Espace parents

Questions / Réponses

Les publicités en ligne : pourquoi les jeunes sont-ils des cibles privilégiées ?

Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens

Les jeunes et la publicité

 

publicitesLes jeunes sont une cible privilégiée de la publicité parce qu’ils influencent beaucoup les parents en matière d’achat et qu’ils sont les consommateurs de demain. On parle alors de « teen-marketing » : publicités adressées aux jeunes sur Internet.

Les publicitaires redoublent d’ingéniosité pour s’adresser aux jeunes : ils créent du « buzz » autour d’un produit avant même son lancement, ils leur offrent des « bons plans » pour les inciter à consulter le site marchand, ils utilisent des visuels particulièrement attractifs, ils véhiculent des messages proches de leurs comportements et de leurs centres d’intérêt à travers lesquels les jeunes peuvent s’identifier, ils leur proposent de devenir ambassadeur de la marque en vantant un produit à travers ses moyens de communication habituels…

 

La publicité ciblée

 

Avez-vous remarqué ces publicités ciblées sur Internet ? Des publicités qui correspondent à vos goûts et besoins vous sont proposées, des messages personnalisés qui arrivent directement dans votre boîte mail : comment est-ce possible ? Quand vous faites des requêtes sur les moteurs de recherche ou quand vous remplissez des formulaires en ligne, vous fournissez des informations personnelles sur vous et vos préférences. Ces informations sont revendues à des sites marchands qui peuvent alors cibler leurs publicités.

 

Comme les jeunes n’ont pas le recul nécessaire face à ces sollicitations, il est important que les parents les aider à développer un sens critique face aux messages publicitaires.

 

Les spams

 

Les spams (ou pourriels) sont des mails ou des SMS indésirables, envoyés généralement à de nombreux destinataires et qui contiennent le plus souvent de la publicité.

 

Sans vous en rendre vraiment compte, lors d’un achat par exemple, vous avez autorisé le fait que vos données personnelles soient utilisées à des fins commerciales.

 

Voici quelques conseils pour éviter les spams :

  • Ne pas utiliser si possible son adresse classique pour remplir des formulaires en ligne, s’inscrire sur des forums, participer à des jeux, des enquêtes ou des concours.
  • Supprimer directement les spams sans les ouvrir ou les signaler à signal-spam.fr
  • Ne jamais acheter d’articles dont la promotion est faite par spam.
  • Ne pas répondre à des spams et ne pas cliquer sur les liens ou les pièces jointes qu’ils contiennent.

 

La publicité multisupports

 

Les jeunes sont confrontés de plus en plus tôt aux messages publicitaires.

 

À la télévision d’abord : toujours très appréciée des enfants, elle domine largement les autres médias, tant du point de vue de la notoriété que de l’intérêt. Le créneau de « début de soirée » (16 heures-20 heures) est celui des jeunes, de 15 ans à 25 ans. Les publicités sont encadrées lorsqu’elles sont liées aux émissions télévisées jeunesse.

 

Sur tous les supports et médias aussi : la publicité s’est adaptée aux pratiques numériques des jeunes et elle circule sur Internet, à travers les SMS, dans les films…

 

Quelques chiffres[1]

 

  • Les jeunes sont attentifs aux messages publicitaires auxquels ils sont confrontés. 77 % le reconnaissent, même si la moitié d’entre eux précise le faire « sans grande attention ».
  • Les consommateurs attentifs se recrutent plus souvent chez les garçons que chez les filles, parmi les plus jeunes plutôt qu’auprès des adolescents, plutôt dans les familles nombreuses et dans les foyers ouvriers.
  • La télévision leur semble un média de choix pour connaître de nouveaux produits, puisque près de la moitié des jeunes lui font le plus confiance (47 %). Les autres médias viennent loin derrière : affichage (18 %), presse (15 %), radio (6 %).
  • L’efficacité de la publicité est attestée par la majorité des jeunes. La moitié (49 %) d’entre eux reconnaît qu’elle donne envie d’acheter les produits.

