Concours de recrutement en
Sciences industrielles de l'ingénieur

en génie électrique /ingénierie électrique

[
la filière : programmes et diplômes]
Voir aussi :
restructuration de la filière industrielle (la nouvelle série STI2D
)

Les concours

La session 2013 : s'inscrire

L'agrégation Sciences industrielles de l'ingénieur & ingénierie électrique

: 1ère session 2013
[externe seul ouvert]

Le CAPET S2I
[CAPET S2i Energie]
[externe seul ouvert]
[CAPET S2i information et numérique] [externe seul ouvert]

CAPLP G.E.
Option Electronique : pas de concours 2013

Option Electrotechnique et énergie : concours ouvert (externe/interne)

Mise à jour le 10 juillet 2012

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

lll



Agrégation S2i :
Sciences industrielles de l'ingénieur
et ingénierie électrique
(première session 2013)

Agrégation S2i et ingénierie électrique :
les diplômes du secteur

[la nouvelle série STI2D]

Agrégation S2i et ingénierie électrique : concours externe
concours ouvert pour la session 2013
Admissibilité - Admission
Agrégation S2i et ingénierie électrique : concours interne
concours fermé pour la session 2013 **

** état à la date de la mise à jour (voir aussi ici)

[concours en Génie électrique : sommaire]

 

Mise à jour le 9 juillet 2012

 

 

 

 

Agrégation S2i et ingénieure électrique : la nouvelle série STI2D et les diplômes du secteur (détail)

Les diplomes de référence

Compte tenu de la documentation et des ressources mises à la disposition des candidats, les limitations de programme des épreuves écrites ne s'appliquent pas aux épreuves d'admission. Pour les développements pédagogiques demandés lors des épreuves, on se référera aux documents officiels qui définissent les programmes et les référentiels suivants [voir ci-dessous]:
Baccalauréat général et technologique :
- Génie électronique ;
- Génie électrotechnique ;
- Option SI des terminales S.
Diplôme universitaire de technologie :
- Génie électrique et informatique industrielle.
Brevet de technicien supérieur :
- Systèmes électroniques (SE) ;
- Électrotechnique ;
- Informatique et réseaux pour l'industrie et les services techniques (IRIS) ;
- Contrôle industriel et régulation automatique (CIRA) ;
Classes préparatoires aux grandes écoles :
- Filières TSI et ATS.

Baccalauréat général

Programme de Sciences de l'ingénieur : terminales S / Option SI des terminales S [voir ici].
- Programme jusqu'en 2011 en ligne depuis le site du CNDP.
-
Sciences de l'ingénieur au cycle terminal à compter de la rentrée scolaire 2011 : nouveau programme (JO du 28 août 2010 / au BOEN du 30 sept 2010) : présentation ici.

Baccalauréat technologique

Le bac STI2D : 1ère session 2013 [voir ici]

Classes préparatoires aux grandes écoles : filières TSI [voir ici] et ATS

- Le Programme de Génie Électrique, classe Préparatoire ATS : site de l'union des professeurs de STI.
Voir : le programme d’enseignement commun : Électrotechnique et Électronique.

Diplôme universitaire de technologie :

Le DUT Génie électrique et informatique industrielle (DUT GEII)
- Le programme national depuis le site ministériel.

Brevet de technicien supérieur

BTS CIRA (BTS Contrôle industriel et régulation automatique)
- Référentiel en ligne depuis le site du CNDP.
- Sujets en ligen depuis la base CNDP.

BTS Elecrotechnique
- Référentiel en ligne depuis le site du CNDP.
- Sujets en ligne depuis la base CNDP.

BTS IRIS (BTS Informatique et réseaux pour l'industrie et les services techniques)
Référentiel en ligne (CNDP) - sujets en ligne.

Le BTS Systèmes électroniques
Référentiel en ligne (CNDP) - sujets en ligne.


 

 

 

Agrégation Sciences industrielles de l'ingénieur, option

sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique

(première session 2013)

[filière STI2D et génie électrique : programmes et diplômes]

 

Le concours externe / le concours interne

Mise à jour le 10 juillet 2012

 

 

 

 


 

 

Agrégation externe Sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique : admissibilité [admission] - Mise à jour le 10 juillet 2012

Les épreuves [le programme : le texte]

1°- Epreuve de sciences industrielles de l'ingénieur [durée : six heures ; coefficient 1] (nous soulignons)

L'épreuve est commune aux trois options. Les candidats composent sur le même sujet au titre de la même session quelle que soit l'option choisie.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une analyse systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges. Elle permet de vérifier les compétences d'un candidat à synthétiser ses connaissances pour analyser et modéliser le comportement d'un système pluritechnique automatique.

2° Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation [durée : six heures ; coefficient 1]

L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
« A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de synthétiser ses connaissances pour modéliser un système technique dans le domaine de la spécialité du concours dans l'option choisie en vue de prédire ou de vérifier son comportement et ses performances.
« Durée : six heures ; coefficient 1.

3° Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation [durée : six heures ; coefficient 1]

L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
« A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier les compétences d'un candidat à synthétiser ses connaissances pour proposer ou justifier des solutions de conception et d'industrialisation d'un système technique dans le domaine de la spécialité du concours dans l'option choisie.

Dates d'admissibilité

Option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique
- Sciences industrielles de l'ingénieur : mercredi 3 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : jeudi 4 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.
- Conception préliminaire d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : vendredi 5 avril 2013 de 9 heures à 15 heures.

Agrégation externe Génie électrique - Sujets en ligne (écrit) [depuis le centre de ressources RESELEC]

Années
Automatique et informatique industrielle
Electronique
Electrotechnique
2012
1, 2, 3, 4, 5
2011 [RJC]
2010 [RJC]
X [p.7-27 dont corrigés]
1, 2, 3, 4 [p. 28-42 : idem]
1, 2 [p. 44-59 : idem]
2009 [RJC]
1, 2 [corrigé : p. 28 et ss.]
1, 2, 3 [corrigé : P. 75 et ss.]
1, 2, 3 [corrigé : p. 175 et ss.]
2008 [RJC]
X [p. 7 & corrigé p. 32-47]
X [p. 48 & corrigé p. 75-87]
X [p. 88 & corrigé p. 133-153]

 

 

Agrégation externe Sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique : admission [le programme : le texte (rappel)]

1° - Exploitation pédagogique d'une activité pratique relative à l'approche globale d'un système pluritechnique
[Durée totale : six heures (activités pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum) -- 10 points sont attribués à la première partie liée aux activités pratiques et 10 points à la seconde partie liée à la leçon -- coefficient 2. ]

- L'épreuve fait appel à des connaissances technologiques et scientifiques communes aux trois options.
- Le support de l'activité pratique proposée est un système pluritechnique et permet une analyse systémique globale. L'exploitation pédagogique proposée, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques transversaux du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” et/ou sciences de l'ingénieur de la voie scientifique (SSI) du lycée et des classes préparatoires aux grandes écoles.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : mettre en œuvre et conduire une expérimentation, une analyse de comportement d'un système réel ou d'un équipement, notamment à l'aide de systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; analyser et vérifier ou comparer les performances de tout ou partie de ce système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; justifier ou critiquer les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) en regard du cahier des charges ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions ; concevoir et organiser le plan d'une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé à un niveau de classe donné.
- Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours des activités pratiques.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des activités pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée.
-Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

2° - Activité pratique et exploitation pédagogique relatives à l'approche spécialisée d'un système pluritechnique
Durée totale : six heures (activités pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum) ; 10 points sont attribués à la première partie liée aux activités pratiques et 10 points à la seconde partie liée à la leçon ; coefficient 2

- Le support de l'activité pratique proposée permet, à partir d'une analyse systémique globale, l'analyse d'un problème technique particulier relatif à la spécialité du concours dans l'option choisie. La proposition pédagogique attendue, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements technologiques de spécialité du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” du lycée et des programmes de BTS et DUT relatifs aux champs couverts par l'option choisie.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : mettre en œuvre des matériels ou équipements, associés si besoin à des systèmes informatiques de pilotage, de traitement, de simulation, de représentation ; conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution, d'un procédé, d'un processus, dans la spécialité du concours, afin d'analyser et vérifier les performances d'un système technique ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions ; concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé à un niveau de classe donné et présenter de manière détaillée un ou plusieurs points-clefs des séances de formation constitutives. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours d'activités pratiques relatives à un système technique.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des activités pratiques qui lui ont permis de construire sa proposition pédagogique.
- Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

3° - Epreuve sur dossier comportant deux parties
Voir :
note précisant les éléments constitutifs du dossier pour la troisième épreuve d'admission (publié le 7 juin 2012)

Première partie : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée, suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
- L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
- Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
- L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
- En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
- Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
- Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale.
- Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” [1] (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
- Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
- L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Voir comme ressources :
- "Définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier" : arrêté du 12 mai 2010 (au BOEN).
** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence “ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”].

