Concours de recrutement en
Sciences industrielles de l'ingénieur
Domaine : génie civil -
session 2013
[s'inscrire]
[la filière : programmes et diplômes]

Les concours de l'agrégation en Génie civil

L'agrégation S2i [JO en ligne],
option
sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions
(1e session 2013)

Le nouveau CAPET S2i

Le CAPET S2i Architecture et construction [concours interne non ouvert en 2013]

Les programmes scolaires

CAPET
S2i

CAPLP 2013 dont CAPLP Interne et RAEP

Le secteur Bâtiment / Génie civil

Concours externe

Concours interne

CAPLP Génie civil, options :
- construction et économie (ext/int) [
programme]
- construction et réalisation des ouvrages (ext/int) [
programme]
- équipements techniques-énergie (ext/int
) [programme]
CAPLP Bâtiment , P/R (Peinture/rev. seule option ouverte) : [E/I].

En rouge : concours fermés - en vert : concours ouverts. Mise à jour le 6 juillet 2012

 

 

 

Génie civil :
concours de l'agrégation externe S2i

A compter de la session 2013

Options et correspondances, sections ouvertes et fermées, s'inscrire

Admissibilité

Admission

 

 

 

Agrégation Sciences industrielles de l'ingénieur : session 2013 / options et correspondances

Mise à jour le 6 juilelt 2012

Les sections ci-après énumérées sont supprimées (dernières session 2012): STI2D
L'agrégation externe de
sciences industrielles de l'ingénieur
comprend trois options
:
... Section mécanique / Section génie mécanique voir ici
- l'option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie mécanique ;
... Section génie électrique.
voir ici
- l' option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique ;
... Section génie civil. voir ici
- l'option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions.

S'inscrire (externe : jusqu'au 19 juillet)

Procédures d'inscription - 2e degré dont CPE / Certificats exigés des lauréats aux concours : ici.

Options susceptibles d'être ouvertes à la date de la mise à jour [voir aussi ici]

Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie mécanique
- Agrégation externe : ouverte [s'inscrire - programme - épreuves d'admissibilité / d'admission]
- Agrégation interne : fermée
Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique
- Agrégation externe : ouverte [s'inscrire - programme - épreuves d'admissibilité / d'admission]
- Agrégation interne : fermée
Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions
- Agrégation externe : ouverte [s'inscrire - programme - épreuves d'admissibilité / d'admission]
- Agrégation interne : fermée.

Agrégation externe Sciences industrielles de l'ingénieur - Admissibilité

Les épreuves [le programme : le texte]

1°- Epreuve de sciences industrielles de l'ingénieur [durée : six heures ; coefficient 1] (nous soulignons)

L'épreuve est commune aux trois options. Les candidats composent sur le même sujet au titre de la même session quelle que soit l'option choisie.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une analyse systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges. Elle permet de vérifier les compétences d'un candidat à synthétiser ses connaissances pour analyser et modéliser le comportement d'un système pluritechnique automatique.

2° Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation [durée : six heures ; coefficient 1]

L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
« A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de synthétiser ses connaissances pour modéliser un système technique dans le domaine de la spécialité du concours dans l'option choisie en vue de prédire ou de vérifier son comportement et ses performances.
« Durée : six heures ; coefficient 1.

3° Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation [durée : six heures ; coefficient 1]

L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
« A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier les compétences d'un candidat à synthétiser ses connaissances pour proposer ou justifier des solutions de conception et d'industrialisation d'un système technique dans le domaine de la spécialité du concours dans l'option choisie.

Dates d'admissibilité

Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions
- Sciences industrielles de l'ingénieur : mercredi 3 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : jeudi 4 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : vendredi 5 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.

 

Agrégation externe Sciences industrielles de l'ingénieur - Epreuves d'admission
[le programme : le texte]

1° - Exploitation pédagogique d'une activité pratique relative à l'approche globale d'un système pluritechnique
[Durée totale : six heures (activités pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum) -- 10 points sont attribués à la première partie liée aux activités pratiques et 10 points à la seconde partie liée à la leçon -- coefficient 2. ]

- L'épreuve fait appel à des connaissances technologiques et scientifiques communes aux trois options.
- Le support de l'activité pratique proposée est un système pluritechnique et permet une analyse systémique globale. L'exploitation pédagogique proposée, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques transversaux du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” et/ou sciences de l'ingénieur de la voie scientifique (SSI) du lycée et des classes préparatoires aux grandes écoles.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : mettre en œuvre et conduire une expérimentation, une analyse de comportement d'un système réel ou d'un équipement, notamment à l'aide de systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; analyser et vérifier ou comparer les performances de tout ou partie de ce système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; justifier ou critiquer les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) en regard du cahier des charges ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions ; concevoir et organiser le plan d'une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé à un niveau de classe donné.
- Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours des activités pratiques.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des activités pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée.
-Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

