Secrets de la marraine (pas si) maléfique de la Belle au bois dormant

La fée Carabosse n'est pas restée toute sa vie le diabolique instrument du mal qu'elle fut dans l'histoire de "la Belle au bois dormant".

Toutefois, alors qu'elle est devenue une bienfaitrice, elle se voit accuser de vilains dessins en particulier par le roi (père de Belle). Heureusement pour son moral, Belle a gardé confiance en elle, alors que son état empire :

« Non, papa! Bleutée et Carabosse m'ont affirmé que quelqu'un m'avait jeté un autre sort. Je dois trouver une potion magique pour m'en sortir !
Ces chipies ne cherchent qu'à se disculper de leurs mauvaises actions en te faisant croire que quelqu'un d'autre est impliqué. Tu es bien naïve, ma chérie ».  (page 50)    

La forme prise est celle du journal intime et il court en gros sur la seconde moitié du mois d'octobre ; c'est la fée Carabosse qui le tient. De petits dessins représentant un objet en rapport avec le récit agrémente ponctuellement des pages toutes de couleur rose qui portent de plus une frise de roses. Ce côté accentue la dimension de « roman pour filles ». Malgré tout, on pourrait, après avoir fait ce qui tient de l'évidence,  prendre appui sur cet ouvrage en classe pour justement proposer une suite à la "Belle au bois dormant" qui plairait à coup sûr aux garçons.

Une petite dizaine de pages, faiblement illustrées, donnent des recettes de cuisine appartenant, non au domaine des fées et des sorcières, mais à celui de la réalité de notre époque. De plus des pistes pédagogiques sont exposées sur cinq pages.
 

Secrets de la marraine (pas si) maléfique de la Belle au bois dormant de Catherine Girard-Audet.
Goélette, 2013. 126 pages. 7,00 euros. A partir de 8 ans

 

 


 

 

Category: Humour
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>