Espace formateurs

Questions / Réponses

Utiliser un wiki pour réaliser des TPE

Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens

Qu’est-ce qu’un wiki ?

wikiC’est un site rédigé à plusieurs mains dont les pages peuvent être modifiées simultanément. Le wiki le plus connu est l’encyclopédie en ligne Wikipédia.

C’est donc un outil de travail d’écriture collaborative. Sur un wiki, les internautes sont les contributeurs : ils construisent leurs connaissances ensemble et apprennent des autres. Plusieurs contributeurs peuvent ainsi travailler sur une même page et, au fur et à mesure, les pages s’enrichissent.

À la différence d’un forum, le wiki porte les idées d’un groupe autour d’un projet commun et non la voix de plusieurs personnes. Alors que les contenus sont gérés par des modérateurs sur les forums, les contenus des wikis naissent de la collaboration des participants et le rôle du modérateur n’a pas lieu d’être. Tous savent pourquoi ils contribuent et veillent au respect du projet. Bien sûr, le contributeur principal (ou l’enseignant) peut y faire des commentaires pour guider les autres rédacteurs (ou les élèves).

 

Les avantages du wiki pour les TPE

Dans le cadre des TPE, les élèves doivent se répartir en groupes, mener un travail de réflexion et de recherche documentaire collectif, et produire un compte rendu pluridisciplinaire sur plusieurs semaines.

 

Le wiki se présente donc comme l’outil idéal pour réaliser un TPE puisqu’il permet de :

  • suivre un projet collaboratif (faire travailler un groupe d’élèves sur un sujet donné) ;
  • gérer les contributions des élèves et des groupes d’élèves ;
  • créer et partager une base de connaissance ;
  • stimuler la créativité des élèves et leur donner envie d’apprendre.

 

Solutions libres et gratuites :

L’ENT des lycées de Picardie propose un Wiki, géré par l’enseignant.wiki ent leo

Comment ça fonctionne ?

 

Un wiki est une application Web. Pour créer ou modifier un article, le visiteur se connecte à l’espace d’édition du « wiki » avec son navigateur Web. Il accède alors à un formulaire comportant le texte qu’il veut éditer.

 

Les modalités de modification et de publication des contenus rédigés peuvent être paramétrées par l’enseignant qui gère le wiki ; contrairement aux élèves, l’enseignant peut consulter et modifier l’ensemble des contenus produits.

Créer un wiki pour les TPE : quelques pistes

  1. Tenir le carnet de bord

La réalisation du TPE implique la tenue d’un carnet de bord. La plupart des applications Wiki permettent justement de tenir un carnet de bord du projet dans lequel toutes les versions sont archivées et l’historique des modifications peut être consulté à tout moment.

  1. Publier les informations collectées

Le TPE repose sur un travail préalable de recherche documentaire collectif. La restitution de l’information collectée peut se faire sur le Wiki, qui est un espace de publication collaborative avant tout.

3. Produire des documents

Le wiki permet de rédiger un certain nombre de documents à « plusieurs mains ». Il est donc très utile pour produire les documents de travail intermédiaires du TPE, issus de la réflexion collaborative, mais aussi pour la rédaction du dossier final.

Pour en savoir plus :

 

Quelques exemples d’applications Wiki : DokuWiki, MediaWiki, PhpWiki, PmWiki, TigerWiki, TikiWiki, WackoWiki, WakkaWiki, CitiWiki, WikiNi, WikkaWiki…

 

Liste de logiciels Wiki :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_de_logiciels_wiki

 

TPE, mode d’emploi :

http://eduscol.education.fr/cid48137/tpe-mode-d-emploi.html

Des informations sur les TPE :

http://lewebpedagogique.com/docjo/

Tout savoir sur les TPE :
http://champollion.entmip.fr/espace-cdi/formation-des-eleves/tout-savoir-sur-les-tpe-10688.htm

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Apprendre avec les MOOC

Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens

Qu’est-ce qu’un MOOC ?

 

moocsLes « Massive Open Online Course » sont des « cours en ligne ouverts et massifs ». Il s’agit de cours (initialement de niveau universitaire), diffusés sur Internet, gratuits et en libre accès, auxquels un ensemble d’élèves/étudiants contribuent à distance.

Les MOOC bouleversent les modes d’apprentissage traditionnels car ils reposent sur l’idée de construction des connaissances de manière collaborative, à partir d’une communauté d’apprenants.

 

Quelle est la différence avec un cours traditionnel ?

