Tag-Archive for » boite a bulles «

Je suis pas petite !!! T1

Bibi est une petite fille espiègle et polissonne. Ses activités préférées ? Maltraiter son doudou, et embêter le fils des voisins, un bébé du nom d’Isidore. Elle aime aussi jouer de mauvais tours aux animaux qui croisent son chemin. Grande voyageuse, elle a visité le Pérou, le Québec, l’inde et l’Afrique. A chaque fois des rencontres hautes en couleur avec la population et la faune locale. Mais Bibi est aussi une petite fille comme toutes les autres : elle adore que sa maman la borde chaque soir et elle se demande quel camarade de classe va devenir son prince charmant.

Avec Bibi, Bruno Duhamel a créé une petite fille moderne, bien dans sa peau et qui n’a pas sa langue dans sa poche. Une belle impertinence et un sens prononcé de la répartie font de cette gamine un sacré numéro. L’album contient dix histoires de six planches, autant d’occasion pour l’auteur de traiter avec un humour parfois piquant des situations légères mais non dénuées de sens. Entre la Nathalie de Sergio Salma et un Pico Bogue plus pragmatique que philosophe, cette nouvelle héroïne de papier qui n’est PAS PETITE !!! a sans doute de beaux jours devant elle. 

Je suis pas petite !!! T1, de Bruno Duhamel.
La boîte à bulles, 2011. 64 pages. 13 euros. Dès 8-9 ans.

 

 


 

 

Princesse Libellule T1 : cherche prince désespérément

Libellule est une princesse. Enfermée dans la plus haute tour d’un majestueux château, elle attend que son prince vienne la chercher. Mais cela fait maintenant des mois qu’elle attend et rien ne se passe.

Pour tromper l’ennui, Libellule s’occupe comme elle peut. Elle imagine que son prince combat trolls et dragons. Elle l’imagine super beau et hyper intelligent. Elle en vient même à se demander si elle n’est pas trop nulle pour lui. Et ce n’est pas le miroir magique récemment commandé qui va la rassurer ! Libellule a aussi une tutrice. C’est important pour une princesse, notamment afin d’apprendre qu’il ne faut jamais croquer dans une pomme ou encore pour différencier un prince ensorcelé d’un vulgaire crapaud.

Finalement, Libellule tient plus de la peste que de la princesse : colérique, tyrannique, jalouse, de mauvaise foi… elle a tout d’une mégère dotée d’une intelligence très limitée.

Alexandre Arlène et Stéphanie Bellat mettent en scène un personnage vraiment caricatural. Leur parodie bourrée de clins d’œil aux contes classiques détourne les codes du genre pour faire rire. Un humour noir, irrévérencieux, mais qui s’adresse néanmoins aux jeunes lecteurs.

Voila un titre 100% girly au graphisme « cartoonesque » très moderne qui séduira celles et ceux ne supportant pas les princesses à la mode Disney.

Princesse Libellule T1 : cherche prince désespérément, d’Alexandre Arlène et Stéphanie Bellat.
Éditions La boîte à bulles, 2011. 64 pages. 13 euros. Dès 8-9 ans.