Programmes, diplômes, concours
Concours, 3 : CPE - COP - Chef d'établissement - IEN - IPR - hors E.N.
Dernière mise à jour : 10 décembre2010



.

Personnels d'éducation (CPE) et d'orientation (COP)
Les concours externe et interne de conseiller principal d'éducation et sujet de la session 2011.
Les concours externes et interne de consseiler d'orientation pyschologue et des rapports de jury et sujet de la session 2011.

Personnels d'inspection : inspecteur général - IA-IPR - IEN
Actualité
-Arrêté du 22 février 2011 modifiant l'arrêté du 31 mars 2010 fixant la composition du jury du concours sur titres d'inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional
au JO du 2 mars 2011.



Personnels de direction : Chef d'établissement [en refonte]

Concours de recrutement hors Education Nationale (présentation)

Fonction publique d'Etat (FPE sauf MEN) - Fonction publique hospitalière (FPH)

Fonction publique territoriale (FPT)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 




Généralités sur les concours de CPE, de COP, de personnels de direction, enseignants du supérieur

Recrutement des CPE - Conseiller principal d'éducation
à compter de 2011 [programmes et RJC] - Mise à jour le 3 mai 2011

.

Nouveau concours de CPE : externe, interne, 3e concours - Session 2011 [modalités : détails ici]

Arrêté du 6 janvier 2011 modifiant certaines modalités d'organisation des concours de recrutement de personnels enseignants du second degré et de personnels d'éducation relevant du ministre chargé de l'éducation nationale au BOEN du 28.01.2011.
Dont : « L'épreuve d'admissibilité [au concours interne de CPE] est affectée du coefficient 1 et l'épreuve d'admission est affectée du coefficient 2. »

- Arrêté du 5 juillet 2010 autorisant au titre de l'année 2011 l'ouverture du concours externe et du concours interne pour le recrutement de conseillers principaux d'éducation stagiaires en vue de l'obtention du certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation au JO du 6 juillet 2010
Les épreuves d'admissibilité auront lieu aux dates suivantes :? concours externe : le mardi 2 et le mercredi 3 novembre 2010 /? concours interne : le lundi 31 janvier 2011.
Les modalités d'inscription aux concours sont les suivantes :
Les inscriptions seront enregistrées par internet à l'adresse : http://www.education.gouv.fr/siac2, du mercredi 7 juillet 2010, à partir de 12 heures, au mardi 20 juillet 2010, 17 heures, heure de Paris.
Toutefois, les candidats ayant déjà fait, depuis le 1er juin 2010, acte de candidature aux concours ouverts par le présent arrêté n'ont pas à renouveler leur inscription qui sera prise en compte par l'administration pour être admis à en présenter les épreuves.


- Arrêté du 5 mai 2010 autorisant au titre de l'année 2011 l'ouverture du concours externe et du concours interne pour le recrutement de conseillers principaux d'éducation stagiaires en vue de l'obtention du certificat d'aptitude aux fonctions de CPE au JO du 28 mai 2010.
Avec en annexe (p. 3 du texte en ligne) : la demande de dossier imprimé d'inscription aux concours … à envoyer en recommandé simple au service académique [ci-dessous] chargé de votre inscription.
- Arrêté du 28 décembre 2009 fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation au JO du 6 janvier 2009.
Le concours externe comporte deux épreuves d'admissibilité [dissertation de 5h - composition à partir d'un dossier : 5 h.] et deux épreuves d'admission [entretien avec le jury (exposé : quinze minutes ; entretien avec le jury : vingt-cinq minutes) & épreuve sur dossier comportant deux parties (préparation : trois heures ; durée totale de l'épreuve : une heure)]. Ces épreuves sont affectées du coefficient 3.
Le concours interne comporte une épreuve d'admissibilité [commentaire (à partir d'un ou plusieurs textes) ou dissertation : 4 h.] et une épreuve d'admission [analyse d'une situation d'éducation dans un établissement scolaire du second degré ou de documents de nature professionnelle : préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure (exposé : vingt minutes maximum ; entretien : quarante minutes maximum)]. Ces épreuves sont affectées du coefficient 2.
Le jury - modalités des épreuves (notation, anonymat, non-participation) - infractions et fraudes -

Epreuves du concours externe de CPE, exemples de sujets et anciens rapports de jury en ligne [autres concours : interne, 3e concours] -

CPE externe - Admissibilité [admission]

Epreuves écrites d'admissibilité
Dissertation portant sur une ou plusieurs questions relatives à l'éducation et à la formation des jeunes [Durée : cinq heures ; coefficient 3 - exemple de sujet] :
L'épreuve fait appel aux connaissances acquises en sciences humaines, en histoire et sociologie de l'éducation, en psychologie de l'enfant et de l'adolescent, en philosophie de l'éducation et en pédagogie. Elle prend en compte également la connaissance qu'ont les candidats des grands enjeux de l'éducation et des évolutions du système éducatif.
Composition [Durée : cinq heures ; coefficient 3 - exemple de sujet]:
A partir d'un dossier composé de documents récents, d'origines et de statuts variés, notamment de nature juridique, administrative, éducative ou pédagogique, l'épreuve permet d'apprécier les connaissances des candidats :
? sur le système éducatif, son organisation administrative et pédagogique, son fonctionnement et ses évolutions ;
? sur le fonctionnement d'un établissement scolaire du second degré, ainsi que sur les aspects administratifs et juridiques de la vie scolaire, les procédures et les enjeux de l'orientation, les questions pédagogiques.
Elle vise également à mesurer la pertinence de la conception qu'ont les candidats de la fonction de conseiller principal d'éducation, de ses responsabilités éducatives et de son positionnement dans et hors de l'établissement scolaire, notamment dans le domaine du pilotage de la vie scolaire, de la mise en œuvre du projet de vie scolaire et de la maîtrise des fonctions de régulation et de médiation dans l'établissement.