2° - Activité pratique et exploitation pédagogique relatives à l'approche spécialisée d'un système pluritechnique
Durée totale : six heures (activités pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum) ; 10 points sont attribués à la première partie liée aux activités pratiques et 10 points à la seconde partie liée à la leçon ; coefficient 2

- Le support de l'activité pratique proposée permet, à partir d'une analyse systémique globale, l'analyse d'un problème technique particulier relatif à la spécialité du concours dans l'option choisie. La proposition pédagogique attendue, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements technologiques de spécialité du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” du lycée et des programmes de BTS et DUT relatifs aux champs couverts par l'option choisie.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : mettre en œuvre des matériels ou équipements, associés si besoin à des systèmes informatiques de pilotage, de traitement, de simulation, de représentation ; conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution, d'un procédé, d'un processus, dans la spécialité du concours, afin d'analyser et vérifier les performances d'un système technique ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions ; concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé à un niveau de classe donné et présenter de manière détaillée un ou plusieurs points-clefs des séances de formation constitutives. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours d'activités pratiques relatives à un système technique.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des activités pratiques qui lui ont permis de construire sa proposition pédagogique.
- Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

 

3° - Epreuve sur dossier comportant deux parties
Voir :
note précisant les éléments constitutifs du dossier pour la troisième épreuve d'admission (publié le 7 juin 2012)

Première partie : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée, suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
- L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
- Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
- L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
- En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
- Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
- Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale.
- Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” [1] (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
- Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
- L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Voir comme ressources :
- "Définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier" : arrêté du 12 mai 2010 (au BOEN).
** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence “ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”].

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

Sujets en ligne de l'ancienne agrégation Génie civil

Sujets de la nouvelle agrégation Génie civl

Années
Modélisation des matériaux et des ouvrages (A & B)
Géotechnique etqualité des ambiances
(A & B)
Ingénierie de projet
option A, matériaux, ouvrages et aménagement [structures et ouvrages]
Ingénierie de projet
option B, équipements et énergies
2012
1 & 2
2011
A - B
A - B
B : 1 / 2

Sujets de l'ancien concours

Années
Modélisation des matériaux et des ouvrages (A & B)
Géotechnique etqualité des ambiances
(A & B)
Ingénierie de projet
option A, matériaux, ouvrages et aménagement [structures et ouvrages]
Ingénierie de projet
option B, équipements et énergies
2010
(RJC)
parties : 1 (2,66 Mo) /
2 (2,39 Mo)
parties : 1 (2,32 Mo) / 2 (2,35 Mo) / 3 (3,83 Mo) / 4 (2,43 Mo)
2009
(RJC)
1 / 2 / 3 / 4
1 / 2
1 / 2
2008
X
1 - 2 - 3 - 4 - 5

Génie civil : concours externe de l'agrégation - admission

Epreuves orales [1 : leçon - 2a : soutenance ... - 2b : compétence Agir... - 3 : TP]
1° Leçon à caractère scientifique et technologique [durée de la préparation : quatre heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 1] :
L'épreuve porte sur la compréhension et l'analyse des propriétés ou phénomènes à l'œuvre dans les ouvrages et équipements techniques et de leurs conséquences en termes de modélisation, de réglementation, de conception et de technologie. Elle concerne un ensemble limité de thèmes définis par référence aux programmes des classes de lycée et des classes post-baccalauréat indiquées par le programme du concours.
Un dossier définissant l'objectif de la leçon, le cadre de son organisation, notamment le niveau supposé des élèves, est remis au candidat. Il contient des documents techniques et scientifiques à utiliser.
Lorsque le sujet l'autorise, le candidat peut également disposer pour sa préparation des ressources documentaires de la bibliothèque du concours.
Cette épreuve permet d'évaluer les capacités du candidat à concevoir et à construire une leçon destinée à des élèves ou à des étudiants pour répondre à un objectif de formation défini. Le jury apprécie la pertinence du discours scientifique et technologique du candidat, son aptitude à exposer ses connaissances et à construire un cours (insertion dans le programme, élaboration d'une leçon et des outils pédagogiques adaptés, évaluation des élèves et actions de remédiation), ses capacités à répondre aux questions et à argumenter, ses capacités à adapter son discours et sa démarche en manifestant des préoccupations pédagogiques.
** Programme limitatif de la l
eçon à caractère scientifique et technologique
Le champ disciplinaire couvert par cette épreuve est le domaine du génie civil au sens large et de l'équipement technique et énergie, ce qui correspond au programme de l'ensemble des épreuves écrites.
Les thèmes sont issus des
programmes des classes préparant au baccalauréat technologique « sciences et techniques industrielles » (STI), des sections de technicien supérieur (STS) et des instituts universitaires de technologie (IUT) des spécialités du génie civil (bâtiment et travaux publics) et du génie énergétique (équipements techniques et énergie).

