Concours de recrutement : 1er degré - le CRPE (concours de recrutement de professeurs des écoles)

Mise à jour le 26 juin 2012

CRPE : actualité, la session 2013 -
L'épreuve de français au CRPE : ici.

Professeur des écoles : statut et outils (rappel)

Décret n°90-680 du 1er août 1990 relatif au statut particulier des professeurs des écoles [voir aussi ici].
Horaires et programmes d'enseignement de l'école primaire au BOEN [voir aussi ici]
Les structures et thématiques de l'école : ici.

CRPE externe (dont externe spécial/langue régionale)

 

CRPE : premier concours interne

Conditions pour s'inscrire (public) : rappel (voir ici) -
Précisions relatives
au premier concours interne et au premier concours interne spécial.

CRPE : second concours interne / 2nd interne spécial

Conditions pour s'inscrire (public) : rappel (voir ici)
Le nouveau CRPE à compter de la session 2011 : modalités - épreuves.

CRPE : troisième concours

Conditions pour s'inscrire (public) : rappel (voir ici)
Le nouveau CRPE à compter de la session 2011 : modalités 2012 - épreuves.

 

 

 


CRPE : la session 2013

 

Procédures d'inscription au CRPE - 1er degré (SIAC 1)

Les dates d'inscription (s'inscrire en ligne)

Les inscriptions aux concours externes du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au jeudi 19 juillet 2012, avant 17 heures, heures de Paris (arrêté prolongeant).
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais.
Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.
Sont concernés : les premiers concours internes de recrutement de professeurs des écoles ; les concours externes, de concours externes spéciaux, de seconds concours internes, de seconds concours internes spéciaux et de troisièmes concours de recrutement de professeurs des écoles stagiaires ; les premiers concours internes pour l'accès à l'échelle de rémunération de professeurs des écoles des maîtres contractuels et agréés des établissements d'enseignement privés sous contrat ; les concours externes, de concours externes spéciaux, de seconds concours internes, de seconds concours internes spéciaux et de troisièmes concours d'accès à l'échelle de rémunération des professeurs des écoles des établissements d'enseignement privés sous contrat.

Dates d'admissibilité : CRPE

Concours externes, concours externes spéciaux, second concours internes, second concours internes spéciaux et troisièmes concours :

Pour toutes les académies :
- Épreuve écrite de français et d'histoire, géographie et instruction civique et morale : jeudi 27 septembre 2012 de 13 heures à 17 heures.
-Épreuve écrite de mathématiques et de sciences expérimentales et de technologie : vendredi 28 septembre 2012 de 9 heures à 13 heures.
- Épreuve écrite portant sur une langue à extension régionale délimitée : la date est fixée par chaque recteur d'académie dans laquelle le concours externe spécial et le second concours interne spécial peuvent être organisés.

Premiers concours internes

Pour toutes les académies :
- Épreuve écrite permettant au candidat de mettre en évidence l'étendue et la qualité de sa culture personnelle et professionnelle dans l'ensemble du champ de la polyvalence de l'enseignement des écoles : mercredi 17 avril 2013 de 9 heures à 13 heures

Certificats exigés des lauréats aux concours (CRPE)

Concours externes des personnels enseignants : les qualifications seront exigées à la titularisation (détail ici).
Il s'agit des certificats suivants : un certificat de compétences en langue du niveau B2 européen / certificat informatique et internet de niveau 2 enseignant
- En cas de réussite à un concours du premier degré, les candidats devront justifier, pour être titularisés, du certificat de compétence en langues de l'enseignement supérieur de deuxième degré/(CLES2) ou d'une certification équivalente et du du certificat informatique et internet de niveau 2 «enseignant»)/(C2i2E) ou d'une certification équivalente.


Le certificat de langue exigé des lauréats aux concours du second degré à compter de la session 2012 [détail ici]
À compter de la session 2012, en cas de réussite à un concours du second degré, les candidats devront justifier : du certificat de compétence en langues de l'enseignement supérieur de deuxième degré (CLES2) ; ou de toute autre certification délivrée en France ou ...
Candidats dispensés de produire le CLES2 : ... dont : les lauréats des concours de recrutement de personnels enseignants du second degré dans la section langues vivantes étrangères ou qui ont subi, y compris à titre d'option, une épreuve en langue vivante étrangère dans une autre section de ces concours ; [...].

Le CLES 2 correspond au niveau B2 (utilisateur indépendant) du CERCL [site du Conseil de l'Europe], c'est-à dire que son titulaire ...
... peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un contexte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité ;
... peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comportant de tension ni pour l’un, ni pour l’autre ;
... peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités.

Le Certificat professionnel certificat informatique et internet [C2i] - niveau Enseignant [le site]

Les compétences du C2i® niveau 2 "enseignant" créé en 2004, doivent permettre à tout enseignant de toutes disciplines d’avoir une utilisation professionnelle des TICE dans le cadre des pratiques de classe ou plus généralement dans le cadre professionnel.
Et aussi ...
- C2i niveau 1 [le site] : pour étudiants de Licence, principalement ceux de 1ère année - tous les autres étudiants (y compris les classes préparatoires aux grandes écoles et les sections de techniciens supérieurs)- les personnels des établissements d’enseignement supérieur - les enseignants du scolaire et du supérieur - plus largement, les salariés et les demandeurs d’emploi dans le cadre de la formation tout au long de la vie [extrait de la brochure de présentation].
- des C2i spécialisés : métiers du droit [le site], métiers de la santé [le site], métiers de l'ingénieur [le site], métiers de l’environnement et de l’aménagement durables [le site].

 


 

 

CRPE : concours externe

Mise à jour le 26 juin 2012

Les épreuves : généralités - admissibilité / admission - annales

 

 

CRPE - Concours externe : les épreuves (admissibilité / admission) [annales]

Préparation au concours externe de recrutement de professeurs des écoles : CRDP de Caen (sept. 2010) -

Epreuves d'admissibilité : concours externe (admission)
L'admissibilité comporte deux groupes d'épreuves de quatre heures chacun, en français et histoire géographie et instruction civique et morale, d'une part, et en mathématiques et sciences expérimentales et technologie, d'autre part.
Dans chaque épreuve écrite, il est tenu compte, à hauteur de trois points maximum, de la correction syntaxique et de la qualité orthographique de la production des candidats.