Sujets en ligne du nouveau concours

2011 :
dissertation - composition.

Sujets de l'écrit en ligne, RJC
: ancien concours
- Sujets 2010 - Dissertation portant sur une ou plusieurs questions relatives à l'éducation (324 Ko) - Etude d'un dossier portant sur la connaissance du système éducatif (4,78 Mo).
- RJC des anciennes épreuves jusqu'en 2009 : session 2009 - session 2008 - session 2007 - session 2006 [SCEREN] - session 2005 - session 2004 [SCEREN]- session 2003 [SCEREN-T] - session 2002 [SCEREN] - session 2000 [SCEREN].

CPE externe - Admission

Epreuves orales d'admission [détail : JO en ligne]
Epreuve d'entretien avec le jury [Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : quarante minutes (exposé : quinze minutes ; entretien avec le jury : vingt-cinq minutes) ; coefficient 3 - exemple de sujet en ligne] :
L'épreuve prend appui sur un document d'une à trois pages, proposé par le jury, de source et de nature diverses (études, travaux de recherche, textes officiels, etc.), et portant sur une grande question de politique éducative générale. Elle comporte un exposé suivi d'un entretien avec le jury.
Le candidat doit démontrer qu'il a réfléchi à la dimension civique et sociale des métiers de l'enseignement et de l'activité professionnelle qu'il souhaite exercer, qu'il mesure les finalités et les enjeux de l'éducation et de la fonction de conseiller principal d'éducation dans le cadre d'un établissement public local d'enseignement.
Au cours de l'entretien, le candidat pourra faire état de son expérience dans le domaine de l'éducation dans le cadre scolaire ou dans un autre cadre.
Epreuve sur dossier [Epreuve comportant deux parties. 14 points sont attribués à la première partie et 6 points à la seconde. Durée de la préparation : trois heures ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 3 - exemple de sujet en ligne] :
Première partie : soutenance d'un dossier, suivie d'un entretien avec le jury (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
La première partie de l'épreuve prend appui sur un dossier n'excédant pas huit pages, relatif à une situation professionnelle concrète ressortissant à la fonction de conseiller principal d'éducation, suivi d'un entretien avec le jury.
Elle est destinée à évaluer la capacité du candidat [analyses pratique, aptitude à conseiller le chef d'établissement, connaissance du système éducatif, à argumenter.]
Deuxième partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable » (présentation n'excédant pas dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document inclus dans le dossier qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences professionnelles des maîtres » de l'annexe de l'arrêté du 19 décembre 2006.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes.
----------
Seconde partie
: des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référenteil correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).


CPE externe - rapports de jury en ligne
- RJC des anciennes épreuves jusqu'en 2009 : session 2009 - session 2008 - session 2007 - session 2006 [SCEREN] - session 2005 - session 2004 [SCEREN]- session 2003 [SCEREN-T] - session 2002 [SCEREN] - session 2000 [SCEREN].

Le site de l'IUFM de Paris donne des annales autour du concours interne [1997, 2001-2004] et autres documents.

Epreuves du concours interne de CPE : session 2011 [session 2012 avec RAEP]

Epreuves du concours interne de CPE et anciens rapports de jury en ligne [autres concours : externe, 3e concours]

Arrêté du 6 janvier 2011 modifiant certaines modalités d'organisation des concours de recrutement de personnels enseignants du second degré et de personnels d'éducation relevant du ministre chargé de l'éducation nationale au BOEN du 28.01.2011.
Dont : « L'épreuve d'admissibilité [au concours interne de CPE] est affectée du coefficient 1 et l'épreuve d'admission est affectée du coefficient 2. »
Voir nouveau texte : arrêté du 28 décembre 2009 fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation dont Annexe II.

L'épreuve écrite d'admissibilité et l'épreuve orale d'admission font appel à des connaissances s'inscrivant notamment dans le cadre d'une bibliographie publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale et renouvelable partiellement chaque année.
La maîtrise de la langue, écrite ou orale, est prise en compte dans la notation de chacune des deux épreuves du concours.

CPE interne - Epreuves d'admissibilité

Epreuve écrite d'admissibilité (1 épreuve : quatre heures/coefficient 2)
Au choix du jury, commentaire (à partir d'un ou plusieurs textes) ou dissertation. Cette épreuve porte sur les grands problèmes pédagogiques et éducatifs, l'organisation du système éducatif et les enjeux et la formation des jeunes .

CPE interne - Epreuves d'admission
Epreuves orales d'admission (coef. 1)
Analyse d'une situation d'éducation dans un établissement scolaire du second degré ou de documents de nature professionnelle [durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure (exposé : vingt minutes maximum ; entretien : quarante minutes maximum) ; coefficient : 2.].
Cette épreuve comporte un exposé suivi d'un entretien avec le jury. Elle prend appui au choix du candidat formulé lors de son inscription :
- soit sur un dossier élaboré par le candidat comportant quatre à six situations d'éducation observées en collège ou en lycée. Le jury choisit d'interroger le candidat sur une ou plusieurs de ces situations. Le dossier dactylographié ne doit pas excéder trente pages, annexes comprises. S'y ajoute une fiche de synthèse dactylographiée d'une page recto maximum, par situation observée. Le dossier et les fiches de synthèse ne donnent pas lieu à notation, seuls l'exposé et l'entretien sont notés ;
- soit sur un dossier proposé par le jury, en rapport avec des problèmes d'éducation et de vie scolaire dans les établissements du second degré.

