvel An, le Japon s’est aligné sur le calendrier grégorien (et cela depuis 1873 nous dit wikipedia), en février toutefois la célébration de Setsubun (où on chasse les mauvais esprits) est une conséquence de l’arrivée vers ces dates du Nouvel an chinois. Autrefois à date variable, elle est célébrée maintenant toujours le 3 février. Elle est aussi couramment appelée la fête du lancer de haricots.  

Un petit récit où on suit les aventures de trois familles différentes précède deux recettes de cuisine qui elles-mêmes peuvent devancer la réalisation d’un pliage. Seul la signification globale de la fête est donnée, le livre n’explique pas les origines ne propose pas d’aspects documentaires sur celle-ci. Un ouvrage de sensibilisation au sujet et il remplit parfaitement sa tâche pour de futurs lecteurs de mangas qui verront mis en scène ces univers festifs. 

Vus les choix en matière d’illustration et le contenu de l’ouvrage, l’âge idéal est de 8 à 11 ans pour la lecture de la dimension fictionnelle. Par contre les activités proposées seront réalisées de façon autonome par des jeunes au-delà de 9-10 ans. L’ouvrage pourrait permettre une approche intéressante auprès d’élèves de SEGPA qui étudieraient les fêtes dans plusieurs civilisations. 


Madame Mo, les fêtes japonaises : histoire, recettes et petits bricolages deMoteki et Lafaye.
Picquier jeunesse, 2013. 104 pages. 16 euros. À partir de 8 ans.


 

Category: Albums
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>