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).


Agrégation externe Génie électrique - RJC et sujets d'admission

- Nouveau concours

Années

TP portant sur un montage
Entretien
Epreuve pédagogogique
Agir en fonctionnaire de l'Etat ...
2011 [RJC, p. 965 et ss]
RJC : p. 98-105
RJC : p. 106/107
RJC : p. 112-118
Pas dans ce RJC

- Ancien concours

Années
TP portant sur un montage
Examen critique d'un dossier technique fourni au candidat
par le jury
Rédaction de documents à caractère pédagogique
2010 [RJC]
RJC : p. 61-68
RJC : p. 69-73
RJC : p. 74-76 & 81
2009 [RJC]
RJC : p. 197-203
RJC : p. 204-209
RJC : p. 210-213
2008 [RJC]
RJC : p. 156-160
RJC : p. 161-165
RJC : p. 166-174

Agrégation Sciences industrielles de l'ingénieur (S2i) , option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie électrique : concours interne (première session 2013) : admissibilité / admission
[
filière STI2D et génie électrique : programmes et diplômes] - Mise à jour le 10 juillet 2012

Poure la session 2013, ce concours n'est pas ouvert à la date de la mise à jour (voir cependant ici).

Agrégation interne S2i (ingénierie électrique) - Epreuves écrites d'admissibilité

1° - Epreuve de sciences industrielles de l'ingénieur (durée : quatre heures ; coefficient 2)
- L'épreuve est commune aux trois options. Les candidats composent sur le même sujet au titre de la même session quelle que soit l'option choisie.
- Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une analyse systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse aux besoins exprimés par un cahier des charges. Elle permet de vérifier les compétences d'un candidat à synthétiser ses connaissances pour analyser et modéliser le comportement d'un système pluritechnique automatique.

2° - Epreuve de conception préliminaire et modélisation d'un système, d'un procédé ou d'une organisation (durée : six heures ; coefficient 1)
- L'épreuve est spécifique à l'option choisie [filière STI2D et génie électrique : programmes et diplômes].
- A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de synthétiser ses connaissances pour modéliser, valider ou concevoir des solutions constructives ou d'industrialisation d'un système technique dans le domaine de la spécialité du concours dans l'option choisie.

Sujets en ligne

Agrégation interne Génie électrique [depuis le reselec]

Abrévations utilisées : CM = commentaire du jury - EC = éléments de corrigé.

Années
Epreuve prenant appui sur un système industriel
Option A
Epreuve prenant appui sur un système industriel
Option B
Problème d'automatisation : options A et B
2012
1, 2
1, 2
2011 (RJC)
1, 2
1, 2
2010 (RJC)
1, 2, 3, 4 - EC p. 8/28 & 32/66 ;
CM = p. 29-31
1, 2, 3 - CM : p. 67/69 - EC : p. 70
1, 2, 3 - CM p. 82-83
2009 (RJC)
1, 2, 3 - EC p. 7-53 & CM p. 54-55
1, 2 - EC p. 57-88 et CM p. 89-90
1, 2 - EC p. 91-99 & CM p. 100
2008
1, 2, 3, 4, 5 : EC
1, 2, 3, 4, 5, 6, 7 : EC
X : EC

 

 

 

Agrégation interne S2i (ingénierie électrique) - Epreuves d'admission [filière STI2D et génie électrique : programmes et diplômes]

1° - Activité pratique et exploitation pédagogique d'un système pluritechnique [ Durée totale : six heures (activités pratiques : 4 heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes maximum ; entretien : vingt minutes maximum) ; 10 points sont attribués à la première partie liée aux activités pratiques et 10 points à la seconde partie liée à la leçon ; coefficient 2]
** Dans l'option choisie, le candidat détermine, au moment de l'inscription, un domaine d'activité parmi les deux proposés ci-après :
[...] " constructions ” ou " énergétique ” pour l'option sciences industrielles de l'ingénieur et ingénierie des constructions.
- Le support de l'activité pratique proposée permet, à partir d'une analyse systémique globale, l'analyse d'un problème technique particulier relatif à la spécialité de l'agrégation. La proposition pédagogique attendue, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements technologiques de spécialité du cycle terminal " sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) ” du lycée et des programmes de BTS et DUT relatifs aux champs couverts par l'option choisie.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : mettre en œuvre des matériels ou équipements, associés si besoin à des systèmes informatiques de pilotage, de traitement, de simulation, de représentation ; conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution, d'un procédé, d'un processus afin d'analyser et vérifier les performances d'un système technique ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions ; concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé à un niveau de classe donné et présenter de manière détaillée un ou plusieurs points-clefs des séances de formation constitutives. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours des activités pratiques relatives à un système technique.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des activités pratiques qui lui ont permis de construire sa proposition pédagogique.
- Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.

