Bécassine et la Grande Guerre

 
L’éditeur Gautier-Languereau vient de republier les trois albums de "Bécassine" qui sont parus entre 1916 et 1918, avec alors toujours une prépublication dans "La Semaine de Suzette". En fait quatre albums de cette série concernent la Grande Guerre, mais "Bécassine chez les Turcs" est paru en 1919. L’illustrateur Pinchon est natif d’Amiens et il a passé nombre de périodes estivales à  Clairoix près de Compiègne, dans l’Oise. Il est présent de 1916 à 1918 sur le front d’Orient, ce qui explique cette aventure supplémentaire.

Si Pinchon dessine "Bécassine pendant la  guerre", par contre il n’illustre ni "Bécassine chez les Alliés" ni "Bécassine mobilisée". Édouard Zier doit s’en charger, à cause de l’indisponibilité de Pinchon, toutefois ni les lecteurs de l’époque, ni ceux d’aujourd’hui ne peuvent le deviner car c’est toujours Caumery et Pinchon qui apparaîssent comme les auteurs de ces albums.

"Bécassine pendant la  guerre" démarre en juillet 1914, le fils de la patronne de Bécassine et le fiancé de cette dernière partent pour la guerre et la bonne bretonne donne une médaille bénie au premier afin qu’il soit protégé (on a oublié l’importance que pouvait avoir les amulettes pour nombre de combattants). L’histoire montre une Bécassine prenant le jardinier pour espion, puis prise pour une espionne boche et réalisant des pièges pour les soldats allemands (dont on évoque la cupidité et l’ivrognerie). Tout ceci rappelle les rumeurs en cours au début de la guerre, qui se traduisent par le sac des magasins en particulier ceux de Maggi, l’enlèvement par les gendarmes français des réclames en tôle peinte du bouillon Kub, suite à un télégramme officiel….  Cet album est très riche en informations et la visite de Bécassine dans la petite partie de l’Alsace reconquise par les Français (quelques villages des Vosges alsaciennes et du Sundgau) est un des exemples d’épisodes les plus intéressants. 

L’album "Bécassine chez les Alliés" met en scène l’héroïne dans un avion avec un pilote anglais, elle est observatrice et prend des photographies du front côté allemand. Bécassine est mêlée involontairement à un film de propagande et comme précédemment on invite les lectrices de l’époque à avoir un regard critique sur les images caricaturales données des soldats ou espions boches. Toutefois le scénariste ne se refuse pas un énorme effet en inscrivant les Allemands comme des êtres prêts à faire souffrir les animaux. Durant son voyage en Angleterre, Bécassine rencontre un Canadien français et s’initie à la langue de Shakespeare. De retour en France, elle est en relation avec d’autres soldats alliés, ce qui permet de mieux connaître les pays qui se battent aux  côtés de la France. 

L’album "Bécassine mobilisée" montre d’abord l’amputation de la richesse des vieilles familles de rentiers comme celle qui employait Bécassine. La patronne de celle-ci est obligée de s’en séparer temporairement, vu ses difficultés financières et Bécassine, en trouvant rapidement deux emplois autrefois occupés par des hommes (receveur de tramway et employé chez un ferrailleur), prouve bien l’importance prise alors par les femmes dans l’économie nationale.   
Faire découvrir ces albums aux enfants d’aujourd’hui c’est approcher les effets de la propagande de guerre qui se centre sur les jeunes de l’époque, c’est aussi faire pointer que l’usage de la bulle fut très tardif en France (une activité pédagogique pourrait d’ailleurs consister à transposer en BD une page d’histoire en images de "Bécassine"), c’est aussi permettre de connaître une des lectures favorites des jeunes dans la première moitié du XXe siècle.  
On se rappellera que les premières aventures de "Bécassine" datent de 1905 et que ce sont de courtes histoires au départ ; autonomes les une des autres à chaque numéro, elles sont scénarisées par Jacqueline Rivière. Ce n’est qu’avec le passage à des histoires à suivre sur plusieurs numéros que Caumery prend le relais pour les textes. 

 


Bécassine pendant la guerre de Caumery et Pinchon. Gautier-Laguereau, 1916 réédition 2014.
64 pages. 12, 80 euros. À partir de 9 ans.  
Bécassine chez les Alliés de Caumery et Pinchon. Gautier-Laguereau ,1917 réédition 2014.
64 pages. 12, 80 euros. À partir de 9 ans.  
Bécassine mobilisée de Caumery et Pinchon. Gautier-Laguereau , 1918 réédition 2014.
64 pages. 12, 80 euros. À partir de 9 ans
Bécassine chez les Turcs de Caumery et Pinchon. Gautier-Laguereau, 1919.
À partir de 9 ans. (non disponible chez l’éditeur début 2014).

 

Category: BD
You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>