Langues régionales, langue corse & tahitien : recrutement des enseignants (CAPES)

[modalités]

Quel statut pour l'enseignement des langues régionales ?

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Basque
X
Breton
X
Catalan
X
Corse (langue corse)
X
Créole
X
Occitan/Languedoc
X
Tahitien
pas en ligne
?

Sont renseignées en priorité les épreuves ouvertes en 2012 (en vert).
Les croix rouges correspondent à des concours non ouverts à la session 2012.
Session 2012 - Nous avons intégré les sujets de l'écrit des CAPES de la session 2012 (sauf tahitien non encore en ligne)
Session 2013 - Modification pour l'épreuve d'admission du CAPES externe au
JO du 11 février 2012 (RAEP)
Section langue corse - Section langues régionales : basque, breton, catalan, créole, occitan-langue d'oc - Section tahitien.
Au premier alinéa du 2° du B définissant l'épreuve sur dossier comportant deux parties, les mots : « durée de la préparation : deux heures » sont remplacés, pour chacune des sections mentionnées ci-dessus, par les mots : « durée de la préparation : trois heures ».

Dernière mise à jour : 10 mai 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quel statut pour l'enseignement des langues régionales ?

Les langues régionales, patrimoine national

L'article 75-1 de la Constitution de la république française a été introduit par l'article 40 de la loi constitutionnelle n° 2008-724 du 23 juillet 2008 de modernisation des institutions de la Ve République : "Les langues régionales appartiennent au patrimoine de la France".

L'enseignant de langues et cutures régionales

Article L. 312-10 du Code de l'Education :
"Un enseignement de langues et cultures régionales peut être dispensé tout au long de la scolarité selon des modalités définies par voie de convention entre l'Etat et les collectivités territoriales où ces langues sont en usage.
" Le Conseil supérieur de l'éducation est consulté, conformément aux attributions qui lui sont conférées par l'article L. 231-1, sur les moyens de favoriser l'étude des langues et cultures régionales dans les régions où ces langues sont en usage".

Une question prioritaire de constitutionnalité

La « question prioritaire de constitutionnalité » [plaquette du conseil constitutionnel] est le droit reconnu à toute personne qui est partie à un procès ou une instance de soutenir qu’une disposition législative porte atteinte aux droits et libertés que la Constitution garantit. Si les conditions de recevabilité de la question sont réunies, il appartient au Conseil constitutionnel, saisi sur renvoi par le Conseil d’État et la Cour de cassation de se prononcer et,
le cas échéant, d’abroger la disposition législative.
La question prioritaire de constitutionnalité a été instaurée par la réforme constitutionnelle du 23 juillet 2008. Avant la réforme, il n’était pas possible de contester la conformité à la Constitution d’une loi déjà entrée en vigueur. Désormais, les justiciables jouissent de ce droit nouveau en application de l’article 61-1 de la Constitution.

Jurisprudence
Langues régionales et QPC - Protéger efficacement l'enseignement des langues régionales
- Conseil cosntitionlle, décision n° 2011-130 QPC du 20 mai 2011 [en ligne] (LIJ n+ 158, octobre 2011, p. 6).
- Le conseil constitutionnel commente la Constitution : son article 75-1 "n'institue pas un droit ou liberté que la Constitution garantit". Les requérants sont déboutés de leur plainte pour "grief inopérant."
- Le commentaire rappelle l'intention du législateur avant le vote de la loi constitutionnelle de 2008 : cette reconnaissance des langues régionales ne vise nullement à leur accorder un statut juridique qui pourrait les substituer à l'usage du français [selon l'article 2 de la même constitution : "La langue de la République est le français" : voir les décisions du CC : n° 99-412 du 15 juin 1999 autour de la charte européenne des langues régionales ou minoritaires - n° 2001-456 (art. 48/52) du 27.12.2001].
-

 

 


Langues régionales, langue corse & tahitien : recrutement des enseignants, modalités du CAPES externe

Inscriptions [s'inscrire aux concours du 1er/2e degré et services académiques]

Session 2011 : pour mémoire
Les inscriptions aux concours du second degré par Internet : du mardi 1er juin 2010, à partir de 12 heures, au mardi 13 juillet 2010, avant 17 heures, heures de Paris - puis à nouveau du mercredi 7 juillet 2010, à partir de 12 heures, au mardi 20 juillet 2010, 17 heures, heure de Paris.

Modalités des épreuves

Session 2011
-
Personnels enseignants des premier et second degrés et personnels d'éducation gérés par la direction générale des ressources humaines - session 2011 [nouvelles modalités] : note de service n° 2010-062 du 5-5-2010 au Bulletin officiel n°21 du 27 mai 2010 [présentation détaillée ici].
Session 2012 -
Modalités d'inscription
- postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

Programmes des épreuves/dates et modalités spécifiques des épreuves

Programmes des langues régionales
Session 2012
Au
BO de janvier 2011.

Admission
** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence v“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”].

 

 
 

 

 

Langue corse : concours de recrutement,
session 2012


Mise à jour le 10 janvier 2012

 

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2001/
2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Corse (langue corse)
X X

Session 2012 - Modalités d'inscription - postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

 

Langue corse : rappel de programmes du 2e degré

Cadre européen commun de référence des langues [eduscol]

L'échelle de compétence langagière globale fait apparaître trois niveaux généraux subdivisés en six niveaux communs (au sens de large consensus) :
** Niveau A : utilisateur élémentaire (= scolarité obligatoire), lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)
** Niveau B : utilisateur indépendant (=lycée), subdivisé en niveau seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2). Il correspond à une " compétence opérationnelle limitée " (Wilkins) ou une " réponse appropriée dans des situations courantes " (Trim)
** Niveau C : utilisateur expérimenté, subdivisé en C1 (autonome) et C2 (maîtrise).
Le préambule commun du palier 1 pour les langues régionales [en ligne] explicite la notion de palier et les compétences attendues à ce niveau dans les 5 activités langagières.
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 [CIEL de Strasbourg] pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 [CIEL de Strasbourg] est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].

Programmes de langue corse de l'école au au lycée

Programme de l'école (rappel)
Voir : Programmes de l'enseignement de langues régionales pour l’école primaire au BOEN hors série n° 9 du 27 septembre 2007.
Programmes de collège
Palier 1 [portail de l'académie de Corse]
-- Il s'agit des programmes du palier 1 [site académique] : le palier 1 rend compte des compétences à acquérir pour atteindre un niveau défini dans le Cadre européen commun de référence pour les langues et vise l'acquisition d'un niveau A2 pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.

-- Le programme de langue corse pour le palier 1 du collège a été publié au BO hors-série n°10 du 4 octobre 2007. Il est applicable aussi pour la seconde langue depuis la rentrée de l'année scolaire 2009-2010.
Palier 2
au Bulletin officiel n°27 du 8 juillet 2010 en application à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 : le programme de corse est p. 60-76 du fichier PDF.
Corse au baccalauréat
-- Annales de l'épreuve écrite de langue corse au baccalauréat depuis 1984 : site du CRDP de Corse.

Langue et culture corses (LCC) : outils

Le site du CRDP de Corse.
Le site disciplinaire langue corse : site académique.

CAPES externe de Langue corse : session 2012

Inscriptions

Les inscriptions aux concours externes [s'inscrire ici] du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au mardi 12 juillet 2011, avant 17 heures, heures de Paris.
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais. Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.

 

Modalités des épreuves

Session 2012
Note de service du 29 avril 2011 précisant les modalités d'organisation des concours du second degré.
Voir aussi : modalités d'inscription, conditions de maîtrise des LVE, postes offerts aux concours de recrutement (bientôt 2012) ... : ici.

Dates d'admissibilité

- Commentaire dirigé en langue corse d'un texte littéraire ou de civilisation en langue corse : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Traduction en français d'un texte en langue corse et/ou traduction en langue corse d'un texte en français accompagnée(s) éventuellement d'une explication argumentée en français de certains choix de traduction : mercredi 23 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.

 

Admission
** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].

Langue corse : CAPES externe, définition des épreuves [rappel des programmes scolaires]

Epreuves d'admissibilité

Les épreuves
1° Commentaire dirigé [5h. ; coefficient 3] en langue corse d'un texte littéraire
ou de civilisation en langue corse se rapportant au programme du concours. Ce texte peut être accompagné de documents annexes dont le nombre est fixé à cinq au maximum, destinés à en faciliter la mise en perspective.
2° Traduction en français [5h. ; coefficient 3] d'un texte en langue corse et/ou traduction en langue corse d'un texte en français accompagnée(s) éventuellement d'une explication argumentée en français de certains choix de traduction.

Dates pour session 2012

- Commentaire dirigé en langue corse d'un texte littéraire ou de civilisation en langue corse : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Traduction en français d'un texte en langue corse et/ou traduction en langue corse d'un texte en français accompagnée(s) éventuellement d'une explication argumentée en français de certains choix de traduction : mercredi 23 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.