Descriptif des épreuves
1 - Epreuve écrite de français [maternelle/élémentaire] (détail ici) et d'histoire, géographie et instruction civique et morale [durée: 4 heures/coefficient : 3]
L'épreuve vise à évaluer : la maîtrise des savoirs disciplinaires nécessaires à l'enseignement dans ces domaines, en référence aux programmes de l'école primaire ; la connaissance et la maîtrise de la langue française, en particulier la grammaire, l'orthographe et le vocabulaire ; la capacité à comprendre et exploiter des textes ou des documents pour en faire une analyse, une synthèse ou un commentaire rédigé avec clarté et précision, conformément aux exigences de polyvalence attachées au métier de professeurs des écoles.
L'épreuve comporte deux parties et est notée sur 20 : 12 points sont attribués à la première partie (dont 6 aux questions relatives à la grammaire, à l'orthographe et au lexique), 8 points sont attribués à la seconde partie.
Première partie (12 points) : le candidat doit répondre, sous la forme d'une analyse, d'une synthèse ou d'un commentaire, à une question relative à un texteou à un ensemble de textes littéraires ou documentaires dont certains peuvent avoir trait à l'acquisition et à l'enseignement du français. La production écrite du candidat doit permettre au jury d'évaluer son aptitude au raisonnement, à la structuration ordonnée d'une pensée logique ainsi que sa capacité à exposer de façon claire, précise et simple une problématique complexe.
Il doit ensuite répondre à trois questions ayant trait à la grammaire, à l'orthographe et au lexique.
Seconde partie (8 points) : le candidat répond à des questions d'histoire (y compris histoire des arts), de géographie, d'instruction civique et morale ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré. Ces questions peuvent prendre appui sur des documents.
2 - Epreuve écrite de mathématiques et de sciences expérimentales et de technologie [durée: 4 heures/coef. 3]
L'épreuve vise à évaluer : la maîtrise des savoirs disciplinaires nécessaires à l'enseignement des mathématiques, en référence aux programmes de l'école primaire, ainsi que la capacité à raisonner logiquement dans les domaines numérique et géométrique et à communiquer dans un langage précis et rigoureux ; la maîtrise des principales connaissances scientifiques et technologiques nécessaires pour enseigner à l'école primaire ainsi que la capacité à conduire un raisonnement scientifique.
L'épreuve comporte deux parties et est notée sur 20 : 12 points sont attribués à la première partie, 8 points sont attribués à la seconde partie.
Première partie (12 points) : le candidat résout deux ou trois problèmes ou exercices de mathématiques.
Seconde partie (8 points) : le candidat répond à deux ou trois questions relevant des domaines scientifiques ou technologiques, à partir de documents ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré.
Epreuves d'admissibilité : concours externe spécial
En plus des 2 épreuves écrites du concours externe :

Epreuve écrite en langue régionale [détail ici]
Durée de l'épreuve : 3 heures / Coefficient 2
L'épreuve consiste en un commentaire guidé d'un texte en langue régionale et en une traduction en français d'un passage de ce texte.
La liste des langues à extension régionale délimitée est arrêtée par chaque recteur parmi les langues suivantes : basque, ocorse, breton, catalan, créole, occitan-langue d'oc, langues régionales d'Alsace et des pays mosellans, en fonction de l'importance de leur usage dans l'académie ainsi que des besoins liés à l'accueil des enfants et à leur enseignement.

Dates (rappel)
- Les épreuves ont eu lieu le mardi 28 septembre 2010 de 13h 00 à 17h 00 (heure de Paris) pour l'épreuve de français et le mercredi 29 septembre 2010 de 9h 00 à 13h 00 (heure de Paris) pour l'épreuve de méthamtqiues (annales ici).

 

Epreuves d'admission: concours externe

Descriptif des épreuves
1ère épreuve [2ème épreuve] - Présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en mathématiques et interrogation, au choix du candidat, sur les arts visuels, la musique ou l'éducation physique et sportive [durée de la préparation : 3 heures -durée de l'exposé : maximum 20 minutes - durée de l'entretien : 20 minutes].
La première partie consiste pour le candidat, à partir d'un sujet tiré au sort, à préparer une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.
Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement des mathématiques à l'école primaire.
Les sujets sont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). La classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.
Seconde partie (8 points) - Dans la seconde partie, le candidat effectue une présentation dans l'un des domaines suivants, choisi au moment de l'inscription : arts visuels ; musique (expression musicale) ; éducation physique et sportive.
La présentation est suivie d'un entretien avec le jury.
1. Domaine des arts visuels (épreuve sans préparation).
Durée totale de l'épreuve : 20 minutes (exposé : 10 minutes; entretien : 10 minutes.)
Le candidat apporte tout le matériel nécessaire à sa prestation. La responsabilité de l'utilisation et de la bonne marche du matériel apporté par les candidats leur incombe. Il n'est fourni par les organisateurs du concours que l'accès à un branchement électrique usuel.
Un support de petit format (les DVD sont admis), qui ne donne pas lieu à notation, est apporté par le candidat. Il consiste soit en une réalisation du candidat en dehors du contexte de l'épreuve, soit en un document visuel de son choix, dans le champ plastique ou les champs photographiques, vidéo et cinématographiques.L'exposé prend appui sur le support apporté par le candidat de manière à faire ressortir ses connaissances d'ordre artistique et culturel ainsi que ses capacités à les réinvestir dans des situations éducatives.
Entretien avec le jury : le jury présente au candidat un document visuel, afin d'élargir l'entretien à un champ différent de celui qui a été choisi pour l'exposé.
L'entretien permet d'approfondir les points développés par le candidat, de vérifier ses connaissances et sa réflexion dans le domaine choisi ainsi que son aptitude à les relier à l'enseignement primaire.
2. Domaine de la musique (épreuve sans préparation).
Durée totale de l'épreuve : 20 minutes (expression musicale : 10 minutes incluant les 3 à 5 minutes d'interprétation; entretien : 10 minutes.)
Le candidat apporte tout le matériel nécessaire à sa prestation. Pour le domaine de la musique, le choix doit se limiter à un instrument qu'il peut transporter, ce qui exclut les pianos ou les instruments qui requièrent un temps de montage, tels que les batteries. Sont également exclus les accompagnateurs et les formations instrumentales ou chorales.
La responsabilité de l'utilisation et de la bonne marche du matériel apporté par les candidats leur incombe. Il n'est fourni par les organisateurs du concours que l'accès à un branchement électrique usuel.
L'expression musicale consiste en l'interprétation vocale ou instrumentale d'une œuvre choisie par le candidat (durée de trois à cinq minutes), suivie d'une brève analyse par celui-ci de sa prestation, pour une durée totale de dix minutes. Le candidat doit faire ressortir ses connaissances d'ordre artistique et culturel, ainsi que ses capacités à les réinvestir dans des situations éducatives.
Entretien avec le jury : le jury présente au candidat un document sonore, afin d'élargir l'entretien à un champ différent de celui qui a été choisi pour l'expression musicale.
L'entretien permet d'approfondir les points développés par le candidat, de vérifier ses connaissances et sa réflexion dans le domaine choisi ainsi que son aptitude à les relier à l'enseignement primaire.
3. Domaine de l'éducation physique et sportive
L'épreuve se déroule en deux parties. Chaque partie entre pour moitié dans la notation.
Les candidats réalisent la prestation physique qu'ils ont choisie au moment de l'inscription, parmi les deux options suivantes : activité d'expression (danse) ou course de 1 500 mètres. Elle est suivie d'un entretien avec le jury (durée de l'entretien : vingt minutes, dont dix minutes d'exposé du candidat et dix minutes de réponse à des questions).µ
** Première partie : prestation physique - L'épreuve de danse consiste en une prestation individuelle. Tous les styles de danse sont admis. Cette prestation a une durée de deux minutes maximum. Le candidat doit apporter tout matériel nécessaire à sa prestation et à son audition. L'épreuve de course de 1500 mètres consiste en une course en ligne comportant un maximum de douze candidats au départ, précédée d'un échauffement. Le jury chronomètre pour chacun des candidats le temps effectivement réalisé.
Barème hommes-femmes de l'épreuve de course de 1500 mètres (p.2 du document académique de Nantes).
Il est précisé qu'entre deux valeurs de temps, la note est rapportée à celle qui correspond au temps immédiatement supérieur (exemple : la performance de 6 minutes 22 secondes [6 minutes 22] pour le barème « hommes » est notée comme la performance de 6 minutes 25 secondes [6 minutes 25], soit une note de 10).
Quelle que soit l'option choisie, les candidats n'ayant pas satisfait à l'obligation de fournir le certificat médical ou l'ayant produit hors délai se voient attribuer la note 0 (non éliminatoire) à la prestation physique.
La moyenne des notes obtenues par les candidats ayant réalisé l'une et l'autre des deux options de la prestation physique est attribuée par le président du jury aux candidats dispensés. Lorsqu'un candidat, s'étant blessé en cours d'épreuve, ne peut effectuer la totalité de la prestation physique, le jury attribue la note en fonction de la prestation réalisée.
** Deuxième partie : entretien avec le jury
L'entretien prend appui sur la prestation physique, dont il est un prolongement. Au cours de l'entretien, le candidat indique ce qu'il retire de sa pratique pour lui-même et pour son enseignement. Il expose en particulier comment il peut transposer cette pratique dans son enseignement à l'école primaire, en prenant en compte les liens avec les autres disciplines et le développement de l'enfant. Puis le candidat répond à des questions du jury, destinées à élargir et approfondir sa réflexion, qui porteront sur une autre activité physique que celle qu'il a choisie, parmi les activités les plus pratiquées à l'école primaire.
2 - Présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en français et interrogation sur la compétence
« Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable »
(durée de la préparation : 3 heures/coefficient 3 - 20 points)
Première partie (12 points) - durée de l'exposé : maximum 20 minutes - durée de l'entretien : 20 minutes
La première partie de l'épreuve vise à évaluer : les connaissances et compétences du candidat et son aptitude à les mobiliser pour concevoir et organiser un enseignement s'inscrivant dans les programmes d'une classe de l'école maternelle ou élémentaire ; la capacité du candidat à expliquer et justifier ses choix didactiques et pédagogiques.
Elle consiste pour le candidat, à partir d'un dossier (textes, documents sonores ou iconographiques etc.), à construire une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.
Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement du français à l'école primaire.
Les sujetssont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). Le niveau de classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.
Seconde partie (8 points) [exemple en ligne]- durée de l'exposé : maximum 10 minutes - durée de l'entretien: 10 minutes
La seconde partie consiste en une interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable » [1].
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve.
La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury de dix minutes.
----
[1] Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