2° L'épreuve se déroule en deux parties (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée de l'épreuve : une heure maximum)
Première partie [15 points] : soutenance d'un dossier industriel (présentation du dossier : vingt minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum ; coefficient 1).
L'épreuve consiste en la soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique original, suivie d'un entretien.
Le dossier, élaboré à partir d'un problème réel, est choisi et préparé par le candidat, sur un thème de son choix, présentant les aspects technologiques attachés à un ouvrage, une installation ou des équipements techniques. Le dossier est composé d'un ensemble de documents techniques (plans, schémas, éléments de notes de calculs, calendriers de travaux, documents relatifs à la réglementation, à la sécurité, aux coûts ou à tout autre aspect technique) sur lesquels le candidat a mené des investigations personnelles, qu'il a mis en forme (afin de pouvoir être utilisé en classe) et dont l'authenticité et l'actualité sont des éléments décisifs.
Le programme du concours précise les éléments constitutifs de ce dossier.
En utilisant les moyens modernes de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée en particulier), le candidat présente au jury l'ouvrage, l'installation ou les équipements techniques qu'il a analysés, les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier totalement les caractéristiques technologiques.
Lors de son exposé, le candidat doit indiquer les thèmes et niveaux d'exploitations pédagogiques pertinents qu'il serait possible, selon lui, de tirer des points remarquables du dossier technique.
Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat. Celles-ci peuvent conduire à explorer des pistes présentées dans le dossier mais qui n'ont pas fait l'objet d'une présentation orale suffisamment détaillée et à demander au candidat des explications relatives aux démarches utilisées dans les différentes phases des études techniques et scientifiques, voire des démonstrations liées à la mobilisation des outils informatiques exploités lors des études proposées dans le dossier.
Le jury apprécie la qualité du traitement du dossier, la connaissance du milieu professionnel, la cohérence avec le questionnement pédagogique, la maîtrise de la communication dont fait preuve le candidat.
Les candidats doivent impérativement déposer au secrétariat du jury le dossier qu'ils doivent présenter cinq jours francs au moins avant la date de début des épreuves d'admission.
Programme limitatif pour la soutenance d'un dossier industriel
Le champ disciplinaire couvert par cette épreuve est le domaine du génie civil au sens large et de l'équipement technique et énergie, ce qui correspond au programme de l'ensemble des épreuves écrites.
Le dossier préparé par le candidat ne doit pas dépasser cinquante pages. Il ne peut se réduire à une simple compilation de documents issus de constructeurs. Il doit être organisé et mis en forme par le candidat qui ne retient que les éléments indispensables à la compréhension et aux études qu'il a choisi de développer, sans oublier que ce dossier est susceptible d'être utilisé pour la construction d'une application pédagogique.
Il contient :
- les plans et documents techniques nécessaires à la compréhension du système ou du produit considéré. Les fichiers informatiques (maquette numérique, simulations diverses, programmations, etc.) sont fournis sur un cédérom joint au dossier ;
- les études conduites exploitant les connaissances attendues d'un professeur agrégé dans le domaine du génie civil ou de l'équipement technique doivent respecter les contraintes suivantes :
. actualité des procédés et des moyens mis en œuvre ;
. traitement d'un problème pertinent au regard du support utilisé ;
. non-limitation de l'étude à des problèmes pointus afin de permettre au candidat de mettre en évidence sa capacité à s'approprier l'économie générale d'un problème du champ technologique ;
. prise en compte des exigences de la qualité ;
. prise en compte de données technico-économiques contraignant la réalisation et la qualification du produit ;
- toutes les informations permettant de justifier les choix techniques réalisés pour le thème étudié et/ou les évolutions projetées.
- une proposition succincte (une ou deux pages au maximum) d'exploitation(s) pédagogique(s) pouvant être liée(s)à tout ou partie des travaux développés. Chacune doit indiquer le niveau de classe retenu, les objectifs terminaux et intermédiaires visés et expliquer en quoi ce choix peut être efficace. Cette partie doit rester limitée à des intentions et ne pas faire appel à des connaissances et des applications fines de démarches pédagogiques particulières.
Pour la soutenance du dossier, le jury met à la disposition du candidat un environnement informatique dont le détail (matériel et logiciels) est publié annuellement. À défaut de vouloir utiliser ce matériel, le candidat se munit d'un ordinateur portable disposant des logiciels qui lui sont nécessaires et qu'il peut connecter sur un vidéo-projecteur mis à sa disposition.
Afin de préparer son environnement de présentation, la salle d'exposé lui est ouverte une heure avant sa présentation.