 

Avec les MOOC, la classe peut être inversée : elle s’appuie sur les nouvelles technologies pour transmettre les éléments de contenu de la matière avant la séance de cours afin de la rendre plus interactive. Le cours en présentiel est, quant à lui, plutôt destiné à mettre en application les connaissances générées grâce au MOOC.

 

Par rapport à un cours en ligne, un MOOC est un événement. Il a un début et une fin, contrairement à un cours en ligne, qui est accessible toute l’année. Le MOOC utilise les mêmes outils que les cours en ligne : vidéos, sons, présentation… mais il y ajoute une dimension communautaire.

 

De quoi se compose un MOOC ?

 

Il se compose principalement de :

  • leçons vidéos,
  • devoirs et exercices d’évaluation (quiz…),
  • outils d’interaction avec et entre les élèves/étudiants.

 

Les MOOC reposent essentiellement sur la vidéo, il faut donc être capable de réaliser/proposer des vidéos de bonne qualité, mais aussi de gérer les plateformes sur lesquelles les cours sont organisés (blog, forum, ENT…).

 

Combien de temps cela prend-il de suivre un MOOC ?

 

Entre 4 et 12 semaines en moyenne. Le rythme de publication est hebdomadaire. Les élèves/étudiants sont ainsi libres d’étudier le contenu du cours quand ils le souhaitent dans la semaine, tout en étant tenus de respecter un rythme de travail hebdomadaire. Les participants y consacrent en moyenne 2 heures par semaine.

 

Qu’est-ce qu’un bon MOOC ?

  • Un bon sujet qui donne envie de s’y intéresser.
  • Un enseignant qui se positionne comme chercheur (il ne délivre pas le savoir, il accompagne et favorise la création de connaissances).
  • Une dimension communautaire déterminante : les élèves apprennent ensemble et des autres.
  • Des contenus et des choses à apprendre : la qualité pédagogique des ressources proposées est essentielle.

 

Comment mettre en place un MOOC avec ses élèves ?

 

Si vous avez la chance de disposer d’un ENT dans votre classe, il est l’outil le plus facile à utiliser avec des élèves. Il protège l’identité numérique des  utilisateurs, il bénéficie de l’exception pédagogique et il dispose de nombreux outils collaboratifs.

 

Suggestion pour commencer : mettre en place un travail collaboratif sur un thème d’actualité pendant une semaine, en groupes.

 

Avant de lancer le projet avec vos élèves, vous aurez pensé et défini le thème à aborder, réfléchi aux axes de réflexion possibles et envisagé différents moyens de faire émerger les connaissances.

 

  • Jour 1. Lecture de ressources sélectionnées sur le thème choisi.
  • Jour 2. Lancement du projet, constitution des groupes de travail,
  • définition et attribution des problématiques, publication de chaque
  • problématique en ligne.
  • Jours 3 et 4. Construction collective de ressources sur la problématique (carte mentale, quiz, présentation orale, vidéo, dossier, revue de presse…).

Jour 5. Présentation des productions aux membres de la classe.

 

Pour en savoir plus

 

Annuaire des MOOC francophones :

http://www.digischool.fr/mooc/

 

Le MOOC, mode d’emploi :

http://cursus.edu/article/18180/mooc-mode-emploi/#.VjuB7cuLN9s

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Utiliser un générateur d’exercices en ligne

Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens

Qu’est-ce que c’est ?

 

generateursIl existe de nombreux générateurs d’exercices sur Internet qui permettent de créer rapidement différents types d’activités : des QCM/quiz, des textes à trous, des éléments à remettre dans l’ordre, des mots croisés, des dictées…

Le plus simple est d’utiliser les outils en ligne. Les établissements disposent très souvent de ce genre d’outil dans leurs plateformes collaboratives ou même dans les ressources privées : aide aux devoirs de Picardie (Edumaxicours/Educlever).

 

Les outils et les possibilités sont multiples. C’est pourquoi, il faut s’attacher à créer des exercices correspondant réellement aux objectifs d’apprentissages visés.

 

Aborder une notion grâce à un exercice interactif généré sur Internet permet de varier les modalités d’apprentissage et d’aider les élèves qui rencontrent des difficultés avec les supports d’apprentissage imprimés traditionnels.

 

Quels exercices et pour quoi faire ?

 

Les exercices de systématisation : pour faire et refaire des exercices, afin de fixer et réemployer certaines connaissances.