CPE interne - rapports de jury en ligne

- RJC des anciennes épreuves jusqu'en 2009 : pas de dession 2008 - pas de session 2007 - session 2006 [CNDP] - session 2005 [SCEREN] - session 2004- session 2003 [SCEREN-T] - session 2002 [SCEREN] -session 2001 [SCEREN] - BU Amiens : 1999, 1998, 1997 (avec spécif.), 1995 (avec spécif.), 1994.
- Le site de l'IUFM de Paris donne des annales autour du concours interne [1997, 2001-2004] et autres documents.

Epreuves du concours interne de CPE : session 2012 - Mise à jour le 3 mai 2011

L'arrêté du 27 avril 2011 modifie l'arrêté du 28 décembre 2009 modifié fixant les modalités d'organisation des concours du certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation. Soit (nouveau en italmique) :

Concours interne de CPE : une épreuve d'admissibilité [détail] / une épreuve d'admission

Généralités
- Article 4
Le concours interne comporte une épreuve d'admissibilité et une épreuve d'admission. Ces épreuves sont affectées du coefficient 2.

Concours interne de CPE : l'épreuve d'admissibilité à compter de la session 2012

La nouvelle épreuve d'admissibilité et la RAEP
Le texte officiel
Art. 4 bis.
[introduit par arrêté du 27 avril 2011 qui modifie l'arrêté du 28 décembre 2009 ] -
L'épreuve d'admissibilité du concours interne consiste en l'étude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle
(RAEP] établi conformément aux modalités décrites en annexe II du présent arrêté.
Le dossier comportant les éléments mentionnés à ladite annexe est adressé par le candidat au ministre chargé de l'éducation dans le délai et selon les modalités fixées par l'arrêté d'ouverture du concours. Le fait de ne pas faire parvenir le dossier dans le délai et selon les modalités ainsi fixées entraîne l'élimination du candidat conformément à l'article 15 du présent arrêté.
Le jury examine le dossier de RAEP qu'il note de 0 à 20. Le dossier est soumis à une double correction
.
La RAEP
Définition
La reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) est un mécanisme d'évaluation et de comparaison des savoirs, des compétences et aptitudes professionnelles, fondé sur des critères professionnels.
L’évaluation des acquis de l’expérience permet à un jury de conclure à la capacité des personnes concernées à exercer de nouvelles fonctions et/ou
responsabilités et de départager les candidats à un examen ou un concours au vu de ces critères. [...]
Dans tous les cas l’épreuve se déroule en deux temps au moins :
- le jury prend connaissance du dossier type renseigné par le candidat, comportant une présentation par écrit de son parcours professionnel. Ce dossier doit comporter des informations suffisamment précises sur la nature de l'activité professionnelle passée du candidat et les compétences qu'il a développées à ce titre. Le dossier peut être noté (ex : attachés d'administration de l'intérieur et de l'outre mer) ou non quand il sert de support à la conversation avec le jury (ex : concours d'accès aux IRA généralistes) ;
- le jury, lors de l' entretien, apprécie la personnalité, les aptitudes, la motivation du candidat mais aussi identifie et évalue son activité et ses compétences au regard des profils recherchés [extraits de la brochure Fonction Publique].
Exemples...
... au concours de CPE du minsitère de l'Agriculture.

Défintion de l'épreuve (en ligne)
Epreuve de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (coefficient 1).
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comporte deux parties.
Dans une première partie (2 pages dactylographiées maximum), le candidat décrit les responsabilités qui lui ont été confiées dans les domaines de l'éducation et de la vie scolaire durant les différentes étapes de son parcours professionnel.
Dans une seconde partie (6 pages dactylographiées maximum), le candidat développe plus particulièrement, à partir d'une analyse précise et parmi les situations d'éducation observées en collège ou en lycée, l'expérience qui lui paraît la plus significative dans sa contribution au fonctionnement de l'établissement scolaire, à sa collaboration avec les personnels enseignants et les autres personnels et à l'action éducative.
Cette analyse devra mettre en évidence les actions conduites, les objectifs, les résultats, les contraintes et, plus largement, les problématiques rencontrées dans le cadre de la situation décrite.
Chacune des parties devra être dactylographiée en Arial 11, interligne simple, sur papier de format 21 × 29,7 cm et être ainsi présentée :
- dimension des marges : droite et gauche : 2,5 cm ; à partir du bord (en-tête et pied de page) : 1,25 cm ; sans retrait en début de paragraphe.
A son dossier, le candidat joint, sur support papier, un ou deux exemples de documents ou de travaux réalisés dans le cadre de la situation décrite et qu'il juge utile de porter à la connaissance du jury.
L'authenticité des éléments dont il est fait état dans la seconde partie du dossier doit être attestée par le chef d'établissement auprès duquel le candidat exerce ou a exercé les fonctions décrites.
Les critères d'appréciation du jury porteront sur : la pertinence du choix de la situation décrite ; la maîtrise des enjeux éducatifs de l'activité décrite ; la structuration du propos ; la prise de recul dans l'analyse de la situation exposée ; la justification argumentée des choix et des modalités d'action ; ll'aptitude du candidat à se situer dans un environnement professionnel dans le contexte d'un établissement d'enseignement du second degré ; la qualité de l'expression et la maîtrise de l'orthographe et de la syntaxe.
Ancien texte
Au choix du jury, commentaire (à partir d'un ou plusieurs textes) ou dissertation. Cette épreuve porte sur les grands problèmes pédagogiques et éducatifs, l'organisation du système éducatif et les enjeux et la formation des jeunes (durée : quatre heures ; coefficient 2).

