Concours de recrutement
Sciences Industrielles de l'Ingénieur


Session 2013 (concours externes et internes)

Nouvelle agrégation Sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie ... (1ère session 2013)

Nouveau CAPET Sciences industrielles de l'ingénieur (1ère session 2012)

 

Agrégation S2i
1e session 2013

sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie

Les options du
CAPET S2i
Série STI2D :
correspondances
Correspondances (voir fichier Eduscol)
avec l'ancienne filière STI
CAPLP correspondants
(ouverts pour la session 2013)
... des constructions
(externe/interne)
- Architecture et construction Génie civil (Eduscol) (la filière).
CAPLP Génie civil

CAPLP Bâtiment
... électrique - Energie Génie électrotechnique, génie énergétique (eduscol) -
Génie électrique (la filière).

CAPLP GE : Electrotechnique et énergie.
 - Information et numérique Génie électronique (Eduscol) : la filière. 
 - ? Génie mécanique, électrique, électrotechnique ... & SSI : eduscol -- la filière.
-----------
... mécanique- Ingénierie mécanique
?
Génie mécanique (la filière)
CAPLP Génie mécanique

 

 

 

 

 

 

 

 

Concours internes, intégration des contractuels, reconnaissance de l'expérience professionnelle pour CAPET et CAPLP :
les nouveaux concours
.

 

Mise à jour le 10 juillet 2012

 

 

 

 

Le nouveau CAPET S2i, la nouvelle agrégation
et la nouvelle série STI2D
La rénovation de la filière professionnelle (rappel)

Agrégation
Section sciences industrielles de l'ingénieur
(1e session 2013)

CAPET Sciences industrielles de l'ingénieur : présentation

correspondances -
CAPLP externe : programme -
épreuves
CAPET interne : RAEP -
épreuves

CAPET Sciences industrielles de l'ingénieur : ses options

Architecture et construction (présentation // STI2D : détail)
Energie (présentation // STI2D EE)
Ingénierie mécanique (
présentation // STI2D ITEC ?)
Information et numérique (
présentation // STID SIN)
Session 2012 : seule est ouvert le CAPET externe Information et Numérique.

 

 

 

 

La nouvelle agrégation externe

sciences industrielles de l'ingénieur

(1ère session 2013)

Ses options et correspondances

Epreuves écrites d'admissibilité

Epreuves d'admission

 


 

 

 

Agrégation Sciences industrielles de l'ingénieur : session 2013 / options et correspondances

Mise à jour le 6 juilelt 2012

Les sections ci-après énumérées sont supprimées (dernières session 2012): STI2D
L'agrégation externe de
sciences industrielles de l'ingénieur
comprend trois options
:
... Section mécanique / Section génie mécanique voir ici
- l'option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie mécanique ;
... Section génie électrique.
voir ici
- l' option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique ;
... Section génie civil. voir ici
- l'option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions.

S'inscrire (externe : jusqu'au 19 juillet)

Procédures d'inscription - 2e degré dont CPE / Certificats exigés des lauréats aux concours : ici.

Options susceptibles d'être ouvertes à la date de la mise à jour [voir aussi ici]

Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie mécanique
- Agrégation externe : ouverte [s'inscrire - programme - épreuves d'admissibilité / d'admission]
- Agrégatyion interne : fermée
Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique
- Agrégation externe : ouverte [s'inscrire - programme - épreuves d'admissibilité / d'admission]
- Agrégatyion interne : fermée
Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions
- Agrégation externe : ouverte [s'inscrire - programme - épreuves d'admissibilité / d'admission]
- Agrégatyion interne : fermée.

Agrégation externe Sciences industrielles de l'ingénieur - Admissibilité

Les épreuves [le programme : le texte]

1°- Epreuve de sciences industrielles de l'ingénieur [durée : six heures ; coefficient 1] (nous soulignons)

L'épreuve est commune aux trois options. Les candidats composent sur le même sujet au titre de la même session quelle que soit l'option choisie.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une analyse systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges. Elle permet de vérifier les compétences d'un candidat à synthétiser ses connaissances pour analyser et modéliser le comportement d'un système pluritechnique automatique.

2° Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation [durée : six heures ; coefficient 1]

L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
« A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de synthétiser ses connaissances pour modéliser un système technique dans le domaine de la spécialité du concours dans l'option choisie en vue de prédire ou de vérifier son comportement et ses performances.
« Durée : six heures ; coefficient 1.

3° Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation [durée : six heures ; coefficient 1]

L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
« A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier les compétences d'un candidat à synthétiser ses connaissances pour proposer ou justifier des solutions de conception et d'industrialisation d'un système technique dans le domaine de la spécialité du concours dans l'option choisie.

Dates d'admissibilité

Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie mécanique
-
Sciences industrielles de l'ingénieur : mercredi 3 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : jeudi 4 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : vendredi 5 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.

Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique
- Sciences industrielles de l'ingénieur : mercredi 3 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : jeudi 4 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : vendredi 5 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.

Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions
- Sciences industrielles de l'ingénieur : mercredi 3 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : jeudi 4 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : vendredi 5 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.

 

Agrégation externe Sciences industrielles de l'ingénieur - Epreuves d'admission
[le programme : le texte]

1° - Exploitation pédagogique d'une activité pratique relative à l'approche globale d'un système pluritechnique
[Durée totale : six heures (activités pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum) -- 10 points sont attribués à la première partie liée aux activités pratiques et 10 points à la seconde partie liée à la leçon -- coefficient 2. ]

- L'épreuve fait appel à des connaissances technologiques et scientifiques communes aux trois options.
- Le support de l'activité pratique proposée est un système pluritechnique et permet une analyse systémique globale. L'exploitation pédagogique proposée, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques transversaux du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” et/ou sciences de l'ingénieur de la voie scientifique (SSI) du lycée et des classes préparatoires aux grandes écoles.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : mettre en œuvre et conduire une expérimentation, une analyse de comportement d'un système réel ou d'un équipement, notamment à l'aide de systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; analyser et vérifier ou comparer les performances de tout ou partie de ce système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; justifier ou critiquer les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) en regard du cahier des charges ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions ; concevoir et organiser le plan d'une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé à un niveau de classe donné.
- Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours des activités pratiques.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des activités pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée.
-Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

2° - Activité pratique et exploitation pédagogique relatives à l'approche spécialisée d'un système pluritechnique
Durée totale : six heures (activités pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum) ; 10 points sont attribués à la première partie liée aux activités pratiques et 10 points à la seconde partie liée à la leçon ; coefficient 2

- Le support de l'activité pratique proposée permet, à partir d'une analyse systémique globale, l'analyse d'un problème technique particulier relatif à la spécialité du concours dans l'option choisie. La proposition pédagogique attendue, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements technologiques de spécialité du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” du lycée et des programmes de BTS et DUT relatifs aux champs couverts par l'option choisie.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : mettre en œuvre des matériels ou équipements, associés si besoin à des systèmes informatiques de pilotage, de traitement, de simulation, de représentation ; conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution, d'un procédé, d'un processus, dans la spécialité du concours, afin d'analyser et vérifier les performances d'un système technique ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions ; concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé à un niveau de classe donné et présenter de manière détaillée un ou plusieurs points-clefs des séances de formation constitutives. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours d'activités pratiques relatives à un système technique.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des activités pratiques qui lui ont permis de construire sa proposition pédagogique.
- Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

3° - Epreuve sur dossier comportant deux parties
Voir :
note précisant les éléments constitutifs du dossier pour la troisième épreuve d'admission (publié le 7 juin 2012)

Première partie : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée, suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
- L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
- Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
- L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
- En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
- Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
- Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale.
- Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” [1] (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
- Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
- L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Voir comme ressources :
- "Définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier" : arrêté du 12 mai 2010 (au BOEN).
** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence “ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”].

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).









 

 


 

CAPET S2 externe Sciences industrielles de l'ingénieur : session 2013 non ouverte (admissibilité/admission )

Options susceptibles d'être ouvertes à la date de la mise à jour [voir aussi ici]

Options : architecture et construction - énergie - information et numérique - ingénierie mécanique
Pour chaque option, seul le concours externe est ouvert.

Le programme en 2012 pour mémoire

Le programme du Capet externe de sciences industrielles de l'ingénieur s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes en vigueur le 1er janvier de l'année du concours :
- de technologie du collège [présentation ici] ;
- de sciences de l'ingénieur de la voie générale du baccalauréat S [présentation ici] ;
- des enseignements technologiques de la série STI2D [voir ici] ;
- de sciences industrielles de l'ingénieur des classes préparatoires aux grandes écoles [voir ici].
Ceci, au niveau de maîtrise des savoirs « master 2 ».
La deuxième épreuve d'admissibilité, spécifique à chaque option, s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours, des BTS relatifs aux champs couverts par chaque option.)
Les quatre épreuves sont destinées à évaluer les compétences suivantes :
- analyser un système technique fonctionnellement et structurellement ;
- vérifier les performances attendues d'un système par l'évaluation de l'écart entre un cahier des charges et les réponses expérimentales ou de simulations ;
- construire et valider, à partir d'essais, des modélisations de système par l'évaluation de l'écart entre les performances mesurées et les performances simulées ;
- imaginer des solutions nouvelles répondant à un besoin exprimé.

 

CAPET externe Sciences industrielles de l'ingénieur : les épreuves

Les modalités (le programme)

Session 2012 : modalités d'inscription - Postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

Programmes des concours externes et internes du CAPET Sciences de l'ingénieur : pour la session 2012 au BO du 12 mai 2011.