 

Les tests de connaissances : pour évaluer les connaissances d’un apprenant à la suite d’une séquence d’apprentissage ou l’aider à identifier ses lacunes.

 

Les exercices de compréhension : pour vérifier la compréhension d’un document par un élève ou pour le guider au cours d’une recherche d’informations.

 

Les tâches de production écrite : pour construire des questionnaires accompagnant un élève dans la réalisation des différentes étapes d’une tâche.

 

Comment concevoir des exercices ?

  1. Créer une batterie de questions avec leurs corrigés.
  2. Préparer les médias nécessaires : images, sons, vidéos…
  3. Choisir un type d’exercice : sous quelle forme présenter les questions et avec quelle interactivité ?
  4. Sélectionner un générateur d’exercices qui propose le type d’exercices souhaité.
  5. Créer l’exercice à partir du générateur d’exercices.(TDbase de LEO)
  6. Le diffuser aux élèves (sur l’ENT de l’établissement, par exemple).

Typologie d’exercices possibles

DRAG AND DROP« GLISSER-DÉPOSER » Ranger des étiquettes dans un tableau
Placer des étiquettes dans un texte
Placer des étiquettes sur une image
Mettre des étiquettes dans l’ordre
Reconstituer une image (puzzle)
SAISIE Saisie libre dans un texte
Saisie libre dans un tableau
Saisie libre dans un paragraphe vide
Saisie libre dans des cases
Saisie libre dans des cases lettre à lettre
SURLIGNER Surligner d’une couleur des mots dans un texte ou un tableau
Surligner des mots dans un texte ou un tableau avec des couleurs différentes
Surligner des mots dans une grille de mots mêlés
RELIER Relier des items répartis en nombre égal en deux colonnes
Relier des items répartis en deux colonnes de nombres différents
Relier des items répartis en plus de deux colonnes pour former une suite
CHOIX MULTIPLE Liste déroulante
Cocher la bonne réponse, une réponse possible
Cocher la ou les bonnes réponses
COLORIER Affecter une couleur à une zone

 

Les générateurs d’exercices les plus connus

 

TDbase : Outil disponible dans les ENT libres, il propose un très grand nombre d’exercices et des retours écrits que l’enseignant peut corriger comme un devoir.

http://leo.picardie.fr/wp-content/uploads/2014/03/030-LEO-UO7_01-GuidePriseEnMain-TDBase-V1.2.1.pdf
http://leo.picardie.fr/2014/03/video-presentation-du-service-pedagogique-td-base/

 

Hot Potatoes : vous permet de réaliser facilement 6 types d’exercices en ligne : exercices à choix multiple, à trous, d’association, de remise en ordre, quiz et mots croisés.

http://web.uvic.ca/hrd/halfbaked/

 

Quiz Faber : ressemble à Hot Potatoes, seuls les mots croisés ne sont pas proposés dans Quiz Faber. Il est possible de proposer différents types de questions au sein d’un même exercice. De même, une correction peut être proposée après chaque question ou à la fin de l’exercice.

http://www.lucagalli.net/quizfaber/index.php/fr/

 

JClic : Outil pour les écoles primaires, c’est une version de Clic programmée en Java, qui s’exécute dans tout navigateur Internet, avec différents types d’ordinateurs et systèmes d’exploitation (Windows, Macintosh, Linux…).

http://clic.xtec.cat/en/jclic/index.htm

 

Usina Quiz : ce site est dédié aux enseignants qui veulent fabriquer des activités (exercices/jeux/sources Flash…) pédagogiques sur le Web. Vous pouvez tester toutes les activités avant de pouvoir les télécharger et les adapter.

http://usinaquiz.free.fr/

Les jeux de Lulu, le lutin malin : site destiné aux enfants dont l’auteur vous autorise à télécharger certains générateurs de jeux à des fins non commerciales : scripts pour mémorys, puzzles, jeux de question-réponses, mémo-mots, jeux de paires, d’association.

http://jeux.lulu.pagesperso-orange.fr/index.htm

 

Netquiz

Ce logiciel, permet de construire facilement des exercices ou des tests dans Internet à partir de douze types de questions différents (association, classement, choix multiples, damier, développement, dictée, mise en ordre, réponses multiples, réponse brève, texte lacunaire, vrai ou faux et zones à identifier) dans lesquelles on peut insérer des images, des textes, des sons ou des séquences vidéo…

http://www.ccdmd.qc.ca/catalogue/netquiz-pro-29

http://www.ccdmd.qc.ca/catalogue/netquiz-web

 