RAEP et agents contractuels
"Au cours d’une réunion concernant les agents contractuels, la direction générale des ressources humaines (DGRH) a proposé aux organisations syndicales d’introduire une épreuve de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) dans les prochains concours internes enseignants.
"Un projet a été présenté aux organisations syndicales précisant qu’à compter de la prochaine session des concours internes dont les inscriptions débuteront en septembre 2011, les candidats aux concours internes des Capes, Capet CAPLP et CPE se verront proposer, à l’admissibilité, une épreuve basée sur un dossier de Raep.
"Cette nouvelle épreuve, qui existe aujourd’hui pour d’autres concours d’encadrement ou administratifs (IA-IPR, IEN, Saenes,etc.), permettra aux candidats aux concours internes enseignants (s’ils ont exercé 3 ans au cours des 6 dernières années) de valoriser l’expérience et la compétence professionnelles acquises dans l’exercice de leurs fonctions" (extrait du communiqué ministériel du 12er avril 2011).

Concours interne de CPE : l'épreuve orale d'admission à compter de la session 2012

Définition de l'épreuve (en ligne)
[Il s'agit de l'] Analyse d'une situation d'éducation dans un établissement scolaire du second degré ou de documents de nature professionnelle. Cette épreuve comporte un exposé suivi d'un entretien avec le jury. Elle prend appui sur un dossier proposé par le jury, en rapport avec des problèmes d'éducation et de vie scolaire dans les établissements du second degré.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure (exposé : vingt minutes maximum ; entretien : quarante minutes maximum) ; coefficient : 2.
- Dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle qui reste, à cet effet, à la disposition du jury [voir ici].
L'épreuve du concours fait appel à des connaissances s'inscrivant notamment dans le cadre d'une bibliographie publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale et renouvelable partiellement chaque année.
La maîtrise de la langue est prise en compte dans la notation de l'épreuve.
Rappel de l'ancien texte (sessions 2010 et 2011)
Analyse d'une situation d'éducation dans un établissement scolaire du second degré ou de documents de nature professionnelle. Cette épreuve comporte un exposé suivi d'un entretien avec le jury. Elle prend appui au choix du candidat formulé lors de son inscription :
- soit sur un dossier élaboré par le candidat comportant quatre à six situations d'éducation observées en collège ou en lycée. Le jury choisit d'interroger le candidat sur une ou plusieurs de ces situations. Le dossier dactylographié ne doit pas excéder trente pages, annexes comprises. S'y ajoute une fiche de synthèse dactylographiée d'une page recto maximum, par situation observée. Le dossier et les fiches de synthèse ne donnent pas lieu à notation, seuls l'exposé et l'entretien sont notés ;
- soit sur un dossier proposé par le jury, en rapport avec des problèmes d'éducation et de vie scolaire dans les établissements du second degré.
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : une heure (exposé : vingt minutes maximum ; entretien : quarante minutes maximum) ; coefficient : 2.
L'épreuve écrite d'admissibilité et l'épreuve orale d'admission font appel à des connaissances s'inscrivant notamment dans le cadre d'une bibliographie publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale et renouvelable partiellement chaque année.
La maîtrise de la langue, écrite ou orale, est prise en compte dans la notation de chacune des deux épreuves du concours.


Epreuves du 3e concours de CPE et anciens rapports de jury en ligne [autres concours : externe, interne]

Admissibilité
Epreuve écrite d'admissibilité
Il s'agit de la seconde épreuve d'admissibilité du concours externe (coefficient 3), soit (rappel) :
Composition [Durée : cinq heures ; coefficient 3 - exemple de sujet] :
A partir d'un dossier composé de documents récents, d'origines et de statuts variés, notamment de nature juridique, administrative, éducative ou pédagogique, l'épreuve permet d'apprécier les connaissances des candidats :
- sur le système éducatif, son organisation administrative et pédagogique, son fonctionnement et ses évolutions ;
- sur le fonctionnement d'un établissement scolaire du second degré, ainsi que sur les aspects administratifs et juridiques de la vie scolaire, les procédures et les enjeux de l'orientation, les questions pédagogiques.
Elle vise également à mesurer la pertinence de la conception qu'ont les candidats de la fonction de conseiller principal d'éducation, de ses responsabilités éducatives et de son positionnement dans et hors de l'établissement scolaire, notamment dans le domaine du pilotage de la vie scolaire, de la mise en œuvre du projet de vie scolaire et de la maîtrise des fonctions de régulation et de médiation dans l'établissement.
Sujets en ligne de l'ancien concours : 2008-2010
Etude d'un dossier portant sur la connaissance du système éducatif : sujets...
... 2010 : la citoyenenté (4,78 Mo) - ... 2009 : réussite scolaire et accompagnemetn éducatif - ... 2008 : écoles, famille, éducation (1,86 Mo).