Seconde partie [5 points]: interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable » Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier. L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes [1].
----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
Agrégation extrne Génie civil : programme limtiatif (session 2012) : rappel

3° Travaux pratiques de laboratoire et de mise en œuvre [durée de la préparation : quatre heures maximum ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : quarante-cinq minutes maximum dont trente minutes maximum pour la présentation des résultats de l'activité expérimentale et quinze minutes maximum pour la présentation de l'exploitation pédagogique ; entretien : quinze minutes maximum) ; coefficient 1].
Les candidats ont le choix, formulé au moment de l'inscription, entre deux options : option A : matériaux, ouvrages et aménagement /? option B : équipements et énergies.
L'épreuve a pour but de vérifier les aptitudes du candidat à mettre en œuvre des équipements scientifiques et techniques, d'en effectuer une analyse scientifique et/ou technologique et d'en proposer l'exploitation pédagogique.
Un cadre de manipulation avec mise à disposition de matériel, de matériaux, de documentation technique, de logiciels, est proposé au candidat. Selon la nature du matériel et des équipements proposés, une assistance technique légère peut être apportée au candidat au cours de sa préparation.
Le candidat doit préparer une manipulation qui serait pratiquée devant des élèves afin de présenter une nouvelle notion, mettre en évidence un phénomène, caractériser un comportement, analyser l'écart entre le modèle théorique et le comportement observé. Il devra, pendant la durée de la préparation, organiser et mettre en œuvre les moyens de la manipulation et de l'exposé, procéder éventuellement à des essais et mesures.
Pendant l'exposé, il doit présenter l'organisation pédagogique de la séquence devant élèves, procéder à la démonstration prévue, analyser et exploiter les résultats obtenus. L'exposé est suivi d'un entretien.
Le programme du concours est publié au Bulletin officiel du ministère de l'éducation nationale.
Programme limitatif
Option A : matériaux, ouvrages et aménagement
Option B : équipements et énergies
Le champ disciplinaire couvert par cette épreuve est le domaine du génie civil au sens large et de l'équipement technique et énergie, ce qui correspond au programme de l'ensemble des épreuves écrites.


 

 

CAPET S2i : l'option
Architecture et construction

CAPET externe - CAPET interne (voir ici)
Session 2013 : seul le CAPET externe est ouvert

Quelques sites (rappels)
La filière Bâtiment du CAP au BTS
dont :
L'option Architecture et construction de la série STI2D et les BTS

Mise à jour le 6 juillet 2012

 

 




Le CAPET externe Sciences industrielles de l'ingénieur : architecture et conception - la session 2013
[l'option Architecture et construction de la série STI2D et les BTS
]

Le programme, les modalités

Session 2013 : modalités d'inscription : ici.

Programmes des concours externes et internes du CAPET Sciences de l'ingénieur : pour la session 2012 au BO du 12 mai 2011 (programme 2013 pas encore en ligne).

Epreuves d'admissibilité

1° Epreuve de synthèse de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 4) :
L'épreuve est commune à toutes les options.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une démarche systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation (durée : cinq heures ; coefficient 2) :
L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de :
- conduire l'analyse fonctionnelle, temporelle, structurelle d'un système, d'un ouvrage et/ou d'une réalisation, afin de pouvoir justifier ou critiquer des solutions ou des choix ;
- proposer, à l'aide de représentations appropriées, des solutions nouvelles correspondant à une modification, une adaptation, un aménagement du système, d'un ouvrage, d'une organisation et/ou du processus ;
- proposer des solutions dans le cadre d'un projet relatif à un système, un ouvrage ou un équipement permettant des économies d'énergie, de réduire les effets sur l'environnement, d'améliorer l'efficacité énergétique des systèmes et des procédés ;
- d'identifier l'incidence de la variation d'un paramètre d'entrée sur le comportement ;
- d'effectuer une recherche de causes de dysfonctionnements, de proposer une esquisse de démarche de diagnostic.

Dates d'admissibilité

Options : architecture et construction - énergie - information et numérique - ingénierie mécanique
-
Épreuve de synthèse de sciences industrielles : mardi 6 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.
- Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : mercredi 7 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.

Epreuves d'admission

1° Leçon et travail pratique (durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes ; entretien : vingt minutes ; coefficient 4).
Le support du travail pratique proposé est lié à la dominante mais doit être pluritechnique et permettre une démarche systémique globale. La leçon, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou aux sciences de l'ingénieur de la voie scientifique du lycée.
L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé et un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ; analyser et vérifier les performances de tout ou partie d'un système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; ? conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution ; mettre en œuvre des matériels ou équipements, notamment des systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; justifier les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une partie significative des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 2).
Première partie (14 points) : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée [option Architecture et conception], suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de l'option choisie. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve, ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie (6 points) : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 



 

 

Génie civil : concours du CAPLP
Le CAPLP Génie civil externe
Concours ouverts pour la session 2013 pour les 3 options (s'inscrire ici)
Les options : programmes / diplômes de référence
(C/E
CRO - ETE)
Ses épreuves (session 2013)
[admissibilité / admission]

CAPLP interne Génie civil et RAEP

à compter de 2012
session 2013 ouverte pour les options CRO et ETE (s'inscrire)
La session 2013
(dont : programmes des options ouvertes)
[admissibilité / admission]

Les diplômes du CAP au BTS : secteur Bâtiment/Génie civil
(Architecture et construction)

[sommaire général]

Mise à jour le 10 juillet 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CAPLP externe (et interne) Génie civil : session 2013 - les options : programmes / diplômes de référence (C/E - CRO - ETE) [CAPLP : sommaire] [sommaire général]

Session 2013

S'inscrire (ici)