Epreuves d'admissibilité

1° Epreuve de synthèse de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 4) :
L'épreuve est commune à toutes les options.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une démarche systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation (durée : cinq heures ; coefficient 2) :
L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de :
- conduire l'analyse fonctionnelle, temporelle, structurelle d'un système, d'un ouvrage et/ou d'une réalisation, afin de pouvoir justifier ou critiquer des solutions ou des choix ;
- proposer, à l'aide de représentations appropriées, des solutions nouvelles correspondant à une modification, une adaptation, un aménagement du système, d'un ouvrage, d'une organisation et/ou du processus ;
- proposer des solutions dans le cadre d'un projet relatif à un système, un ouvrage ou un équipement permettant des économies d'énergie, de réduire les effets sur l'environnement, d'améliorer l'efficacité énergétique des systèmes et des procédés ;
- d'identifier l'incidence de la variation d'un paramètre d'entrée sur le comportement ;
- d'effectuer une recherche de causes de dysfonctionnements, de proposer une esquisse de démarche de diagnostic.

Dates d'admissibilité

Options : architecture et construction - énergie - information et numérique - ingénierie mécanique
-
Épreuve de synthèse de sciences industrielles : mardi 6 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.
- Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : mercredi 7 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.

Epreuves d'admission

1° Leçon et travail pratique (durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes ; entretien : vingt minutes ; coefficient 4).
Le support du travail pratique proposé est lié à la dominante mais doit être pluritechnique et permettre une démarche systémique globale. La leçon, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou aux sciences de l'ingénieur de la voie scientifique du lycée.
L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé et un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ; analyser et vérifier les performances de tout ou partie d'un système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; ? conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution ; mettre en œuvre des matériels ou équipements, notamment des systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; justifier les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une partie significative des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 2).
Première partie (14 points) : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée, suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de l'option choisie. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve, ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie (6 points) : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

CAPET interne Sciences industrielles de l'ingénieur : les épreuves (non ouvert en 2013)

Les nouvelles modalités et la nouvelle RAEP (détail ici)

Les épreuves du CAPET interne
Suite à l'article 15 de l'arrêté du 27 avril 2011 modifiant les modalités d'organisation des concours internes...
... Nouveaux articles 4 / 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat de lycée professionnel :
Le concours interne comporte une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission, affectées chacune du coefficient 2.
Toutefois, pour les sections de recrutement de professeurs de lycée professionnel chargés des enseignements généraux, le concours comporte deux épreuves d'admissibilité et deux épreuves d'admission. Ces épreuves sont affectées du coefficient 2.
... / ...

Le programme, les modalités

Session 2012 : modalités d'inscription - Postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

Programmes des concours externes et internes du CAPET Sciences de l'ingénieur : pour la session 2012 au BO du 12 mai 2011.

Nouvelles modalités : admissibilité

... / ...
Art. 4 bis.-L'épreuve d'admissibilité du concours interne consiste en l'étude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier comportant les éléments mentionnés en annexe II bis est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.
La nouvelle épreuve
Les dispositions du A définissant l'épreuve sont remplacées par les dispositions suivantes :
« A. Epreuve d'admissibilité

Epreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle définie à l'annexe II bis (coefficient 1) [ici] . »

Nouvelles modalités : admission

L'épreuve d'admission et la RAEP
A la fin des dispositions du B définissant l'épreuve d'admission, il est ajouté un dernier alinéa ainsi rédigé :
« Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury.





 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 







 

Le CAPET S2i
et son option
Energie
[STI2D, Energie et environnement : voir ici]

Il abroge et remplace la section génie électrique et ses options :
électronique et automatique / électrotechnique et énergie.

Le nouveau CAPET 2Si : rappel
présentation/programme

CAPET externe

(ouvert en 2013)
présentation -
ses épreuves

CAPET interne
(voir ici)
(non ouvert en 2013)


Mise à jour le 6 juillet 2012





Le nouveau CAPET S2i, option Energie : présentation [ses épreuves] - mise à jour le 6 juillet 2012
[STI2D, Energie et environnement : voir ici]


Le nouveau CAPET

Au chapitre 3 de l'arrêté du 17 mars 2011, pour le CAPET externe et pour le CAPET interne,
- sont supprimées les sections et options ci-après du CAPET (dernière session 2011) : section génie civil : option équipements techniques-énergie ; option structures et ouvrages ; section génie électrique : option électronique et automatique ; option électrotechnique et énergie ; section génie industriel : option bois ; option structures métalliques ; option matériaux souples ; option plastiques et composites ; option verre et céramique ; section génie mécanique : option construction ; option productique ; option maintenance des véhicules, machines agricoles, engins de chantier ; - section technologie ;
- sont créées au sein du nouveau CAPET Sciences industrielles de l'ingénieur
les sections ci-après : option architecture et construction ; option énergie ;
option information et numérique ; option ingénierie mécanique.
Le CAPET S2I, option Energie correspondant à la spécialité Energie et environnement de la nouvelle série ST2D (présentation ici).