Epreuve d'admission: concours externe spécial
En plus des 2 épreuves orales du concours externe :

Epreuve orale en langue régionale
Durée de la préparation : 30 minutes - Durée de l'entretien : 30 minutes - Coefficient 2
L'épreuve consiste en un entretien avec le jury dans l'une des langues régionales à partir d'un document sonore ou écrit authentique en langue régionale relatif à la culture ou à la langue concernée.
La liste des langues à extension régionale délimitée est arrêtée par chaque recteur parmi les langues suivantes : basque, ocorse, breton, catalan, créole, occitan-langue d'oc, langues régionales d'Alsace et des pays mosellans, en fonction de l'importance de leur usage dans l'académie ainsi que des besoins liés à l'accueil des enfants et à leur enseignement.


CRPE - Concours externe : annales (admissibilité) et exempels sujets (écrit/oral)

Les groupements académiques et leurs rapports de jury (RJ) en ligne (2006-2010 : ancien concours)
** Groupement académique1 : académies d'Amiens, Caen [2007-2008-2009-2010], Lille [2009-2008-2007-2006], Nancy-Metz [2006-2008], Reims [2009], Rennes [2006-2009], La Réunion dont externe spéclla [2006-2010], Rouen [2009], Strasbourg [2007-2009], Paris [2008-2009], Créteil [2010], Versailles [2010].
** Groupement académique 2 : académies d'Aix-Marseille [RJ 2006-2008], Besançon [RJ 2006-2009], Bordeaux [RJ 2007-2009], Clermont-Ferrand [2008-2009], Corse [2008-2010], Dijon [2008-2009], Grenoble [2007-2010], Limoges [2006-2010], Lyon [2006-2009], Montpellier dont externe spécial [2004-2009], Nantes [2007-2010], Nice [2002-2009], Orléans-Tours, Poitiers [2009], Toulouse [2010-2009].
** Groupement académique 3 : académies de Guadeloupe [2006-2009], Guyane, Martinique [2008].

Exemples de sujets/annales du nouveau concours

Admissibilité
- 1ère épreuve : épreuve écrite de français et d'histoire, géographie et instruction civique et morale

Orientations
pour la session 2011 - Exemples de sujets : 1 / 2.
Sept. 2010 (
session 2011) : GR1 - GR2 - GR3.

- 2ème épreuve : épreuve écrite de mathématiques et de sciences expérimentales et de technologie
Exemples de sujets : 1 / 2.
Annales de sept. 2010
Sept. 2010 (session 2011) : GR1 - GR2 - GR3.

Admission
- Première partie de la première épreuve orale : présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en mathématiques
Des exemples de sujet.
- Première partie de la deuxième épreuve orale : présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en français
Généralités : site minsitériel.
Exemples de sujet : n° 1 : s’approprier le langage et découvrir les fonctions de l’écrit (1, 2. 3) -- n°2 : découvrir l’écrit, se préparer à apprendre à lire et à écrire -- n° 3 : français (lecture / écriture) au CP, Cycle 2 de l'école élémentaire (apprentissages fondamentaux) -- n° 4 : français (lecture/écriture) au CE1, cycle 2 de l’école élémentaire -- n° 5 : Français (grammaire au CM 1) : 1/2 -- n° 6 : lecture, littérature au CM2, cycle 3.

 


 

 






 

 


.

 

 

 

CRPE : premier concours interne

mise à jour le 5 avril 2011



 

1er concours interne du CRPE : épreuve écrite d'admissibilité (notée sur 40)

