Tag-Archive for » sedrap «

Partenariat du mois d’avril

Dans le cadre de partenariats avec différents éditeurs, Lire pour le plaisir vous propose de recevoir gratuitement un ouvrage de littérature de jeunesse en échange d'un billet le concernant sur votre blog.
 
Pourront participer les blogueurs ayant un blog consacré totalement ou majoritairement à la lecture et régulièrement tenu à jour. A compter de la réception de l'ouvrage, vous aurez environ 4 semaines pour le lire et le commenter sur votre blog. Les blogueurs résidant en France métropolitaine, au Québec, dans les DOM TOM ainsi que dans les pays de l'Union Européenne peuvent participer.

Pour ce premier partenariat, les éditions SEDRAP vous proposent trois titres de leur catalogue.

Elle plantait une roue et un vélo poussait.
Elle courait si vite qu'elle rattrapait le temps.
Elle dansait dans le vent et le vent suivait sa cadence
Elle souriait et le monde s'éclairait.
Et pourtant, un jour maman nous a abandonnés papa et moi !
C'était il y a longtemps, bien longtemps avant que moi Laura, 8 ans, je rencontre la dame qui dormait sur les bancs…

La dame qui dormait sur les bancs, de Jean-Luc Luciani (illustrations d'Audrey Pannuti). 102 pages. Dès 9 ans.

COMPLET !

Les blogueurs sélectionnés sont : MinifourmiChococatisa1977

Notre avis sur ce titre.

 toto

Le jeune Mathurin se retrouve dans un groupe de résistants en 1944, au moment où se joue l'avenir de la France. Il va participer à des actions de combat souvent très dangereuses, rencontrer l'amitié et la fraternité. Il va aussi beaucoup grandir dans cette extraordinaire expérience de vie.

Ami de la liberté, Michel Cosem, (illustrations de Gwendal Lazzara). 118 pages. Dès 9 ans.

COMPLET !

 Les blogueurs sélectionnés sont : flof13Livre4ever

Notre avis sur ce titre.

 
Baptiste et Clément, élèves de CM2, vont se retrouver, bien malgré eux, au cœur de la Grande Armée, en route pour Austerlitz. Et s'ils y croisent l'Empereur, c'est le chien Moustache, fidèle compagnon des soldats de Napoléon, qui sera leur plus précieuse rencontre. Mais ce dernier pourra-t-il sauver les deux enfants du terrible champ de bataille et leur permettre de regagner le XXIe siècle ?

Napoléon Moustache, Jean-Louis Jouanneaud (illustrations de Camille Renversade). 143 pages. Dès 9 ans.

COMPLET !

Les blogueurs sélectionnés sont : PhookaNaheVéro

Notre avis sur ce titre.

 


Le site des éditions SEDRAP.

noter pour les enseignants qui souhaitent étudier ces romans en classe, les éditions SEDRAP proposent pour chacun d’eux un fichier d'exploitation pédagogique au prix de 35 euros.


 

 

Pour ce premier partenariat, les éditions SEDRAP vous proposent trois titres de leur catalogue.

 

Les livres offerts L'avis des blogueurs Notre avis
Napoléon moustache Phooka Nahe Vero Notre avis


La dame qui dormait sur les bancs La mare aux mots Minifourmi
Isa1977
Notre avis

 
Ami de la liberté A demi-mot flof13
  Notre avis

 

 

 

 

 

 

Category: Partenariat  Tags:  3 Comments

Napoléon Moustache

Dans la classe de CM2 de Madame Ramé, Baptiste, un peu indiscipliné, se retrouve à devoir faire un exposé sur le chien Moustache, fidèle compagnon des soldats de Napoléon.

C'est avec son meilleur ami Clément qu'il part en direction de la prairie des grognards où un événement inexpliqué va les transporter au 19ème siècle, au cœur du quarantième régiment de l'armée Napoléonienne. Clément, devenu porte-drapeau et Baptiste, devenu tambour, vont se lier d'amitié avec un grenadier nommé Lucien, une cantinière du nom de Marie mais surtout avec le valeureux chien du qrégiment, Moustache. Au cours de leur périple, ils vont même aller jusqu'à rencontrer l'empereur Napoléon Bonaparte en personne.

Ce voyage dans le temps va permettre à Clément et Baptiste de revivre la bataille d'Austerlitz, mais réussiront-ils à rejoindre le 21ème siècle ?

Jean-Louis Jouanneaud, sous une forme romanesque, nous livre un épisode des guerres Napoléoniennes à travers les personnages de Clément et Baptiste. Un roman captivant, qui grâce à ce voyage dans le passé va permettre aux lecteurs de se projeter à l'époque de Napoléon Bonaparte.