Session 2013

- Pour cette sépcialité du CAPET S2i, seul k est ouvert le concourt externe (s'inscrire).

CAPET S2i - Son programme au BOEN n°19 du 12 mai 2011

Le programme du Capet externe de sciences industrielles de l'ingénieur s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes en vigueur le 1er janvier de l'année du concours :
- de technologie du collège [présentation ici] ;
- de sciences de l'ingénieur de la voie générale du baccalauréat S [présentation ici] ;
- des enseignements technologiques de la série STI2D [voir ici] ;
- de sciences industrielles de l'ingénieur des classes préparatoires aux grandes écoles [voir ici].
Ceci, au niveau de maîtrise des savoirs « master 2 ».
La deuxième épreuve d'admissibilité, spécifique à chaque option, s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours, des BTS relatifs aux champs couverts par chaque option [ici].
Les quatre épreuves sont destinées à évaluer les compétences suivantes :
- analyser un système technique fonctionnellement et structurellement ;
- vérifier les performances attendues d'un système par l'évaluation de l'écart entre un cahier des charges et les réponses expérimentales ou de simulations ;
- construire et valider, à partir d'essais, des modélisations de système par l'évaluation de l'écart entre les performances mesurées et les performances simulées ;
- imaginer des solutions nouvelles répondant à un besoin exprimé.

CAPET externe S2i - option Energie : épreuves

Session 2013 [programme du CAPET S2i, toutes options]

Session 2013 : CAPET externe ouvert (s'inscrire).

Epreuves d'admissibilité

1° Epreuve de synthèse de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 4) :
L'épreuve est commune à toutes les options.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une démarche systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation (durée : cinq heures ; coefficient 2) :
L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de :
- conduire l'analyse fonctionnelle, temporelle, structurelle d'un système, d'un ouvrage et/ou d'une réalisation, afin de pouvoir justifier ou critiquer des solutions ou des choix ;
- proposer, à l'aide de représentations appropriées, des solutions nouvelles correspondant à une modification, une adaptation, un aménagement du système, d'un ouvrage, d'une organisation et/ou du processus ;
- proposer des solutions dans le cadre d'un projet relatif à un système, un ouvrage ou un équipement permettant des économies d'énergie, de réduire les effets sur l'environnement, d'améliorer l'efficacité énergétique des systèmes et des procédés ;
- d'identifier l'incidence de la variation d'un paramètre d'entrée sur le comportement ;
- d'effectuer une recherche de causes de dysfonctionnements, de proposer une esquisse de démarche de diagnostic.

Dates d'admissibilité

Options : architecture et construction - énergie - information et numérique - ingénierie mécanique
-
Épreuve de synthèse de sciences industrielles : mardi 6 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.
- Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : mercredi 7 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.

Epreuves d'admission

1° Leçon et travail pratique (durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes ; entretien : vingt minutes ; coefficient 4).
Le support du travail pratique proposé est lié à la dominante mais doit être pluritechnique et permettre une démarche systémique globale. La leçon, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou aux sciences de l'ingénieur de la voie scientifique du lycée.
L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé et un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ; analyser et vérifier les performances de tout ou partie d'un système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; ? conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution ; mettre en œuvre des matériels ou équipements, notamment des systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; justifier les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une partie significative des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 2).
Première partie (14 points) : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée [option Energie], suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de l'option choisie. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve, ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie (6 points) : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).



 

 
 

 

Le CAPET Sciences industrielles de l'ingénieur (S2i) :
information et numérique
présentation de cette option
Les programmes scolaires correspondants
Seul le CAPET externe est ouvert à la session 2013

CAPET externe I & N :
la session 2013 (rappel)
programme
-
présentation - épreuves

CAPET interne S2i - toutes options
(non ouvert en 2012)
voir ici

 

Mise à jour le 6 juilelet 2012

 

 

CAPET externe S2I : I & N - la session 2013

Session 2012 - Modalités d'inscription : ici.