Sujets en ligne

Nouveau conocurs
Session 2012 : commentaire dirigé en langue corse - traduction.
Session 2011 : commentaire dirigé en langue corse / traduction -

Anciens concours

Dissertation en corse : 2010 (187 ko) - 2009 -
Traduction en français d'un texte corse : 2010 (331 Ko) - 2009 -
Traduction en corse d'un texte en français : 2010 (335 Ko) - 2009 -

Epreuves d'admission

La qualité de la langue employée est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de chaque épreuve.
1° Leçon portant sur les programmes des classes des collèges et des lycées [préparation : 3h. ; épreuve : 1h. (première partie : exposé : 20 min.; entretien : 10 min./seconde partie : exposé : 20 min.; entretien : 10 min.) ; coefficient 3 - chaque partie compte pour moitié dans la notation].
L'épreuve prend appui sur un ou des documents proposés par le jury se rapportant à une des notions culturelles des programmes de collège ou de lycée. Ces documents peuvent être des textes, des documents iconographiques, des enregistrements audio ou vidéo. L'épreuve comporte deux parties : une première partie en langue corse consistant en la présentation, l'étude et, le cas échéant, la mise en relation des documents, suivie d'un entretien en langue corse ; une seconde partie en langue française consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques (lexicales, grammaticales, phonologiques) qu'ils mobilisent et des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique, suivie d'un entretien, au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [préparation : 2h. ; épreuve : 1h. ; coefficient 3.]
Première partie [14 points] : étude de dossier [présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury n'excédant pas vingt minutes]
Cette première partie d'épreuve fait l'objet d'un programme limitatif révisé tous les trois ans [1].
L'épreuve permet au candidat de montrer : sa culture linguistique et professionnelle ; sa connaissance des civilisations contemporaines liées à la langue enseignée ;
? sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.
L'épreuve prend appui sur un dossier composé de plusieurs documents d'actualité (écrits, sonores ou vidéo).
Le candidat fait une présentation en langue corse des éléments contenus dans le dossier qui sert de point de départ à l'entretien en langue corse avec le jury.
L'entretien permet de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer dans une langue correcte et précise, et à réagir aux sollicitations du jury.
Seconde partie [6 points] [1] : interrogation, en français, portant sur la compétence Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable [présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes].
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----------------------------------
[1] Outils en ligne
Programme limitatif de l’épreuve sur dossier (première partie)
1) La langue corse : histoire, description et politiques linguistiques.
2) Problématique de l’éducation bi-plurilingue.
Voir la bibliographie correspondante p. 16 de la note ministérielle.
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 


Langue corse : CAPES interne et RAEP - définition des épreuves à compter de la session 2012 [rappel des programmes scolaires]

RAEP et agents contractuels

"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

La RAEP - Définition

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].

CAPES interne de langue corse - Epreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

Nouvelle définition de l'épreuve à compter de la session 2012
Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle définie à l’annexe II bis (coefficient 1) (texte en ligne)
Annexe II bis -
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, didactiques et pédagogiques de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés ; ? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Nota. Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet à la disposition du jury.
Les anciennes modalités pour les sessions 2010/2011 (rappel)
Traduction et commentaire de textes : cette épreuve prend appui sur deux textes présentant une cohérence thématique ou générique dont l'un est en français et l'autre en langue corse. Ces deux textes sont distribués simultanément aux candidats au début de l'épreuve. Le candidat traduit un court passage de l'un des textes. Le choix du texte à traduire est opéré par le jury et porté à la connaissance des candidats au moment de l'épreuve. Le candidat commente ensuite en langue corse, le texte en langue corse. Ce commentaire comporte une comparaison avec le texte français.
Durée de l'épreuve : cinq heures ; coefficient 2.

CAPES interne de langue corse - Epreuve d'admission à compter de la session 2012

Précision autour de la RAEP
A la fin des dispositions du B définissant l'épreuve d'admission, il est ajouté un dernier alinéa ainsi rédigé (texte en ligne) :
« Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury.
Le nouveau texte
Epreuve professionnelle [Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2].
Cette épreuve traite d'une situation d'enseignement. Elle comporte un exposé du candidat en langue corse suivi d'un entretien en français avec le jury. Elle prend appui sur un dossier proposé par le jury qui tient compte du niveau d'enseignement (collège ou lycée) dans lequel le candidat a une expérience. Le candidat fait connaître ce niveau au moment de son inscription au concours.
Le candidat doit analyser les documents constituant le dossier proposé. Ces documents (audio, textuels et iconographiques) sont en langue corse.
Dans son exposé, le candidat précise l'utilisation qu'il ferait de ces documents dans la classe ou dans les classes indiquées par le dossier. Il définit ses objectifs, expose les modalités et la progression de la démarche, propose des exercices, explique les résultats attendus.
L'entretien, en français, a pour base la situation d'enseignement et est étendu à certains aspects de l'expérience professionnelle du candidat.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury

 

 

 


Basque : concours de recrutement (CAPES),
session 2012


Mise à jour le 27 janvier 2012

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2001/2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Basque
X X

Session 2012 - Modalités d'inscription - postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

 

CAPES externe de basque : rappel des programmes scolaires

Cadre européen commun de référence des langues [eduscol]

L'échelle de compétence langagière globale fait apparaître trois niveaux généraux subdivisés en six niveaux communs (au sens de large consensus) :
** Niveau A : utilisateur élémentaire (= scolarité obligatoire), lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)
** Niveau B : utilisateur indépendant (=lycée), subdivisé en niveau seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2). Il correspond à une " compétence opérationnelle limitée " (Wilkins) ou une " réponse appropriée dans des situations courantes " (Trim)
** Niveau C : utilisateur expérimenté, subdivisé en C1 (autonome) et C2 (maîtrise).
Le préambule commun du palier 1 pour les langues régionales [en ligne] explicite la notion de palier et les compétences attendues à ce niveau dans les 5 activités langagières.
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 [CIEL de Strasbourg] pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 [CIEL de Strasbourg] est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].

Programmes de basque de l'école au lycée

Basque à l'école [ressources en ligne]
A compter de la rentrée scolaire 2009 - Programmes de l'enseignement de langues régionales pour l’école primaire/Mise en œuvre du cadre européen commun de référence pour les langues au BOEN hors série n° 9 du 27 septembre 2007.
Basque au collège
Palier 1
Programme au collège au palier 1 (en LV1/LV2) : préambule commun - basque au BO hors-série n°10 du 4 octobre 2007..
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 (défini dans le Cadre européen commun de référence pour les langues) pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
Palier 2
- au Bulletin officiel n°27 du 8 juillet 2010 en application à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 : le programme de basque est p. 1-11 du fichier PDF.
Basque au baccalauréat
- Arrêté du 15 avril 1988 concernant l'enseignement des langues régionales dans le cadre des épreuves du baccalauréat et autres [site du CRDP d'Aquitaine].

Des sites-ressources

- Le CRDP d'Aquitaine -

CAPES externe de basque : session 2012

Inscriptions

Les inscriptions aux concours externes [s'inscrire ici] du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au mardi 12 juillet 2011, avant 17 heures, heures de Paris.
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais. Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.

Modalités des épreuves

Session 2012
Note de service du 29 avril 2011 précisant les modalités d'organisation des concours du second degré.
Voir aussi : modalités d'inscription, conditions de maîtrise des LVE, postes offerts aux concours de recrutement (bientôt 2012) ... : ici.

Dates d'admissibilité

** Commentaire dirigé et traduction : jeudi 10 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
** Épreuve à options. Les candidats ont le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes :
- Option français (première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes) : mercredi 9 novembre 2011 de 9 heures à 15 heures.
- Option histoire (première épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : jeudi 17 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option géographie (deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : vendredi 18 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option anglais (première épreuve écrite du CAPES externe d'anglais) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option espagnol (première épreuve écrite du CAPES externe d'espagnol) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.

Admission
** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].

Le programme ...

... de la session 2012 (en ligne) reconduit en 2013
Programme limitatif de la première partie de l'épreuve sur dossier (seconde épreuve d'admission)
Le programme de la session 2011 est reconduit ainsi qu'il suit :
1. La politique linguistique et ses institutions au Pays Basque.
2. Société et culture basques contemporaines.
3. L'enseignement et l'évolution de la langue basque.

CAPES externe de basque - admissibilité

Les épreuves

1° Commentaire dirigé et traduction (épreuve notée sur vingt), deux ensembles [rurée : cinq heures ; coefficient 3] :
a) Commentaire dirigé en langue régionale d'un texte littéraire ou de civilisation en langue régionale [12 points]. Ce texte peut être accompagné de documents annexes dont le nombre est fixé à cinq au maximum, destinés à en faciliter la mise en perspective.
b) Traduction en français d'un texte en langue régionale et/ou traduction en langue régionale d'un texte en français [8 points], éventuellement accompagnée(s) de la justification en français de certains choix de traduction.
2° Epreuve à options [durée : cinq heures ; coefficient 3 -- le candidat a le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes] :
- Pour le basque : français, histoire et géographie, anglais, espagnol.
Option français : première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes.
Option histoire et géographie : première ou deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie, au choix du candidat formulé au moment de l'inscription.
Option anglais et option espagnol : première épreuve écrite du CAPES externe de langues vivantes étrangères : anglais ou espagnol.

Sujets en ligne

2012 - Première épreuve : commentaire dirigé dans la langue régionale et de la traduction - Deuxième épreuve au choix du candidat lors de l'inscription : composition française - composition d'histoire / de géographie - commentaire dirigé en : anglais / espagnol.

2011 : commentaire dirigé dans la langue régionale et traduction -

Anciens conncours

Dissertation en basque (192 Ko-2010), 2009,
Eépreuve de traduction (563 Ko-2010), 2009,

CAPES externe de basque - admission

Epreuves

La qualité de la langue employée est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de chaque épreuve.
1° Leçon portant sur les programmes des classes de collège et de lycée [préparation : 3h. ; épreuve : 1h (1ère partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. /2nde partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. ) ; coefficient 3. Chaque partie compte pour moitié dans la notation.]

L'épreuve prend appui sur un ou des documents proposés par le jury se rapportant à une des notions culturelles des programmes de collège ou de lycée. Ces documents peuvent être des textes, des documents iconographiques, des enregistrements audio ou vidéo. L'épreuve comporte deux parties : 1- une première partie en langue régionale consistant en la présentation, l'étude et, le cas échéant, la mise en relation des documents, suivie d'un entretien en langue régionale / 2 - une seconde partie en langue française, consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques (lexicales, grammaticales, phonologiques) qu'ils mobilisent et des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique, suivie d'un entretien en français au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [préparation : 2h. ; épreuve : 1 h.; coefficient 3].
Première partie [14 points] : étude de dossier. (Présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury n'excédant pas vingt minutes.)
L'épreuve permet au candidat de montrer : sa culture linguistique et professionnelle ; sa connaissance des civilisations contemporaines liées à la langue enseignée ;
? sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.
L'épreuve prend appui sur un dossier composé d'un ou plusieurs documents d'actualité (écrit, sonore ou vidéo).
Le candidat fait une présentation en langue régionale des éléments contenus dans le dossier qui sert de point de départ à l'entretien, dans cette même langue, avec le jury. L'entretien permet de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer dans une langue correcte et précise, et à réagir aux sollicitations du jury.
Cette première partie d'épreuve fait l'objet d'un programme limitatif [1] révisé tous les trois ans.
Seconde partie [6 points] [1] : interrogation, en français, portant sur la compétence Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document inclus dans le dossier qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences professionnelles des maîtres » de l'annexe de l'arrêté du 19 décembre 2006.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
-----
[1]
- Programme limitatif de la première partie de l’épreuve sur dossier (seconde épreuve d’admission) (p. 2 de la note ministérielle)
1) La politique linguistique et ses institutions au Pays Basque
2) Société et culture basques contemporaines
3) L'enseignement et l'évolution de la langue basque.
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

 

Basque : CAPES interne et RAEP - définition des épreuves (admissiblité / admission) à compter de la session 2012 [rappel des programmes scolaires]

RAEP et agents contractuels

"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

La RAEP - Définition

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].

