Gédéon roi de Matapa

Les rééditions des œuvres de Benjamin Rabier sont si rares et se font avec des tirages tellement vite épuisés que l'on ne peut que conseiller de se procurer cet ouvrage et espérer que les éditions Circonflexe poursuivront la réédition des autres titres de la série où Gédéon est le héros.


Dans cette aventure Gédéon est présenté comme connu des animaux qu'autres pays que la France dont il est dit être originaire et où il compte retourner à la fin du récit. Cet album publié pour la première fois en 1932 constitue le dixième volume de la série. On trouve là les habituels gags visuels et l'esprit de tromperie (ou de débrouillardise genre système D) qui sont les ressorts des actions dans les histoires en images de l'époque.


Les dessins sont magnifiques et il faut rappeler que Benjamin Rabier fut surnommé l'homme qui fait rire les animaux. C'est d'ailleurs lui qui réalisa le premier dessin de la Vache qui rit, le fromage qui gagna une grande popularité en partie de ce fait. Le texte est relativement abondant mais variable d'une page à l'autre, ce qui permet une pause dans l'effort de lecture.


Un ouvrage et un auteur qui font partie intégrante du patrimoine mondial de la bande dessinée. 

 

 

Gédéon roi de Matapa de Benjamin Rabier. Circonflexe, 2013.
48 pages. 14,50 euros. De 7 à 11 ans.

 

 

 

 

Category: BD
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
3 Responses
  1. noukette dit :

    Un incontournable donc !

  2. Mango dit :

    J’ai vraiment appris l’importance de cet auteur que je ne connaissais pas: merci!

  3. Alain dit :

    La mémoire de Benjamin Rabier est très conservée dans la Vendée (il y est né) et dans l’Indre (il y a vécu ses dernières trentaine d’années), à noter qu’il a travaillé comme fonctionnaire de la Ville de Paris.

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>