 

CAPLP Génie civil, option construction économie (C/E)

Programme en ligne [diplômes : voir ici]
Le programme du concours externe du CAPLP génie civil option construction économie s'appuie sur les connaissances et les compétences exigées dans les référentiels, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours des diplômes suivants (l'ensemble des connaissances doit être maîtrisé au niveau master 2) :
Diplômes de niveau IV : baccalauréat professionnel [
- Technicien d'études du bâtiment : bac. pro. 2 ans [dernière session 2011 ? - référentiel en ligne, sujets en ligne : option assistant / option études et économies (1/2)].
Le nouveau bac. pro. avec diplôme(s) intermédiaires
BPR 3 ans Technicien d'études du bâtiment, options A et B [non publié] // BEP Etudes du bâtiment : référentiel en ligne & BEP Topographie [référentiel en ligne]. Pour les 2 premières années des nouveaux bac. pro. 3 ans, on se reportera au référentiel du diplôme intermédiaire de référence.
Diplômes de niveau III
- BTS bâtiment -
Au téléchargement : référentiel depuis le site du CNDP, sujets en ligne depuis la base CNDP.
- BTS étude et économie de la construction
Au téléchargement : référentiel depuis le site du CNDP, sujets en ligne depuis la base CNDP.
- DUT option génie civil
Programme Pédagogique National depuis le site de l'IUT de Nimes.


CAPLP Génie civil, option construction et réalisation des ouvrages (CRO)

Programme en ligne [diplômes : voir aussi ici]
Le programme du concours externe du CAPLP génie civil option construction et réalisation des ouvrages s'appuie sur les connaissances et les compétences exigées dans les référentiels, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours des diplômes suivants (l'ensemble des connaissances doit être maîtrisé au niveau master 2) :
Diplômes de niveau V : certificat d'aptitude professionnelle [référentiels à Télécharger - Sujets en ligne]
- CAP Constructeur en canalisations des travaux publics [T] [S]
- CAP Constructeur en ouvrages d'art [T] [S].
- CAP Maçon [T] [S] -
Diplômes de niveau IV : baccalauréat professionnel
- Technicien du bâtiment organisation et réalisation du gros-œuvre
Le nouveau bac. pro. avec diplôme(s) intermédiaires
- BPR 3 ans Technicien du bâtiment : organisation et réalisation du gros œuvre (TBORGO) [non publié] // BEP Réalisations du gros oeuvre : référentiel en ligne (diplôme rénové). Pour les 2 premières années des nouveaux bac. pro. 3 ans, on se reportera au référentiel du diplôme intermédiaire de référence.
- travaux publics
Le nouveau bac. pro. avec diplôme(s) intermédiaires
- BPR 3 ans Travaux publics [non publié] // BEP Travaux publics : référentiel en ligne (diplôme rénové). Pour les 2 premières années des nouveaux bac. pro. 3 ans, on se reportera au référentiel du diplôme intermédiaire de référence.
Diplômes de niveau III
- BTS Bâtiment -
Au téléchargement : référentiel depuis le site du CNDP, sujets en ligne depuis la base CNDP.
- BTS Travaux publics
Au téléchargement : référentiel depuis le site du CNDP, sujets en ligne depuis la base CNDP.
- DUT option génie civil
Programme Pédagogique National depuis le site de l'IUT de Nimes.
Voir aussi l'ensemble des diplômes du secteur : référentiels de LP .- référentiels de BTS du secteur.

CAPLP Génie civil, option équipements techniques et énergie

Programme en ligne [diplômes : voir aussi ici]
Les lauréats du concours externe de la filière génie civil option équipements techniques et énergie sont susceptibles d'enseigner tant au niveau V que IV et III des formations professionnelles de la filière énergétique. En conséquence, le programme du concours externe du CAPLP et du Cafep génie civil option équipements techniques énergies s'appuie sur les connaissances et les compétences exigées dans les référentiels, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours, des diplômes suivants (l'ensemble des connaissances doit être maîtrisé au niveau master 2) :
1. Diplômes de niveau V : CAP [référentiels à Télécharger - Sujets en ligne]
- CAP Froid et climatisation - [T] - [S]
- CAP Installateur sanitaire [T] [S] / - CAP Installateur thermique [T] [S]

