Machine Gum

Un distributeur de chewing-gum de l’époque des Trente Glorieuses (1945-1974) est doté de deux bras et deux jambes, cela lui donne un air de robot. Généralement en six cases, plus rarement en quatre, un gag visuel nous est proposé à chaque page. C’est frais et jamais vulgaire, cela peut prendre la forme d’un récit de vie (un héros qui se voit offrir sa statue après sa mort) ou d’une anecdote sinon de la vie courante du moins montrant des actions réalisées par le héros et qui se terminent mal pour lui.

Le dessin du « robot » est facile à reproduire et les éléments du décor sont rares, aussi on pourra demander aux élèves de raconter une nouvelle aventure pour lui puis de la mettre en bande dessinée.


Machine Gum de John Martz. La Pastèque, 2013. 80 pages.
12,30 euros. À partir de 7 ans, adultes compris.

 

 

 

 

 

Category: BD
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>