2° - Epreuve sur dossier [Durée de la préparation : une heure ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 1]
- L'épreuve consiste en la soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un domaine de l'option préparée, suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas quarante minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes au maximum).
- L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée. L'authenticité et l'actualité du support sont des éléments importants.
- L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
- En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
- Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
- Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée sur le site internet du ministère chargé de l'éducation nationale.
- Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.

 


 



 

 

 


Le CAPET S2i

Sciences industrielles de l'ingénieur,
option Energie

à compter de la session 2012

Il abroge et remplace la section génie électrique et ses options :
électronique et automatique / électrotechnique et énergie.

Concours externe
ouvert pour la session 2013 :
s'inscrire
le programme -admissibilité - admission

Concours interne
non ouvert pour la session 2013
**

** état à la date de la mise à jour (voir aussi ici)




Mise à jour le 10 juillet 2012

 

 

 

 

CAPET S2i, option Energie : concours externe [ouvert à la session 2013 : s'inscrire ]

Le programme au BOEN n°19 du 12 mai 2011 [épreuves d'admissibilité / d'admission]

** Le programme du Capet externe de sciences industrielles de l'ingénieur s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes en vigueur le 1er janvier de l'année du concours :
- de technologie du collège [présentation ici] ;
- de sciences de l'ingénieur de la voie générale du baccalauréat S [présentation ici] ;
- des enseignements technologiques de la série STI2D [voir ici] ;
- de sciences industrielles de l'ingénieur des classes préparatoires aux grandes écoles [voir ici].
Ceci, au niveau de maîtrise des savoirs « master 2 ».
** La deuxième épreuve d'admissibilité, spécifique à chaque option, s'appuie sur les compétences décrites dans les programmes, en vigueur le 1er janvier de l'année du concours, des BTS relatifs aux champs couverts par chaque option [ici].
Les quatre épreuves sont destinées à évaluer les compétences suivantes :
- analyser un système technique fonctionnellement et structurellement ;
- vérifier les performances attendues d'un système par l'évaluation de l'écart entre un cahier des charges et les réponses expérimentales ou de simulations ;
- construire et valider, à partir d'essais, des modélisations de système par l'évaluation de l'écart entre les performances mesurées et les performances simulées ;
- imaginer des solutions nouvelles répondant à un besoin exprimé.

CAPET externe S2i, Energies - Admissibilité

Les épreuves

1° Epreuve de synthèse de sciences industrielles (durée : cinq heures ; coefficient 4) :
L'épreuve est commune à toutes les options.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une démarche systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation (durée : cinq heures ; coefficient 2) :

L'épreuve est spécifique à l'option choisie.
A partir d'un dossier technique comportant les éléments nécessaires à l'étude, l'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de :
- conduire l'analyse fonctionnelle, temporelle, structurelle d'un système, d'un ouvrage et/ou d'une réalisation, afin de pouvoir justifier ou critiquer des solutions ou des choix ;
- proposer, à l'aide de représentations appropriées, des solutions nouvelles correspondant à une modification, une adaptation, un aménagement du système, d'un ouvrage, d'une organisation et/ou du processus ;
- proposer des solutions dans le cadre d'un projet relatif à un système, un ouvrage ou un équipement permettant des économies d'énergie, de réduire les effets sur l'environnement, d'améliorer l'efficacité énergétique des systèmes et des procédés ;
- d'identifier l'incidence de la variation d'un paramètre d'entrée sur le comportement ;
- d'effectuer une recherche de causes de dysfonctionnements, de proposer une esquisse de démarche de diagnostic.

Dates de la session 2013

Épreuve de synthèse de sciences industrielles : mardi 6 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.
Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : mercredi 7 novembre 2012 de 9 heures à 14 heures.