- CAP Monteur en isolation thermique et acoustique [T] [S]
2. Diplômes de niveau IV : baccalauréat professionnel
** BPR 2 ans Technicien en froid et conditionnement d'air : référentiel en ligne / sujets en ligne.
Le nouveau bac. pro. avec diplôme(s) intermédiaires
- BPR 3 ans Technicien du froid et du conditionnement de l'air [non publié] // BEP Froid et conditionnement de l'air : référentiel en ligne (diplôme rénové). Pour les 2 premières années des nouveaux bac. pro. 3 ans, on se reportera au référentiel du diplôme intermédiaire de référence.
** BPR 2 ans Technicien installation des systèmes énergétiques et climatiques : référentiel en ligne / sujets en ligne.
Le nouveau bac. pro. avec diplôme(s) intermédiaires
- BPR 3 ans Technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques [non publié] // BEP Maintenance des systèmes énergétiques et climatiques [réfétentiel en ligne].
- Technicien en maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
Le nouveau bac. pro. avec diplôme(s) intermédiaires
- BPR 3 ans Technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques [non publié] // BEP Installation des systèmes énergétiques et climatiques [réfétentiel en ligne]
3. Diplômes de niveau III
- BTS fluides énergies environnements (toutes options) - référentiel en ligne depuis le site du CRDP d'Aquitaine.
... option génie climatique : sujets en ligne ;
... option génie frigorifique : sujets en ligne ;
... génie sanitaire et thermique : sujets en ligne ;
... option maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques : sujets en ligne.
- DUT Génie civil, option génie climatique et équipement du bâtiment (GCEB) : référentiel 2005 (IUT Nîmes) -
[- DUT Génie civil, orientation Maîtrise Énergétique et Environnementale (MEE) ; référentiel 2008 (Min. sup.)]

 

CAPLP Génie civil - concours externe : les épreuves (session 2013) [admissibilité / admission]
[ici : les programmes de chaque option] [CAPLP : sommaire] [sommaire général]

CAPLP Génie civil - Admissibilité

Epreuves d'admissibilité
1° Epreuve de synthèse [durée : cinq heures ; coefficient 3]
L'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de mobiliser l'ensemble de ses connaissances en vue de résoudre un problème technique.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation [durée : cinq heures ; coefficient 3]
L'épreuve a pour objectif de vérifier, dans l'option choisie, que le candidat est capable de conduire l'analyse critique de solutions technologiques.

Dates 2013

Options : construction et économie - construction et réalisation des ouvrages - Option équipements techniques-énergie

- Épreuve de synthèse : jeudi 22 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.
- Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : vendredi 23 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.

Sujets / RJC en ligne

Les options : rappel
3 options :
- construction et économie (C/E),
- construction et réalisation des ouvrages (CRO)
- équipements techniques-énergie
(ETE).

Sujets du nouveau concours

Années
C/E
CRO
ETE
2012synthèse : 1 / 2 - l'étude d'un système ... : 1, 2, 3, 4.
synthèse : 1 / 2 - l'étude d'un système ... : 1, 2.
épreuve de synthèse - étude d'un système...
2011synthèse - étude d'un système ...synthèse - étude d'un système ...synthèse - - étude d'un système ...

Sujets des anciens concours

Années
RJC
C/E
CRO
ETE
2010    
2009
STI (1/2) - étude - RJC
STI (1/2) - étude - RJC
STI - étude : 1, 2, 3, 4
2008
 
STI - étude (1/2)
STI - étude (1/2)

 

 

CAPLP externe Génie civil - Admission [rappel : les programmes de chaque option]

Epreuves d'admission
1° Présentation d'une séquence de formation portant sur les programmes du lycée professionnel [durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : trente minutes ; entretien : trente minutes ; coefficient 3]
L'épreuve a pour but d'évaluer, dans l'option choisie [voir ici], l'aptitude du candidat à concevoir et à organiser une séquence de formation reposant sur la maîtrise de savoir-faire professionnels, en fonction d'un objectif pédagogique imposé et d'un niveau de classe donné.
Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ou à un processus.
La séquence de formation s'inscrit dans les programmes de lycée professionnel dans la discipline considérée.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter la démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien avec le jury, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 3].
Première partie [14 points] : soutenance de dossier devant le jury d'un dossier réalisé par le candidat dans l'un des domaines de la spécialité préparée, suivie d'un entretien avec le jury. (Présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve permet d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de la discipline. Elle permet également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
Le dossier est relatif à une production destinée à être fabriquée en petite, moyenne ou grande série ou en pièce unique. Il s'appuie sur une situation rencontrée en milieu professionnel et résultant d'une recherche personnelle. Son contenu est susceptible d'être utilisé pour une application pédagogique en lycée professionnel.
En utilisant les moyens courants de communication (vidéoprojecteur et informatique associée disponibles sur le lieu du concours), le candidat présente le support d'étude, ainsi que les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en lycée professionnel.
Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs au moins avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie [6 points] : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable ». (Présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier. L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes [1].

----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).



 

 

 

 

 

 

CAPLP interne Génie civil : la session 2013 (sectiosn ouvertes - s'inscrire - programmes des options ouvertes)[CAPLP : sommaire] [sommaire général]

Options ouvertes et postes ouverts au CAPLP interne

- Construction et économmie : concours fermé.
- Construction et réalisation des ouvrages : concours ouvert.
-
Equipements techniques et énergie : concours ouvert.

