Le thé des poissons

Vingt histoires, exposées en quatre à six pages, où sont revisités certains thèmes traditionnels. Ce peut-être une pensée philosophique comme  cette carotte qui rêve qu'elle est un papillon,  à moins que ce ne soit un papillon qui rêve qu'il est une carotte. C’est aussi l’histoire d’une petite menteuse :


Lisa était une petite fille joyeuse et aimable, qui avait juste un grave défaut : elle adorait inventer toutes sortes d'histoires. A l'école, elle racontait aux autres enfants :  « Chez moi, sous le tapis, il y a un crocodile qui pond des caramels.»  À la maison, elle se plaignait à sa mère : « Au lieu de faire son cours, la maîtresse se promène à quatre pattes dans la classe et elle mord les enfants. » Dans le magasin, elle disait à la vendeuse : « Il y a un nid de souris dans votre rayon de pâtisserie, elles ont déjà mangé la moitié des gâteaux ! » Elle allait aussi trouver l'agent de police qui surveillait le carrefour, et elle lui déclarait : « Un éléphant grand comme une montagne est en train de faire des ravages sur la place de l'Hôtel de Ville. Tous les policiers sont là-bas et essaient de l'arrêter, mais il a escaladé le beffroi et il les bombarde avec des œufs pourris.» Les autres enfants croyaient Lisa, sa mère aussi, la vendeuse et le policier aussi, et tout cela causait des ennuis sans fin.


Le nonsense est très présent, il nous fait toucher à l'absurdité ou à l'excentricité de certaines situations. L’illustration ajoute régulièrement une touche d’humour complémentaire avec le contenu du texte. 


Le thé des poissons de Raud Piret. Rouergue, 2013.
64 pages. 9 euros. A partir 7-8 ans.

 

 

 

 

Category: Humour
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>