 

Pour en savoir plus :

 

La CNIL pour les jeunes : « Les spams » et « Le teen-marketing »

http://www.jeunes.cnil.fr/enseignants/fiches-pedagogiques/accessible/non/

 

Internet sans crainte : « Publicité en ligne »

http://www.internetsanscrainte.fr/s-informer/publicite-en-ligne

 

« Les jeunes, cibles de la pub » :

http://www.media-animation.be/Les-jeunes-cibles-de-la-pub.html

 

UNAF : « Les enfants et la publicité »

http://www.unaf.fr/spip.php?article4110

[1] Une étude Médiamétrie réalisée auprès de jeunes de 11 à 18 ans, intitulée « Apprendre les médias, apprendre par les médias » (1) analyse la réceptivité des jeunes face à la publicité, 2006.

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Qu’est-ce que le contrôle parental ?

Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens

Définition

 

controle-parentalLe contrôle parental est une solution pour sécuriser la navigation Internet de vos enfants et l’accès à certains types de contenu.

La plupart des fournisseurs Internet ou TV en proposent. Il est également possible d’en installer sur le téléphone portable de votre enfant.

La surveillance des parents vis-à-vis de ce que font leurs enfants sur Internet reste essentielle. Les applications ou logiciels de contrôle parental vous aident dans cette démarche mais ne remplacent pas l’éducation aux médias délivrée par les parents.

 

Quelques chiffres

 

Selon une étude Aegis Media de 2011[1] :

  • les utilisateurs du Web sont de plus en plus précoces : 89 % des 7-12 ans et 68 % des 3-6 ans se connectent chaque semaine ;
  • 75 % des parents affirment avoir installé un contrôle parental mais 44 % avouent ne pas réellement vérifier quels sites visite leur enfant.

 

Pourquoi utiliser un logiciel de contrôle parental ?

 

C’est un peu comme quand vos enfants apprennent à nager, ils ne sautent pas tout seuls dans l’eau la première fois. Il y a quelques règles de sécurité à suivre : il faut les apprendre d’abord pour être autonome ensuite. La navigation sur Internet, c’est un peu pareil…

 

> Pour les protéger, pour leur éviter de passer trop de temps devant leur ordinateur, pour leur éviter d’être confrontés à des contenus et images choquants…

 

Comment ça marche ?

 

Vous installez un logiciel de contrôle parental sur l’ordinateur familial (ou sur celui de l’enfant), protégé par un mot de passe, qui va tourner en permanence, dès le démarrage, sur la machine.

 

Il est important de bien paramétrer le logiciel de contrôle parental en fonction de l’âge de votre enfant et vos choix en matière d’éducation.

Les fonctions que l’on retrouve habituellement sur les logiciels de contrôle parental sont :

  • possibilité de fixer des limites horaires ;
  • possibilité d’interdire l’accès à des sites sensibles du Web ;
  • possibilité de limiter l’accès à des jeux ou à d’autres logiciels ;
  • possibilité d’empêcher la saisie d’informations personnelles ;
  • possibilité de consulter l’historique des sites visités.

 

Il y a principalement trois façons de procéder selon les logiciels :

  • interdiction d’accéder à des pages Internet contenant des mots-clés (établis dans une liste) ;
  • liste noire de sites interdits aux contenus violents et choquants pour un enfant ;
  • liste blanche de sites autorisés (tous les sites qui ne figurent pas dans la liste blanche seront bloqués par le logiciel).

 

Par exemple…

 

  • Si vous souhaitez mettre en place un niveau de sécurité élevé : ne donnez pas accès aux chats, aux blogs et aux réseaux sociaux ;
  • Si vous souhaitez mettre en place un niveau de sécurité modéré : donnez accès à l’intégralité du Web excepté aux sites de rencontre, sites à caractères violents, sites interdits aux mineurs.