CAPES interne de basque- Epreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

Nouvelles modalités
Nouvel article 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré suite à modification. - L'épreuve d'admissibilité du concours interne est organisée, selon la section concernée, suivant l'une des modalités ci-après :
1° Epreuve écrite sur un sujet faisant appel aux connaissances disciplinaires et aux facultés d'analyse du candidat ;
2° Etude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier mentionné au précédent alinéa, comportant les éléments prévus en annexe II bis, est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.

Nouvelle définition de l'épreuve à compter de la session 2012
Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle définie à l’annexe II bis (coefficient 1) (texte en ligne)
Annexe II bis -
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, didactiques et pédagogiques de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés ; ? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Nota. Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet à la disposition du jury.
Les anciennes modalités pour les sessions 2010/2011 (rappel)
Traduction et commentaire de textes : cette épreuve prend appui sur deux textes présentant une cohérence thématique ou générique dont l'un est en français et l'autre en langue corse. Ces deux textes sont distribués simultanément aux candidats au début de l'épreuve. Le candidat traduit un court passage de l'un des textes. Le choix du texte à traduire est opéré par le jury et porté à la connaissance des candidats au moment de l'épreuve. Le candidat commente ensuite en langue corse, le texte en langue corse. Ce commentaire comporte une comparaison avec le texte français.
Durée de l'épreuve : cinq heures ; coefficient 2.

CAPES interne de langue corse - Epreuve d'admission à compter de la session 2012

Le nouveau texte (en ligne - nouveau en italiques)
Exploitation pédagogique de documents en langue régionale (notamment documents audio, textuels, vidéo) soumis au candidat par le jury. L'épreuve se compose d'un exposé en langue régionale suivi d'un entretien en langue régionale comportant l'explication en français de faits de langue.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury. Cet échange se déroule en langue régionale.

 

 

 

 

 



CAPES Breton : concours de recrutement
session
2012



Mise à jour le 27 janvier 2012

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Breton
X

 

Session 2012 - Modalités d'inscription - postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

 

CAPES externe de breton : rappel des programmes scolaires

Cadre européen commun de référence des langues [eduscol]

L'échelle de compétence langagière globale fait apparaître trois niveaux généraux subdivisés en six niveaux communs (au sens de large consensus) :
** Niveau A : utilisateur élémentaire (= scolarité obligatoire), lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)
** Niveau B : utilisateur indépendant (=lycée), subdivisé en niveau seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2). Il correspond à une " compétence opérationnelle limitée " (Wilkins) ou une " réponse appropriée dans des situations courantes " (Trim)
** Niveau C : utilisateur expérimenté, subdivisé en C1 (autonome) et C2 (maîtrise).
Le préambule commun du palier 1 pour les langues régionales [en ligne] explicite la notion de palier et les compétences attendues à ce niveau dans les 5 activités langagières.
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 [CIEL de Strasbourg] pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 [CIEL de Strasbourg] est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].

Programmes de breton de l'école au lycée

... à l'école
A compter de la rentrée scolaire 2009 - Programmes de l'enseignement de langues régionales pour l’école primaire/Mise en œuvre du cadre européen commun de référence pour les langues au BOEN hors série n° 9 du 27 septembre 2007.
... au collège
Palier 1
- Programme au collège au palier 1 (en LV1/LV2) : préambule commun - breton au BO hors-série n°10 du 4 octobre 2007..
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 (défini dans le Cadre européen commun de référence pour les langues) pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
Palier 2
- au Bulletin officiel n°27 du 8 juillet 2010 en application à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 : le programme de breton est p. 12-31 du fichier PDF.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].
... au lycée
Programmes définis par l'arrêté du 15 avril 1988, BO suppl. n°17 du 5 mai 1988.
... au baccalauréat
Sujets de breton LV2 en série L depuis le site du CRDP de Bretagne : 2009, 2008, 2007, 2006, 2005, 2004, 2003, 2002, 2001, 2000.

Des sites ressources

- Le site académique de Rennes.
- Le site du CRDP de Bretagne : édition en langue bretonne - un fonds breton -

CAPES externe de breton

CAPES externe de Breton : session 2012

Inscriptions

Les inscriptions aux concours externes [s'inscrire ici] du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au mardi 12 juillet 2011, avant 17 heures, heures de Paris.
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais. Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.

Modalités des épreuves

Session 2012
Note de service du 29 avril 2011 précisant les modalités d'organisation des concours du second degré.
Voir aussi : modalités d'inscription, conditions de maîtrise des LVE, postes offerts aux concours de recrutement (bientôt 2012) ... : ici.

Dates d'admissibilité 2011 (session 2012) pour mémoire

** Commentaire dirigé et traduction : jeudi 10 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
** Épreuve à options. Les candidats ont le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes :
- Option français (première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes) : mercredi 9 novembre 2011 de 9 heures à 15 heures.
- Option histoire (première épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : jeudi 17 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option géographie (deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : vendredi 18 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option anglais (première épreuve écrite du CAPES externe d'anglais) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option espagnol (première épreuve écrite du CAPES externe d'espagnol) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.

Admission

** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].

CAPES externe de Breton : admissibilité

Epreuves d'admissibilité

1° Commentaire dirigé et traduction (épreuve notée sur vingt), deux ensembles [rurée : cinq heures ; coefficient 3] :
a) Commentaire dirigé en langue régionale d'un texte littéraire ou de civilisation en langue régionale [12 points]. Ce texte peut être accompagné de documents annexes dont le nombre est fixé à cinq au maximum, destinés à en faciliter la mise en perspective.
b) Traduction en français d'un texte en langue régionale et/ou traduction en langue régionale d'un texte en français [8 points], éventuellement accompagnée(s) de la justification en français de certains choix de traduction.
2° Epreuve à options [durée : cinq heures ; coefficient 3 -- le candidat a le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes] :
- Pour le breton : français, histoire et géographie, anglais, mathématiques.
Option français : première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes.
Option histoire et géographie : première ou deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie, au choix du candidat formulé au moment de l'inscription.
Option anglais et option espagnol : première épreuve écrite du CAPES externe de langues vivantes étrangères : anglais ou espagnol.

Dates pour la session 2011

Pour mémoire
- Épreuve 1 : mercredi 10 novembre 2010 de 9 heures à 14 heures
- Épreuve 2 :
Option histoire : jeudi 18 novembre 2010 de 9 heures à 14 heures
Option géographie : vendredi 19 novembre 2010 de 9 heures à 14 heures
Option mathématiques : jeudi 18 novembre 2010 de 9 heures à 14 heures
Option anglais : mardi 23 novembre 2010 de 9 heures à 14 heures
Option français : mardi 9 novembre 2010 de 9 heures à 15 heures.

Sujets en ligne

2012
- Première épreuve : sujet du commentaire dirigé dans la langue régionale et de la traduction.
- Deuxième épreuve au choix du candidat lors de l'inscription : composition : ...française, ... d'histoire, de géographie, 1ère composition de mathématiques, commentaire dirigé en anglais.

2011 : commentaire dirigé dans la langue régionale et traduction -

CAPES externe de Breton : admission

Epreuves d'admission

*La qualité de la langue employée est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de chaque épreuve.
1° Leçon portant sur les programmes des classes de collège et de lycée [préparation : 3h. ; épreuve : 1h (1ère partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. /2nde partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. ) ; coefficient 3. Chaque partie compte pour moitié dans la notation.]

L'épreuve prend appui sur un ou des documents proposés par le jury se rapportant à une des notions culturelles des programmes de collège ou de lycée. Ces documents peuvent être des textes, des documents iconographiques, des enregistrements audio ou vidéo. L'épreuve comporte deux parties : 1- une première partie en langue régionale consistant en la présentation, l'étude et, le cas échéant, la mise en relation des documents, suivie d'un entretien en langue régionale / 2 - une seconde partie en langue française, consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques (lexicales, grammaticales, phonologiques) qu'ils mobilisent et des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique, suivie d'un entretien en français au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [préparation : 2h. ; épreuve : 1 h.; coefficient 3].
Première partie [14 points] : étude de dossier. (Présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury n'excédant pas vingt minutes.)
L'épreuve permet au candidat de montrer : sa culture linguistique et professionnelle ; sa connaissance des civilisations contemporaines liées à la langue enseignée ;
? sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.
L'épreuve prend appui sur un dossier composé d'un ou plusieurs documents d'actualité (écrit, sonore ou vidéo).
Le candidat fait une présentation en langue régionale des éléments contenus dans le dossier qui sert de point de départ à l'entretien, dans cette même langue, avec le jury. L'entretien permet de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer dans une langue correcte et précise, et à réagir aux sollicitations du jury.
Cette première partie d'épreuve fait l'objet d'un programme limitatif [1] révisé tous les trois ans.
Seconde partie [6 points] [1] : interrogation, en français, portant sur la compétence Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
-----
[1]
- Programme limitatif de la première partie de l’épreuve sur dossier (seconde épreuve d’admission) (p. 2 de la note ministérielle avec indications bibliographiques)
1) société, identité, conscientisation linguistique [Erwan Evenou, Nikolazig ar broioù tomm, Mouladurioù Hor Yezh, 1991.
Herve ar Gall, Piv a glevo, an Alarc’h, 2003.]
2) tradition orale chantée [François-Marie Luzel, Gwerziou Breiz Izel, tome 1, Maisonneuve & Larose, 1971. - Augustin Guillevic & Jean-Mathurin Cadic, Chants et airs traditionnels du pays vannetais (fin XIXesiècle), Dastum / Archives départementales du Morbihan, 2007].
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