FLEvideo.com

Ce site permet de créer et publier des quiz en ligne à partir de vidéos tirées de youtube, dailymotion, etc. Conçu pour un usage pédagogique, il permet d’ajouter une transcription ainsi que des notes à l’exercice créé.

http://www.flevideo.com/

 

Quelques suggestions

 

Pour la maîtrise de la langue

 

Un générateur d’exercices de rébus : http://www.rebus-o-matic.com/

 

Un générateur d’exercices de conjugaison : http://www.loustics.eu/generateurs-de-tests-de-conjugaison-a4390023

 

Un générateur d’exercices phonologiques sur les syllabes : http://www.chancepourtous.com/

 

Un générateur d’exercices de grammaire sur la fonction des mots : http ://www.scalpa.info/genclicmot.php

 

Un générateur d’exercices de mots mêlés : http://tice.avion.free.fr/fswordfind/fswordfinder.php

 

Un générateur de mots croisés : http://puzzlemaker.discoveryeducation.com/CrissCrossSetupForm.asp

 

Un générateur de coloriages : http://www.coloriage-educatif.com/grillemotscaches.php

 

Un générateur de quiz et jeux en ligne : http://usinaquiz.free.fr/

 

Pour les mathématiques

 

Un générateur de fiches de calcul pour tous les niveaux de l’école élémentaire :

http://lesdevoirs.free.fr/scripts/entrainement.php?type=mu

http://www.les-coccinelles.fr/genfichemath.html

 

Un générateur d’images d’horloge à cadran avec des heures exactes à intégrer dans vos propres supports de cours :

http://micetf.fr/LectureHeure/generateur/

 

Un générateur d’exercices de calcul sur les 4 opérations et des coloriages codés :

http://pestouillette.be/spip/spip.php?article30

 

Un générateur d’horloges, des exercices de dénombrement, des patrons de solides, des exercices sur la monnaie… :

http://www.senteacher.org/print/mathematics/

 

Pour la géographie et l’histoire…

 

Un générateur de fonds de cartes :

http://d-maps.com/index.php?lang=en

 

Un générateur de frises : http://micetf.fr/frise

 

Des logiciels de cartes mentales et des générateurs de schémas : Freeplane, Freemind, Xmind, WIKImindmap, Mindmeister, Keynotes et bien d’autres.

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Comment utiliser les blogs de façon responsable ?

Par Frédéric Revaux, mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens

 

Les blogs sont des espaces d’expres­sion et de publication en ligne. Beau­coup de lycéens les utilisent pour don­ner leur avis, partager leurs points de vue, montrer ce qu’ils aiment  faire… Les blogs sont-ils pour autant des espaces de liberté sans limites ? Non, en effet, quelques précautions s’imposent.

logo_CNIL « L’enfant a le droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique ou par tout autre moyen du choix de l’enfant. L’exercice de ce droit ne peut faire l’objet que des seules restrictions qui sont prescrites par la loi et qui sont nécessaires :
– au respect des droits ou de la réputation d’autrui ;
– à la sauvegarde de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la moralité  publiques. »
Article 13 de la Convention internationale des droits de l’enfant.
Le blog est un espace de création per­sonnel : il te permet de donner de la visibilité à ce que tu as vu, lu, repéré sur Internet, ou à ce que tu as écrit ou créé (poèmes, textes de chan­sons, dessins, photos, vidéos…). Mais quelques règles sont à respecter.

cfDéfenseur des droits.

Def des droits

Concevez votre propre présentation ou interface très facilement en laissant libre cours à votre créativité grâce aux outils de personnalisation du blog.
Le droit d’auteur : vous pouvez emprun­ter les idées et les créations (textes, photos, dessins…) des autres sur ton blog, mais vous devez indiquer qui sont les auteurs et demander leur autorisation  au préalable. Vous pouvez citer les pro­pos d’une autre personne («…») mais pensez toujours à indiquer qui en est l’auteur.
Les crédits (pour les films) et les copyrights (pour les livres) sont très importants : ils servent à protéger les droits d’auteur (pour que quelqu’un ne s’approprie pas l’oeuvre  d’une autre personne ou déforme ses propos).
Le droit à l’image : Vous pouvez réutiliser des images (vidéos, photos, illustrations…) sur votre blog, mais vous devez demander au préalable l’autorisation des per­sonnes qui y sont représentées. Et si ces images ne sont pas de vous, alors le droit d’auteur s’applique aussi (voir ci-dessus). Si ces personnes sont mineures, pensez à demander l’autorisation à leurs parents (ou tuteurs légaux).