 

Quelques conseils

 

  • Essayez de vous arranger pour être présent à la maison lorsque vos enfants se servent d’internet.
  • Jusqu’à un certain âge, placez l’ordinateur dans une pièce commune et pas dans la chambre de l’enfant.
  • Montrez à vos enfants que vous leur faites confiance.
  • Et bien sûr : expliquez à vos enfants pourquoi vous installez un logiciel de contrôle parental.

 

Pour en savoir plus :

 

Des navigateurs et moteurs de recherche sécurisés, des réseaux sociaux contrôlés, des encyclopédies en ligne adaptées :

http://www.leparisien.fr/magazine/plaisir/vie-numerique-le-web-pour-les-enfants-explique-aux-parents-22-10-2012-2255517.php

 

Qu’est ce que le contrôle parental ? Comment ça marche ?

http://www.internetsanscrainte.fr/s-informer/qu-est-ce-que-le-controle-parental-comment-ca-marche

[1] http://www.leparisien.fr/magazine/plaisir/vie-numerique-le-web-pour-les-enfants-explique-aux-parents-22-10-2012-2255517.php

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

C’est quoi le « chat » ? Comment les jeunes s’en servent-ils ?

Mis à jour le 19/11/15 par CANOPÉ académie d'Amiens

Définition

tchatsUn « chat » (prononcez « tchatte ») est un espace permettant une discussion par écrit en temps réel entre plusieurs internautes.

Le terme « chat » provient du verbe anglais « to chat » qui signifie « bavarder ».

Les chatteurs utilisent la plupart du temps un pseudo : un surnom utilisé pour garder l’anonymat.

 

Quelle est la différence avec… ?

Un forum

Les conversations sur un chat ont lieu en temps réel et ne sont visibles que par les personnes qui discutent (communication privée), tandis qu’un forum de discussion permet à un grand nombre d’individus d’échanger et de consulter la conversation sans forcément être présents au moment de la discussion.

 

Un e-mail

À la différence d’un courrier électronique (e-mail), la discussion est instantanée : les messages apparaissent dès qu’ils sont saisis et envoyés, et les utilisateurs peuvent y répondre en temps réel, dès qu’ils les reçoivent.

 

Quelques chiffres

 

Ce mode de communication connaît un grand succès depuis une dizaine d’années, notamment chez les jeunes.

  • 60 % des Français de 12 à 17ans chatteraient sur le net, majoritairement des filles[1].
  • La discussion en ligne arrive d’ailleurs en deuxième position des activités préférées des lycéens sur le net, juste après l’écoute de musique, et en quatrième position chez les collégiens, derrière la musique, les vidéos et les jeux[2].

 

Comment « tchatte »-t-on ?

 

Tchatter se pratique via une application de messagerie instantanée comme Facebook messenger, Skype, Hangout  ou Whatsapp.

La plupart de ces applications sont multi-support : mobile, pc, tablette ; et donnent accès à une conversation « enrichie » : visiophonie, géolocalisation, partage de photos, vidéos…

Il existe d’autres types de messageries instantanées, directement intégrée à une application ou à un service. C’est le cas par exemple de certains jeux vidéos multi-joueurs qui mettent en relation les joueurs entre eux via un tchat, public ou privé.

Dans certains cas il est possible de dialoguer avec des inconnus, il faut alors rester vigilant sur les informations que l’on partage et les contacts que l’on accepte.

 > Attention, les vidéos prises avec ces webcams/applications peuvent souvent être enregistrées par leur(s) destinataire(s).

 

Les chats et autres messageries instantanées permettent aussi de travailler en groupe, d’échanger des informations et des dossiers…

 

> Un enfant qui rencontre des difficultés pour faire un devoir pourra demander de l’aide à partir d’un chat à l’un de ses camarades et ainsi éviter de se retrouver bloqué.

 

Tendances en matière de chat

 

Facebook propose une messagerie instantanée intégrée qui attire de plus en plus de jeunes.

 

Snapchat : cette application s’est rapidement imposée comme une référence auprès des jeunes. Elle permet d’envoyer des photos qui « s’autodétruisent » après seulement quelques secondes.

