L’heure du renard

Isa est rousse. Isa n’a qu’un seul ami : ce renard, rencontré par un sombre après-midi d’automne, et qu’elle a soigné alors que sa patte avait été arrachée, prise dans un piège. Isa intrigue. Elle ne sait pas lire, à peine écrire, mais la maîtresse fait souvent appel à elle pour les sorties dans les bois et ses camarades de classe l’admirent depuis qu’elle a guéri le pied cassé d’Achille et sauvé l’oiseau tombé du nid. Ils l’appellent « Roussotte » et pensent qu’elle est une sorcière comme sa mère. Cette mère guérisseuse, que tous apprécient pour son don, mais qui vit dans son monde à elle.

Isa connaît les étoiles, les plantes, les arbres, peut dire qu’il va neiger dans la seconde qui suit… Elle sait fabriquer des onguents, comprend et sait parler aux animaux. Tous les jours, elle a rendez-vous avec son ami le renard, juste avant le coucher du soleil. Ils se blottissent l’un contre l’autre. Elle lui confie ses secrets. Il l’écoute et souvent, une larme perle au bord de ses paupières. Mais Isa se demande où est son père…

Ce récit, à la lisière du fantastique et du conte, nous fait vivre avec Isa, une quête, celle du père, au travers de l’animal, cristallisant les désirs et les besoins de l’enfant : la tendresse, la complicité, la joie d’être ensemble tout simplement. Nous partageons ici cet émerveillement de l’impossible rencontre, qui finalement, après une série de péripéties, a lieu.

L’heure du renard, Marie-Claude Bérot, Flammarion, 2010.
62 pages. 4,20 €. Dès 10 ans.

 

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.
Leave a Reply

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>