Descriptif de l'épreuve [voir ici]
Les dossiers proposés aux candidats comprendront de trois à cinq documents (textes, tableaux, dossiers, schémas, etc.). Ils ne devraient pas excéder une dizaine de pages.
On veillera à ce que les questions abordées dans ces dossiers soient bien en relation avec les programmes et les activités de l'école primaire et puissent faire l'objet d'une exploitation dans tous les cycles de celle-ci. Ces questions pourront porter sur tous les domaines de la culture contemporaine. Les deux dossiers proposés au choix des candidats porteront sur des domaines différents. On privilégiera les dossiers qui ne traitent qu'une seule question plutôt que ceux qui offraient des "entrées" trop nombreuses. Enfin, on évitera les questions susceptibles de commentaires par trop polémiques.
Au cours de la première partie de l'épreuve (notée sur 20), le candidat proposera, en quatre pages manuscrites maximum, une analyse et un commentaire de la documentation qui lui est soumise ; quelques questions pourront accompagner le dossier afin de guider cette analyse et ce commentaire. Les correcteurs seront attentifs aux qualités de rédaction, d'exposition et de clarté.
Les critères de correction donneront une nette préférence à la capacité du candidat à situer la question dans ses divers contextes, à repérer les enjeux des débats auxquels elle a pu donner lieu, ainsi qu'à montrer la connaissance qu'il peut en avoir, plutôt qu'à la simple paraphrase, voire à la seule synthèse du dossier proposé.
La seconde partie de l'épreuve sera également notée sur 20 points (12 pour la programmation d'activité en classe, 8 pour le développement d'une séquence).
Le candidat indiquera le niveau du cursus primaire (maternelle ou élémentaire) auquel se situe la programmation d'activité qu'il propose et décrira celle-ci, en quatre pages maximum (pouvant comporter tableaux et schémas). Les critères de correction prendront notamment en compte la clarté de la présentation et le fait qu'elle puisse faire l'objet d'une communication aisée dans le cadre d'une réunion de travail en équipe ; le caractère pluridisciplinaire de la programmation proposée constituera un élément important de la notation.
Le candidat indiquera le moment de la progression où se situe la séquence qu'il choisira de développer, il en exposera les objectifs, le déroulement, les modalités d'évaluation, etc.

Annales
- de l'ancien concours (2006-2010)
Académie de Toulosue : 2010 - 2009 -



1er concours interne du CRPE : épreuves orales d'admission (40 points)

Epreuve orale d'admission (40 points)

Les candidats déposeront leur dossier avant l'épreuve, en double exemplaire, selon les modalités fixées par les inspecteurs d'académie et portées à leur connaissance dans les dossiers d'inscription.
Le dossier comportera dix pages, au maximum, sans annexes, avec un sommaire en tête. Il sera dactylographié, avec un double interligne, et paginé. Une fiche descriptive, d'une page, également dactylographiée en double interligne, en présentera successivement l'économie et le contenu.
Ce dossier constituera un ensemble construit et ordonné de documents élaborés par le candidat et faisant état d'observations, de pratiques, d'analyses de pratiques établies lors de ses activités professionnelles.
Il est destiné à servir de support aux questions proposées par le jury pour l'exposé. Sa présentation et son contenu ne feront donc l'objet d'aucune notation.
Au cours d'une première partie de l'épreuve (dix minutes), le candidat présentera un exposé portant sur les questions ou thèmes proposés par le jury à partir de son dossier.
Pour la préparation de cet exposé (quinze minutes), le candidat disposera de son dossier et des questions ou thèmes proposés par le jury.
Au cours de l'entretien qui suit (dix minutes), le jury engagera une discussion avec le candidat en élargissant progressivement le champ de ses questions. Il sera particulièrement attentif aux qualités d'expression et à la capacité à communiquer que l'on est en droit d'attendre d'un enseignant.

Epreuve orale facultative (10 points) (seuls les points obtenus au-dessus de la moyenne sont pris en compte)

Lorsque les candidats auront fait le choix de passer cette épreuve, le jury de l'épreuve d'admission prolongera l'entretien (pour dix nouvelles minutes), en posant au candidat, quelques questions relatives à la politique de développement social urbain et à la politique des zones d'éducation prioritaires, en veillant, chaque fois que possible, à ce que ces questions soient en relation avec la réalité de ces politiques dans le département.
Le jury tiendra compte, lors de la notation de cet entretien, du fait que le candidat appuie ses réponses sur une expérience professionnelle effective de la prise en charge d'élèves en difficulté, et non seulement sur une connaissance théorique.
Les candidats devront avoir demandé à passer cette épreuve lors de leur inscription au concours ; en aucun cas, ils ne pourront faire ce choix au moment de la passation des épreuves.

Calendrier : session 2011

Les calendriers seront portés à la connaissance des candidats par les académies organisatrices des épreuves et seront disponibles sur le serveur internet de celles-ci.

Résultats
Les listes de résultats sont affichées dans les services académiques chargés de l'organisation du concours et peuvent être consultées sur le site internet de l'académie.

 

 






CRPE : second concours interne [modalités / épreuves]
& second concours spécial

 



CRPE : second concours interne, modalités

Conditions d'inscription/modalités (public/privé)

Les serveurs d'inscription académiques ont été fermés le mardi 20 juillet, à 17 heures, heure de Paris.
Plus aucune inscription ou modification d'inscription par Internet ne peut être acceptée.

Inscriptions [titres/diplômes - natation/secourisme]
Conditions générales
Aucune limite d'âge n'est imposée.
Public
Vous devez remplir la condition prévue à l'article L.141-5 du code de l'éducation disposant que "dans les établissements du premier degré publics, l'enseignement est exclusivement confié à un personnel laïque".
Pour vous inscrire vous devez au plus tard le jour de la première épreuve d'admissibilité : posséder la nationalité française ou être ressortissant d'un autre Etat membre de l'Union Européenne ou partie à l'accord sur l'espace économique européen, ou d'Andorre ou de Suisse -- jouir de vos droits civiques -- ne pas avoir subi une condamnation incompatible avec l'exercice des fonctions -- être en position régulière au regard des obligations du service national -- justifier des conditions d'aptitude physique requises.
Privé sous contrat
Les candidats de nationalité étrangère hors Etat membre de l'Union européenne ou hors Etat partie à l'accord sur l'Espace économique européen peuvent également se présenter au concours. Ils ne pourront exercer dans une école privée sous contrat que s'ils obtiennent l'autorisation d'enseigner après avis du conseil de l'éducation nationale institué dans chaque académie.
Conditions spécifiques
Ces conditions s'apprécient à la date de publication des résultats d'admissibilité.
Il faut être :
** agent titulaire ou non titulaire de l'une des trois fonctions publiques ou des établissements publics qui en dépendent - ou enseignant non titulaire exerçant dans un établissement scolaire français à l'étranger - ou élève-professeur du cycle préparatoire au second concours interne de recrutement de professeurs des écoles. Les élèves du cycle préparatoire qui remplissent les conditions d'assiduité leur permettant de se présenter au second concours interne peuvent s'y présenter à nouveau durant les trois années qui suivent la session au titre de laquelle ils ont suivi le cycle préparatoire (soit quatre fois au total) dans l'académie dont ils relèvent - ou militaire [public : détail] ;
** maître délégué ou maître contractuel rémunéré sur une échelle autre que de titulaire et avoir accompli trois ans de services effectifs en cette qualité. Les services à temps partiel ou les services incomplets ou les services discontinus sont totalisés dans le cadre de l'année scolaire [les services à temps partiel (50 % et au-delà) sont considérés comme des services à temps plein - les services discontinus sont considérés comme des services à temps plein dès lors qu'ils représentent au moins 50 % d'un équivalent temps plein - les services incomplets inférieurs à 50 % ou les services discontinus représentant moins de 50 %, sont comptabilisés forfaitairement pour la moitié d'une année quelle que soit la quotité de temps travaillé [privé sous contat : détail ici].
Inscriptions multiples
Sous réserve de remplir les conditions requises, vous pouvez vous inscrire, au titre d'une même session : au concours externe et au second concours interne - au concours externe et au troisième concours
Vous avez également la possibilité de vous inscrire, dans les académies concernées, au concours externe spécial et au second concours interne spécial (langue régionale).