 

CAPET externe S2i - information et numérique : programme (progrmmaes scolaires - épreuves)
[filière STI2D correspondante] [secteur Génie électrique : les diplômes]

AU BOEN n°19 du 12 mai 2011

Le programme du Capet externe de sciences industrielles de l'ingénieur s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes en vigueur le 1er janvier de l'année du concours :
- de technologie du collège [présentation ici] ;
- de sciences de l'ingénieur de la voie générale du baccalauréat S [présentation ici] ;
- des enseignements technologiques de la série STI2D [voir ici] ;
- de sciences industrielles de l'ingénieur des classes préparatoires aux grandes écoles [voir ici].
Ceci, au niveau de maîtrise des savoirs « master 2 ».
La deuxième épreuve d'admissibilité, spécifique à chaque option, s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours, des BTS relatifs aux champs couverts par chaque option.)
Les quatre épreuves sont destinées à évaluer les compétences suivantes :
- analyser un système technique fonctionnellement et structurellement ;
- vérifier les performances attendues d'un système par l'évaluation de l'écart entre un cahier des charges et les réponses expérimentales ou de simulations ;
- construire et valider, à partir d'essais, des modélisations de système par l'évaluation de l'écart entre les performances mesurées et les performances simulées ;
- imaginer des solutions nouvelles répondant à un besoin exprimé.

CAPET S2i : I & N : les programmes/diplômes correspondants [voir aussi ici]

Information et systémes numériques au collège

TICE et enseignements scientifiques
"Les technologies de l’information et de la communication sont présentes dans tous les aspects de la vie quotidienne : une
maîtrise suffisante des techniques usuelles est nécessaire à l’insertion sociale et professionnelle.
Les mathématiques, les sciences expérimentales et la technologie contribuent, comme les autres disciplines, à l’acquisition de
cette compétence. Elles offrent, avec les outils qui leur sont propres, de nombreuses opportunités de formation aux différents
éléments du référentiel du B2i collège, et participent à la validation
"(extrait du préamabile commun : p. 6 du
doc. en ligne).

Information et numérique dans le socle commun ... - La maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication (compétence 4) [depuis Eduscol]
La culture numérique implique l'usage sûr et critique des techniques de la société de l'information. Il s'agit de l'informatique, du multimédia et de l'internet, qui désormais irriguent tous les domaines économiques et sociaux.
Ces techniques font souvent l'objet d'un apprentissage empirique hors de l'école. Il appartient néanmoins à celle-ci de faire acquérir à chaque élève un ensemble de compétences lui permettant de les utiliser de façon réfléchie et plus efficace.
Les connaissances et les capacités exigibles pour le B2i collège (Brevet informatique et internet) correspondent au niveau requis pour le socle commun. Elles sont acquises dans le cadre d'activités relevant des différents champs disciplinaires.

La programme de technologie au collège : présentation officielle
** " [...] la technologie participe à l’appropriation des moyens informatiques pour créer, produire, traiter, exploiter les données, se documenter,
échanger, s’informer, mais aussi pour piloter des outils de simulation, des dispositifs expérimentaux ou de
fabrication (cf. infra « la place des TIC dans l’enseignement de la technologie ») [
préambule en ligne depuis le site académique de Poitiers].
**"En classe de sixième, par une démarche d’investigation commune aux disciplines scientifiques, l’élève analyse la constitution et le fonctionnement des objets techniques. Cette première démarche est complétée, au cycle central, par une démarche de résolution de problèmes techniques pour laquelle l’élève passe d’activités d’observation à des activités d’analyse et de conception dans un contexte donné. Enfin en classe de troisième, riche des compétences acquises, l’élève met en oeuvre la démarche technologique pour conduire un projet, proposer des solutions techniques et finaliser sa démarche par une réalisation collective (début du
programme de technologie en 3e).

L'option SIN du cycle terminal aux diplômes de niveau 3

Option SIN de STI2D : présentation (détail ici) [les programmes de la série STI2D : 1ère à compter de 2011/2012 - terminale à compter de 2012/2013]
La série STI2D sciences et technologies de l’industrie et du développement durable s’organise autour de 4 spécialités (programme en ligne des enseignements technologiques), dont :
[...]
Systèmes d’Information et Numérique (SIN) : la spécialité explore l’acquisition, le traitement, le transport, la gestion et la restitution de d’information (voix, données, images). Elle apporte les compétences nécessaires pour appréhender l’interface utilisateur, la commande rapprochée des systèmes, les télécommunications, les réseaux informatiques, les modules d’acquisition et de diffusion de l'information et plus généralement sur le développement desystèmes virtuels ainsi que sur leur impact environnemental et l'optimisation de leur cycle de vie.

Du bac STI2D - SIN aux BTS et DUT

Le baccalauréat technologique STI2D (1èree session 2013)
- Notre présentation.

BTS du secteur Electronique
Le BTS Systèmes électroniques
Référentiel en ligne (CNDP) - sujets en ligne.
Et aussi
BTS Audiovisuel
Référentiel en ligne (CNDP) - sujets en ligne.
BTS IRIS (BTS Informatique et réseaux pour l'industrie et les services techniques)
Référentiel en ligne (CNDP) - sujets en ligne.
BTS SIO (BTS Services inforamtiques aux organisations)
, option SISR
- Référentiel à télécharger depuis el site du CNDP.

