OISE 1914-1918
Mémoire et Histoire

Etudes de lettres de poilus

Les frères Bouchet

Originaires de Creil, les six frères Bouchet, Paul, Jean, André, Pierre, Marc et Henri, ont durant la guerre adressé à leurs parents et à leur sour 1100 lettres. L’ensemble de cette collection a été acquise par les Archives départementales de l’Oise (sous-série 52J) en 2003 à Bruxelles.

Son intéret réside dans son exceptionnel volume, dans la qualité d’expression de ces jeunes hommes et la diversité des sujets qu’ils traitent.

A la veille de la commémoration de l’armistice, voici  cinq lettres de Marc, Henri et Jean  Bouchet datant de novembre 1918. A cette date, Marc est incorporé au 41éme bataillon de chasseurs, il est envoyé à partir du 7 novembre en Belgique. Il décrit donc Bruxelles dans sa lettre du 22 novembre. Henri, âgé de 20 ans en 1918, cadet de la famille, est depuis août à l'école d'artillerie de Fontainebleau. La seule lettre de Jean parlant de la victoire, et donc de sa libération, date du 25 décembre. Jean avait été fait prisonnier en avril 1915 dans la Meuse.

Seuls Marc, Henri et Jean ont pu témoigner à travers leur correspondance de l’armistice.
Paul a été porté disparu des le 29 août 1914, son corps n’a jamais été retrouvé. André, blessé dès son deuxieme jour de combat, a été fait prisonnier en septembre 1914 puis rapatrié en France pour invalidité. Pierre engagé en décembre 1914 et a été tué lors d’un combat aérien le 14 août 1918.

lettre1.pdf lettre2.pdf

Pour citer cet article : Etudes de lettres de poilus
Les frères Bouchet
URL : https://canope.ac-amiens.fr/cddpoise/oise14_18/lettres_poilus.php