Admission

Epreuves orales d'admission
Seconde épreuve d'admission du concours externe (coefficient 3), ...

... [soit :
Epreuve sur dossier [Epreuve comportant deux parties. 14 points sont attribués à la première partie et 6 points à la seconde. Durée de la préparation : trois heures ; durée totale de l'épreuve : une heure ; coefficient 3 - exemple de sujet en ligne] :
Première partie : soutenance d'un dossier, suivie d'un entretien avec le jury (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt minutes).
La première partie de l'épreuve prend appui sur un dossier n'excédant pas huit pages, relatif à une situation professionnelle concrète ressortissant à la fonction de conseiller principal d'éducation, suivi d'un entretien avec le jury.
Elle est destinée à évaluer la capacité du candidat [analyses pratique, aptitude à conseiller le chef d'établissement, connaissance du système éducatif, à argumenter.]
Deuxième partie : interrogation portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable » (présentation n'excédant pas dix minutes ; entretien avec le jury : dix minutes).
Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d'un document inclus dans le dossier qui lui a été remis au début de l'épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l'épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences professionnelles des maîtres » de l'annexe de l'arrêté du 19 décembre 2006.
L'exposé se poursuit par un entretien avec le jury pendant dix minutes [1].
L'épreuve d'admission doit en outre permettre au candidat de démontrer qu'il a réfléchi à l'apport que son expérience professionnelle constitue pour l'exercice de son futur métier et dans ses relations avec l'institution scolaire, en intégrant et en valorisant les acquis de son expérience et de ses connaissances professionnelles dans ses réponses aux questions du jury.
----
[1] Seconde partie : des outils
- Un exemple de sujet commun à tous les concours et à toutes les sections : "Agir en fonctionnaire de l'Etat" [enfants victimes d’infractions pénales, règlement intérieur, communauté éducative, conduite déviante, les instruments de l’ouverture, exercice de la liberté pédagogique, handicap et EPS].
Il s'agit presque toujours de la 3e épreuve orale d'admission [une épreuve sur dossier ou tout autre support suivie d'un entretien avec le jury sur la compétence
“ Agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ”]
.

- Autour des compétences professionnelles des maîtres
Avant l'arrêté du 12 mai 2010, le référenteil correspondant figurait dans l'arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres en institut universitaire de formation des maîtres (au BOEN n° 1 du 4 janvier 2007).

Rapports de jury en ligne
**3e concours : session 2004 [SCEREN-V] - session 2003- session 2003 [SCEREN-T] - session 2002 [SCEREN] -

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Concours de Conseillers d'Orientation Pyschologue (COP)
-
Mise à jour le 15 septembre 2011

Actualités

Programmes des épreuves d'admissibilité et d'admission du concours externe et du concours interne de recrutement - session 2012 [correctif au BOEN du 15.09.2011] note de service n° 2011-098 du 28-6-2011 au Bulletin officiel n°29 du 21 juillet 2011.

Généralités sur le métier de COP (rappel)

Texte de référence
- Le décret n°91-290 du 20 mars 1991 relatif au statut particulier des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues.

Sites de référence
- Le site ministère avec lla fiche métier du COP en ligne [témoignage vidéo : un conseiller d'orientation-psychologue parle de son métier - les missions - le concours - sa carrière et rémunération].
- Le site d'Eduscol : fonction et formation -
- D'autres présentations : ONISEP - l'Association des conseillers d'orientation-psychologues de France - etc.. .

Autour de l'orientation
- Le site du ministère (Eduscol) -
- L'orientation au collège : ce portail.

Les concours de COP : session 2012

Ouverture de postes pour la session 2012 - programme

Nombre de postes offerts au concours externe : 50 / Nombre global de postes offerts au concours interne : 15

- Présidents des jurys des concours externe et interne de recrutement de conseillers d'orientation-psychologues (COP) - session 2012

Programmes des épreuves d'admissibilité et d'admission du concours externe et du concours interne de recrutement - session 2012 [correctif au BOEN du 15.09.2011] note de service n° 2011-098 du 28-6-2011 au Bulletin officiel n°29 du 21 juillet 2011.

Dates de la session 2012
Concours externe et interne de COPÉpreuve de psychologie qui peut comporter des questions théoriques et méthodologiques : lundi 30 janvier 2012 de 9 heures à 13 heures.
Épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi : mardi 31 janvier 2012 de 9 heures à 13 heures.

Le concours externe et interne - Les annales

... depuis le site ministériel (parfois du CNDP)
Nouveau concours
2011 : épreuves le 31 janvier 2011 : psychologie - questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi.
Ancien concours
2010 : psychologie (747 Ko) - questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi (217 Ko) -
2009 : épreuve de pyschologie - épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi - RJC
2008 : l'épreuve de psychologie (1,16 Mo) -épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi (171 Ko) - le rapport de jury de concours (RJC) depuis le site du CNDP..
Voir aussi depuis le site du CNDP : RJC 2007 et RJC 2006 (concours externes et internes)

 




 

 

 

Personnels de direction, personnels d'inspection

Chef d'établissement : ce site est en rénovation.
En atendant, le site de l'ESEN.



