CDDP de l'Oise      
Concours National de la Résistance et de la Déportation

 

Retour achives 2007

 

 
Témoignages

 

L'aide aux aviateurs alliés
par Louis Ledanois, fils d'agriculteurs qui ont abrité des aviateurs américains

 
"Des aviateurs tombés dans l'Oise..."
 

 

 
"Hoehn abattu au dessus de Crisolles..."
 

 

 
"La vie clandestine des Américains..."
 

 

Résumé
Ce témoignage évoque l’épopée d'aviateurs américains abattus dans l’Oise et sauvés par plusieurs Noyonnais qui les cachèrent dans une ferme de Larbroye avant de leur faire gagner l’Angleterre grâce à la résistance.

Contexte
Depuis 1943, les bombardements s’accentuent sur l’Allemagne nazie et sur la France. La Picardie est l’une des voies aériennes privilégiées des bombardiers alliés. Peu après le Débarquement, le 8 juin 1944, le bombardier américain B17 "Prowlin' Tom" de retour de mission est touché par la DCA allemande au-dessus d'Orléans puis par celle du terrain d’aviation d’Amy. L’équipage de l’avion saute alors au-dessus de Margny-aux-Cerises / Beaulieu-les-Fontaines ; parmi ces aviateurs, Henri Ford Wilson, Louis Lewis et Michael Ruta sont pris en charge jusqu'au 15 août suivant par des Français qui les cachent dans une ferme de Larbroye, propriété de M. Ledanois. Peu après, le 25 août, l'avion de George Hoehn est abattu au dessus de Crisolles. La famille Ledanois cache le pilote de chasse dans sa ferme puis dans une carrière à Passel avant qu'il ne réintègre les troupes américaines lors de la Libération de Noyon le 2 septembre 1944.
Soixante trois ans plus tard, Louis Ledanois, plus jeune fils de la famille, évoque sa rencontre avec ces Américains de son âge avec qui il a gardé contact.

Personnes citées
Mme Aldebert ; Max Brézillon ; M. Debry ; Marie-Louis Delcroix ; M. Frot ; George Hoehn ; André Ledanois ; Louis Ledanois ; Louis Lewis ; Michael Ruta ; Henri Wilson.

Index
B17 : bombardier américain appelé aussi forteresse volante
Flak : Kliegerabwehrkanone, artillerie de défense contre avion.
Mustang : avion de chasse américain
Messerschmitt : avion de chasse allemand

Louis Ledanois
Natif de Larbroye et troisième fils d’une famille de fermier, Louis Ledanois a 18 ans en 1944 lorsque s’annonce la libération de la France. Le lendemain du débarquement, emmené par son frère aîné Marcel, il gagne le Maquis de Crisolles ou plus d’une centaine d’hommes attendent les ordres de la résistance. En fin de journée, tous regagnent leur domicile sur ordre du chef local, Marcel Fourrier. Avec sa famille, Louis Ledanois aide quatre aviateurs à se cacher dans la ferme. Quelques jours après la libération de Noyon (2 septembre 1944), il intègre les rangs de l’armée française et combat dans le 67 e RI reconstitué. A la fin de la guerre, il prolonge son engagement, suit l’école de sous-officier et participe aux campagnes d’Indochine et d’Algérie.
Après 25 ans de carrière dans l’armée, devenu colonel, il fait valoir ses droits à la retraite et rentre dans la vie civile comme cadre dans l’entreprise Brézillon.

Date de l’entretien
27 septembre 2007

Pour en savoir plus
- La guerre 39-45 dans le ciel de l’Oise : 500 avions tombés en mission de combat sur le territoire du département, par Marcel Mavré, Editions Delattre, 2006.
- Aviateurs alliés tombés dans l’Oise en 1944, par André Naudin, 2000.

Site à visiter
http://www.390th.org/bulletin/winter2005-2006/MichaelRutaStory.htm

Précautions pédagogiques
Les témoignages gardent une valeur historique et éducative bien que des passages contiennent des erreurs sur des noms de personnes, de lieux ou de dates en raison de la fragilité de la mémoire, plusieurs années après les événements.

Réalisation
JYB/CDDP de l’Oise, avec l’aimable autorisation de Louis Ledanois


En annexe

Equipage d’un Bombardier B17 en décembre 1943 sur la base aérienne de Mac Dill Field en Floride.
De gauche à droite, au premier rang : Malek Caldwell, Wen Oge, Michael Ruta, Louis Lewis.
Au deuxième rang : Edwin Sechrist, Jim Ducan, Carl Hesller, Henry Wilson.

 

Regroupés près de Gisors, des aviateurs abattus dans l'Oise sont dirigés vers Cherbourg. Prêts à être embarqués pour l'Angleterre début septembre 1944, ils emportent avec eux comme prise de guerre un drapeau nazi et des casques allemands. Certains de ces aviateurs récupérés par des Français porteront un béret en signe de ralliement.

Le sous-lieutenant George J. Hoehn, pilote de chasse américain de la 9 e US Air-Force, 354 Fighter Group 355 Fighter Squadron, basé à A31 Gael (Ille et Vilaine), abattu sur son Mustang par un Messerschmitt 109 au dessus de Crisolles.
Hoehn saute en parachute se réceptionne près du marais de Bussy.

Membre d'équipage du Prowlin' Tom le  8 juin 1944  


Henri Ford Wilson, en 1944 lors de sa formation de mitrailleur de B17 aux Etats Unis

Turmenne, Vital G (navigateur)
Lewis, Louis D (opérateur-radio)
Sechrist, Edwin G (pilote)
Ruta, Michael E (mitrailleur)
Oge, Wendell W
Duncan, James H (copilote)
Caldwell, Merrill A
Helps, David H
Wilson, Henry F  (bombardier)
Tucker, Robert F  (mitrailleur)

 

 

 

.....