Concevez votre  propre présentation ou interface très facilement en laissant libre cours à votre créativité grâce aux outils de personnalisation du blog.

3564dac3610f69116313c0f443cadd16
Le droit d’auteur : vous pouvez emprun­ter les idées et les créations (textes, photos, dessins…) des autres sur ton blog, mais vous devez indiquer qui sont les auteurs et demander leur autorisation  au préalable. Vous pouvez citer les pro­pos d’une autre personne («…») mais pensez toujours à indiquer qui en est l’auteur.
Les crédits (pour les films) et les copyrights (pour les livres) sont très importants : ils servent à protéger les droits d’auteur (pour que quelqu’un ne s’approprie pas l’oeuvre  d’une autre personne ou déforme ses propos).
Le droit à l’image : Vous pouvez réutiliser des images (vidéos, photos, illustrations…) sur votre blog, mais vous devez demander au préalable l’autorisation des per­sonnes qui y sont représentées. Et si ces images ne sont pas de vous, alors le droit d’auteur s’applique aussi (voir ci-dessus). Si ces personnes sont mineures, pensez à demander l’autorisation à leurs parents (ou tuteurs légaux).

Blogs d’artistes, blogs de lecteurs, blogs de voyageurs… : sur les blogs, on trouve beaucoup d’informations. Toutes ne sont pas fiables. Vérifiez les informations que vous avez trouvées en les comparant avec celles issues sur d’autres blogs, par exemple.

internet responsable

Vous pouvez recommander d’autres blogs que vous avez repéré et que vous avez trouvé de qualité, en utilisant l’outil (widget) « blogoliste » : il vous permet d’afficher une liste de liens renvoyant vers ces blogs. http://www…
Le blog est un espace d’expression où vous pouvez parler d’un projet auquel vous avez participé, d’un film ou d’un livre que vous avez apprécié… Cette liberté comporte cependant des limites car vous êtes respon­sable de ce que vous racontez sur votre blog (et sur Internet).
Vous pouvez débattre et chercher à convaincre d’autres blogueurs tout en respectant leurs points de vue.
Beaucoup de jeunes considèrent leur blog comme un journal intime : ils y racontent des aspects de leur vie privée, pensant sûrement que cela reste­ra « entre amis ». Mais c’est tout le contraire : le blog est accessible à tous et il est très facile de retrouver tout ou partie d’un blog sur Internet depuis un moteur de recherche.
Évitez de raconter des choses qui concernent votre vie privée sur votre blog. Respectez aussi la vie privée des autres. Vous pouvez parler d’un sujet qui vous tient à coeur sans donner d’informations d’ordre privé.
Vos propos ne doivent pas nuire à autrui (révéler des informations per­sonnelles, par exemple), être diffama­toires (émettre des propos racistes, par exemple), ou nuire à l’ordre public (diffuser des messages violents sus­ceptibles d’être lus par des mineurs, par exemple).
Ne publiez pas forcément tous les com­mentaires de vos amis. Exercez plutôt une modération a priori : lisez et validez les commentaires que l’on vous a laissés avant de les publier pour vous assurer qu’ils sont respectueux et pas trop personnels.
Votre pseudo ne vous protège pas, c’est-à-dire qu’il ne garantit pas complètement votre anonymat. Sur votre blog, vous laissez des traces de votre passage qui sont autant de moyens de vous identifier.
Ce n’est pas parce que vous écrivez sur votre blog en utilisant un autre nom que ce n’est pas vous qui parlez et que vous avez le droit de dire tout et n’importe quoi.
Le choix du pseudo est donc important : Ne choisissez  pas une information d’ordre privé, mais plutôt un terme neutre ou inventé.

Source de l’article à imprimer :

br

Blog responsable

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Que faut-il savoir sur les jeux en ligne ?

Mis à jour le 03/06/14 par Frédéric Revaux

TOUT SAVOIR SUR LES JEUX EN LIGNE

Vous avez entendu parler des jeux en ligne et vous vous apprêtez à jouer en réseau, ou peut-être êtes-vous  déjà un joueur assidu… ?
Dans les deux cas, ces quelques conseils vous seront bien utiles et feront de vous un« joueur responsable ».