Des outils dans le réseau SCEREN/CNDP (
-
Devenir chef d'établissement scolaire dans la collection "Atouts pour réussir" du CRDP de Montpellier
-
Une bibliographie établie par l'ESEN à l'attention des candidats
Rappels
-
La fonction de chef d'établissement : un bibliographie en ligne du CRDP d'orléans-Tours
- Le CRDP d'Orléans-Tours [sommaire, auteurs, bonnes feuilles] réédite l'édition 2007 du livre bleu des personnels de direction - Collection « Livre bleu » - un livre, 308 pages. Réf. : 45000B08. Prix : 43 €.
- Le guide juridique du chef d'établissement (site du CRDP d'Orléans-Tours).

Jury et rapports de jury à la vente (site du CNDP) et en ligne [T]
Des "Annales zéro" depuis le site de l'ESEN.
Sessions - RJC : 2007 - RJC : 2006 [T] - 2005 [T]* - 2004 - 2003 (au téléchargement) - 2002 - 2001 - 2000 (au téléchargement).
* Une note du ministère pour le RJC 2005 : "lire attentivement les conseils généraux".
- Arrêté du 3 octobre 2007 portant nomination du président et des vice-présidents des jurys des concours de recrutement des personnels de direction au titre de la session 2008 au JO du 8 novembre 2007.
Il s'agit de M. Yvan Ceas (nommé président), et (nommés vice-présidents) de Mme Françoise Duchene et de M. Gilbert Pietryk.

Divers
"La formation initiale des nouveaux personnels de direction vue par les lauréats du concours 2002", une note d'information ministérielle (juin 2005).


Inspecteurs de l'Education Nationale (IEN) : concours de recrutement
(le métier) - Mise à jour le 30 septembre 2011


Actualité

- Arrêté du 12 janvier 2011 fixant au titre de l'année 2011 le nombre de postes offerts au concours de recrutement des IEN
au JORF n°0019 du 23 janvier 2011.- Arrêté du 23 juillet 2010 autorisant au titre de l'année 2011 l'ouverture d'un concours de recrutement des inspecteurs de l'éducation nationale
au JO du 03.09.2010. avec en annexe la demande de dossier imprimé d'inscription correspoante à envoyer en recommandé simple
au service académique chargé de votre inscription
.
Les inscriptions seront enregistrées
par internet du jeudi 9 septembre 2010, à partir de 12 heures, au jeudi 21 octobre 2010, 17 heures, heure de Paris [ postes en 2010 : 135 postes ouverts dont : 85 pour le 1er degré, 13 pour l'orientation, 37 pour les LP (enseignement technique : 24 - enseignement général : 13].
**
Décret n° 2010-42 du 12 janvier 2010 modifiant le décret n° 90-675 du 18 juillet 1990 portant statuts particuliers des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux et des inspecteurs de l'éducation nationale dont conditions à remplir pour faire acte de candidature (art. 2).
L'abrogation de l'article 1 traduit l'intégration correspondante dans le code de l'éducation.

Le concours d'IEN et la RAEP [voir ici]

Arrêté du 30 juin 2011 modifiant l'arrêté du 21 août 2006 fixant les modalités d'organisation et la nature des épreuves des concours de recrutement des personnels de direction d'établissement d'enseignement ou de formation relevant du ministre de l'éducation nationale et l'arrêté du 22 juin 2010 relatif à l'organisation générale des concours de recrutement des inspecteurs de l'éducation nationale et des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux.
I ls'agit de la publication des référetniels métiers de référence.
- Décret n°90-675 du 18 juillet 1990 portant statuts particuliers des inspecteurs d'académie - inspecteurs pédagogiques régionaux et des inspecteurs de l'éducation nationale

Présentation du nouveau concours (RJC 2011)

Ce nouveau concours s’inscrit dans la politique générale de la fonction publique marquée par une volonté de professionnalisation et de diversification des recrutements. Une modernisation des concours a ainsi été préconisée dès 2007 afin de permettre une sélection des candidats moins centrée sur les connaissances mais davantage sur les compétences, aptitudes et potentiels.
Le concours s’appuie désormais sur un dispositif de reconnaissance des acquis de l’expérience professionnelle (RAEP) et vise, dans ce cadre, deux objectifs majeurs : la professionnalisation du recrutement et la valorisation de l’expérience professionnelle du candidat. [...]
Cette nouvelle logique de recrutement conduit le jury à évaluer l’ensemble des savoirs, compétences et aptitudes professionnels des candidats. Elle valorise le candidat « acteur de son parcours », capable, en particulier, de projeter les compétences acquises dans ses fonctions et activités présentes et passées vers un horizon futur, caractérisé par ses représentations d’un nouveau métier : celui d’IEN. Le concept de « compétence » devient central.
La définition opérationnelle à laquelle le jury se réfère est fondée sur un tryptique : les savoirs et savoir faire, l’environnement de travail, les motivations.
Le candidat doit, par conséquent, s’interroger et se positionner par rapport à trois questions essentielles : "ce que je sais faire"», "ce que je peux faire", "ce que j’ai envie de faire".

Modalités des épreuves : admissiblité

Article 5 de l'arrêté de 2010
L'épreuve d'admissibilité consiste en une étude par le jury d'un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle établi par le candidat au regard du référentiel métier défini en annexe 1 au présent arrêté. Le jury examine le dossier qu'il note de 0 à 20 en fonction de l'expérience acquise par le candidat durant son parcours professionnel (coefficient 2) et dresse la liste par spécialité des candidats autorisés à se présenter à l'épreuve orale d'admission.
Le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle comportant les rubriques mentionnées en annexe 2 au présent arrêté est adressé par les services académiques au candidat à l'issue de son inscription au concours.
Les dossiers de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle sont reçus dans les rectorats d'académie. Ces services sont chargés de l'examen de la recevabilité des dossiers. Le recteur d'académie transmet les dossiers recevables au ministre chargé de l'éducation nationale.
Les dossiers de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle sont ensuite transmis au jury par le service organisateur du concours.