CAPET externe S2i, Energies - Epreuves d'admission

1° Leçon et travail pratique (durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes ; entretien : vingt minutes ; coefficient 4).
Le support du travail pratique proposé est lié à la dominante mais doit être pluritechnique et permettre une démarche systémique globale. La leçon, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou aux sciences de l'ingénieur de la voie scientifique du lycée.
L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé et un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ; analyser et vérifier les performances de tout ou partie d'un système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; ? conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution ; mettre en œuvre des matériels ou équipements, notamment des systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; justifier les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une partie significative des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties (durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 2).
Première partie (14 points) : soutenance devant le jury d'un dossier technique et scientifique réalisé par le candidat dans un des domaines de l'option préparée [option Energie], suivie d'un entretien (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve a pour but de vérifier que le candidat est capable de rechercher les supports de son enseignement dans le milieu économique et d'en extraire des exploitations pertinentes pour son enseignement en collège ou en lycée.
Le dossier présenté par le candidat est relatif à un système technique dont la dominante est choisie par le candidat. Son authenticité et son actualité sont des éléments décisifs.
L'exposé et l'entretien permettent d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de l'option choisie. Ils permettent également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
En utilisant les moyens courants de présentation (vidéoprojecteur et informatique associée, en particulier), le candidat présente le support technique qu'il a choisi pour l'épreuve, ainsi que les investigations et développements qu'il a conduits pour s'en approprier le fonctionnement et les évolutions potentielles. Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en collège ou en lycée.
Pendant l'entretien, le jury conduit des investigations destinées à se conforter dans l'idée que le dossier présenté résulte bien d'un travail personnel du candidat et s'en faire préciser certains points.
Les éléments constitutifs du dossier sont précisés par note publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie (6 points) : interrogation portant sur la compétence "Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable” (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----
[1] Seconde partie

** Des outils

- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au
BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

 

CAPET S2i, option Energie : concours interne [non ouvert à la session 2012]

Epreuves d'admissibilité

1° - Epreuve de synthèse de sciences industrielles [Durée : cinq heures ; coefficient 1]

L'épreuve est commune à toutes les options.
Elle a pour but de vérifier que le candidat est capable de mobiliser ses connaissances scientifiques et techniques pour conduire une démarche systémique, élaborer et exploiter les modèles de comportement permettant de quantifier les performances globales et détaillées d'un système des points de vue matière, énergie et information afin de valider tout ou partie de la réponse au besoin exprimé par un cahier des charges.

Epreuves d'admission

1° - Leçon et travail pratique [Durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : quarante minutes ; entretien : vingt minutes ; coefficient 2]

- Le support du travail pratique proposé est lié à la dominante mais doit être pluritechnique et permettre une démarche systémique globale. La leçon, directement liée aux activités pratiques réalisées, est relative aux enseignements de technologie du collège ou aux enseignements technologiques du cycle terminal "sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D)” ou aux sciences de l'ingénieur de la voie scientifique du lycée.
- L'épreuve a pour but d'évaluer l'aptitude du candidat à : concevoir et organiser une séquence de formation pour un objectif pédagogique imposé et un niveau de classe donné. Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ; analyser et vérifier les performances de tout ou partie d'un système pluritechnique, notamment à partir de modèles de comportement et de mesures ; conduire une expérimentation, une analyse de fonctionnement d'une solution ; mettre en œuvre des matériels ou équipements, notamment des systèmes informatiques associés à des logiciels de traitement, de simulation, de représentation ; ? justifier les solutions constructives retenues et les choix relatifs à la réalisation (hypothèses, comparaison multicritère des choix techniques et des organisations, évaluations économiques, etc.) ; exploiter les résultats obtenus et formuler des conclusions.
- Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter sa démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire et situer la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une partie significative des séances de formation constitutives de la séquence.
- Au cours de l'entretien, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.





 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

CAPLP Génie électrique
CAPLP Génie électrique (externe/interne):
la session 2013


Son option Electrotechnique et énergie

seule option ouverte en 2013 (concours externe et interne : s'inscrire)
Le programme, commun aux concours externe et interne
[CAPET S2i Energie : ici]

Le CAPLP externe
la session 2013 - admissibilité - admission


CAPLP interne et RAEP [voir aussi ici] :
présentation, admissibilité et dossier RAEP, admission [son programme]


CAPLP Génie électrique, E. & E. - Rappel des programmes scolaires
en LP
/ en LT [voir détail ici]

 

Mise à jour le 10 juillet 21012

[concours en Génie électrique : sommaire]

 

 

 

CAPLP Génie électrique : la session 2013

S'inscrire (voir ici)

Les inscriptions aux concours internes et aux concours de recrutement de conseillers d'orientation psychologues seront enregistrées du jeudi 13 septembre 2012, à partir de 12 heures, au jeudi 25 octobre 2012 avant 17 heures, heures de Paris.