DUT et CPGE

DUT
Le DUT Génie électrique et informatique industrielle
(DUT GEII)
- Le programme national depuis le site ministériel.

CPGE (sciences de l'ingénieur : voir ici)
- Le Programme de Génie Électrique, classe Préparatoire ATS : site de l'union des professeurs de STI.
Voir : le programme d’enseignement commun : Électrotechnique et Électronique.

 

Le CAPET externe Sciences industrielles de l'ingénieur : information et numérique (diplômes correspondants)

Le programme

Voir ici.

Epreuves d'admissibilité

1° Epreuve de synthèse de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 4) :
L'épreuve est commune à toutes les options.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une démarche systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation (durée : cinq heures ; coefficient 2) :
L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de :
- conduire l'analyse fonctionnelle, temporelle, structurelle d'un système, d'un ouvrage et/ou d'une réalisation, afin de pouvoir justifier ou critiquer des solutions ou des choix ;
- proposer, à l'aide de représentations appropriées, des solutions nouvelles correspondant à une modification, une adaptation, un aménagement du système, d'un ouvrage, d'une organisation et/ou du processus ;
- proposer des solutions dans le cadre d'un projet relatif à un système, un ouvrage ou un équipement permettant des économies d'énergie, de réduire les effets sur l'environnement, d'améliorer l'efficacité énergétique des systèmes et des procédés ;
- d'identifier l'incidence de la variation d'un paramètre d'entrée sur le comportement ;
- d'effectuer une recherche de causes de dysfonctionnements, de proposer une esquisse de démarche de diagnostic.

Sujets en ligne
- Session 2012 : 1èreépreuve, synthèse de sciences industrielles (1 / 2) - 2e épreuve, l'étude d’un système, d’un procédé ou d’une organisation (1 / 2).

Dates d'admissibilité

Options : architecture et construction - énergie - information et numérique - ingénierie mécanique
-
Épreuve de synthèse de sciences industrielles : mardi 6 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.
- Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : mercredi 7 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.

Epreuves d'admission

1° Leçon et travail pratique (durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes ; entretien : vingt minutes ; coefficient 4).
Le support du travail pratique proposé est lié à la dominante mais doit être pluritechnique et permettre une démarche systémique globale. La leçon, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou aux sciences de l'ingénieur de la voie scientifique du lycée.
L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé et un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ; analyser et vérifier les performances de tout ou partie d'un système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; ? conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution ; mettre en œuvre des matériels ou équipements, notamment des systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; justifier les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une partie significative des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 2).
Première partie (14 points) : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée [option Architecture et conception], suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de l'option choisie. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve, ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie (6 points) : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

 


Le CAPET Sciences industrielles de l'ingénieur (S2i) :

ingénierie mécanique

Le nouveau CAPET - la filière Génie Mécanique : voir ici

la nouvelle série STI2D et l'option du CAPET Ingénierie mécanique

CAPET externe : le programme - CAPET externe : les épreuves
Session 2013 : ce CAPET externe IM est ouvert.

CAPET interne - et intégration des contractuels
Session 2013 : ce CAPET interne IM n'est pas ouvert

Mise à jour le 6 juillet 2013

 

 

 



 

La nouvelle filière STI2D, ses options et le nouveau CAPET S2i, option Ingénierie mécanique

La nouvelle série STI2D [détail ici] et le nouveau CAPET

La série STI2D sciences et technologies de l’industrie et du développement durable s’organise autour de 4 spécialités (programme en ligne des enseignement technologiques) :
Architecture et Construction (AC) [présentation ici] : la spécialité explore l’étude et la recherche de solutions architecturales et techniques relatives aux bâtiments et ouvrages. Elle apporte les compétences nécessaires à l’analyse, la conception et l’intégration dans son environnement d’une construction
dans une démarche de développement durable.
Énergie et Environnement (EE) [présentation ici] : la spécialité explore la gestion, le transport, la distribution et l'utilisation de l’énergie. Elle apporte les compétences nécessaires pour appréhender l’efficacité énergétique de tous les systèmes ainsi que leur impact sur l’environnement et l’optimisation du cycle de vie.
Innovation Technologique et Eco Conception (ITEC) [ci-dessous] : la spécialité explore l’étude et la recherche de solutions techniques innovantes relatives aux produits manufacturés en intégrant la dimension design et ergonomie. Elle apporte les compétences nécessaires à l’analyse, l’éco conception et l’intégration dans son environnement d’un système dans une démarche de développement durable.
Systèmes d’Information et Numérique (SIN) [présentation ici] : la spécialité explore l’acquisition, le traitement, le transport, la gestion et la restitution de d’information (voix, données, images). Elle apporte les compétences nécessaires pour appréhender l’interface utilisateur, la commande rapprochée des systèmes, les télécommunications, les réseaux informatiques, les modules d’acquisition et de diffusion de l'information et plus généralement sur le développement desystèmes virtuels ainsi que sur leur impact environnemental et l'optimisation de leur cycle de vie

Nouveau CAPET Sciences industrielles de l'ingénieur
** Sont créées les sections ci-après :
- option architecture et construction [pas de session 2012 ?] ;
- option énergie [détail ici] ;
- option information et numérique [CAPET externe ouvert en 2012 - CAPET interne fermé] ;
- option ingénierie mécanique [pas de session 2012 ?]

