Tag-Archive for » antiquité «

Khénou le protégé d’Horus

Khénou est un jeune esclave qui vit sur les bords du Nil, au temps des Pharaons. Recueilli par  Amenhotep , un architecte renommé pour la construction des palais de la ville, il travaille comme palefrenier aux écuries du Pharaon Pi-Ramsès. Un matin, Montounéfer, le chef de corvée, l’envoie s’occuper de Méryimen, le cheval préféré de la princesse Maât-Hor-Néférou-Rê, l’une des épouses de Pharaon. Khénou accomplit sa tâche avec brio et devient l’écuyer personnel de la princesse. Lorsque la saison des vendanges  arrive, elle lui demande de l’accompagner sur sa barque, pour la grande nuit du Rê, quand les eaux charrient et déposent le limon rouge. Là, elle se confie et parle avec nostalgie à Khénou du pays qui l’a vue naître, la terre du Hatti, de l’autre côté de la mer. Le jeune esclave lui répond que lui aussi est de deux pays et qu’il ne se souvient pas de celui où il est né.

À la saison des moissons, l’armée du grand Ramsès ramène des prisonniers Shasous, des pillards du désert. Parmi eux, la princesse remarque une jeune fille. Elle l’achète et la prend dans sa maison. Khénou se met à l’observer tous les jours et il s’aperçoit qu’elle porte sur le bras, le même signe que lui. Peu à peu, ils font connaissance. La jeune fille lui apprend son nom, Qetura, et quelques mots de la vie courante : pain, eau, ciel, feu, vent, sable. Un jour, le scribe Khonsou, de passage chez la princesse, discute avec Qetura. C’est une fille de Madian, qui a été volée par les Shasous. Les Madianites sont des nomades, qui se déplacent de puits en puits avec leurs caravanes de chameaux. Khénou est très heureux. Il connaît maintenant ses origines. C’est alors qu’il prend une décision importante…

Une histoire d’amour et d’amitié entre deux jeunes personnes  ayant connu l’abandon ou le déracinement. On ne peut que se laisser embarquer dans ce récit qui nous fait découvrir la vie ailleurs, à une autre époque. Les dessins sont très beaux. Le papier légèrement gaufré et brillant et le format de l’album sont très agréables à manipuler. A recommander chaudement aux petits lecteurs amoureux de l’Egypte !

Khénou le protégé d’Horus, Pierre-Marie Beaude et Giorgio Baroni, Milan jeunesse, 2010.
48 pages. 14,95 €. Dès 8 ans.

 

La captive étrusque

Kaour, jeune biturge (peuple gaulois) de 17 ans, décide de fuir la ferme familiale pour suivre Atys et Cortone, deux marchands étrusques, sur leur bateau. Une nouvelle vie débute pour lui. Il découvre notamment Taraxuna, la capitale étrusque, avec émerveillement. Il s'ouvre à une autre culture, riche artistiquement et socialement. Sa rencontre avec Uni, la fille d'un artisan d'art, est pour le moins explosive. Elle ridiculise en public le gaulois, peu habitué à des femmes osant s'opposer aux hommes. Le lendemain, Uni disparaît. Kaour l'étranger est alors vite soupçonné.

Freddy Woets plonge le lecteur au cœur de l'antiquité. On découvre à travers les yeux du héros, la civilisation étrusque peu ou pas connue. Une chronologie, un lexique et une bibliographie permettent aux lecteurs d'approfondir leurs connaissances sur cette culture d’une grande richesse intellectuelle et sociale. On suit avec intérêt les aventures de Kaour même si parfois le jeune lecteur risque de perdre le fil du récit devant la complexité du vocabulaire et l'abondance des personnages.

Un récit fort instructif à recommander toutefois aux lecteurs habitués à lire des romans historiques.
 

La captive étrusque, de Freddy Woets, Milan poche, 2010.
153 pages. 6 euros. A partir de 10 ans.