CAPLP interne et RAEP [RAEP : voir ici]

Concours internes et RAEP à compter du 15 septembre 2011
- Le dossier de Raep doit être adressé, en double exemplaire, au ministère de l'éducation nationale, secrétariat général, direction générale des ressources humaines, sous-direction du recrutement, bureau DGRH D4, 72 rue Regnault, 75243 Paris cedex 13.
- L'envoi doit obligatoirement être effectué par voie postale et en recommandé simple au plus tard le mercredi 30 janvier 2013, avant minuit, le cachet de la poste faisant foi. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixés entrainera l'élimination du candidat.

 

Le programme du CAPLP Génie électrique, E. & E. : session 2013


Concours ouverts pour la session 2012 :
CAPLP externe Génie électrique option électrotechnique et énergie.
CAPLP interne Génie électrique option électrotechnique et énergie.

Programme 2013 de l'option électrotechnique et énergie (externe et interne) ) [programmes de LP]

Programme du Concours externe (en ligne)
Application des lois de l'électrocinétique et de l'électromagnétisme aux circuits de distribution de l'électricité et au fonctionnement des constituants de l'électrotechnique.
Technologie des convertisseurs d'énergie électrique dans les domaines
Électrothermie
Éclairage
Électromécanique
Électrochimie
Aspects méthodologiques pour l'étude des systèmes terminaux de conversion de l'énergie électrique
Approche fonctionnelle
Approche matérielle
Approches séquentielle et temporelle des tâches caractérisant le processus
Association convertisseur-machine-chaîne cinématique
Contrôle des chaînes directe et inverse de l'énergie dans un système de conversion électromécanique
Dimensionnement et choix des constituants pour la distribution de l'énergie électrique HT et BT, en particulier en ce qui concerne la protection des matériels et des personnes
Choix et utilisation des composants électroniques de puissance
Structure des convertisseurs statiques en électronique de puissance
Choix et mise en œuvre des matériaux utilisés en électrotechnique
Techniques de traitement analogique et numérique du signal en vue du contrôle et de la commande des systèmes à dominante électrotechnique
Identification des systèmes à asservir, détermination et mise en œuvre des systèmes asservis linéaires analogiques, et mise en œuvre des systèmes échantillonnés
Démarche du projet technique
Conception et utilisation de systèmes didactiques

Concours interne
Option électrotechnique
Le programme du concours interne du CAPLP génie électrique option électrotechnique est celui du concours externe correspondant.

CAPLP Génie électrique, E. & E. - Rappel des programmes scolaires en LP / en LT [voir détail ici]

Electrotechnique en LP

La structuration du secteur professionnel - Champ professionnel Electrotechnique et systèmes électroniques

BEP Electrotechnique énergie équipements communicants [T] : 1ère session 2011
Les sujets des anciens diplômes
-
BEP Electrotechnique (1999-2003) / BEP Métiers de l'électrotechnique (2004-2010).
- Bac Pro 2 ans Electrotechnique énergie équipements communicants
[référentiel en ligne] :
depuis 2006 (fin en 2012).
// BPR 3 ans Electrotechnique et équipements communicants (BPR 3 ans ELEEC [voir])

BEP Systèmes électroniques numériques [T] - 1ère session 2011 -
// BPR 3 ans Systèmes électroniques numériques (SEN) [référentiel en ligne depuis le site du CNDP].
** A compter de la session 2011 : nouveau règlement d'examen (p. 3 de l'annexe II A
au BO du 09.12.2010) avec l'EG1 (français/HG) dont l'épreuve est désormais (circuit reconnu par l'Etat) en CCF (avant : épreuve ponctuelle écrite).

Electrotechnique en LP : quelques outils

Le site académique de Rouen - le site académique de Versailles et le bac. pro. ELEEC -

Electrotechnique en LT [voir détail ici]

La nouvelle série STI2D et son option SIN [voir ici]

Le BTS Electrotechnique
- Le référentiel en ligne
depuis le site du CNDP.
- Les sujets en ligne depuis le site du CNDP :
2000-2007 et depuis 2008.