Programme limitatif de la première partie de l'épreuve sur dossier (seconde épreuve d'admission)

Session 2012 (en ligne) reconduit en 2013
Le programme de la session 2011 est reconduit ainsi qu'il suit :
1. Société, identité, conscientisation linguistique
- Erwan Evenou, Nikolazig ar broioù tomm, Mouladurioù Hor Yezh, 1991.
- Herve ar Gall, Piv a glevo, an Alarc'h, 2003.
2. Tradition orale chantée
- François-Marie Luzel, Gwerziou Breiz Izel, tome 1, Maisonneuve & Larose, 1971.
- Augustin Guillevic & Jean-Mathurin Cadic, Chants et airs traditionnels du pays vannetais (fin XIXème siècle), Dastum/Archives départementales du Morbihan, 2007.
Indications bibliographiques
- N. Blanchard, R. Calvez, Y. Le Berre, D. Le Bris, J. Le Dû & M. Thomas (dir.), La Bretagne linguistique, volume 14, 2009.
- B. Stora, La Gangrène et l'oubli, La Découverte, 1998.
- M. Harbi & B. Stora, La Guerre d'Algérie, 1954-2004, la fin de l'amnésie, R. Laffont, 2004.
- M. Ferro, Histoire des colonisations, Seuil, 1994.
- J.-Y. Jaffrès, La Vie de soldats bretons dans la guerre d'Algérie, 1954-1962, L'Harmattan, 2000.
- R. Le Coadic (dir.), Bretons, Indiens, Kabyles... Des minorités nationales ?, Pur, 2009.
- E. Evenou, 'Benn goulou deiz, Rostrenen, 1972.
- S. Kidna, Kanenn d'ar vuhez, Priziac, 1974.
- Y. Gwernig, Un dornad plu, Al Liamm, 1997.
- Ph. Durand, Breizh hiziv, P.J. Oswald, 1976.
- Y.-B. Piriou, Défense de cracher par terre et de parler breton, P.J. Oswald, 1971.
- F. Favereau & H. Le Bihan (dir.), Littérature de Bretagne, Mélanges offerts à Yann-Ber Piriou, Pur, 2006.
- D. Laurent, Aux sources du Barzaz-Breiz, la mémoire d'un peuple, ArMen, 1989.
- D. Giraudon, Chansons populaires de Basse-Bretagne sur feuilles volantes, Skol Vreizh, 1985.
- Gw. Le Menn, Titloù kanaouennoù kavet e levrioù ar XVIIvet kantved, Musique bretonne, n° 73, juillet-août 1987, p. 3-4.
- F. an Uhel, Gwerzioù kozh Breizh, Al Liamm, 1970.
- P. Malrieu, Histoire de la chanson populaire bretonne, Dastum & Skol, 1983.
- D. Crochu, Y. Defrance, A.-M. Despringre, J. Fribourg, D. Laurent, H. Rivière, H. Ryckeboer, Poésies chantées de tradition orale en Flandre et en Bretagne, Champion, 1991.
- N. Blanchard (dir.), Jean-Marie de Penguern collecteur et collectionneur breton (1807-1856), CRBC Brest, 2008.
- Collection de la revue Musique bretonne, Dastum

 

Breton : CAPES interne et RAEP [définition des épreuves (admissiblité / admission) à compter de la session 2012] [rappel des programmes scolaires]

RAEP et agents contractuels

"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

La RAEP - Définition

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].

CAPES interne de langues régionales (breton) - Epreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

Nouvelles modalités
Nouvel article 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré suite à modification. - L'épreuve d'admissibilité du concours interne est organisée, selon la section concernée, suivant l'une des modalités ci-après :
1° Epreuve écrite sur un sujet faisant appel aux connaissances disciplinaires et aux facultés d'analyse du candidat ;
2° Etude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier mentionné au précédent alinéa, comportant les éléments prévus en annexe II bis, est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.

Nouvelle définition de l'épreuve à compter de la session 2012
Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle définie à l’annexe II bis (coefficient 1) (texte en ligne)
Annexe II bis -
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, didactiques et pédagogiques de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés ; ? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Nota. Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet à la disposition du jury.
Les anciennes modalités pour les sessions 2010/2011 (rappel)
Traduction et commentaire de textes : cette épreuve prend appui sur deux textes présentant une cohérence thématique ou générique dont l'un est en français et l'autre en langue corse. Ces deux textes sont distribués simultanément aux candidats au début de l'épreuve. Le candidat traduit un court passage de l'un des textes. Le choix du texte à traduire est opéré par le jury et porté à la connaissance des candidats au moment de l'épreuve. Le candidat commente ensuite en langue corse, le texte en langue corse. Ce commentaire comporte une comparaison avec le texte français.
Durée de l'épreuve : cinq heures ; coefficient 2.

CAPES interne de langues régionales (breton) - Epreuve d'admission à compter de la session 2012

Le nouveau texte (en ligne - nouveau en italiques)
Exploitation pédagogique de documents en langue régionale (notamment documents audio, textuels, vidéo) soumis au candidat par le jury. L'épreuve se compose d'un exposé en langue régionale suivi d'un entretien en langue régionale comportant l'explication en français de faits de langue.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury. Cet échange se déroule en langue régionale.

 

 

 

 

Catalan : concours de recrutement (CAPES),

session 2012

Mise à jour le 27 janvier 2012

 

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2001/2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Catalan
X X

Session 2012 - Modalités d'inscription - postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

 

 

CAPES externe de catalan : rappel des programmes scolaires [admissibilité / admission]

Cadre européen commun de référence des langues [eduscol]

L'échelle de compétence langagière globale fait apparaître trois niveaux généraux subdivisés en six niveaux communs (au sens de large consensus) :
** Niveau A : utilisateur élémentaire (= scolarité obligatoire), lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)
** Niveau B : utilisateur indépendant (=lycée), subdivisé en niveau seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2). Il correspond à une " compétence opérationnelle limitée " (Wilkins) ou une " réponse appropriée dans des situations courantes " (Trim)
** Niveau C : utilisateur expérimenté, subdivisé en C1 (autonome) et C2 (maîtrise).
Le préambule commun du palier 1 pour les langues régionales [en ligne] explicite la notion de palier et les compétences attendues à ce niveau dans les 5 activités langagières.
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 [CIEL de Strasbourg] pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 [CIEL de Strasbourg] est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].

Programmes de basque de l'école au lycée

... à l'école
A compter de la rentrée scolaire 2009 - Programmes de l'enseignement de langues régionales pour l’école primaire/Mise en œuvre du cadre européen commun de référence pour les langues au BOEN hors série n° 9 du 27 septembre 2007.
... au collège [le site du CRDP de Montpellier]
Palier 1
- Programme au collège au palier 1 (en LV1/LV2) : préambule commun - breton au BO hors-série n°10 du 4 octobre 2007..
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 (défini dans le Cadre européen commun de référence pour les langues) pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
Palier 2
- au Bulletin officiel n°27 du 8 juillet 2010 en application à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 : le programme de catalan est p. 32-59 du fichier PDF.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].
... au lycée [site du CRDP de Montpellier]
Programmes définis par l'arrêté du 15 avril 1988, BO suppl. n°17 du 5 mai 1988.

Des sites ressources...

... Le catalan dans l'Académie de Montpellier, dont : CAPES de Catalan avec épreuves et rapports de jurys ;
... le Pôle de Ressources pour l’Enseignement du Catalan (PREC) - éditions en catalan.



CAPES externe de Catalan : session 2012

Inscriptions

Les inscriptions aux concours externes [s'inscrire ici] du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au mardi 12 juillet 2011, avant 17 heures, heures de Paris.
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais. Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.

Modalités des épreuves

Session 2012
Note de service du 29 avril 2011 précisant les modalités d'organisation des concours du second degré.
Voir aussi : modalités d'inscription, conditions de maîtrise des LVE, postes offerts aux concours de recrutement (bientôt 2012) ... : ici.

Admission

** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].

 

CAPES externe de catalan - Admissibilité

Les épreuves [rappel des programmes scolaires]

1° Commentaire dirigé et traduction (épreuve notée sur vingt), deux ensembles [rurée : cinq heures ; coefficient 3] :
a) Commentaire dirigé en langue régionale d'un texte littéraire ou de civilisation en langue régionale [12 points]. Ce texte peut être accompagné de documents annexes dont le nombre est fixé à cinq au maximum, destinés à en faciliter la mise en perspective.
b) Traduction en français d'un texte en langue régionale et/ou traduction en langue régionale d'un texte en français [8 points], éventuellement accompagnée(s) de la justification en français de certains choix de traduction.
2° Epreuve à options [durée : cinq heures ; coefficient 3 -- le candidat a le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes] :
- Pour le basque : français, histoire et géographie, anglais, espagnol.
Option français : première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes.
Option histoire et géographie : première ou deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie, au choix du candidat formulé au moment de l'inscription.
Option anglais et option espagnol : première épreuve écrite du CAPES externe de langues vivantes étrangères : anglais ou espagnol.

Sujets en ligne

2012
- Première épreuve : commentaire dirigé dans la langue régionale et de la traduction.
- Deuxième épreuve au choix du candidat lors de l'inscription : composition française - composition d'histoire - composition de géographie - commentaire dirigé en anglais - commentaire dirigé en espagnol.
2011 : commentaire dirigé dans la langue régionale et traduction -
Anciens concours
2010 - dissertation en catalan (187 Ko), épreuve de traduction (646 Ko)..
2009 - dissertation en catalan ----------, épreuve de traduction.


CAPES externe de catalan- Admission

Epreuves d'admission [rappel des programmes scolaires]

La qualité de la langue employée est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de chaque épreuve.
1° Leçon portant sur les programmes des classes de collège et de lycée [préparation : 3h. ; épreuve : 1h (1ère partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. /2nde partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. ) ; coefficient 3. Chaque partie compte pour moitié dans la notation.]