 

> Les jeunes les utilisent parfois pour s’envoyer des photos « sexy » mais oublient de protéger leur image et leur vie privée.

 

Quelques conseils à donner aux jeunes

 

Protéger ses données personnelles et sa vie privée :

  • ne jamais donner son numéro de téléphone ou l’adresse de son domicile sur un chat ;
  • éviter de donner des informations trop personnelles sur soi ou sa famille.

 

Protéger son image et celle des autres :

  • ne pas poster/partager une photo ou une vidéo sans d’abord demander l’autorisation de la personne qui est représentée ;
  • ne pas publier une photo ou vidéo de soi qui pourrait être compromettante et reprise sur Internet.

 

Pour en savoir plus

 

Internet sans crainte : Prendre conscience du caractère particulier du chat

http://www.internetsanscrainte.fr/organiser-un-atelier/episode-4-morgane-ecran-total

 

Internet responsable : Gérer ses profils et ses identités

http://eduscol.education.fr/internet-responsable/communication-et-vie-privee/maitriser-son-identite-numerique/gerer-ses-profils-et-ses-identites.html

 

La CNIL : Surfer en toute sécurité

http://www.jeunes.cnil.fr/fileadmin/documents/Jeunes/cnilmethodo4_nouvelle.pdf

 

Partage de photos et de vidéos éphémères : quels impacts sur votre vie privée ?

http://www.iprotego.com/blog/2014/10/13/photos-videos-ephemeres-snapchat/

 

Liste des logiciels de messagerie instantanée

http://www.cnetfrance.fr/telecharger/windows/messagerie-instantanee-10010060r/?p=3

 

[1] Rapport d’information sénatorial, octobre 2008.

[2] Étude Fréquence école, mars 2010.

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Quelles sont les influences des jeux en ligne sur la vie sociale ?

Mis à jour le 04/02/14 par Frédéric Revaux

De nombreux jeux en ligne constituent de véritables «communautés virtuelles» où les joueurs ont pris l’habitude de jouer ensemble, parfois pendant des heures. Ils ont souvent l’impression de ne pas pouvoir s’arrêter tant ils progressent dans le jeu. Essaie de limiter chaque jour le temps passé derrière ton écran. Garde aussi du temps pour tes loisirs, tes amis, et tes cours bien sûr.

Le jeu par nature a toujours été considéré comme structurant pour la constitution de la personnalité, l’acquisition de praxies et la socialisation de l’enfant. IL est un outil, qu’il faut maitriser pour  ne pas en devenir dépendant. Tout jeu demande d’avoir un âge mental  de développement suffisant, correspondant aux pré-requis nécessaires, à sa pratique.

Pour en savoir plus :

Le jeu et l’âge du joueur sur http://www.pedagojeux.fr

Les jeux vidéo sont-ils bons pour le cerveau ? sur http://www.scienceshumaines.com

Jeux de rôle en ligne, une addiction à risque? sur le  site de l’Inserm

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Posez vos questions

Par Jean-Christophe Olivier, mis à jour le 04/02/14 par Frédéric Revaux

Le web en constante mutation nous propose des outils et des pratiques constamment renouvelées. Le questionnement s’en trouve modifié, évoluant avec nos mentalités et l’évolution technologique.

Ce site vous permet de poser vos questions et de lancer de nouvelles problématiques.

Pour cela, utilisez les commentaires, ils proposeront de nouvelles pistes et de ce fait de nouvelles discussions.

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

En quoi le wiki apporte une dynamique nouvelle à l’information ?

Mis à jour le 04/02/14 par Frédéric Revaux

Le choix des objets débattus, la diversité et l’intérêt qu’ils suscitent sont les moteurs, de la qualité, la vivacité et la richesse des informations qui y sont délivrées.

