Tag-Archive for » morpurgo «

Le prince amoureux

Le Prince Frederico et la Princesse Serafina forment un parfait couple princier. Leur royaume est prospère et le peuple les adore. Ils se marient le jour de l’an, dans une liesse populaire indescriptible. Mais une année plus tard, tout a changé. La princesse souffre d’une profonde dépression. Elle ne sourit plus jamais, ayant sombré dans une incompréhensible mélancolie. Le Prince cherche par tous les moyens à comprendre le mal qui frappe son épouse mais la jeune femme refuse de parler. La situation ne cesse d’empirer car Serafina ne se nourrit presque plus et sa santé se dégrade très vite.

A l’approche de Noël, le médecin du palais annonce à Frederico que la princesse aura surement succombé avant la nouvelle année. Désespéré, il part à cheval à travers la campagne pour tenter d’oublier le malheur qui le frappe. C’est alors qu’il rencontre une famille de bohémiens à qui il va confier sa terrible histoire. Grâce aux conseils avisés du doyen de la famille, le Prince retourne au château plein d’espoir et espère pouvoir sauver la princesse…

Un conte de noël traditionnel dans un tout petit album au format carré (16×16 cm) avec une très belle jaquette. Un joli cadeau à déposer au pied du sapin.

 

Le prince amoureux, de Michael Morpurgo (illustrations d’Emma Chichester Clark).
Éditions Gallimard Jeunesse, 2009. 48 pages. 7 euros. Dès 8 ans.

 


 

Le royaume de Kensuké

Michael revient, près de dix plus tard, sur l'épisode le plus marquant de sa vie : sa rencontre avec Kensuké sur une île au milieu du Pacifique.

Alors qu'ils sont licenciés de leur usine, les parents de Michael, 12 ans, décident avec leurs primes d'acheter un bateau, le « Peggy Sue ». Ils veulent partir faire le tour du monde. Commence alors pour le jeune garçon, un voyage extraordinaire entre terre et mer. Il découvre le Brésil, l'Afrique du sud, l'Australie. Mais un soir, alors qu'il est à la barre, un violent coup de vent se lève. Michael tombe à l'eau en voulant rattraper sa chienne Stella. Il se réveille sur une île sauvage et doit affronter un environnement hostile sans eau, ni nourriture. Il se rend rapidement compte qu'il n'est pas seul, une ombre semble veiller sur lui.

Michael Morpugo livre ici une Robinsonnade moderne et captivante. On suit avec entrain les aventures de Michael confronté à la solitude et aux difficultés pour survivre dans un milieu hostile. Les rapports d'abord difficiles entre l'adolescent et le vieil homme laissent place à une amitié profonde. Kensuké se transforme alors en précepteur et reflète la figure paternel qui manque tant à notre jeune héros. Il l'initie à l'art par des peintures à l'encre de poulpe et à la sauvegarde de son environnement (faune et flore du Pacifique) : naissance des tortues, protection des singes contre les chasseurs…Michael a lui aussi des choses à apprendre à son ainé : l'anglais, les évolutions du monde depuis son échouage sur l'île. Michael Morpugo ne laisse rien au hasard, chaque détail compte de l'histoire tragique de Kensuké pendant la seconde guerre mondiale (Nagasaki) au chômage pour les ouvriers anglais.

De plus, les aquarelles de François Place sont magnifiques et rendent des plus agréable la lecture de cette émouvante aventure.

Vous l'aurez compris « le royaume de Kenzuké » est un roman riche et envoutant aussi bien pour garçons que pour filles et sans limite d'âge. On croirait presque que l'auteur nous raconte un épisode réel de sa vie (même prénom). A recommander à tous les aventuriers.

 

Le royaume de Kensuké de Michael Morpurgo, Folio junior, 2010.
160 pages. 7,70 euros. A partir de 11 ans.
NB : Première édition en 2000.
 

 

Beowulf

Nous sommes au Ve ou VIe siècle après Jésus-Christ. Hrothgar, roi des Scyldingiens (Danois) fait bâtir pour les siens la plus vaste demeure jamais construite. Ce palais, censé symboliser la joie et le bonheur de tout un peuple, va attirer l’attention du maléfique Grendel, créature monstrueuse vivant dans les marais et aimant se repaître de chair humaine. Pendant douze ans, les Danois vont, impuissants, subir les assauts de Grendel et perdre leurs plus valeureux guerriers. Beowulf, prince Géat (Suédois) ami des Danois, apprend que ces derniers vivent dans la terreur. Il décide alors de traverser la route des baleines avec ses plus fidèles soldats pour porter secours au seigneur Hrothgar…

Beowulf est LE poème héroïque le plus célèbre du monde anglo-saxon. Rédigé aux alentours de l’An Mil, il n’a cessé depuis de passionner les experts et d’influencer toute l’heroïc fantasy moderne (Tolkien a toujours cité Beowulf comme une influence majeure).
 

Le poème original est structuré en trois actes de bravoure distincts : Beowulf et Grendel ; Beowulf et la sorcière des mers ; Beowulf et le dragon des enfers. Michael Morpurgo respecte à la lettre la structure et l’esprit général du texte, même s’il a dû effectuer un gros travail d’adaptation afin de rendre l’ensemble lisible pour de jeunes lecteurs. Attention néanmoins : même si cette version de Beowulf est publiée par Gallimard Jeunesse, certains passages sont assez violents et pourront choquer. Ames sensibles s’abstenir !

En tout état de cause, voila une occasion unique de découvrir un texte fondateur encore trop méconnu.
 


Beowulf, de Michael Morpurgo (illustrations de Michael Foreman), édition Gallimard Jeunesse, 2007.
92 pages. 14 euros. A partir de 10 ans