 

header

« Un jeu en ligne est un jeu numérique qui nécessite une connexion active à un réseau.
Il s’agit non seulement des jeux sur Internet, mais également des jeux en ligne via des consoles, téléphones portables ou réseaux P2P. Cette définition des jeux en ligne n’inclut pas les jeux qui ne nécessitent aucune connexion active à un réseau, mais utilisent uniquement Internet pour afficher des scores, télécharger des jeux ou échanger des données. »

En quoi consistent les jeux en ligne ? sur le site PEGI  Online.
Les Serious Games ou jeux sérieux reposent

 

numerique-logo-eduscol

sur un scénario utilitaire (Serious) associé

copy-Bandeau-JS

à des éléments ludiques issus du jeu vidéo (Game). Ils sont utilisés comme des outils de formation dans différents secteurs professionnels (l’armée, la médecine…) et comme outils pédagogiques en contexte scolaire.

 

 

logo_svcdi

 

Le jeu en ligne est ludique par sa forme (l’univers, les objets et les personnages) et par son interactivité. La plupart des jeux en ligne impliquent la collaboration simultanée de plusieurs joueurs : le joueur est amené à échanger des informations avec d’autres joueurs, à adapter son comportement et à faire des choix qui vont modifier le cours du jeu.

 

logoindex

Le développement du jeu en ligne est fortement lié à celui des nouvelles technologies : logiciel permettant de créer des animations (Flash, 1996), langage de programmation informatique (Java, 1995), connexion réseau et Internet (1994 et plein essor dans les années 2000), consoles de jeux (à partir de 1972 et aujourd’hui, marché dominé par :
Xbox 360 [Microsoft], Wii [Nintendo], PlayStation 3 [Sony]), et ordinateurs personnels.
Comme au cinéma, on écrit un scénario pour construire le jeu en ligne qui décrit l’objectif(action, aventure, quête), les personnages (héros ou personnage principal, alliés, ennemis), l’environnement (univers dans lequel ils évoluent).
Chiffres-clés
80 % des 15-17 ans jouent au moins une fois par jour à des jeux vidéos, et 25 % àdes jeux en ligne.
39 % des 15-17 ans sont déjà entrés en contact avec des inconnus en jouant en ligne,mais 12 % s’y sont fait des amis.
Les Mini-jeux / Jeux par navigateur :
Il s’agit de versions en ligne des jeux classiques d’arcade, de plateau ou numériques.
Ils sont généralement gratuits et souvent disponibles sur des sites web et portails de jeux dans un cadre publicitaire.
Les Jeux vidéo publicitaires :
Les jeux vidéo publicitaires sont destinés à promouvoir un produit spécifique, une société ou un projet politique.
Les Jeux en réseau :
Ces jeux sont généralement utilisés en ligne avec un PC, mais de plus en plus de joueurs ont recours à des consoles de jeu avec une connexion Internet.

Les Jeux massivement multi-joueurs (MMO et MMORPG)
Les MMO (Massively Multiplayer Online) se caractérisent par le nombre important de joueurs qui participent simultanément à un même jeu et par la nature persistante des jeux (ils continuent de jouer indépendamment du fait qu’un joueur participe ou non).
Les jeux de rôle en ligne (MMORPG : Massively Multiplayer Online Role Playing Games) entrent dans cette catégorie. Exemples : World of warcraft, Final Fantasy.
Source : www.pegionline.eu/fr/index/id/47/ T
Regardez la classification du jeu vidéo : elle figure sur l’emballage ou sur le site Internet (si le jeu est en ligne) et donne des informations sur l’âge et le type de contenu.
Certains jeux sérieux sont déconseillés aux moins de 18 ans.

Les logos PEGI indiquent que le jeu respecte certaines normes,

 

logo_CNIL

 

la protection des mineurs par exemple. Comme les jeux évoluent, la classification initiale peut ne plus être adaptée :
vérifiez bien sur le site PEGI qu’elle n’a pas changé.