L'épreuve prend appui sur un ou des documents proposés par le jury se rapportant à une des notions culturelles des programmes de collège ou de lycée. Ces documents peuvent être des textes, des documents iconographiques, des enregistrements audio ou vidéo. L'épreuve comporte deux parties : 1- une première partie en langue régionale consistant en la présentation, l'étude et, le cas échéant, la mise en relation des documents, suivie d'un entretien en langue régionale / 2 - une seconde partie en langue française, consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques (lexicales, grammaticales, phonologiques) qu'ils mobilisent et des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique, suivie d'un entretien en français au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [préparation : 2h. ; épreuve : 1 h.; coefficient 3].
Première partie [14 points] : étude de dossier. (Présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury n'excédant pas vingt minutes.)
L'épreuve permet au candidat de montrer : sa culture linguistique et professionnelle ; sa connaissance des civilisations contemporaines liées à la langue enseignée ;
? sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.
L'épreuve prend appui sur un dossier composé d'un ou plusieurs documents d'actualité (écrit, sonore ou vidéo).
Le candidat fait une présentation en langue régionale des éléments contenus dans le dossier qui sert de point de départ à l'entretien, dans cette même langue, avec le jury. L'entretien permet de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer dans une langue correcte et précise, et à réagir aux sollicitations du jury.
Cette première partie d'épreuve fait l'objet d'un programme limitatif [1] révisé tous les trois ans.
Seconde partie [6 points] [1] : interrogation, en français, portant sur la compétence Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
-----
[1]
- Programme limitatif de la première partie de l’épreuve sur dossier (seconde épreuve d’admission) (p. 3 de la note ministérielle et bibliographie p. 3-4)
El barroc català. Cultura, art i societat..
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

Programme limitatif de la première partie de l'épreuve sur dossier (seconde épreuve d'admission)

Le programme de la session 2011 [reconduit pour les sessions 2012 dont bibliographie de base et 2013) :
El barroc català. Cultura, art i societat.

Catalan : CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012 - [définition des épreuves (admissiblité / admission)] [rappel des programmes scolaires]

RAEP et agents contractuels

"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

La RAEP - Définition

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].

CAPES interne de langues régionales (catalan) - Epreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

Nouvelles modalités
Nouvel article 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré suite à modification. - L'épreuve d'admissibilité du concours interne est organisée, selon la section concernée, suivant l'une des modalités ci-après :
1° Epreuve écrite sur un sujet faisant appel aux connaissances disciplinaires et aux facultés d'analyse du candidat ;
2° Etude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier mentionné au précédent alinéa, comportant les éléments prévus en annexe II bis, est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.

Nouvelle définition de l'épreuve à compter de la session 2012
Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle définie à l’annexe II bis (coefficient 1) (texte en ligne)
Annexe II bis -
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, didactiques et pédagogiques de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés ; ? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Nota. Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet à la disposition du jury.
Les anciennes modalités pour les sessions 2010/2011 (rappel)
Traduction et commentaire de textes : cette épreuve prend appui sur deux textes présentant une cohérence thématique ou générique dont l'un est en français et l'autre en langue corse. Ces deux textes sont distribués simultanément aux candidats au début de l'épreuve. Le candidat traduit un court passage de l'un des textes. Le choix du texte à traduire est opéré par le jury et porté à la connaissance des candidats au moment de l'épreuve. Le candidat commente ensuite en langue corse, le texte en langue corse. Ce commentaire comporte une comparaison avec le texte français.
Durée de l'épreuve : cinq heures ; coefficient 2.

CAPES interne de langues régionales (catalan) - Epreuve d'admission à compter de la session 2012

Le nouveau texte (en ligne - nouveau en italiques)
Exploitation pédagogique de documents en langue régionale (notamment documents audio, textuels, vidéo) soumis au candidat par le jury. L'épreuve se compose d'un exposé en langue régionale suivi d'un entretien en langue régionale comportant l'explication en français de faits de langue.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury. Cet échange se déroule en langue régionale.

 

 

 



Créole : concours de recrutement, sessions 2011/2012

Mise à jour le 10 janvier 2012

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2001/2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Créole
X X

Session 2012 - Modalités d'inscription - postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

 


CAPES externe de créole : rappel des programmes scolaires

Cadre européen commun de référence des langues [eduscol]

L'échelle de compétence langagière globale fait apparaître trois niveaux généraux subdivisés en six niveaux communs (au sens de large consensus) :
** Niveau A : utilisateur élémentaire (= scolarité obligatoire), lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)
** Niveau B : utilisateur indépendant (=lycée), subdivisé en niveau seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2). Il correspond à une " compétence opérationnelle limitée " (Wilkins) ou une " réponse appropriée dans des situations courantes " (Trim)
** Niveau C : utilisateur expérimenté, subdivisé en C1 (autonome) et C2 (maîtrise).
Le préambule commun du palier 1 pour les langues régionales [en ligne] explicite la notion de palier et les compétences attendues à ce niveau dans les 5 activités langagières.
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 [CIEL de Strasbourg] pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 [CIEL de Strasbourg] est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].

Programmes de créole de l'école au lycée

... à l'école
A compter de la rentrée scolaire 2009 - Programmes de l'enseignement de langues régionales pour l’école primaire/Mise en œuvre du cadre européen commun de référence pour les langues au BOEN hors série n° 9 du 27 septembre 2007.
... au collège
Palier 1
- Programme au collège au palier 1 (en LV1/LV2) : préambule commun - breton au BO hors-série n°10 du 4 octobre 2007..
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 (défini dans le Cadre européen commun de référence pour les langues) pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
Palier 2
- Le programme au palier 2 n'est pas encore publié pour le créole.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].
... au lycée
Programmes définis par l'arrêté du 15 avril 1988, BO suppl. n°17 du 5 mai 1988.

CAPES externe de : session 2012

Inscriptions

Les inscriptions aux concours externes [s'inscrire ici] du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au mardi 12 juillet 2011, avant 17 heures, heures de Paris.
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais. Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.

Modalités des épreuves

Session 2012
Note de service du 29 avril 2011 précisant les modalités d'organisation des concours du second degré.
Voir aussi : modalités d'inscription, conditions de maîtrise des LVE, postes offerts aux concours de recrutement (bientôt 2012) ... : ici.

Dates d'admissibilité (pour mémoire)

** Commentaire dirigé et traduction : jeudi 10 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
** Épreuve à options. Les candidats ont le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes :
- Option français (première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes) : mercredi 9 novembre 2011 de 9 heures à 15 heures.
- Option histoire (première épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : jeudi 17 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option géographie (deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : vendredi 18 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option anglais (première épreuve écrite du CAPES externe d'anglais) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option espagnol (première épreuve écrite du CAPES externe d'espagnol) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.

Admission

** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].

CAPES externe de créole - Admissibilité

Les épreuves

1° Commentaire dirigé et traduction (épreuve notée sur vingt), deux ensembles [rurée : cinq heures ; coefficient 3] :
a) Commentaire dirigé en langue régionale d'un texte littéraire ou de civilisation en langue régionale [12 points]. Ce texte peut être accompagné de documents annexes dont le nombre est fixé à cinq au maximum, destinés à en faciliter la mise en perspective.
b) Traduction en français d'un texte en langue régionale et/ou traduction en langue régionale d'un texte en français [8 points], éventuellement accompagnée(s) de la justification en français de certains choix de traduction.
2° Epreuve à options [durée : cinq heures ; coefficient 3 -- le candidat a le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes] :
- Pour le basque : français, histoire et géographie, anglais, espagnol.
Option français : première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes.
Option histoire et géographie : première ou deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie, au choix du candidat formulé au moment de l'inscription.
Option anglais et option espagnol : première épreuve écrite du CAPES externe de langues vivantes étrangères : anglais ou espagnol.

Sujets en ligne

2012
- Première épreuve : commentaire dirigé dans la langue régionale et de la traduction.
- Deuxième épreuve au choix du candidat lors de l'inscription : composition française - composition d'histoire - composition de géographie - commentaire dirigé en anglais - commentaire dirigé en espagnol.

2011 : commentaire dirigé dans la langue régionale et traduction -
Anciens concours
- 2010 : dissertation en créole (236 Ko), épreuve de traduction (285 Ko).
- 2009 : dissertation en créole --------- , épreuve de traduction.

CAPES externe de créole - Admission

Les épreuves

La qualité de la langue employée est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de chaque épreuve.
1° Leçon portant sur les programmes des classes de collège et de lycée [préparation : 3h. ; épreuve : 1h (1ère partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. /2nde partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. ) ; coefficient 3. Chaque partie compte pour moitié dans la notation.]

L'épreuve prend appui sur un ou des documents proposés par le jury se rapportant à une des notions culturelles des programmes de collège ou de lycée. Ces documents peuvent être des textes, des documents iconographiques, des enregistrements audio ou vidéo. L'épreuve comporte deux parties : 1- une première partie en langue régionale consistant en la présentation, l'étude et, le cas échéant, la mise en relation des documents, suivie d'un entretien en langue régionale / 2 - une seconde partie en langue française, consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques (lexicales, grammaticales, phonologiques) qu'ils mobilisent et des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique, suivie d'un entretien en français au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [préparation : 2h. ; épreuve : 1 h.; coefficient 3].
Première partie [14 points] : étude de dossier. (Présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury n'excédant pas vingt minutes.)
L'épreuve permet au candidat de montrer : sa culture linguistique et professionnelle ; sa connaissance des civilisations contemporaines liées à la langue enseignée ;
? sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.
L'épreuve prend appui sur un dossier composé d'un ou plusieurs documents d'actualité (écrit, sonore ou vidéo).
Le candidat fait une présentation en langue régionale des éléments contenus dans le dossier qui sert de point de départ à l'entretien, dans cette même langue, avec le jury. L'entretien permet de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer dans une langue correcte et précise, et à réagir aux sollicitations du jury.
Cette première partie d'épreuve fait l'objet d'un programme limitatif [1] révisé tous les trois ans.
Seconde partie [6 points] [1] : interrogation, en français, portant sur la compétence Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
-----
[1]
- Programme limitatif de la première partie de l’épreuve sur dossier (seconde épreuve d’admission) (p. 4 de la note ministérielle et bibliographie p. 4-7)
Les contes créoles (origine, recueil, édition, interprétation, exploitation littéraire, intérêt pédagogique).
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

Programme limitatif de la première partie de l'épreuve sur dossier (seconde épreuve d'admission)

Session 2013
Le programme de la session 2011 est reconduit [pour 2013]ainsi qu'il suit :
Les contes créoles.
(Origine, recueil, édition, interprétation, exploitation littéraire, intérêt pédagogique.)
Bibliographie indicative [suite au BOEN]

 

Créole : CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012 - [définition des épreuves (admissiblité / admission)] [rappel des programmes scolaires] - non ouvert en 2012.