Titres et diplômes
- Arrêté du 31 décembre 2009 fixant les diplômes et les titres permettant de se présenter aux concours externes et internes de recrutement des personnels enseignants des premier et second degrés et des personnels d'éducation relevant du ministre chargé de l'éducation nationale.
Qualifications en natation et secourisme [voir aussi le portail des IUFM]
Il faut justifier des deux qualifications suivantes au plus tard à la date de publication des résultats d'admissibilité :
- - une attestation certifiant que vous avez réalisé un parcours d'au moins 50 mètres dans une piscine placée sous la responsabilité d'un service public, établie soit par un service universitaire (STAPS, SCAPS), soit par une autorité d'un service public territorial des activités physiques et sportives (piscine municipale), soit par une autre autorité publique habilitée à assurer une formation dans le domaine de la natation.
-- une attestation certifiant votre qualification en secourisme reconnue de niveau au moins égal à celui de l'unité d'enseignement « prévention et secours civiques de niveau 1 » (P.S.C.1) par le ministère de l'intérieur (sécurité civile). Les candidats détenteurs de l'A.F.P.S. n'ont pas à justifier du P.S.C.1.
Pour les deux qualifications, les attestations délivrées par une autorité compétente d'un Etat membre de l'Union européenne ou d'un autre Etat partie à l'accord sur l'espace économique européen sont également admises.
Si vous êtes déclaré admissible au concours et que vous ne justifiez pas à la date de publication des résultats d'admissibilité de chacune de ces deux qualifications, vous ne serez pas admis à vous présenter aux épreuves d'admission.

Nombre de postes -

Nombre de postes
2nd concours interne : 50 postes (public dont répartition académique) / 0 poste (privé sous contrat)
2nd concours interne spécial (langues régionales) : 4 postes (public dont répartition académique) / 0 poste (privé sous contrat)

 

CRPE : second concours interne, les épreuves [admissibilité / admission]

Toute note égale à 0 à l'une des épreuves du concours est éliminatoire. Sous réserve des dispositions particulières relatives à la prestation physique de l'épreuve d'éducation physique et sportive, lorsqu'une épreuve comporte plusieurs parties, toute note égale à 0 obtenue à l'une ou l'autre des parties est également éliminatoire.

Epreuves d'admissibilité : 2nd concours interne (admission)

Les sujets des épreuves écrites d'admissibilité ont pour programmes de référence ceux du collège et sont établis en tenant compte des programmes d'enseignement en vigueur à l'école primaire.

Descriptif des épreuves d'admissiblité [épreuve de LVR pour 2nd concours interne spécial]
L'admissibilité comporte deux groupes d'épreuves de quatre heures chacun, en français et histoire géographie et instruction civique et morale, d'une part, et en mathématiques et sciences expérimentales et technologie, d'autre part. Dans chaque épreuve écrite, il est tenu compte, à hauteur de trois points maximum, de la correction syntaxique et de la qualité orthographique de la production des candidats.
Epreuve écrite de français et d'histoire, géographie et instruction civique et morale [durée: 4 heures -coef. : 3]
L'épreuve vise à évaluer : la maîtrise des savoirs disciplinaires nécessaires à l'enseignement dans ces domaines, en référence aux programmes de l'école primaire ; la connaissance et la maîtrise de la langue française, en particulier la grammaire, l'orthographe et le vocabulaire ; la capacité à comprendre et exploiter des textes ou des documents pour en faire une analyse, une synthèse ou un commentaire rédigé avec clarté et précision, conformément aux exigences de polyvalence attachées au métier de professeurs des écoles. L'épreuve comporte deux parties.
Première partie (12 points - dont 6 aux questions relatives à la grammaire, à l'orthographe et au lexique) : le candidat doit répondre, sous la forme d'une analyse, d'une synthèse ou d'un commentaire, à une question relative à un texte ou à un ensemble de textes littéraires ou documentaires dont certains peuvent avoir trait à l'acquisition et à l'enseignement du français. La production écrite du candidat doit permettre au jury d'évaluer son aptitude au raisonnement, à la structuration ordonnée d'une pensée logique ainsi que sa capacité à exposer de façon claire, précise et simple une problématique complexe.
Il doit ensuite répondre à trois questions ayant trait à la grammaire, à l'orthographe et au lexique.
Seconde partie (8 points) : le candidat répond à des questions d'histoire (y compris histoire des arts), de géographie, d'instruction civique et morale ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré. Ces questions peuvent prendre appui sur des documents.
Epreuve écrite de mathématiques et de sciences expérimentales et de technologie [durée: 4 heures - coefficient : 3]
L'épreuve vise à évaluer : la maîtrise des savoirs disciplinaires nécessaires à l'enseignement des mathématiques, en référence aux programmes de l'école primaire, ainsi que la capacité à raisonner logiquement dans les domaines numérique et géométrique et à communiquer dans un langage précis et rigoureux ; la maîtrise des principales connaissances scientifiques et technologiques nécessaires pour enseigner à l'école primaire ainsi que la capacité à conduire un raisonnement scientifique. L'épreuve comporte deux parties et est notée sur 20.
Première partie (12 points) : le candidat résout deux ou trois problèmes ou exercices de mathématiques.
Seconde partie (8 points) : le candidat répond à deux ou trois questions relevant des domaines scientifiques ou technologiques, à partir de documents ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré.

Epreuves d'admissibilité : concours externe spécial
En plus des 2 épreuves écrites du 2nd concours interne :

Epreuve écrite en langue régionale [détail ici]
Durée de l'épreuve : 3 heures / Coefficient 2
L'épreuve consiste en un commentaire guidé d'un texte en langue régionale et en une traduction en français d'un passage de ce texte.
La liste des langues à extension régionale délimitée est arrêtée par chaque recteur parmi les langues suivantes : basque, ocorse, breton, catalan, créole, occitan-langue d'oc, langues régionales d'Alsace et des pays mosellans, en fonction de l'importance de leur usage dans l'académie ainsi que des besoins liés à l'accueil des enfants et à leur enseignement.