Les programmes (hors enseignement général)

En 1ère à compter de 2011/2012
- Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme de l'enseignement de physique-chimie en classe de première des séries « sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) » et « sciences et technologies de laboratoire (STL) » au
JO du 25 février 2011 [BOEN spécial n°3 du 17 mars 2011].
--) voir aussi : économies dénergies et DD pour ce programme ici.

En terminale à comtper de 2012/2013

Physique-chimie - Tronc commun STL/STI2D
Voir le projet de programme du cycle terminal
depuis le site académique de Nancy (sa partie pour la classe de 1ère est devenue définitive et a été publiée au BOEN)
En 1ère à compter de 2011/2012 - en terminale à comtper de 2012/2013
- Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série « sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) » des enseignements technologiques transversaux et des enseignements spécifiques des spécialités architecture et construction, énergie et environnement, innovation technologique et éco-conception, systèmes d'information et numérique au JO du 25 février 2011 [
BOEN spécial n°3 du 17 mars 2011] [présentation du point de vue DD].

Présentation de la spécialité ITEC |BO en ligne]

Présentation générale
Dans la spécialité choisie, le titulaire du baccalauréat STI2D doit être capable, pour tout ou partie d'un système ou d'une solution technique de : concevoir ; dimensionner ;- réaliser un prototype, une maquette, une étude relativement à une solution technique envisagée ; - communiquer y compris en langue vivante 1.
Ces compétences sont déclinées dans chaque programme des spécialités ci-après. [...]
Innovation Technologique et Eco Conception (ITEC)
: la spécialité explore l’étude et la recherche de solutions techniques innovantes relatives aux produits manufacturés en intégrant la dimension design et ergonomie. Elle apporte les compétences nécessaires à l’analyse, l’éco conception et l’intégration dans son environnement d’un système dans une démarche de développement durable.

Nota-bene
: il n'y a pas ni équivalence ni correspondances entre l'ancienne série STI et la nouvelle filière STI2D. Nos "rapprochements" sont effectués en cohérence avec les indications de transitions
depuis Eduscol.

Son programme technologique
(en ligne)
Les enseignements technologiques communs
A - Objectifs et compétences des enseignements technologiques communs du baccalauréat STI2D (p. 2)
B - Programme des enseignements technologiques communs du baccalauréat STI2D (p. 2-9)
1. Principes de conception des systèmes et développement durable (p. 3-4)
2. Outils et méthodes d’analyse et de description des systèmes (p. 4-7)
3. Solutions technologiques (p. 8-9)
C - Tableau de mise en relation des compétences et des savoirs associés des enseignements technologiques communs du baccalauréat STI2D (p. 10)
Spécialité innovation technologique et éco-conception
A - Objectifs et compétences de la spécialité innovation technologique et éco-conception du baccalauréat STI2D (p. 23)
B - Programme de la spécialité innovation technologique et éco-conception du baccalauréat STI2D
1. Projet technologique (p. 23-24)
Objectif général de formation : vivre les principales étapes d’un projet technologique justifié par la modification d’un système existant, imaginer et représenter un principe de solution technique à partir d’une démarche de créativité.
2. Conception mécanique des systèmes (p. 24-25)
Objectif général de formation : définir tout ou partie d’un mécanisme, une ou plusieurs pièces associées et anticiper leurs comportements par simulation. Prendre en compte les conséquences de la conception proposée sur le triptyque matériau-énergie-information.
3. Prototypage de pièces (p. 26)
Objectif général de formation : découvrir par l’expérimentation les principes des principaux procédés de transformation de la matière, réaliser une pièce par un procédé de prototypage rapide et valider sa définition par son intégration dans un mécanisme.