 

 

CAPLP externe Génie électrique, option :
Electrotechnique et énergie
[CAPET S2i Energie : ici]


Concours ouvert à la session 2013
Le programme, commun aux concours externe et interne

Admissibilité - Admission

CAPLP Génie électrique, E. & E. - Rappel des programmes scolaires
Electrotechnique en LP :
rappel des programmes scolaires
[voir détail ici]
Electrotechnique en LT:
rappel des programmes scolaires [voir détail ici]

Mise à jour le 10 juillet 2012

[concours en Génie électrique : sommaire]

CAPLP interne et RAEP [voir aussi ici] :
présentation, admissibilité et dossier RAEP, admission [son programme]

 

 

 

 

 

 

 

 

CAPLP externe Génie électrique : option électrotechnique et énergie - épreuves [son programme]

Admissibilité

Epreuves d'admissibilité
1
° Epreuve de synthèse - Durée : cinq heures ; coefficient 3.
L'épreuve a pour objectif de vérifier que le candidat est capable de mobiliser l'ensemble de ses connaissances en vue de résoudre un problème technique.
2° Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation - Durée : cinq heures ; coefficient 3.
L'épreuve a pour objectif de vérifier, dans l'option choisie, que le candidat est capable de conduire l'analyse critique de solutions technologiques.

Dates de la session 2012
- Épreuve de synthèse : jeudi 24 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Étude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation : vendredi 25 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.

Sujets en ligne [sur le réseau Reselec]

 

Année
Epreuve de synthèse
(jusqu'en 2010 : STI)
Etude d'un système, d'un procédé ou d'une organisation
2012
1, 2
1, 2, 3, 4, 5
2011
1, 2, 3
2010
1, 2
1, 2
2009
1, 2, 3
1, 2, 3, 4
2008
1, 2


Admission


Epreuves d'admission
1° Présentation d'une séquence de formation portant sur les programmes du lycée professionnel. - Durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : trente minutes ; entretien : trente minutes ; coefficient 3.
L'épreuve a pour but d'évaluer, dans l'option choisie, l'aptitude du candidat à concevoir et à organiser une séquence de formation reposant sur la maîtrise de savoir-faire professionnels, en fonction d'un objectif pédagogique imposé et d'un niveau de classe donné.
Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ou à un processus.
La séquence de formation s'inscrit dans les programmes de lycée professionnel dans la discipline considérée.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter la démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien avec le jury, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties. 14 points sont attribués à la première partie et 6 points à la seconde. (Durée de la préparation : une heure trente minutes ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 3).
Première partie (14 points) : soutenance de dossier devant le jury d'un dossier réalisé par le candidat dans l'un des domaines de la spécialité préparée, suivie d'un entretien avec le jury. (Présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
L'épreuve permet d'apprécier l'authenticité et l'actualité du problème choisi par le candidat, sa capacité à en faire une présentation construite et claire, à mettre en évidence les questionnements qu'il suscite et à en dégager les points remarquables et caractéristiques de la discipline. Elle permet également au candidat de mettre en valeur la qualité de son dossier et l'exploitation pédagogique qu'il peut en faire dans le cadre d'un enseignement.
Le dossier est relatif à une production destinée à être fabriquée en petite, moyenne ou grande série ou en pièce unique. Il s'appuie sur une situation rencontrée en milieu professionnel et résultant d'une recherche personnelle. Son contenu est susceptible d'être utilisé pour une application pédagogique en lycée professionnel.
En utilisant les moyens courants de communication (vidéoprojecteur et informatique associée disponibles sur le lieu du concours), le candidat présente le support d'étude, ainsi que les investigations conduites qui pourraient, selon lui, donner lieu à des exploitations pertinentes en lycée professionnel.
Lors de la présentation, le candidat justifiera le choix du support d'étude et les investigations conduites.
Les dossiers doivent être déposés au secrétariat du jury cinq jours francs au moins avant le début des épreuves d'admission.
Seconde partie (6 points) : interrogation portant sur la compétence " Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable ". (Présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
---------------------
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

 

 

CAPLP interne Génie électrique
CAPLP Génie électrique (externe/interne):
la session 2013


Son option Electrotechnique et énergie

seule option ouverte en 2013 (concours externe et interne : s'inscrire)
Le programme, commun aux concours externe et interne
[CAPET S2i Energie : ici]

CAPLP interne et RAEP [voir aussi ici] :
présentation, admissibilité et dossier RAEP, admission [son programme]


CAPLP Génie électrique, E. & E. - Rappel des programmes scolaires
en LP
/ en LT [voir détail ici]

 

Mise à jour le 10 juillet 21012

[concours en Génie électrique : sommaire]

 

 

CAPLP interne Génie électrique - option électrotechnique et énergie, à compter de la session 2012 : présentation, admissibilité et dossier RAEP, admission [son programme]

A compter de la session 2012 : nouvelles modalités autour de la RAEP pour le CAPES interne