 

Epreuves d'admission : 2nd concours interne

Descriptif des épreuves d'admission : 1ère épreuve - 2ème épreuve - épreuve de LVR pour 2nd concours interne spécial.
[1 -] Présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en mathématiques et interrogation, au choix du candidat, sur les arts visuels, la musique ou l'éducation physique et sportive [Coefficient 3]
L'épreuve vise à évaluer : les connaissances et compétences du candidat et son aptitude à les mobiliser pour concevoir et organiser une séquence d'enseignement s'inscrivant dans les programmes d'une classe de l'école maternelle ou élémentaire ; la capacité du candidat à expliquer et justifier ses choix didactiques et pédagogiques.
L'épreuve comporte deux parties et est notée sur 20. La première partie est notée sur 12 points, la seconde sur 8 points.
Première partie (12 points) [durée de la préparation : 3 heures - durée de l'exposé : maximum 20 minutes - Durée de l'entretien : 20 minutes]
La première partie consiste pour le candidat, à partir d'un sujet tiré au sort, à préparer une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.
Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement des mathématiques à l'école primaire.
Les sujets sont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). La classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.
Seconde partie (8 points) : dans la seconde partie, le candidat effectue une présentation dans l'un des domaines suivants, choisi au moment de l'inscription : arts visuels ; musique (expression musicale) ; éducation physique et sportive.
La présentation est suivie d'un entretien avec le jury.
1. Domaine des arts visuels - Epreuve sans préparation [durée totale de l'épreuve : 20 minutes (exposé : 10 minutes; entretien : 10 minutes.)]
Le candidat apporte tout le matériel nécessaire à sa prestation. La responsabilité de l'utilisation et de la bonne marche du matériel apporté par les candidats leur incombe. Il n'est fourni par les organisateurs du concours que l'accès à un branchement électrique usuel.
Un support de petit format (les DVD sont admis), qui ne donne pas lieu à notation, est apporté par le candidat. Il consiste soit en une réalisation du candidat en dehors du contexte de l'épreuve, soit en un document visuel de son choix, dans le champ plastique ou les champs photographiques, vidéo et cinématographiques. L'exposé prend appui sur le support apporté par le candidat de manière à faire ressortir ses connaissances d'ordre artistique et culturel ainsi que ses capacités à les réinvestir dans des situations éducatives.
Entretien avec le jury : le jury présente au candidat un document visuel, afin d'élargir l'entretien à un champ différent de celui qui a été choisi pour l'exposé.
L'entretien permet d'approfondir les points développés par le candidat, de vérifier ses connaissances et sa réflexion dans le domaine choisi ainsi que son aptitude à les relier à l'enseignement primaire.
2. Domaine de la musique - Idem [durée totale : 20 min. (expression musicale : 10 min. incluant les 3/5 min. d'interprétation; entretien : 10 min.)
Le candidat apporte tout le matériel nécessaire à sa prestation. Pour le domaine de la musique, le choix doit se limiter à un instrument qu'il peut transporter, ce qui exclut les pianos ou les instruments qui requièrent un temps de montage, tels que les batteries. Sont également exclus les accompagnateurs et les formations instrumentales ou chorales.
La responsabilité de l'utilisation et de la bonne marche du matériel apporté par les candidats leur incombe. Il n'est fourni par les organisateurs du concours que l'accès à un branchement électrique usuel.
L'expression musicale consiste en l'interprétation vocale ou instrumentale d'une œuvre choisie par le candidat (durée de trois à cinq minutes), suivie d'une brève analyse par celui-ci de sa prestation, pour une durée totale de dix minutes. Le candidat doit faire ressortir ses connaissances d'ordre artistique et culturel, ainsi que ses capacités à les réinvestir dans des situations éducatives.
Entretien avec le jury : le jury présente au candidat un document sonore, afin d'élargir l'entretien à un champ différent de celui qui a été choisi pour l'expression musicale.
L'entretien permet d'approfondir les points développés par le candidat, de vérifier ses connaissances et sa réflexion dans le domaine choisi ainsi que son aptitude à les relier à l'enseignement primaire.
3. Domaine de l'éducation physique et sportive : épreuve en deux parties (chaque partie entre pour moitié dans la notation).
Les candidats réalisent la prestation physique qu'ils ont choisie au moment de l'inscription, parmi les deux options suivantes : activité d'expression (danse) ou course de 1 500 mètres. Elle est suivie d'un entretien avec le jury (durée de l'entretien : vingt minutes, dont dix minutes d'exposé du candidat et dix minutes de réponse à des questions).
Première partie : prestation physique
L'épreuve de danse consiste en une prestation individuelle. Tous les styles de danse sont admis. Cette prestation a une durée de deux minutes maximum. Le candidat doit apporter tout matériel nécessaire à sa prestation et à son audition.
L'épreuve de course de 1500 mètres consiste en une course en ligne comportant un maximum de douze candidats au départ, précédée d'un échauffement.
A l'issue de la course, le jury chronomètre pour chacun des candidats le temps effectivement réalisé.
Le barème de notation [p.2 du document académique de Nantes], différent pour les hommes et pour les femmes, figure dans le tableau ci-après. Il est précisé qu'entre deux valeurs de temps, la note est rapportée à celle qui correspond au temps immédiatement supérieur (exemple : la performance de 6 minutes 22 secondes [6 minutes 22] pour le barème " hommes " est notée comme la performance de 6 minutes 25 secondes [6 minutes 25], soit une note de 10).
Quelle que soit l'option choisie, les candidats n'ayant pas satisfait à l'obligation de fournir le certificat médical ou l'ayant produit hors délai se voient attribuer la note 0 (non éliminatoire) à la prestation physique.
La moyenne des notes obtenues par les candidats ayant réalisé l'une et l'autre des deux options de la prestation physique est attribuée par le président du jury aux candidats dispensés. Lorsqu'un candidat, s'étant blessé en cours d'épreuve, ne peut effectuer la totalité de la prestation physique, le jury attribue la note en fonction de la prestation réalisée.
Deuxième partie : entretien avec le jury
L'entretien prend appui sur la prestation physique, dont il est un prolongement. Au cours de l'entretien, le candidat indique ce qu'il retire de sa pratique pour lui-même et pour son enseignement. Il expose en particulier comment il peut transposer cette pratique dans son enseignement à l'école primaire, en prenant en compte les liens avec les autres disciplines et le développement de l'enfant. Puis le candidat répond à des questions du jury, destinées à élargir et approfondir sa réflexion, qui porteront sur une autre activité physique que celle qu'il a choisie, parmi les activités les plus pratiquées à l'école primaire.
[2 -] Présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en français et interrogation sur la compétence " Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable " (durée de la préparation : 3 heures / coefficient 3)
La Première partie (12 points -: durée de l'exposé : maximum 20 minutes/ surée de l'entretien : 20 minutes) de l'épreuve vise à évaluer : les connaissances et compétences du candidat et son aptitude à les mobiliser pour concevoir et organiser un enseignement s'inscrivant dans les programmes d'une classe de l'école maternelle ou élémentaire ; la capacité du candidat à expliquer et justifier ses choix didactiques et pédagogiques.
Elle consiste pour le candidat, à partir d'un dossier (textes, documents sonores ou iconographiques etc.), à construire une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.
Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement du français à l'école primaire.
Les sujets sont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). Le niveau de classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.
Seconde partie (8 points - durée de l'exposé: maximum 10 minutes/durée de l'entretien: 10 minutes
La seconde partie consiste en une interrogation portant sur la compétence " Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable " [1].
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve.
La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury de dix minutes.
----
[1] Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

Epreuve d'admission : 2nd concours interne spécial
En plus des 2 épreuves orales du concours externe :

Epreuve orale en langue régionale
Durée de la préparation : 30 minutes - Durée de l'entretien : 30 minutes - Coefficient 2
L'épreuve consiste en un entretien avec le jury dans l'une des langues régionales à partir d'un document sonore ou écrit authentique en langue régionale relatif à la culture ou à la langue concernée.
La liste des langues à extension régionale délimitée est arrêtée par chaque recteur parmi les langues suivantes : basque, ocorse, breton, catalan, créole, occitan-langue d'oc, langues régionales d'Alsace et des pays mosellans, en fonction de l'importance de leur usage dans l'académie ainsi que des besoins liés à l'accueil des enfants et à leur enseignement.