Inscription (ici)

Programmes (ceux du concours externe) des options CRO et ETE (seules ouvertes)

CAPLP Génie civil, option construction et réalisation des ouvrages (CRO) : programme en ligne [diplômes : voir ici]

Le programme du concours externe du CAPLP génie civil option construction et réalisation des ouvrages s'appuie sur les connaissances et les compétences exigées dans les référentiels, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours des diplômes suivants :
Diplômes de niveau V : certificat d'aptitude professionnelle [
- maçon
- constructeur d'ouvrages d'art
- constructeur canalisation travaux publics
Diplômes de niveau IV : baccalauréat professionnel
- technicien du bâtiment organisation et réalisation du gros-œuvre
- travaux publics
Diplômes de niveau III :
- BTS bâtiment
- BTS travaux publics
- DUT option génie civil
.

CAPLP Génie civil, option équipements techniques et énergie - Programme en ligne [diplômes : voir ici]

Les lauréats du concours externe de la filière génie civil option équipements techniques et énergie sont susceptibles d'enseigner tant au niveau V que IV et III des formations professionnelles de la filière énergétique. En conséquence, le programme du concours externe du CAPLP et du Cafep génie civil option équipements techniques énergies s'appuie sur les connaissances et les compétences exigées dans les référentiels, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours, des diplômes suivants :
1. Diplômes de niveau V : certificat d'aptitude professionnelle
- froid et climatisation
- installateur thermique
- installateur sanitaire
- monteur en isolation thermique et acoustique
2. Diplômes de niveau IV : baccalauréat professionnel
- technicien en froid et conditionnement d'air
- technicien installation des systèmes énergétiques et climatiques
- technicien en maintenance des systèmes énergétiques et climatiques
3. Diplômes de niveau III
- BTS fluides énergies environnements (toutes options)
- DUT option génie climatique et équipement du bâtiment
L'ensemble des connaissances doit être maîtrisé au niveau master 2.

 

Envoi du dossier RAEP [la RAEP]

Le dossier de Raep doit être adressé au ministère de l'éducation nationale, secrétariat général, direction générale des ressources humaines, sous-direction du recrutement, bureau DGRH D4, 72 rue Regnault, 75243 Paris cedex 13 au plus tard le mercredi 30 janvier 2013, avant minuit, le cachet de la poste faisant foi.

 

CAPLP interne Génie civil : les épreuves et la RAEP [voir aussi ici] [CAPLP : sommaire] [sommaire général]

 

Epreuve d'admissibilité

Epreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle définie à l'annexe II bis (coefficient 1) [voir ici].
Envoi du dossier RAEP (rappel)
Le dossier de RAEP doit être adressé, en double exemplaire, au ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, secrétariat général, direction générale des ressources humaines, sous-direction du recrutement, bureau DGRH D4, 72 rue Regnault, 75243 Paris cedex 13.
L'envoi de ce dossier doit obligatoirement être effectué en recommandé simple au plus tard le 1er février 2012 avant minuit le cachet de la poste faisant foi. Le non-respect de la date et des modalités d'envoi entraînera l'élimination du candidat.

Epreuve d'admission

Exploitation pédagogique d'un thème. Durée de la préparation : trois heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (dont exposé : trente minutes maximum, entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2.
Le thème porte sur le champ professionnel correspondant à la section et comporte des aspects économiques et juridiques. Des documents peuvent être remis au candidat par le jury.
L'épreuve comprend un exposé et un entretien avec le jury. Elle vise à apprécier l'aptitude du candidat à communiquer oralement, sa capacité à structurer notamment un exposé, une séquence d'activités, un cours, sa connaissance des métiers, des activités et des pratiques professionnelles, sa connaissance des référentiels et programmes d'enseignement, son aptitude à adapter son enseignement aux évolutions technologiques et aux exigences pédagogiques.
Les programmes de référence [voir ici], sur lesquels portent l'épreuve d'admissibilité et l'épreuve d'admission, sont ceux des enseignements technologiques et professionnels conduisant aux diplômes des niveaux V, IV et III dans la spécialité correspondant à la section.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury.

 

 

 

Le CAPLP Bâtiment, option Peinture / Revêtements

Session 2013 : le concours externe et le concours interne sont ouverts (s'inscrire)

Le programme du CAPLP (commun aux concours externe et interne)

CAPLP Bâtiment, option P/R :
les épreuves du concours externe /
les épreuves du concours interne

 

 

 

CAPLP Bâtiment, option P/R : : le programme de la session 2013 (en ligne)

Les professeurs lauréats des concours externe de la filière bâtiment sont susceptibles d'enseigner aux niveaux V, IV et III des formations professionnelles.
En conséquence, le programme du concours externe du CAPLP et Cafep section bâtiment option peinture revêtements s'appuie sur les connaissances et les compétences exigées dans les référentiels, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours relatifs aux diplômes suivants [détail ici]:
1. Diplômes de niveau V : certificat d'aptitude professionnelle
- carreleur mosaïste
- plâtrier plaquiste
- peintre applicateur de revêtement
- solier moquettiste
2. Diplôme de niveau IV : baccalauréat professionnel
- aménagement et finition du bâtiment
3. Diplômes de niveau III :
- BTS aménagement et finition

 

