OISE 1914-1918
Mémoire et Histoire

Portraits

DE CANLERS Pierre Louis Antoine-Sainte-Marie de Canlers (1887-1915)
[Elu] [Mort pour la France] [Neufvy-sur-Aronde] [254e RI]

Noté « d'Arrentières » (du nom de son tuteur), et propriétaire dans les Almanachs, le vicomte Pierre Louis Antoine-Sainte-Marie de Canlers est né le 30 juin 1887 à Neufvy-sur-Aronde, commune dont il devient maire. Etudiant affecté au 54e RI comme soldat de 2e classe en 1908 pour faire son service militaire, il devient caporal le 11 mai 1909 puis sergent le 27 octobre suivant. Passé dans la réserve en 1910, il est nommé adjudant en 1911 puis lieutenant en 1912. Mobilisé au 254e RI en 1914 comme officier de réserve, il est blessé fin août 1914 et décède à Paris le 17 mai 1915 des suites de maladie contractée au front. Son corps repose dans le cimetière communal. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de la commune.

Jean-Yves Bonnard
Atelier CANOPE 60 - Beauvais, 2016

DUSSART Louis Eugène Albert
[Elu] [Mort pour la France] [Le Plessis-Patte-d'Oie] [54e RI]

Né au Plessis-Patte-d'Oie en 1884, Albert Dussart est noté cultivateur et maire du Plessis-Patte-d'Oie en 1912. D'abord dispensé en tant qu'aîné de veuve, il fait un service militaire d'une année en 1905-1906 au 146e RI. Rappelé comme soldat dans la 26e Cie du 54e RI en 1914, il est classé dans les services auxiliaires pour maladies de décembre 1914 octobre 1915. Classé au service armé, il rejoint la 10e compagnie du 54e RI. Il est tué à l'ennemi le 23 juin 1916 à Damloup (Meuse). Il est cité à l'ordre de la division n°97 du 4 juillet 1916 : « Soldat courageux et dévoué. S'est spontanément offert le 23 juin 1916 pour porter un ordre sous un bombardement des plus violents, a été mortellement blessé en accomplissant sa mission ». Croix de guerre, il reçoit la médaille militaire à titre posthume (J.O. du 19 novembre 1921). Son nom figure sur la plaque commémorative de la commune.

Jean-Yves Bonnard
Atelier CANOPE 60 - Beauvais, 2016

Delbecq Aimé Louis Aimable (1892-1917)
[Soldat] [Mort pour la France] [17e RA] [Porquéricourt]

Né le 25 novembre 1892 à Ville (Oise), domicilié à Noyon, Aimé Delbecq exerce la profession de commis auxiliaire des Ponts-et-Chaussées. Engagé volontaire pour trois ans, il est incorporé le 25 mars 1913 à Compiègne et sert le lendemain comme 2e canonnier au 17e RA (matricule 4541). Brigadier le 9 novembre 1913, il est nommé maréchal des logis fourrier le 16 octobre 1916.
Il décède des suites de blessures à Juvincourt-et-Damary (Aisne) le 27 juin 1917. Il est ensuite enterré dans le cimetière de Vaux-Varennes (Marne). Exhumé, son corps repose dans le cimetière communal de Porquéricourt. Son nom est gravé sur le monument aux morts de sa commune natale.

Jean-Yves Bonnard
CANOPE-CDDP de l’Oise, 2014

DELERUE Robert Pierre Albert
[soldat] [mort pour la France] [personnel de la préfecture] [51e RI]

Né à Beauvais (Oise) le 13 avril 1892, titulaire du brevet élémentaire, il entre comme commis auxiliaire à la préfecture le 1er août 1909 après avoir travaillé durant trois mois et demi dans les bureaux de l'Assistance publique. Il devient expéditionnaire stagiaire au 1er bureau de la 1ère division le 1er février 1912 puis rédacteur le 1er janvier 1913 à la préfecture de l'Oise. Engagé volontaire pour trois ans le 17 mars 1913 (matricule n°4361), noté musicien le 15 février 1914, ce soldat brancardier de la 3e Compagnie du 51e Régiment d'Infanterie décède à l'hôpital temporaire n°5 de Bar-sur-Aube (Aube) des suites de ses blessures le 27 septembre 1914.

Jean-Yves Bonnard
Atelier Canopé 60 - Beauvais, 2014