RAEP et agents contractuels

"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

La RAEP - Définition

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].

CAPES interne de langues régionales (créole) - Epreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

Nouvelles modalités
Nouvel article 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré suite à modification. - L'épreuve d'admissibilité du concours interne est organisée, selon la section concernée, suivant l'une des modalités ci-après :
1° Epreuve écrite sur un sujet faisant appel aux connaissances disciplinaires et aux facultés d'analyse du candidat ;
2° Etude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier mentionné au précédent alinéa, comportant les éléments prévus en annexe II bis, est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.

Nouvelle définition de l'épreuve à compter de la session 2012
Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle définie à l’annexe II bis (coefficient 1) (texte en ligne)
Annexe II bis -
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, didactiques et pédagogiques de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés ; ? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Nota. Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet à la disposition du jury.
Les anciennes modalités pour les sessions 2010/2011 (rappel)
Traduction et commentaire de textes : cette épreuve prend appui sur deux textes présentant une cohérence thématique ou générique dont l'un est en français et l'autre en langue corse. Ces deux textes sont distribués simultanément aux candidats au début de l'épreuve. Le candidat traduit un court passage de l'un des textes. Le choix du texte à traduire est opéré par le jury et porté à la connaissance des candidats au moment de l'épreuve. Le candidat commente ensuite en langue corse, le texte en langue corse. Ce commentaire comporte une comparaison avec le texte français.
Durée de l'épreuve : cinq heures ; coefficient 2.

CAPES interne de langues régionales (créole) - Epreuve d'admission à compter de la session 2012

Le nouveau texte (en ligne - nouveau en italiques)
Exploitation pédagogique de documents en langue régionale (notamment documents audio, textuels, vidéo) soumis au candidat par le jury. L'épreuve se compose d'un exposé en langue régionale suivi d'un entretien en langue régionale comportant l'explication en français de faits de langue.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury. Cet échange se déroule en langue régionale.




 

 

 


Occitan - langue d'oc : concours de recrutement, sessions 2011/2012

Mise à jour le 12 mai 2011

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2001/2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Occitan/Languedoc
X X

 

Inscriptions [s'inscrire aux concours du 1er/2e degré et services académiques]

Session 2012 -
Modalités d'inscription
- postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

Modalités des épreuves

Session 2011
-
Personnels enseignants des premier et second degrés et personnels d'éducation gérés par la direction générale des ressources humaines - session 2011 [nouvelles modalités] : note de service n° 2010-062 du 5-5-2010 au Bulletin officiel n°21 du 27 mai 2010 [présentation détaillée ici].

Programmes des épreuves/dates et modalités spécifiques des épreuves : commun

Admission
** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence v“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”].


CAPES externe d'occitan : rappel des programmes scolaires

Cadre européen commun de référence des langues [eduscol]

L'échelle de compétence langagière globale fait apparaître trois niveaux généraux subdivisés en six niveaux communs (au sens de large consensus) :
** Niveau A : utilisateur élémentaire (= scolarité obligatoire), lui-même subdivisé en niveau introductif ou de découverte (A1) et intermédiaire ou usuel (A2)
** Niveau B : utilisateur indépendant (=lycée), subdivisé en niveau seuil (B1) et avancé ou indépendant (B2). Il correspond à une " compétence opérationnelle limitée " (Wilkins) ou une " réponse appropriée dans des situations courantes " (Trim)
** Niveau C : utilisateur expérimenté, subdivisé en C1 (autonome) et C2 (maîtrise).
Le préambule commun du palier 1 pour les langues régionales [en ligne] explicite la notion de palier et les compétences attendues à ce niveau dans les 5 activités langagières.
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 [CIEL de Strasbourg] pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 [CIEL de Strasbourg] est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].

Programmes d'occitan de l'école au lycée

... à l'école
A compter de la rentrée scolaire 2009 - Programmes de l'enseignement de langues régionales pour l’école primaire/Mise en œuvre du cadre européen commun de référence pour les langues au BOEN hors série n° 9 du 27 septembre 2007.
... au collège
Palier 1
- Programme au collège au palier 1 (en LV1/LV2) : préambule commun - breton au BO hors-série n°10 du 4 octobre 2007..
- Le palier 1 vise l'acquisition d'un niveau A2 (défini dans le Cadre européen commun de référence pour les langues) pour les élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. L'acquisition du niveau A1 est visée pour les élèves qui débutent une deuxième langue.
Palier 2
- au Bulletin officiel n°27 du 8 juillet 2010 en application à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 : le programme d'occitan est p. 77-93 du fichier PDF.
- Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturels du niveau B1. Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissances et de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 [CIEL de Strasbourg] et de progresser vers le niveau B1 [CIEL de Strasbourg].
... au lycée
Programmes définis par l'arrêté du 15 avril 1988, BO suppl. n°17 du 5 mai 1988.

Un site ressources

L'espace occitan de l'Académie de Montpellier dont rapports de jury 2008/2003 autour de l'épreuve sur dossier et sujets 2003-2008.

CAPES externe d'Occitan : session 2012

Inscriptions

Les inscriptions aux concours externes [s'inscrire ici] du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au mardi 12 juillet 2011, avant 17 heures, heures de Paris.
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais. Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.

Modalités des épreuves

Session 2012
Note de service du 29 avril 2011 précisant les modalités d'organisation des concours du second degré.
Voir aussi : modalités d'inscription, conditions de maîtrise des LVE, postes offerts aux concours de recrutement (bientôt 2012) ... : ici.

Dates d'admissibilité (pour mémoire)

** Commentaire dirigé et traduction : jeudi 10 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
** Épreuve à options. Les candidats ont le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes :
- Option français (première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes) : mercredi 9 novembre 2011 de 9 heures à 15 heures.
- Option histoire (première épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : jeudi 17 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option géographie (deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie) : vendredi 18 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option anglais (première épreuve écrite du CAPES externe d'anglais) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.
- Option espagnol (première épreuve écrite du CAPES externe d'espagnol) : mardi 22 novembre 2011 de 9 heures à 14 heures.

Admission

** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].

CAPES externe d'occitan - Admissibilité

Les épreuves
1° Commentaire dirigé et traduction
(épreuve notée sur vingt), deux ensembles [rurée : cinq heures ; coefficient 3] :
a) Commentaire dirigé en langue régionale d'un texte littéraire ou de civilisation en langue régionale [12 points]. Ce texte peut être accompagné de documents annexes dont le nombre est fixé à cinq au maximum, destinés à en faciliter la mise en perspective.
b) Traduction en français d'un texte en langue régionale et/ou traduction en langue régionale d'un texte en français [8 points], éventuellement accompagnée(s) de la justification en français de certains choix de traduction.
2° Epreuve à options [durée : cinq heures ; coefficient 3 -- le candidat a le choix, lors de l'inscription au concours, entre les options suivantes] :
- Pour le basque : français, histoire et géographie, anglais, espagnol.
Option français : première épreuve écrite du CAPES externe de lettres modernes.
Option histoire et géographie : première ou deuxième épreuve écrite du CAPES externe d'histoire et géographie, au choix du candidat formulé au moment de l'inscription.
Option anglais et option espagnol : première épreuve écrite du CAPES externe de langues vivantes étrangères : anglais ou espagnol.


Sujets en ligne

2012
- Première épreuve : commentaire dirigé dans la langue régionale et de la traduction.
- Deuxième épreuve au choix du candidat lors de l'inscription : composition française - composition d'histoire - composition de géographie - commentaire dirigé en anglais - commentaire dirigé en espagnol.

2011 : commentaire dirigé dans la langue régionale et traduction -
Anciens concours
- 2010 : dissertation en occitan-langue d'oc (199 Ko), épreuve de traduction (496 Ko).
- 2009 : dissertation en occitan-langue d'oc ----------, épreuve de traduction.

CAPES externe d'occitan - Admission

Epreuves d'admission

La qualité de la langue employée est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de chaque épreuve.
1° Leçon portant sur les programmes des classes de collège et de lycée [préparation : 3h. ; épreuve : 1h (1ère partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. /2nde partie : exposé : 20 min. ; entretien : 10 min. ) ; coefficient 3. Chaque partie compte pour moitié dans la notation.]