Amis amateurs de romans historiques, à vous de vous emparer de ce livre !

PS : pour les enseignants qui souhaitent étudier ce roman en classe, les éditions SEDRAP proposent un fichier d'exploitation pédagogique au prix de 35 euros. 

Napoléon Moustache, Jean-Louis Jouanneaud (ill. Camille Renversade), Editions SEDRAP, 2008.
143 pages. 6,10 €. Dès 9 ans.
 

 

Ami de la liberté

Mathurin frissonna. Il n’en doutait pas, c’était le loup gris. Que voulait-il dire ? Était-ce la tristesse, la solitude qu’il hurlait ainsi avec un son venu du plus profond de la forêt.

France, 1943. Mathurin, caché sur le bord de la route, guette. Il doit signaler tout véhicule allemand venant de Toulouse ou y allant, en imitant le cri de la chouette et se replier au cœur du bois, dans une clairière…
Mathurin a « pris le maquis ». Sa mère, Évelyne, a demandé au chef des Noires Sapinières, Henri Feuillade, de le prendre avec lui alors qu’il était encore au lycée et que le monde connaissait de grands bouleversements. Son père a été mobilisé au début de la guerre, est parti vers le front puis a été fait prisonnier. Le gouvernement de Vichy a supprimé le poste d’institutrice de sa mère, alors qu’il y avait encore des enfants à l’école. Mathurin, bien que ne sachant pas trop ce que « prendre le maquis » signifie, a accepté. Il comprend peu à peu que la vie d’un grand nombre des gens d’ici, y compris ses parents, est en jeu.

Michel Cosem, sous une forme romanesque, nous livre un épisode de la résistance à travers le regard du jeune Mathurin. Une façon tout à fait passionnante d’aborder ces faits historiques et qui nous permet d’appréhender une réalité complexe. L’horreur de la guerre se mêle au quotidien souvent difficile et pourtant la vie prend le dessus avec l’appel de la Nature, la fête lors du débarquement et l’amour naissant entre Mathurin et Odile.
 
Ami de la liberté, Michel Cosem, Ill. Gwendal  Lazzara, 2009.
118 pages. 6,10 €. Dès 9 ans.
                                                                                                    

 

 

Category: Histoire  Tags: , , ,  Comments off

La dame qui dormait sur les bancs

 

"Il suffisait de croire à ses rêves, d’y croire tellement fort, pour que ceux-ci n’aient pas d’autre possibilité que de se réaliser."

Le jour de l’anniversaire de ses huit ans, quand son papa demande à Laura ce qu’elle souhaite comme cadeau, elle lui répond qu’elle veut qu’il lui dresse la liste de toutes les choses extraordinaires que sa mère savait faire. Il a alors pris une feuille de papier, le stylo plume argenté et  a commencé à écrire. En 1, que si elle plantait une roue, un vélo poussait. En 2, il n’a plus rien écrit, parce que des larmes sont arrivées et une grande tristesse avec. Sa maman est partie lorsqu’elle était encore toute petite. Depuis la  vie s’est organisée entre Laura et son papa.

À l’école, c’est un peu difficile. Laura n’aime pas beaucoup sa maîtresse. Et Dylan, son voisin de table est vraiment énervant. Mais un matin très froid, sur le chemin de l’école, alors que justement Dylan fait une nouvelle fois montre de sa bêtise, une voix prend la défense de Laura. Elle provient du duvet noir étendu sur un banc en bois, à côté. C’est alors que Laura rencontre la dame qui dort dans le sac de couchage. Le soir même, juste à la sortie de l’école, Laura retourne voir la dame pour la remercier. Elle s’appelle Esther. Peu à peu, au fil des jours, une amitié se crée. Puis Laura invite Esther à dîner avec son papa. Ils passent alors une superbe soirée. Son papa semble aller mieux, même avec Grand-père Lyvan et Grand-mère Lotty avec qui il a pourtant parfois bien du mal. Noël approche…

Un petit roman qui nous parle des chagrins de la vie et des difficultés qu’un enfant peut rencontrer. L’abandon d’une maman, le repli et la solitude. La colère rentrée s’exprime dans certains passages mais c’est finalement le meilleur de soi que nous donne Laura. Elle nous montre comment, après un grand traumatisme, renaître à la Vie, pleine de joies et de surprises. C’est vraiment bien !

 
La dame qui dormait sur les bancs, Jean-Luc Luciani, SEDRAP, 2009.
102 pages. 6,10 €. Dès 9 ans.

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.