 

 
 

 

 

CRPE : troisième concours : modalités & session 2001
/ épreuves

 

 

CRPE : troisième concours [modalités / session 2013] [épreuves]

Privé sous contrat - L'attention des candidats est appelée sur l'obligation d'obtenir, préalablement à la nomination en tant que stagiaire dans l'enseignement privé sous contrat, l'accord d'un chef d'établissement [détail et autres ici].

Titres/diplômes - secourisme/natation/EPS - bientôt : CSL / C2ie

... à compter de la session 2012

Certificat de compétences en langues de l'enseignement supérieur de deuxième degré (CLES 2)
En cas de réussite au concours, vous devrez justifier pour obtenir un contrat ou un agrément définitif à l'issue du stage :
- bu certificat de compétence en langues de l'enseignement supérieur de deuxième degré (niveau B2 du cadre européen commun de référence) [détail ici] ou de toute autre certification délivrée en France ou dans un autre Etat membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen, et attestant de la maîtrise d'une langue étrangère à un niveau de qualification correspondant au moins au niveau B2 du cadre européen commun de référence pour les langues.
Vous êtes dispensé de produire ce certificat si vous êtes titulaire d'un diplôme sanctionnant un cycle d'études postsecondaires d'au moins deux ans dans le domaine des langues étrangères, acquis en France ou dans un autre Etat membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen.
Lorsque la certification ou le diplôme est délivré par un Etat membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen autre que la France, la langue concernée doit être différente de la langue française.
Les mères ou pères d'au moins trois enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés de fournir le CLES 2.
Certificat informatique et internet de niveau 2 « enseignant » (c2i2e) [site officiel]
En cas de réussite au concours, vous devrez justifier pour obtenir un contrat ou un agrément définitif à l'issue du stage, du certificat informatique et internet de niveau 2 « enseignant » (c2i2e) ou toute autre certification ou diplôme délivré dans un Etat membre de l'Union européenne ou partie à l'accord sur l'Espace économique européen autre que la France, et attestant de la maîtrise de compétences professionnelles dans l'usage pédagogique des technologies numériques comparables à celles du référentiel national du c2i2e.
Les mères et pères d'au moins trois enfants et les sportifs de haut niveau sont dispensés de fournir le c2i2e.


CRPE : troisième concours, les épreuves [admissibilité / admission]

Toute note égale à 0 à l'une des épreuves du concours est éliminatoire. Sous réserve des dispositions particulières relatives à la prestation physique de l'épreuve d'éducation physique et sportive, lorsqu'une épreuve comporte plusieurs parties, toute note égale à 0 obtenue à l'une ou l'autre des parties est également éliminatoire.

Epreuves d'admissibilité : troisième concours (admission)

Les sujets des épreuves écrites d'admissibilité ont pour programmes de référence ceux du collège et sont établis en tenant compte des programmes d'enseignement en vigueur à l'école primaire.

Descriptif des épreuves d'admissiblité [épreuve de LVR pour 2nd concours interne spécial]
L'admissibilité comporte deux groupes d'épreuves de quatre heures chacun, en français et histoire géographie et instruction civique et morale, d'une part, et en mathématiques et sciences expérimentales et technologie, d'autre part. Dans chaque épreuve écrite, il est tenu compte, à hauteur de trois points maximum, de la correction syntaxique et de la qualité orthographique de la production des candidats.
Epreuve écrite de français et d'histoire, géographie et instruction civique et morale [durée: 4 heures -coef. : 3]
L'épreuve vise à évaluer : la maîtrise des savoirs disciplinaires nécessaires à l'enseignement dans ces domaines, en référence aux programmes de l'école primaire ; la connaissance et la maîtrise de la langue française, en particulier la grammaire, l'orthographe et le vocabulaire ; la capacité à comprendre et exploiter des textes ou des documents pour en faire une analyse, une synthèse ou un commentaire rédigé avec clarté et précision, conformément aux exigences de polyvalence attachées au métier de professeurs des écoles. L'épreuve comporte deux parties.
Première partie (12 points - dont 6 aux questions relatives à la grammaire, à l'orthographe et au lexique) : le candidat doit répondre, sous la forme d'une analyse, d'une synthèse ou d'un commentaire, à une question relative à un texte ou à un ensemble de textes littéraires ou documentaires dont certains peuvent avoir trait à l'acquisition et à l'enseignement du français. La production écrite du candidat doit permettre au jury d'évaluer son aptitude au raisonnement, à la structuration ordonnée d'une pensée logique ainsi que sa capacité à exposer de façon claire, précise et simple une problématique complexe.
Il doit ensuite répondre à trois questions ayant trait à la grammaire, à l'orthographe et au lexique.
Seconde partie (8 points) : le candidat répond à des questions d'histoire (y compris histoire des arts), de géographie, d'instruction civique et morale ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré. Ces questions peuvent prendre appui sur des documents.
Epreuve écrite de mathématiques et de sciences expérimentales et de technologie [durée: 4 heures - coefficient : 3]
L'épreuve vise à évaluer : la maîtrise des savoirs disciplinaires nécessaires à l'enseignement des mathématiques, en référence aux programmes de l'école primaire, ainsi que la capacité à raisonner logiquement dans les domaines numérique et géométrique et à communiquer dans un langage précis et rigoureux ; la maîtrise des principales connaissances scientifiques et technologiques nécessaires pour enseigner à l'école primaire ainsi que la capacité à conduire un raisonnement scientifique. L'épreuve comporte deux parties et est notée sur 20.
Première partie (12 points) : le candidat résout deux ou trois problèmes ou exercices de mathématiques.
Seconde partie (8 points) : le candidat répond à deux ou trois questions relevant des domaines scientifiques ou technologiques, à partir de documents ayant trait à des notions inscrites dans les programmes du premier degré.

