Yakari, l’ami des castors (il a 40 ans #sdl2014)

Yakari a 40 ans
Vendredi 21 mars – 15h30 à 16h30 au Salon du livre à Paris
Le petit Sioux, qui n’a pas pris une ride, fête son anniversaire sur la Grande scène. Venez à sa rencontre, il vous présentera ses créateurs et reviendra sur quatre décennies d’aventures trépidantes. Avec Derib (Editions Le Lombard).
Tout public à partir de 6 ans
http://www.salondulivreparis.com/A-la-une/Moteurs-de-recherche/Zoom-Conference.htm?Zoom=d0469ae1d8d837034b1d706b02308593

Depuis 40 ans, Yakari parcourt la grande prairie avec Petit Tonnerre, son fidèle poney. Le petit indien possède un don particulier, il peut dialoguer avec les animaux. Sa relation à la nature est donc très intime. Les éditions du Lombard ont décidé de rééditer les aventures de Yakari sous forme de mini-intégrales consacrées aux amis animaux du petit sioux. L’exemplaire que nous présentons ici regroupe trois aventures mettant en scène les castors. La première histoire (Yakari chez les castors) raconte la rencontre entre le jeune papoose et la tribu de castors dirigée par Digue-de-Bois. Dans la seconde (Le souffleur de nuages), ces mêmes castors vont aider un bélouga égaré dans un bras de la rivière. Enfin, dans la dernière, ils vont affronter un terrible Carcajou qui s’attaque aux polatouches de la forêt (La vengeance du carcajou).

Les trois albums contenus dans ce recueil reposent sur un concept simple : l’altruisme. Le point de départ de chaque histoire est identique : un animal est dans une situation difficile et Yakari intervient pour l’aider. A partir de là, un léger suspens se met en place mais très vite on comprend (même si l’on a que 8 ans) que le petit indien va trouver le moyen d’arranger la situation. Pour le jeune lecteur, la vie de Yakari s’apparente à une vie de rêve. Il se lève le matin, sort du tepee, grimpe sur Petit Poney et il part à l’aventure à travers les prairies, la forêt ou au bord de la rivière. Libre comme l’air, il ne rend de comptes à personne et possède des amis formidables toujours prêts à lui rendre service. Les grands espaces et la liberté, que demander de plus ?

Le dessin de Derib est d’une qualité rare, d’un grand classicisme digne des plus grands auteurs franco belge (même si Derib est suisse !). Il alterne parfaitement les plans d’ensemble où la nature domine et les gros plans sur les personnages. Son découpage, très cinématographique, est ultra dynamique. Lire Yakari permet de découvrir dès le plus jeune le langage de la bande dessinée, ce genre narratif à dominante visuelle où l’ellipse joue un rôle majeur. C’est une magnifique entrée en matière pour aborder le 9ème art. Rares sont les enfants qui, après avoir lu un Yakari, ne sont pas demandeurs pour en dévorer d’autres !


Yakari, l’ami des castors, de Derib et Job. Le Lombard, 2010.
144 pages. 15,00 euros. A partir de 8 ans.


 

 

 


 

 

Category: BD
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
One Response
  1. Noukette dit :

    Je crois que j’ai lu tous les Yakari dans ma jeunesse…!

Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>