Modalités des épreuves : admission

Article 6 du même arrêté
L'épreuve orale d'admission consiste en un entretien avec le jury. Lors de cette épreuve, le jury dispose du dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle remis par le candidat et des deux dernières appréciations et évaluations dont il a fait l'objet. Cet entretien débute par un exposé du candidat portant sur son parcours et son activité professionnelle.
L'entretien doit permettre au jury d'apprécier les compétences du candidat dans la spécialité, ses qualités de réflexion, ses connaissances, ses aptitudes et motivations professionnelles ainsi que sa capacité à se situer comme cadre dans son environnement professionnel et à s'adapter aux missions qui peuvent être confiées aux personnels d'inspection.
Durée de l'exposé : quinze minutes ; durée de l'entretien : quarante-cinq minutes ; coefficient : 4.
L'exposé et l'entretien avec le jury donnent lieu à l'attribution d'une note de 0 à 20. A l'issue de l'épreuve orale d'admission, le jury dresse, par ordre de mérite, au vu de la somme des notes coefficientées obtenues par les candidats aux épreuves d'admissibilité et d'admission, la liste des candidats déclarés admis et la liste complémentaire.
Si plusieurs candidats ont obtenu le même nombre de points, les ex aequo sont départagés par la meilleure note obtenue à l'épreuve orale d'admission."

Conditions pour se présenter aux concours

"Art. 6 du décret n° 90-675 du 18 juillet 1990, modifié
(modifié par les décrets nos 2000-640 du 6 juillet 2000, 2002-34 du 7 janvier 2002 et 2010-42 du 12 janvier 2010) . - Le concours, qui prend en compte l'expérience et la formation préalable des candidats est ouvert par spécialité. La liste de ces spécialités est fixée par un arrêté conjoint des ministres chargés de l'éducation nationale et de la fonction publique.
Peuvent faire acte de candidature les personnels qui remplissent, au 1 er janvier de l'année au titre de laquelle est ouvert le concours, les deux conditions suivantes :
a) Etre fonctionnaire titulaire d'un corps d'enseignement de premier ou de second degré, d'éducation ou d'orientation, de direction d'établissement d'enseignement ou de formation et avoir accompli cinq ans de services effectifs dans des fonctions d'enseignement, de formation, d'éducation, d'orientation, de direction ou d'encadrement;
b) Etre titulaire d'une licence ou justifier d'un titre ou d'un diplôme reconnu équivalent par arrêté conjoint des ministres chargés de l'éducation nationale et de la fonction publique ou appartenir au corps des professeurs certifiés, au corps des professeurs d'éducation physique et sportive, au corps des professeurs des écoles, au corps des professeurs de lycée professionnel, au corps des conseillers principaux d'éducation, au corps des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues ou au corps des personnels de direction d'établissement d'enseignement ou de formation."


Rapports de jury en ligne

Sessions du CRIDEN : 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 [T] - 2006 [T] [CNDP] - 2005 [T] [CNDP] - 2004 - 2002 - 2001 - 2000 -

 

 

 

 

 

 

 

 




Le concours de recrutement d'I
A-IPR - Mise à jour le 20 avril 2011

Actualités

- Arrêté du 7 mars 2011 fixant le nombre de postes offerts au concours sur titres d'inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional au titre de l'année 2011 (JO).
5 dans la spécialité « administration et vie scolaire ».
- Arrêté du 22 février 2011 modifiant l'arrêté du 31 mars 2010 fixant la composition du jury du concours sur titres d'inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional, modifié au JO du 20.04.2011 (arrêté du 21 avril 2011).
Au premier alinéa, les mots : « le secrétaire général du ministère de l'éducation nationale » sont remplacés par les mots : « le directeur général chargé des ressources humaines ». Le troisième alinéa est supprimé [plus de personnalités qualifiées dans le jury].
- Arrêté du 14 février 2011 autorisant au titre de l'année 2011 l'ouverture d'un concours sur titres d'inspecteur d'académie-inspecteur pédagogique régional au JO du 20 février 2011.
Le registre des inscriptions (demande en annexe) est ouvert pour une durée de trente jours à compter de la date de publication du présent arrêté.
- Arrêté du 12 janvier 2011 fixant au titre de l'année 2011 le nombre de postes offerts au concours de recrutement des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux au JORF n°0019 du 23 janvier 2011. Soit : 80 postes , répartis comme suit ...

Généralités

Statut et missions 'rappel)
Ddécret n° 90-765 du 19.07.1990 (site du CRDP d'Aquitaine) et arrêté du 25 octobre 1990 relatif à l'organisation générale des concours de recrutement des inspecteurs de l'éducation nationale et des inspecteurs pédagogiques régionaux-inspecteurs d'académie (site du JO) & décret n° 2010-42 du 12 janvier 2010 modifiant le décret n° 90-675 du 18 juillet 1990 portant statuts particuliers des inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux et des inspecteurs de l'éducation nationale dont conditions à remplir pour faire acte de candidature (art. 2).
L'abrogation de l'article 1 traduit l'intégration correspondante dans le code de l'éducation.