"Un arrêté en cours de publication modifie les modalités des épreuves des concours internes du Capes, Capet, CAPLP et CAER correspondant, ainsi que du concours interne de CPE. L'épreuve écrite d'admissibilité est remplacée par l'étude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (RAEP) établi par le candidat.
Le dossier de RAEP doit être adressé, en double exemplaire, au ministère de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, secrétariat général, direction générale des ressources humaines, sous-direction du recrutement, au bureau DGRH D3 chargé des concours enseignants du second degré de lettres, langues et du tertiaire, ou au bureau DGRH D4 chargé des concours du second degré de sciences, d'EPS, arts et vie scolaire, 72, rue Regnault, 75243 Paris cedex 13.
L'envoi doit obligatoirement être effectué en recommandé simple au plus tard le 1er février 2012 avant minuit, le cachet de la poste faisant foi. Le non-respect de la date et des modalités d'envoi entraînera l'élimination du candidat" (note de service au BOEN du 12 mai 2011.).

RAEP et agents contractuels
"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 1er avril 2011).

Les textes de référence
-
Arrêté du 27 avril 2011 modifiant les modalités d'organisation des concours internes donnant accès à certains corps de personnels enseignants du second degré et d'éducation relevant du ministre chargé de l'éducation nationale au JORF n°0102 du 3 mai 2011.
Les dispositions du présent arrêté prennent effet à la session 2012 des concours.
-
L'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat de lycée professionnel {voir aussi art. 4 et Anenxe II).

CAPLP interne GE - électrotechnique : admissibilité à compter de la session 2012

Les dispositions relatives aux sections suivantes [art. 19 de l'arrêté du 27 avril 2011]: arts appliqués, biotechnologies, esthétique-cosmétique, génie civil, génie chimique, génie électrique, génie industriel, génie mécanique, industries graphiques, sciences et techniques médico-sociales, sections pour lesquelles il n'existe pas de diplôme de niveau supérieur à celui du baccalauréat relevant du groupe A et du groupe B, sont modifiées comme suit :
[...] D dispositions du A définissant l'épreuve sont remplacées par les dispositions suivantes :
« A. ? Epreuve d'admissibilité - Epreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle définie à l'annexe II bis (coefficient 1). »

Définition de l'épreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (RAEP) [voir aussi ici]

Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée :? dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ;? à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, techniques, professionnels, didactiques, pédagogiques et formatifs de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix pédagogiques opérés ;? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Coefficient 1.
Nota. ? Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées lors de l'entretien à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet la disposition du jury.

CAPLP interne GE - électrotechnique : admission à compter de la session 2012

Epreuve pratique d'admission
Présentation d'une séquence de formation portant sur les programmes du lycée professionnel. - Durée : travaux pratiques : quatre heures ; préparation de l'exposé : une heure ; exposé : trente minutes ; entretien : trente minutes ; coefficient 2.
L'épreuve a pour but d'évaluer, dans l'option choisie, l'aptitude du candidat à concevoir et à organiser une séquence de formation reposant sur la maîtrise de savoir-faire professionnels, en fonction d'un objectif pédagogique imposé et d'un niveau de classe donné.
Elle prend appui sur les investigations et les analyses effectuées au préalable par le candidat au cours de travaux pratiques relatifs à un système technique ou à un processus.
La séquence de formation s'inscrit dans les programmes de lycée professionnel dans la discipline considérée.
Le candidat est amené au cours de sa présentation orale à expliciter la démarche méthodologique, à mettre en évidence les informations, données et résultats issus des investigations conduites au cours des travaux pratiques qui lui ont permis de construire sa séquence de formation, à décrire la séquence de formation qu'il a élaborée, à présenter de manière détaillée une des séances de formation constitutives de la séquence.
Au cours de l'entretien avec le jury, le candidat est conduit plus particulièrement à préciser certains points de sa présentation ainsi qu'à expliquer et justifier les choix de nature didactique et pédagogique qu'il a opérés dans la construction de la séquence de formation présentée.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury.

CAPLP interne GE - électrotechnique : sujets /RJC en ligne

Sessions avant RAEP
- 2011 : étude d'un système technique et/ou d'un processus technique et/ou d'un équipement / RJC.
- 2010 : étude d'un système technique et/ou d'un processus technique et/ou d'un équipement : 1, 2, 3, 4, 5.



 

SCÉRÉN Éducasource | Savoirs-Cdi | Éduclic
Arts & Culture | Éducation.fr | Éducnet | BO | Éduscol