CAPLP Bâtiment, option P/R : les épreuves du concours externe

CAPLP exerne Bâtiment : admissibilité [rappel du programme]

Épreuve écrite d’admissibilité

Étude d'un produit, d'une réalisation, d'un processus, d'un service ou d'une action de maintenance [durée : 5 heures - coefficient 3]
- L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser les connaissances et les compétences requises afin d'effectuer des analyses et/ou de proposer des solutions ou des modifications en réponse à des contraintes propres au domaine professionnel concerné.
- S'appuyant sur un dossier technique qui peut contenir différentes données relatives, soit aux caractéristiques du produit, soit au moyen de production, soit à l'action de maintenance, soit au service, l'épreuve conduit les candidats à : effectuer des analyses et des recherches ; interpréter des valeurs spécifiées et des prescriptions techniques ; vérifier des caractéristiques et/ou justifier des choix ;proposer des solutions ou des modifications afin de satisfaire à des prescriptions techniques.

Date d'admissibilité

- Étude d'un produit, d'une réalisation, d'un processus, d'un service ou d'une action de maintenance. : vendredi 23 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.


CAPLP externe Bâtiment : admission [rappel du programme]

Épreuves d’admission

1. Présentation d’une séquence de formation portant sur les programmes du lycée professionnel [durée des travaux pratiques : 4 heures - durée de la préparation de l'exposé : 1 heure - durée de l'exposé : 30 minutes/durée de l'entretien : 30 minutes - coefficient 3].
- L'épreuve a pour but d'évaluer, dans la section choisie, l'aptitude du candidat à concevoir et à organiser une séquence de formation reposant sur la maîtrise de savoir-faire professionnels, en fonction d'un objectif pédagogique imposé et d'un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ou à un processus.
- La séquence de formation s'inscrit dans les programmes de lycée professionnel dans la discipline considérée.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter la démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien avec le jury, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

2. Épreuve sur dossier comportant deux parties [durée de la préparation : 1 heures 30 - durée totale de l’épreuve : 1 heure
Coefficient 3
Première partie : soutenance d’un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat, suivie d’un entretien avec le jury (14 points) [ durée de la présentation : 20 minutes maximum/durée de l'entretien avec le jury : 20 minutes]
- L'épreuve vise à vérifier l'aptitude du candidat à présenter son dossier au moyen d'un exposé structuré, à analyser une situation en liaison avec l'enseignement de la spécialité dans l'option du concours, à proposer l'utilisation de moyens d'enseignement adaptés, notamment informatiques, audiovisuels, à identifier des problèmes d'enseignement et à préciser des conditions de réussite pour un public visé.
- L'épreuve prend appui sur un dossier de quarante pages au maximum, réalisé à partir d'une situation empruntée à l'entreprise, ou à partir de l'expérience professionnelle du candidat, et exploitable dans l'enseignement. Le dossier précise son mode d'exploitation dans l'enseignement de la discipline, en fonction de la spécialité choisie au concours (définition des objectifs, des contenus visés, des types d'activité, prolongements pluridisciplinaires éventuels.)
- Le jury appréciera les qualités d'analyse du candidat, sa capacité à communiquer, la rigueur et la structure de l'exposé, la pertinence des réponses aux questions posées, la connaissance de la spécialité à enseigner (ses finalités, ses contenus, son évolution) et des filières professionnelles correspondantes.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs au moins avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’État et de façon éthique et responsable » (6 points) [durée de la présentation : 10 minutes/durée de l'entretien avec le jury : 10 minutes]
- Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document contenu dans le dossier remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation.
- La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
- L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.

 

CAPLP Bâtiment, option P/R : les épreuves du concours interne

CAPLP exerne Bâtiment : admissibilité [rappel du programme]

Le dossier de RAEP

- Le dossier est adressé par le candidat au ministre chargé de l’éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l’arrêté d’ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraine l’élimination du candidat.
- Le dossier de Raep doit être adressé au ministère de l'éducation nationale, secrétariat général, direction générale des ressources humaines, sous-direction du recrutement, bureau DGRH D4, 72 rue Regnault, 75243 Paris cedex 13 au plus tard le mercredi 30 janvier 2013, avant minuit, le cachet de la poste faisant foi.

Épreuve de RAEP - Coefficient 1

- Le jury examine le dossier de RAEP qu’il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction. Il n'est pas rendu anonyme.
- Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.

Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.

- Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
- Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm -- sans retrait en début de paragraphe.
À son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
- L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
- Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, techniques, professionnels, didactiques, pédagogiques et formatifs de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix pédagogiques opérés ; la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées lors de l'entretien à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet la disposition du jury.


Date d'admissibilité

- Étude d'un produit, d'une réalisation, d'un processus, d'un service ou d'une action de maintenance. : vendredi 23 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.


CAPLP externe Bâtiment : admission [rappel du programme]

 

 

 

SCÉRÉN Éducasource | Savoirs-Cdi | Éduclic
Arts & Culture | Éducation.fr | Éducnet | BO | Éduscol