Concours d'IA - IPR
- L'arrêté du 25 janvier 2008 modifiant l'arrêté du 25 octobre 1990...(JO du 20.02.2008 - BOEN du 06.03.2008 précise les spécialités ouvertes au concours d'IEN (ci-dessus) et d'IA-IPR (article 10 du décret 90-765 modifié) . Pour ce dernier, il s'agit de "mise aux normes" des intitulés ( "sciences naturellles" devient "sciences de la vie et de la terre", « sciences physiques » devient: « sciences physiques et chimiques », " sciences sociales" devient "sciences économiques et sociales") et de précision par rapport aux spécialités STI concernées (options arts appliqués ; biotechnologies génie biologique ; sciences industrielles ; sciences médico-sociales). De plus : "Il est ajouté un dernier alinéa ainsi rédigé : « Les postes mis au concours peuvent préciser une option à l'intérieur de chaque spécialité. »" Il entrerait en vigueur dès la session 2008 (pas de précision dans l'arrrêté).
- Organisation générale des concours de recrutement des inspecteurs de l’éducation nationale et des inspecteurs pédagogiques régionaux-inspecteurs d’académie au BOEN du 2.11.206 (arrêté du 4.09.2006 au JO du 13.09.2006). [Changement d'intitulé et mise en conformité des textes du concours : les « inspecteurs pédagogiques régionaux-inspecteurs d'académie » sont remplacés par les mots : « inspecteurs d'académie-inspecteurs pédagogiques régionaux » (article 1)). Les candidats, au titre de la LVE peuvent aussi choisir le chinois (article 2 du même arrêté - voir article 10 de l'arrêté du 25.10.2006 pour les LVE déjà au choix).)]
Rapports de jury
RJC IA-IPR en vente au CNDP/SCEREN et au téléchargement [T] : 2009 [T] - 2008 [T]- 2007 [T] - 2006 [T]- 2005 [T]- 2004 - 2003 [T] - 2002 - 2001 - 2000.



 






 

 

 

 

 

 

 

 


Les concours hors Education nationale - Mise à jour le 10 février 2010

Fonction publique d'Etat (sauf Education Nationale) - FPH

Au ministère de l’alimentation, de l'agriculture et de la pêche, dont :
- travailler pour l'enseignement agricole.

Au ministère des Affaires étrangèree.

Au ministère de la Culture.

Au ministère de la Défense dont : recrutement et formation des jeunes.

Au ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de la mer.

Au ministère de l'Economie et des Finances.

Au ministère de l'Intérieur dont : gendarmerie - police nationale -

Au ministère de la Justice.

Au ministère de la santé et des sports, dont :
- annales ;
- repertoire des métiers de la fonction publique hospitalière ;
- concours de professeur de sport.

Au Ministère du travail, des relations sociales, de la famille, de la solidarité et de la ville :
- métiers du secteur social dont
** Auxiliaire de vie sociale [DEAVS : diplôme - référentiel]
** Educateur spécialisé [Diplôme d'état d'Educateur spécialisé (référentiel/JO - brochure en vente au CNDP) : l'obtenir par VAE (site académique de Lille)]
** Educateur technique spécialisé (DEETS - fiche métier - décret fondateur n° 2005-1376 - formation au DEETS : arrêté du 26.01.2006 et circulaire du 19.06.2006),



 

 

 

 

 

Fonction publique territoriale (FPT) [mise à jour le 15.03.2006]

Le site officiel national - FPT : les concours et le calendrier prévisionnel des concours. En ligne : pré-isncription aux concours et examens de la FT.

Des ressources à la documentation française.
La Dcoumentation française publie les Annales corrigées des concours de la fonction publique territoriale - Centre interdépartemental de gestion de la petite couronne de la région Ile-de-France (CIGPC) pour : adjoint adminsitratif - adjoint d'animation.

Voir aussi la banque de données juridiques inter-fonctions publiques : textes généraux, statuts particuliers, textes sur les éléments de rémunération (primes, NBI, IAT…), sélection de décisions du Conseil constitutionnel et du Conseil d'Etat.
L'observatoire de la Fonction publique territoriale a ouvert son site dédié à l'emploi, aux métiers, à la formation des collectivités territoriales :
280 fiches métiers, tendances et perspectives de recutement, statut et carctéristiques des filières etc...

L'antenne picarde, les concours et les carrières en Picardie.

Les centres de gestion et leurs concours
S'informer / les contacter…
… dans l'Aisne : lui écrire : contact@cdg02.fr
… dans l'Oise : lui écrire : contact@cdg60.com
… dans la Somme : lui écrire : cdg.80@wanadoo.fr

 

 

 

 

 

 


Fonction publique hospitalière (mise à jour le 21.12.2005).
Présentation (site du service public, site de l'ONISEP).

Dossier en ligne (site de la Documentation française).


Concours : généralités (site d'Adminet). Les préparer par correspodnce (site du CNED).
Les métiers de la santé (site gouvernemental).
Concours d'aide-soignante/auxiliaire de puérioculture, site académique d'Aix-Marseille.

Le site des hôpitaux de Paris.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le concours général des métiers : un concours pour les élèves

Un site de référence : Eduscol

La circulaire autour de la session 2005 est parue au BOEN n° 40 du 4.11.2004.



 








 


 

SCÉRÉN Éducasource | Savoirs-Cdi | Éduclic
Arts & Culture | Éducation.fr | Éducnet | BO | Éduscol