 

internet-sans-crainte-logo

Prenez aussi connaissance des règles du jeu et informez-vous sur la façon dont il a été conçu et par qui pour en savoir un peu plus avant de jouer.

internet responsable

 

Ce n’est pas parce que vous utilisez un autre nom que le votre (pseudo) et un personnage (avatar) dans le jeu que vous pouvez dire tout et n’importe quoi. Vos propos ne doivent pas nuire à autrui (révéler des informations personnelles par exemple), être diffamatoires (émettre des propos racistes, par exemple). Vous n’avez pas le droit non plus de dire des injures. Si vous ne respectez pas ces règles, vous pouvez vous faire exclure du jeu par un modérateur qui s’assure que les propos des joueurs sont respectueux.
Au cours du jeu, vous êtes amené à communiquer avec d’autres joueurs (dans un chat ou forum). Même si vous vous entendez bien avec eux, évitez de leur donner des informations personnelles. Avec le temps, vous pourrez aussi sympathiser avec d’autres joueurs et en faire des amis.
De nombreux jeux en ligne constituent de véritables «communautés virtuelles» où les joueurs ont pris l’habitude de jouer ensemble, parfois pendant des heures. Ils ont souvent l’impression de ne pas pouvoir s’arrêter tant ils progressent dans le jeu. Essayez de limiter chaque jour le temps passé derrière votre écran. Gardez aussi du temps pour vos loisirs, les amis, et les cours bien sûr.
Certains jeux multijoueurs sont en partie payants (comme World of Warcraft), d’autres sont complètement gratuits (comme RuneScape). Faites attention car certains sites vous proposeront des options payantes (personnages supplémentaires, argent virtuel, accessoires…) en vous faisant penser qu’elles sont indispensables pour avancer dans le jeu.

 

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Que faut-il savoir sur les réseaux sociaux ?

Mis à jour le 15/05/14 par Frédéric Revaux

TOUT SAVOIR SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX :
Parler avec ses amis, y compris ceux qui vivent loin, échanger des photos et des vidéos avec ses proches et d’autres internautes, soutenir des actions humanitaires…
Un réseau social est une structure qui permet de relier des personnes entre elles.
On parle aussi de sîtes communautaires pour désigner les réseaux sociaux comme Facebook, Twitter,
MySpace, Mupiz, Viadeo, Instagram, Linkedin….

 

Picto_1

On crée ensemble, c’est ça l’intelligence collective…
74,8% des internautes âgés de quinze ans et plus déclarent être inscrits sur au moins un site communautaire du type Facebook, Twitter, MySpace. 92% des 15-17 ans ont un profil Facebook contre 64% des 11-13 ans.
Certains réseaux sociaux sur internet regroupent des amis de la vie réelle. D’autres aident
à se faire de nouveaux amis, à retrouver d’anciens amis, à trouver des partenaires commerciaux, à recruter  et à se faire recruter. Les réseaux sociaux sont maintenant présents aussi bien dans notre vie personnelle que professionnelle.

Si Facebook est l’exemple type du réseau social, Twitter est lui un service de microblogging qui permet aux utilisateurs de bloguer grâce à des massages courts (140 caractères maximum = une ou deux phrases). Sur Twitter, on n’invite pas les lecteurs à  commenter les messages postés, on ne voit que les tweets postés par ses propres followings, c’est-à-dire les personnes que l’on a choisi de « suivre ».

 

logo_svcdi

Certains réseaux sociaux permettent de créer du contenu pour le partager : ce sont les médias sociaux. Des individus ou des groupes d’individus créent ensemble du contenu Web qu’ils s’échangent,organisent, modifient et commentent.


MediasSociaux

 

À propos du droit d’auteur : Pour utiliser les idées ou les créations (littéraires ou artistiques) d’une autre personne, demande d’abord son auto­risation. Tu peux citer les propos d’un autre, mais pense toujours à indiquer qui en est l’auteur.

 

3564dac3610f69116313c0f443cadd16

 

Les réseaux sociaux sont des espaces d’expression personnelle et collective où tu peux donner ton avis, partager ton point de vue avec d’autres personnes, défendre une cause ou parler d’un sujet qui te tient à cœur…

internet-sans-crainte-logo

N’oublie pas que tes propos ne doivent pas nuire à autrui ou être diffamatoires à l’égard d’une personne ou d’une com­munauté (émettre des propos racistes, par exemple), et ne doivent pas être injurieux.

Sur les réseaux sociaux, tu peux être en contact et communiquer avec des amis ou des membres de la famille de partout dans le monde. Et très vite ton réseau de connaissances s’élargit et peut devenir utile pour trouver un stage ou du travail par exemple.

À propos de ta vie privée: Choisis avec qui dans ton réseau social tu veux partager des informations per­sonnelles (sur toi, ta famille ou tes amis) car toutes ces personnes ne sont pas forcément de « vrais amis ».