L'épreuve prend appui sur un ou des documents proposés par le jury se rapportant à une des notions culturelles des programmes de collège ou de lycée. Ces documents peuvent être des textes, des documents iconographiques, des enregistrements audio ou vidéo. L'épreuve comporte deux parties : 1- une première partie en langue régionale consistant en la présentation, l'étude et, le cas échéant, la mise en relation des documents, suivie d'un entretien en langue régionale / 2 - une seconde partie en langue française, consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques (lexicales, grammaticales, phonologiques) qu'ils mobilisent et des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique, suivie d'un entretien en français au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [préparation : 2h. ; épreuve : 1 h.; coefficient 3].
Première partie [14 points] : étude de dossier. (Présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury n'excédant pas vingt minutes.)
L'épreuve permet au candidat de montrer : sa culture linguistique et professionnelle ; sa connaissance des civilisations contemporaines liées à la langue enseignée ;
? sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.
L'épreuve prend appui sur un dossier composé d'un ou plusieurs documents d'actualité (écrit, sonore ou vidéo).
Le candidat fait une présentation en langue régionale des éléments contenus dans le dossier qui sert de point de départ à l'entretien, dans cette même langue, avec le jury. L'entretien permet de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer dans une langue correcte et précise, et à réagir aux sollicitations du jury.
Cette première partie d'épreuve fait l'objet d'un programme limitatif [1] révisé tous les trois ans.
Seconde partie [6 points] [1] : interrogation, en français, portant sur la compétence Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable (présentation : dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes.)
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
-----
[1] Epreuve sur dossier : rapports de jury 2008/2003 autour de l'épreuve sur dossier et sujets 2003-2008 depuis le site du CRDP de Montpellier.
- Programme limitatif de la première partie de l’épreuve sur dossier (seconde épreuve d’admission) (p. 16 de la note ministérielle et bibliographie p. 4-7)
1) « La cançon miralh de la vida e de la societat occitanas » : cançon occitana e cançons en occitan dins la segonda mitat del sègle XX. [La cançon serà estudiada per ela meteissa dins totes sos aspèctes e tanben coma indici de la situacion e de las evolucions de la cultura occitana dins aquel periòde. L’interès se portarà naturalament sus la « novèla cançon », sovent d’engatjament militant o ligada a un tal engatjament, mas se negligiràn pas ni las relacions entre cançon e literatura d’un costat, ni d’autre costat la produccion ‘folclorica’ o tradicionala e lo renovèlament tant de sos foncionaments coma de son apròchi etnografic. Se tendrà compte tanben dels ligams, de fach o volguts, entre produccion occitana e produccions d’autras esfèras culturalas. Enfin se doblidarà pas la dimension de la recepcion, de las reactivacions o remesas en circulacion contemporanèas de la cançon medievala (al sens larg) o d’autras epòcas istoricas.]
2) « Contar per convéncer, contar per pensar : actualitat del conte filosofic. » Tèxt de referéncia Robèrt Lafont 1996 Insularas : doas faulas, [Tolosa] : Institut d'Estudis Occitans, 190 p. (A tots ; 128) (Lo terç morir. – Amfícolpos)
3) « Lo ‘ieu’, matèria d’escritura : l’autobiografia coma practica sociala e genre literari. » Tèxte de basa : Batisto Bonnet [1894 Vido d'enfant] Vie d'enfant : un paysan du Midi, traduction et présentation par Alphonse Daudet, Paris : E. Dentu, XXXVI-499 p. e reedicions (del capítol primièr al capítol 9n « Mon bon jour »).
4) « La religion, lo poder e la violéncia dins la societat occitana e son expression literària. » Tèxt de referéncia : Jean-Henri Fondeville Calvinisme de Bearn divisat en siex ecloges ed. Robert Darrigrand, Pau : C.E.P.B., 2002, 373 p. Se prendrà coneissença de l’ensem de l’òbra, mas s’estudiaràn particularament las ‘ecloges’ 1, 3 e 6.
5) « Meravelhós e aventura : la ‘matèria de Bretanha’ en occitan e en país d’òc. » Tèxt de referéncia : Jaufré (vv 1-1657 e 3017-3692) in René Lavaud & René Nelli Les troubadours vol. 1. Jaufre, Flamenca, Barlaam et Josaphat, [Bruges] : Desclée De Brouwer, [1960-66] (Paris : 2000),
1227 p.
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

Programme limitatif de la première partie de l'épreuve sur dossier (seconde épreuve d'admission du CAPES externe de Catalan)

Session 2012 (détail en ligne) reconduit en 2013
1. « La cançon, miralh de la vida e de la societat occitanas : cançon occitana e cançons en occitan dins la segonda mitat del sègle XX. »

La cançon serà estudiada per ela meteissa dins totes sos aspèctes e tanben coma indici de la situacion e de las evolucions de la cultura occitana dins aquel periòde. [...dont bibliographie].
2. « Contar per convéncer, contar per pensar : actualitat del conte filosofic. »
Tèxt de referéncia
- Robèrt Lafont, 1996, Insularas : doas faulas, [Tolosa] : Institut d'Estudis Occitans, 190 p. (A tots 128), (« Lo terç morir. » « Amfícolpos »).
Lecturas complementàrias
3. « Lo 'ieu', matèria d'escritura : l'autobiografia coma practica sociala e genre literari. »
Tèxtes de basa :
- Batisto Bonnet, 1894 [Vido d'enfant] Vie d'enfant : un paysan du Midi, traduction et présentation par Alphonse Daudet, Paris : E. Dentu, XXXVI-499 p. e reedicions (s'estudiaràn en particular los capítols : « L'oustau », « Li Dounado », « Sian prouprietàri » « Ma Barioto », « Lou Pont de la Roubineto », « La bugado », « Li Vendémio », « Ma pauro maire », « Partènço de l'oustau »).
- Jansemin (Jasmin) « Mous soubenis » (p. 83-144) in Mémoires de pauvres, recuèlh editat per Philippe Gardy e Philippe Martel (Carcasonne, GARAE Hésiode, 2010, 575 p.). Lo volum provesís tanben un ric material comparatiu, d'endrechièiras d'interpretacion e de referéncias bibliograficas. Per mai d'analisis e de referéncias bibliograficas se consultarà « L'autobiographie en Occitan : Moun espelido. Memori e raconte de Frédéric Mistral » Lengas, Revue de sociolinguistique, n°55, 2004.
4. « Religion, poder e engatjament e son expression literària. »
Tèxt de referéncia :
- Pey de Garros Eglogas Berry, André, 1953, Les églogues de Pey de Garros : suivies du Chant nuptial : texte de 1567 Toulouse: É. Privat, 143 p. S'estudiaràn detalhadament las eglògas I-IV, p. 23-51. L'estudi se poirà apiejar sus André Berry 1998 L'œuvre de Pey de Garros : poète gascon du XVIe siècle (éd. établie par Philippe Gardy et Guy Latry) Talence : Presses universitaires de Bordeaux, 263 p. Tre la publicacion del volum se consultaràn tanben los tèxtes dins Joan Penent ed. (per paréisser) 2011 Poesias gasconas de Pey de Garros (1), Tolosa : Letras d'òc. Se legirà en contrapunt : Jean-Henri Fondeville Calvinisme de Bearn divisat en siex ecloges ed. Robert Darrigrand, Pau : C.E.P.B., 2002, 373 p., particularament las 'ecloges' 1 e 6.
5. « Meravelhós e aventura : la 'matèria de Bretanha' en occitan e en país d'òc. »
Tèxtes de referéncia :
- Jaufré (vv 1-1657 e 3017-3692) in René Lavaud & René Nelli Les troubadours vol. 1. Jaufre, Flamenca, Barlaam et Josaphat, [Bruges] : Desclée De Brouwer, [1960-66] (Paris : 2000), 1227 p,
- La « Vision de Tindal » p. 948-958 de René Lavaud & René Nelli Les troubadours vol. 2. Le trésor poétique de l'Occitanie, [Bruges] : Desclée De Brouwer, [1960-66] (Paris : 2000), 1227 p. Se consultarà tanben lo tèxt integral de la vision dins Alfred Jeanroy & Alphonse Vignaux eds 1903 Voyage au purgatoire de St Patrice, visions de Tindal et de saint Paul : textes languedociens du XVe siècle LXIV-141 p. (Bibliothèque méridionale. 1ère série ; tome 8) (p. 57-119).

 

Occitan / langue d'oc : CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012 -

RAEP et agents contractuels

"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

La RAEP - Définition

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].

CAPES interne de langues régionales (occitan / langue d'oc) - Epreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

Nouvelles modalités
Nouvel article 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré suite à modification. - L'épreuve d'admissibilité du concours interne est organisée, selon la section concernée, suivant l'une des modalités ci-après :
1° Epreuve écrite sur un sujet faisant appel aux connaissances disciplinaires et aux facultés d'analyse du candidat ;
2° Etude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier mentionné au précédent alinéa, comportant les éléments prévus en annexe II bis, est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.

Nouvelle définition de l'épreuve à compter de la session 2012
Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle définie à l’annexe II bis (coefficient 1) (texte en ligne)
Annexe II bis -
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, didactiques et pédagogiques de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés ; ? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Nota. Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet à la disposition du jury.
Les anciennes modalités pour les sessions 2010/2011 (rappel)
Traduction et commentaire de textes : cette épreuve prend appui sur deux textes présentant une cohérence thématique ou générique dont l'un est en français et l'autre en langue corse. Ces deux textes sont distribués simultanément aux candidats au début de l'épreuve. Le candidat traduit un court passage de l'un des textes. Le choix du texte à traduire est opéré par le jury et porté à la connaissance des candidats au moment de l'épreuve. Le candidat commente ensuite en langue corse, le texte en langue corse. Ce commentaire comporte une comparaison avec le texte français.
Durée de l'épreuve : cinq heures ; coefficient 2.

CAPES interne de langues régionales (occitan / langue d'oc) - Epreuve d'admission à compter de la session 2012

Le nouveau texte (en ligne - nouveau en italiques)
Exploitation pédagogique de documents en langue régionale (notamment documents audio, textuels, vidéo) soumis au candidat par le jury. L'épreuve se compose d'un exposé en langue régionale suivi d'un entretien en langue régionale comportant l'explication en français de faits de langue.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury. Cet échange se déroule en langue régionale.

 

 

 

 

Tahitien : concours de recrutement, sessions 2011/2012

Mise à jour le 12 mai 2011

Langues régionales
Rappel des programmes
CAPES
externe
2001/2012

CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012

Tahitien
pas en ligne
X X

 

Session 2012 - Modalités d'inscription - postes offerts aux concours de recrutement (bientôt) ... : ici.

 

CAPES externe de Tahitien : rappel des programmes

Programmes scolaires

Lycée
- Programme défini par l'arrêté du 15 avril 1988, BO suppl. n°17 du 5 mai 1988.

Programme limitatif du capes externe

Session 2012
Le programme de la session 2011 est reconduit ainsi qu'il suit :
- Actualité littéraire du monde polynésien.
- Évolution de la langue tahitienne depuis sa fixation jusqu'à nos jours.
- Histoire de l'enseignement du tahitien : des origines à la période contemporaine.
- Justice et langues polynésiennes.
- La littérature polynésienne contemporaine.
- Langues polynésiennes et socle commun des connaissances et des compétences.
- Méthodes de langues pour l'apprentissage du tahitien.
- Utilisation des langues polynésiennes dans les domaines religieux et politique.
Session 2013
A. Composition française (seconde épreuve écrite)
Se reporter au programme du Capes de lettres modernes.
B. Programme limitatif de la première partie de l'épreuve sur dossier (seconde épreuve d'admission)
Le programme de la session 2011 est reconduit ainsi qu'il suit :
- Actualité littéraire du monde polynésien.
- Évolution de la langue tahitienne depuis sa fixation jusqu'à nos jours.
- Histoire de l'enseignement du tahitien : des origines à la période contemporaine.
- Justice et langues polynésiennes.
- La littérature polynésienne contemporaine.
- Langues polynésiennes et socle commun des connaissances et des compétences.
- Méthodes de langues pour l'apprentissage du tahitien.
- Utilisation des langues polynésiennes dans les domaines religieux et politique.