CAPET externe Ingénierie mécanique : programme

AU BOEN n°19 du 12 mai 2011

Le programme du Capet externe de sciences industrielles de l'ingénieur s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes en vigueur le 1er janvier de l'année du concours :
- de technologie du collège [présentation ici] ;
- de sciences de l'ingénieur de la voie générale du baccalauréat S [présentation ici] ;
- des enseignements technologiques de la série STI2D [voir ici] ;
- de sciences industrielles de l'ingénieur des classes préparatoires aux grandes écoles [voir ici].
Ceci, au niveau de maîtrise des savoirs « master 2 ».
La deuxième épreuve d'admissibilité, spécifique à chaque option, s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours, des BTS relatifs aux champs couverts par chaque option.)
Les quatre épreuves sont destinées à évaluer les compétences suivantes :
- analyser un système technique fonctionnellement et structurellement ;
- vérifier les performances attendues d'un système par l'évaluation de l'écart entre un cahier des charges et les réponses expérimentales ou de simulations ;
- construire et valider, à partir d'essais, des modélisations de système par l'évaluation de l'écart entre les performances mesurées et les performances simulées ;
- imaginer des solutions nouvelles répondant à un besoin exprimé.

Les BTS du secteur [voir ici]

 

 

CAPET externe S2i - option Ingénierie mécanique : épreuves

Le programme, les modalités

Session 2013 : modalités d'inscription - : ici.

Programmes des concours externes et internes du CAPET Sciences de l'ingénieur : pour la session 2012 au BO du 12 mai 2011.

CAPET S2i - Ingénierie mécanique : épreuves d'admissibilité

1° Epreuve de synthèse de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 4) :
L'épreuve est commune à toutes les options.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une démarche systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation (durée : cinq heures ; coefficient 2) :
L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de :
- conduire l'analyse fonctionnelle, temporelle, structurelle d'un système, d'un ouvrage et/ou d'une réalisation, afin de pouvoir justifier ou critiquer des solutions ou des choix ;
- proposer, à l'aide de représentations appropriées, des solutions nouvelles correspondant à une modification, une adaptation, un aménagement du système, d'un ouvrage, d'une organisation et/ou du processus ;
- proposer des solutions dans le cadre d'un projet relatif à un système, un ouvrage ou un équipement permettant des économies d'énergie, de réduire les effets sur l'environnement, d'améliorer l'efficacité énergétique des systèmes et des procédés ;
- d'identifier l'incidence de la variation d'un paramètre d'entrée sur le comportement ;
- d'effectuer une recherche de causes de dysfonctionnements, de proposer une esquisse de démarche de diagnostic.

Dates d'admissibilité

Options : architecture et construction - énergie - information et numérique - ingénierie mécanique
-
Épreuve de synthèse de sciences industrielles : mardi 6 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.
- Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : mercredi 7 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.

CAPET S2i - SIN : épreuves d'admission

1° Leçon et travail pratique (durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes ; entretien : vingt minutes ; coefficient 4).
Le support du travail pratique proposé est lié à la dominante mais doit être pluritechnique et permettre une démarche systémique globale. La leçon, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou aux sciences de l'ingénieur de la voie scientifique du lycée.
L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé et un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ; analyser et vérifier les performances de tout ou partie d'un système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; ? conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution ; mettre en œuvre des matériels ou équipements, notamment des systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; justifier les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une partie significative des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 2).
Première partie (14 points) : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée [option Ingénierie mécanique], suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de l'option choisie. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve, ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie (6 points) : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

 

ic

CAPET interne S2i

(pas d'option ouverte pour la session 2013)

Autour de l'intégration des contractuels et de la reconnaisance des acquis de l'expérience professionnelle - A compter de la session 2012 :
nouvelles modalités
autour de la RAEP pour le CAPET interne de Génie civil

Les nouvelles modalités et la nouvelle ép

Les épreuves du CAPET interne
Suite à l'article 15 de l'arrêté du 27 avril 2011 modifiant les modalités d'organisation des concours internes...
... Nouveaux articles 4 / 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat de lycée professionnel :
Le concours interne comporte une épreuve écrite d'admissibilité et une épreuve orale d'admission, affectées chacune du coefficient 2.
Toutefois, pour les sections de recrutement de professeurs de lycée professionnel chargés des enseignements généraux, le concours comporte deux épreuves d'admissibilité et deux épreuves d'admission. Ces épreuves sont affectées du coefficient 2.
... / ...

Le programme, les modalités

Session 2012 : modalités d'inscription - Postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

Programmes des concours externes et internes du CAPET Sciences de l'ingénieur : pour la session 2012 au BO du 12 mai 2011.

Nouvelles modalités : admissibilité

... / ...
Art. 4 bis.-L'épreuve d'admissibilité du concours interne consiste en l'étude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier comportant les éléments mentionnés en annexe II bis est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.
La nouvelle épreuve
Les dispositions du A définissant l'épreuve sont remplacées par les dispositions suivantes :
« A. Epreuve d'admissibilité

Epreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle définie à l'annexe II bis (coefficient 1) [ici] . »

Nouvelles modalités : admission

L'épreuve d'admission et la RAEP
A la fin des dispositions du B définissant l'épreuve d'admission, il est ajouté un dernier alinéa ainsi rédigé :
« Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury.