Tag-Archive for » louis XIV «

A l’école des pages du Roy-Soleil T1 : Sabotages en série à Versailles

1686, à la Cour du Roy-Soleil. Jean de Courson, élève de la prestigieuse école des pages de Louis XIV, a la chance de vivre dans l’un des plus prestigieux palais du monde. En quittant son Auvergne natale pour monter à Versailles, le jeune garçon ne se doutait pas que son destin allait basculer. S’intéressant de trop près aux mystérieux agissements d’un vil personnage qui cherche à saboter les fontaines des jardins du château, Jean va se retrouver plongé au cœur des intrigues de la Cour. Chargé par le Grand Ecuyer de France de démasquer le « coquin des fontaines », le page, aidé par l’adorable Prunelle, va devoir faire face à de nombreux dangers…
  
Arthur Ténor emmène ses lecteurs dans les jardins du Roy-Soleil pour leur faire vivre une grande aventure. Prenant à contre pied la tendance actuelle qui veut que les romans de littérature jeunesse se déroulant à l’époque de Louis XIV et du siècle des lumières mettent en scène des héroïnes (Adélaïde princesse espiègle, Le couvent de la reine, Eulalie Potimaron…), il fait d’un page du roi le héros d’une intrigue privilégiant l’action au grand romantisme. Très précis et très documenté, le texte éclairera plus d’un lecteur sur le fonctionnement de Versailles à la fin du 17ème siècle.

Divertissant et didactique, le premier volume de cette nouvelle série historique au héros attachant se lit d’une traite avec un plaisir évident.

A l’école des pages du Roy-Soleil T1 : Sabotages en série à Versailles, d’Arthur Ténor.
Seuil jeunesse, 2011. 204 pages. 10,00 euros. A partir de 10 ans.

 

Adélaïde, princesse espiègle T1 : une petite fiancée à Versailles

Afin de faire la paix entre leur deux pays, Adélaïde, 11 ans, princesse de Savoie et Louis de Bourgogne, 13 ans, petit-fils de Louis XIV, futur roi de France, sont obligé de se marier.

Adélaïde « débarque » donc seule à Versailles loin de sa famille et de son pays. Elle y découvre l’étiquette, les règles de bienséances, les cours d’orthographe et d’histoire qui doivent faire d’elle une future reine de France. Mais tout cela est bien loin des préoccupations d’une petite fille de son âge qui ne pense qu’à partir à la découverte des jardins de Versailles en compagnie de Babette sa domestique,  la seule à la comprendre. Les rencontres avec son futur époux ne sont guère plus réjouissantes, celui-ci est bien trop sérieux et pieux pour elle.

Adélaïde multiplie les entorses aux règles du château et Louis XIV, séduit dans un premier temps par son charme et sa gaieté, commence à perdre patience.

Annie Jay nous fait découvrir à travers les yeux d’Adélaïde  la vie à Versailles au temps de sa splendeur. Il s’agit avant tout non pas de nous décrire par le menu les règles de la cour, mais plutôt de nous transporter dans la tête de cette petite fille de 11 ans un peu perdue, obligée de se marier pour le bien de son pays, avec toutes les contraintes que cela exige.

La trame historique est respectée et on rencontre au fil des pages des personnages célèbres tels que Louis XIV, Madame de Maintenon, Françoise d’Aubigné, Madame du Lude… Un dossier complète le roman par de courtes biographies et quelques plans du château de Versailles.

 Même si l’histoire plaira plus aux filles (pas ou peu de personnages masculins), elle constitue un approche originale de la vie à Versailles vue par une enfant et nous montre que le statut de princesse n’est pas forcement un conte de fée.
 

Adélaïde, princesse espiègle T1 : une petite fiancée à Versailles, d’Annie Jay, Editions Eveil et Découvertes, 2010.
122 pages. 8,90 euros. A partir de 9 ans.