Aucune théorie scientifique  ne peut échapper à ses contradictions et ses soutiens Dans « wikipédia » le débat est toujours très animé par voie de « blog » pour les recherches de  Louis pasteur, qui ont posé les principes de la  prévention vaccinale et celles d’Antoine Béchamp, dont les travaux sont à l’origine de l’allopathie, à partir de conceptions et d’interprétations du vivant totalement différentes et pourtant ces deux pratiques médicales sont reconnues par leurs pairs comme des fondements acceptables à la prise en charges de pathologies.

Force est de constater que le débat fait rage autour de ces conceptions scientifiquement fondamentalement différentes, dont nous en constatons la vigueur dans « wikipédia »,  précisément pour ce cas à contenu scientifique très spécifique et après deux siècles de contradictions, cela reste très animé sur « Wikipédia ».

 

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Wikipédia : Outil pédagogique?

Par Jean-Christophe Olivier, mis à jour le 04/02/14 par Frédéric Revaux

Savez vous ce qu’est wikipedia? Il s’agit d’une encyclopédie collaborative en ligne. Tout le monde peut y poster un article, ou y apporter des modifications. Ce procédé donne à Wikipedia une grande légitimité : le nombre de lecteur étant extrêmement grand, le risque que des erreurs se soient glissées dans les articles est extrêmement limité. Les erreurs laissées dans les encyclopédies papier, elles, sont figées à jamais…

Les articles sont surveillés et corrigés par des « experts responsables » qui doivent assurer l’exactitude des chapitres dont ils ont la charge.

Un concours a même été organisé par la revue Nature pour « départager » Wikipédia d’une des plus grande encyclopédie papier au monde :
Article du 14 mars 2012 sur PCInpact : « Wikipedia et l’encyclopédie Britannica avait justement été comparées par la revue Nature qui avait conclu à un ex aequo dans le nombre d’erreurs dans l’une et l’autre des éditions. On appréciera aussi cette entrée de Wikipedia qui liste l’ensemble des erreurs trouvées chez Britannica, mais corrigées chez Wikipedia (notre actualité). »

En juin 2013, le site de l’Institut des sciences de la communication du CNRS publie un article sur le thème suivant : Wikipédia, objet scientifique non identifié

6 décembre  2013 : Wikipédia peut-elle être un outil pédagogique ? sur l’agence des usages des TICE

Ajouter un commentaire | 14 commentaire(s)

Comment lui enseigner le « bon usage » ?

Mis à jour le 20/10/13 par Jean-Christophe Olivier

Un ‘bon’ usage, c’est un usage éclairé, raisonné et en accord avec ses convictions, ses valeurs.
Pourquoi ne pas se familiariser soi-même avec les outils, surfer avec son enfant, ou fréquenter les mêmes sites que lui ?
Internet est un lieu de partage. Partagez donc ce lieu avec lui !

Pour vous aider, rendez vous dans un espace « Picardie en ligne » où vous trouverez une aide pour apprendre à utiliser l’Internet, comprendre les réseaux sociaux….

Les CRDP, CDDP de l’Aisne et de l’Oise et les antennes de Péronne et Abbeville sont aussi des lieux de formations parents, des séances y sont organisées ponctuellement.

Le site TICE du CRDP propose des pages pour s' »auto-former »

 

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Faut-il interdire ou expliquer ?

Mis à jour le 16/10/13 par Jean-Christophe Olivier

Dur métier, celui de parent…Tout comme pour n’importe quelle activité, l’enfant a besoin de limites strictes. Les parents ont également besoin de pouvoir expliquer ces interdits, afin que les enfants puissent les comprendre et avoir moins envie de les transgresser.

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)

Mon enfant est il en âge de tout voir sur les écrans ?

Mis à jour le 16/10/13 par Jean-Christophe Olivier

Non, une réglementation stricte est mise en place pour ne pas perturber ou même marquer les enfants, il est préférable de la suivre scrupuleusement. La discussion et l’échange sont les meilleurs leviers pour arriver à nos fins : rendre autonome nos enfants et leurs apprendre l’autocensure.

http://www.csa.fr/Television/Le-suivi-des-programmes/Jeunesse-et-protection-des-mineurs

Ajouter un commentaire | 0 commentaire(s)