Voir aussi...
... le site du CRDP de la Polynésie française.

CAPES externe de Tahitien : session 2012

Inscriptions

Les inscriptions aux concours externes [s'inscrire ici] du second degré (sauf concours de COP) seront enregistrées par internet du mardi 31 mai 2011, à partir de 12 heures, au mardi 12 juillet 2011, avant 17 heures, heures de Paris.
Aucune inscription ou modification d'inscription par internet ne sera admise en dehors de ces délais. Il est vivement recommandé de ne pas attendre les derniers jours pour s'inscrire.

Modalités des épreuves

Session 2012
Note de service du 29 avril 2011 précisant les modalités d'organisation des concours du second degré.
Voir aussi : modalités d'inscription, conditions de maîtrise des LVE, postes offerts aux concours de recrutement (bientôt 2012) ... : ici.

Dates d'admissibilité

Dates non communiquées (cette option n'est pas officiellement fermée)

Admission
** Compétences professionnelles des maîtres
Le référentiel correspondant figure dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).
** Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].

 

CAPES externe de tahitien - Admissibilité

Les épreuves

1° Commentaire dirigé et traduction (notés sur 20) avec deux ensembles [durée : cinq heures ; coefficient 3) :
a) Commentaire dirigé en tahitien d'un texte littéraire ou de civilisation en langue tahitienne [12 points]. Ce texte peut être accompagné de documents annexes dont le nombre est fixé à cinq au maximum, destinés à en faciliter la mise en perspective.
b) Traduction en français d'un texte en tahitien et/ou traduction en tahitien d'un texte en français [8 points], éventuellement accompagnée(s) de la justification en français de certains choix de traduction..
2° Seconde épreuve écrite [durée : six heures ; coefficient 3] :
Première épreuve écrite de composition française du CAPES externe de lettres modernes.

Dates pour session 2011

Épreuve 1 : mercredi 10 novembre 2010 de 9 heures à 14 heures - Épreuve 2 : mardi 9 novembre 2010 de 9 heures à 15 heures.
Ce calendrier résulte de l'épreuve commune avec le Capes externe de lettres modernes.

Sujets en ligne

2011 : commentaire dirigé dans la langue tahitienne et traduction -
Anciens concours
- 2010 : dissertation en tahitien (183 Ko), épreuve de traduction (454 Ko).
- 2009 (RJC) : dissertation en tahitien ---, épreuve de traduction.

CAPES externe de tahitien - Admission

Epreuves d'admission

La qualité de la langue employée est prise en compte dans l'évaluation de chaque partie de chaque épreuve.
1° Leçon portant sur les programmes des classes des collèges et des lycées
[préparation : 3h. ; épreuve : 1h. (première partie : exposé : vingt minutes ; entretien : dix minutes ; seconde partie : exposé : vingt minutes ; entretien : dix minutes) ; coefficient 3. Chaque partie compte pour moitié dans la notation.].
L'épreuve prend appui sur un ou des documents proposés par le jury se rapportant à une des notions culturelles des programmes de collège ou de lycée. Ces documents peuvent être des textes, des documents iconographiques, des enregistrements audio ou vidéo. L'épreuve comporte deux parties : une première partie en tahitien consistant en la présentation, l'étude et, le cas échéant, la mise en relation des documents, suivie d'un entretien en tahitien / une seconde partie en français, consistant en la proposition de pistes d'exploitation didactiques et pédagogiques de ces documents, en fonction des compétences linguistiques (lexicales, grammaticales, phonologiques) qu'ils mobilisent et des activités langagières qu'ils permettent de mettre en pratique, suivie d'un entretien en français au cours duquel le candidat est amené à justifier ses choix.
2° Epreuve sur dossier comportant deux parties [préparation : 2h. ; preuve : 1h.; coefficient 3.]
Première partie [14 points] : étude de dossier [pPrésentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes]. L'épreuve permet au candidat de montrer : sa culture linguistique et professionnelle ; sa connaissance des civilisations contemporaines liées à la langue enseignée ; sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.
L'épreuve prend appui sur un dossier composé de plusieurs documents d'actualité (écrit, sonore ou vidéo). Le candidat fait une présentation en tahitien des éléments contenus dans le dossier qui sert de point de départ à l'entretien dans cette langue avec le jury. L'entretien permet de vérifier la capacité du candidat à s'exprimer dans une langue correcte et précise, et à réagir aux sollicitations du jury.
Cette première partie d'épreuve fait l'objet d'un programme limitatif, révisé tous les trois ans [1].
Seconde partie [6 points] [1] : interrogation en français portant sur la compétence Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable [présentation dix minutes, entretien avec le jury : dix minutes].
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies dans le point 1 de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010 portant définition des compétences à acquérir par les professeurs, documentalistes et conseillers principaux d'éducation pour l'exercice de leur métier.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
La graphie à utiliser pour cette section de concours est celle définie par l'arrêté du 20 octobre 1982, faisant suite à une délibération de l'assemblée territoriale de Polynésie française.
-----------------------------------
[1]
Programme limitatif de la première partie de l’épreuve sur dossier (seconde épreuve d’admission)
[p. 19, fin de la note ministérielle]
- Actualité littéraire du monde polynésien.
- Evolution de la langue tahitienne depuis sa fixation jusqu’à nos jours.
- Histoire de l’enseignement du tahitien : des origines à la période contemporaine.
- Justice et langues polynésiennes.
- La littérature polynésienne contemporaine.
- Langues polynésiennes et socle commun des connaissances et des compétences.
- Méthodes de langues pour l’apprentissage du tahitien.
- Utilisation des langues polynésiennes dans les domaines religieux et politique.
Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référentiel correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

 

Tahitien : CAPES interne et RAEP à compter de la session 2012 (admissibilité / admission)
mise à jour le 3 mai 2011

RAEP et agents contractuels

"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

La RAEP - Définition

La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].

CAPES interne de tahitien - Epreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

Nouvelles modalités
Nouvel article 4 bis de l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les sections et les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude au professorat du second degré suite à modification. - L'épreuve d'admissibilité du concours interne est organisée, selon la section concernée, suivant l'une des modalités ci-après :
1° Epreuve écrite sur un sujet faisant appel aux connaissances disciplinaires et aux facultés d'analyse du candidat ;
2° Etude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi conformément aux modalités décrites en annexe II bis du présent arrêté.
Le dossier mentionné au précédent alinéa, comportant les éléments prévus en annexe II bis, est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 16 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction.

Nouvelle définition de l'épreuve à compter de la session 2012
Epreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle définie à l’annexe II bis (coefficient 1) (texte en ligne)
Annexe II bis -
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées durant les différentes étapes de son parcours professionnel, dans le domaine de l'enseignement, en formation initiale (collège, lycée, apprentissage) ou, le cas échéant, en formation continue des adultes.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi ses réalisations pédagogiques dans la discipline concernée par le concours, celle qui lui paraît la plus significative, relative à une situation d'apprentissage et à la conduite d'une classe qu'il a eue en responsabilité, étendue, le cas échéant, à la prise en compte de la diversité des élèves, ainsi qu'à l'exercice de la responsabilité éducative et à l'éthique professionnelle. Cette analyse devra mettre en évidence les apprentissages, les objectifs, les progressions ainsi que les résultats de la réalisation que le candidat aura choisie de présenter.
Le candidat indique et commente les choix didactiques et pédagogiques qu'il a effectués, relatifs à la conception et à la mise en œuvre d'une ou de plusieurs séquences d'enseignement, au niveau de classe donné, dans le cadre des programmes et référentiels nationaux, à la transmission des connaissances, aux compétences visées et aux savoir-faire prévus par ces programmes et référentiels, à la conception et à la mise en œuvre des modalités d'évaluation, en liaison, le cas échéant, avec d'autres enseignants ou avec des partenaires professionnels. Peuvent également être abordées par le candidat les problématiques rencontrées dans le cadre de son action, celles liées aux conditions du suivi individuel des élèves et à l'aide au travail personnel, à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication au service des apprentissages ainsi que sa contribution au processus d'orientation et d'insertion des jeunes.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée : dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux, réalisés dans le cadre de l'activité décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de l'activité décrite ; la maîtrise des enjeux scientifiques, didactiques et pédagogiques de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix didactiques et pédagogiques opérés ; ? la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Nota. Pendant l'épreuve d'admission, dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de RAEP qui reste à cet effet à la disposition du jury.
Les anciennes modalités pour les sessions 2010/2011 (rappel)
Commentaire guidé en tahitien d'un texte en tahitien accompagné d'une traduction d'un ou de plusieurs passages de ce texte (version et/ou thème).
Durée de l'épreuve : cinq heures ; coefficient 2.

CAPES interne de tahitien - Epreuve d'admission à compter de la session 2012

Modification
Au B définissant l'épreuve d'admission, il est inséré, après le deuxième alinéa, un alinéa ainsi rédigé :
« Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury. Cet entretien a lieu en tahitien.

Le nouveau texte (en ligne - nouveau en italiques)
Exploitation pédagogique de documents en tahitien (notamment documents audio, textuels, vidéo) soumis au candidat par le jury. L'épreuve se compose d'un exposé en tahitien suivi d'un entretien en tahitien comportant l'explication en français de faits de langue. Elle tient compte du niveau d'enseignement (collège ou lycée) dans lequel le candidat a une expérience. Le candidat fait connaître ce niveau au moment de l'inscription au concours.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure maximum (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 2.
Lors de l'entretien, dix minutes maximum pourront être réservées à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi pour l'épreuve d'admissibilité, qui reste, à cet effet, à la disposition du jury. Cet échange se déroule en langue régionale.

 

 


 

SCÉRÉN Éducasource | Savoirs-Cdi | Éduclic
Arts & Culture | Éducation.fr | Éducnet | BO | Éduscol