Beaucoup d’exemples montrent que l’on peut apprendre avec les réseaux sociaux : Facebook pour faire de la « veille » (de la recherche d’informations sur un thème pour un exposé, par exemple), Twitter pour décrypter l’actualité et se tenir au courant des dernières nouvelles, etc.

 

logo_svcdi

 

Vérifie la qualité des informations que tu trouves sur les réseaux sociaux, en les comparant et en regardant avec attention leur source pour t’assurer qu’elles sont fiables et précises.
Avec tes « amis » et d’autres personnes, sur les réseaux sociaux, tu peux parta­ger des photos et des vidéos.


logo_CNIL

En quelques clics, ces images sont déposées dans ton espace, accessibles aux personnes à qui tu en as donné le droit, et peuvent être diffusées sur Internet, en fonction de la façon dont tu as paramétré ton compte.
À propos du droit à l’image: Rappelle-toi que tu ne peux publier une photo ou une vidéo sans demander au préalable l’autorisation des personnes qui sont représentées. Pars du principe que tout ce que tu mets sur ce type de réseaux devient public.

 

internet responsable

 

 

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Les textes officiels incitent-ils à utiliser le numérique et les TICE en cours ?

Mis à jour le 04/03/14 par Jean-Christophe Olivier

L’usage du numérique apparaît dans les textes officiels dès la réforme de 1983 où il est contenu d’enseignement en technologie mais aussi fortement conseillé dans les autres matières.

Le dernier texte est en ligne sur le site du gouvernement :

« De la maternelle au baccalauréat »

« L’École contribue au projet d’une société de l’information et de la communication pour tous en initiant, en partenariat avec les collectivités et différents acteurs, des actions pour généraliser les usages et développer les ressources numériques pour l’éducation. Elle forme les élèves à maîtriser ces outils numériques et prépare le futur citoyen à vivre dans une société dont l’environnement technologique évolue constamment. »

cf : http://www.education.gouv.fr/cid208/l-utilisation-du-numerique-et-des-tice-a-l-ecole.html
Faire entre l'école dans l'ére du numérique

Ajouter un commentaire | 2 commentaire(s)

Internet, est-il espace de « liberté d’expression » ?

Mis à jour le 04/02/14 par Frédéric Revaux

Internet, plus précisément le blog est un espace d’expression où vous pouvez évoquer un projet auquel vous avez participé, un film ou un livre que vous avez apprécié… Cette liberté comporte cependant des limites car vous êtes responsable de ce que vous racontez sur votre carnet web.
Un petit conseil…vous pouvez débattre et chercher à convaincre d’autres diaristes tout en respectant leurs points de vue.

Et bien que la liberté d’expression soit un droit fondamental inscrit dans la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Il est encadré et relève de la responsabilité de chacun d’en connaitre ses limites. Pour les évaluer nous vous proposons de vous rendre sur le site d’Eduscol :

« La liberté d’expression est consacrée dans la plupart des environnements juridiques. En France, elle est consacrée par l’article 11 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En revanche, la liberté d’expression n’est pas un absolu et elle se trouve affectée de nombreuses limites que les internautes ne doivent pas ignorer. »

Le conditionnement de cette liberté est celui du droit des tiers, tout ce qui les caractérise et les met en cause. Il suppose de s’informer des limites à ne pas franchir, cf sur le site Internet Responsable : Faire usage de sa liberté d’expression

Ajouter un commentaire | 2 commentaire(s)

Doit-on favoriser le travail collaboratif ?

Par Jean-Christophe Olivier, mis à jour le 04/02/14 par Frédéric Revaux

Durant le temps de classe, les professeurs sont encouragés à faire travailler les élèves en binômes ou en groupes: c’est du travail collaboratif. Poursuivre ce type de travail grâce à des outils du web 2 (blogs, forums, wikis) semble donc naturel et logique.

Utiliser les outils de travail collaboratifs semble être parfaitement adapté pour les TPE, les tâches finales dans les groupes de compétence, …
Ces outils ne remplacent pas les temps de rencontre. Ils permettent de gagner du temps.

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Posez vos questions

Par Jean-Christophe Olivier, mis à jour le 04/02/14 par Frédéric Revaux

Le web en constante mutation nous propose des outils et des pratiques constamment renouvelées. Le questionnement s’en trouve modifié, évoluant avec nos mentalités et l’évolution technologique.

Ce site vous permet de poser vos questions et de lancer de nouvelles problématiques.

Pour cela, utilisez les commentaires, ils proposeront de nouvelles pistes et de ce fait de nouvelles discussions.

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)