Epreuves d'admission: troisième concours (admission)


Descriptif des épreuves d'admission : 1ère épreuve - 2ème épreuve -
[1 -] Présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en mathématiques et interrogation, au choix du candidat, sur les arts visuels, la musique ou l'éducation physique et sportive [Coefficient 3]
L'épreuve vise à évaluer : les connaissances et compétences du candidat et son aptitude à les mobiliser pour concevoir et organiser une séquence d'enseignement s'inscrivant dans les programmes d'une classe de l'école maternelle ou élémentaire ; la capacité du candidat à expliquer et justifier ses choix didactiques et pédagogiques.
L'épreuve comporte deux parties et est notée sur 20. La première partie est notée sur 12 points, la seconde sur 8 points.
Première partie (12 points) [durée de la préparation : 3 heures - durée de l'exposé : maximum 20 minutes - Durée de l'entretien : 20 minutes]
La première partie consiste pour le candidat, à partir d'un sujet tiré au sort, à préparer une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.
Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement des mathématiques à l'école primaire.
Les sujets sont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). La classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.
Seconde partie (8 points) : dans la seconde partie, le candidat effectue une présentation dans l'un des domaines suivants, choisi au moment de l'inscription : arts visuels ; musique (expression musicale) ; éducation physique et sportive.
La présentation est suivie d'un entretien avec le jury.
1. Domaine des arts visuels - Epreuve sans préparation [durée totale de l'épreuve : 20 minutes (exposé : 10 minutes; entretien : 10 minutes.)]
Le candidat apporte tout le matériel nécessaire à sa prestation. La responsabilité de l'utilisation et de la bonne marche du matériel apporté par les candidats leur incombe. Il n'est fourni par les organisateurs du concours que l'accès à un branchement électrique usuel.
Un support de petit format (les DVD sont admis), qui ne donne pas lieu à notation, est apporté par le candidat. Il consiste soit en une réalisation du candidat en dehors du contexte de l'épreuve, soit en un document visuel de son choix, dans le champ plastique ou les champs photographiques, vidéo et cinématographiques. L'exposé prend appui sur le support apporté par le candidat de manière à faire ressortir ses connaissances d'ordre artistique et culturel ainsi que ses capacités à les réinvestir dans des situations éducatives.
Entretien avec le jury : le jury présente au candidat un document visuel, afin d'élargir l'entretien à un champ différent de celui qui a été choisi pour l'exposé.
L'entretien permet d'approfondir les points développés par le candidat, de vérifier ses connaissances et sa réflexion dans le domaine choisi ainsi que son aptitude à les relier à l'enseignement primaire.
2. Domaine de la musique - Idem [durée totale : 20 min. (expression musicale : 10 min. incluant les 3/5 min. d'interprétation; entretien : 10 min.)
Le candidat apporte tout le matériel nécessaire à sa prestation. Pour le domaine de la musique, le choix doit se limiter à un instrument qu'il peut transporter, ce qui exclut les pianos ou les instruments qui requièrent un temps de montage, tels que les batteries. Sont également exclus les accompagnateurs et les formations instrumentales ou chorales.
La responsabilité de l'utilisation et de la bonne marche du matériel apporté par les candidats leur incombe. Il n'est fourni par les organisateurs du concours que l'accès à un branchement électrique usuel.
L'expression musicale consiste en l'interprétation vocale ou instrumentale d'une œuvre choisie par le candidat (durée de trois à cinq minutes), suivie d'une brève analyse par celui-ci de sa prestation, pour une durée totale de dix minutes. Le candidat doit faire ressortir ses connaissances d'ordre artistique et culturel, ainsi que ses capacités à les réinvestir dans des situations éducatives.
Entretien avec le jury : le jury présente au candidat un document sonore, afin d'élargir l'entretien à un champ différent de celui qui a été choisi pour l'expression musicale.
L'entretien permet d'approfondir les points développés par le candidat, de vérifier ses connaissances et sa réflexion dans le domaine choisi ainsi que son aptitude à les relier à l'enseignement primaire.
3. Domaine de l'éducation physique et sportive : épreuve en deux parties (chaque partie entre pour moitié dans la notation).
Les candidats réalisent la prestation physique qu'ils ont choisie au moment de l'inscription, parmi les deux options suivantes : activité d'expression (danse) ou course de 1 500 mètres. Elle est suivie d'un entretien avec le jury (durée de l'entretien : vingt minutes, dont dix minutes d'exposé du candidat et dix minutes de réponse à des questions).
Première partie : prestation physique
L'épreuve de danse consiste en une prestation individuelle. Tous les styles de danse sont admis. Cette prestation a une durée de deux minutes maximum. Le candidat doit apporter tout matériel nécessaire à sa prestation et à son audition.
L'épreuve de course de 1500 mètres consiste en une course en ligne comportant un maximum de douze candidats au départ, précédée d'un échauffement.
A l'issue de la course, le jury chronomètre pour chacun des candidats le temps effectivement réalisé.
Le barème de notation [p.2 du document académique de Nantes], différent pour les hommes et pour les femmes, figure dans le tableau ci-après. Il est précisé qu'entre deux valeurs de temps, la note est rapportée à celle qui correspond au temps immédiatement supérieur (exemple : la performance de 6 minutes 22 secondes [6 minutes 22] pour le barème " hommes " est notée comme la performance de 6 minutes 25 secondes [6 minutes 25], soit une note de 10).
Quelle que soit l'option choisie, les candidats n'ayant pas satisfait à l'obligation de fournir le certificat médical ou l'ayant produit hors délai se voient attribuer la note 0 (non éliminatoire) à la prestation physique.
La moyenne des notes obtenues par les candidats ayant réalisé l'une et l'autre des deux options de la prestation physique est attribuée par le président du jury aux candidats dispensés. Lorsqu'un candidat, s'étant blessé en cours d'épreuve, ne peut effectuer la totalité de la prestation physique, le jury attribue la note en fonction de la prestation réalisée.
Deuxième partie : entretien avec le jury
L'entretien prend appui sur la prestation physique, dont il est un prolongement. Au cours de l'entretien, le candidat indique ce qu'il retire de sa pratique pour lui-même et pour son enseignement. Il expose en particulier comment il peut transposer cette pratique dans son enseignement à l'école primaire, en prenant en compte les liens avec les autres disciplines et le développement de l'enfant. Puis le candidat répond à des questions du jury, destinées à élargir et approfondir sa réflexion, qui porteront sur une autre activité physique que celle qu'il a choisie, parmi les activités les plus pratiquées à l'école primaire.
[2 -] Présentation de la préparation d'une séquence d'enseignement en français et interrogation sur la compétence " Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable " (durée de la préparation : 3 heures / coefficient 3)
La Première partie (12 points -: durée de l'exposé : maximum 20 minutes/ surée de l'entretien : 20 minutes) de l'épreuve vise à évaluer : les connaissances et compétences du candidat et son aptitude à les mobiliser pour concevoir et organiser un enseignement s'inscrivant dans les programmes d'une classe de l'école maternelle ou élémentaire ; la capacité du candidat à expliquer et justifier ses choix didactiques et pédagogiques.
Elle consiste pour le candidat, à partir d'un dossier (textes, documents sonores ou iconographiques etc.), à construire une séquence d'enseignement sur une notion ou un contenu inscrit dans les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire) et à présenter les raisons qui ont présidé aux choix pédagogiques retenus. Elle est suivie d'un entretien avec le jury.
Dans l'exposé, le candidat présente les éléments constituant la séquence : objectifs, contenus, démarches, supports pédagogiques et procédure d'évaluation. L'entretien avec le jury porte sur l'exposé et sur la progression de l'enseignement du français à l'école primaire.
Les sujets sont fondés sur les programmes de l'école primaire (maternelle et élémentaire). Le niveau de classe et le cycle pour lesquels la séquence d'enseignement est préparée sont précisés. Pour chaque sujet, le candidat dispose d'une documentation en salle de préparation.
Seconde partie (8 points - durée de l'exposé: maximum 10 minutes/durée de l'entretien: 10 minutes
La seconde partie consiste en une interrogation portant sur la compétence " Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable " [1].
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve.
La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury de dix minutes.
----
[1] Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).