Programmes, diplômes, concours
 

Disciplines : programmes et outils [Le socle commun - nouveaux programmes à la rentrée 2012]
-
Mise à jour le 14 septembre 2012

 

Les disciplines par ordre alphabétique (sites rénovés)
... et quelques thématiques

 

Allemand - Anglais - LR d'Alsace - Arabe - Arts- Arts appliqués (LP/LT) - Arts du cirque - Arts plastiques -

Audiovisuel
- Basque - Berbère - Biochimie/Biotechnologies - Breton - Catalan - Chimie - Chinois - Cinéma - Cirque (arts du) - Coiffure - Corse

Culture scientifique et technique
- Danois - Danse - Développement durable - Documentation - Droit - Economie familiale et sociale -

Economie/droit - Education civique/ECJS - Economie Gestion (dont STG [ex-STT]- Education civique/ECJS - Education musicale - EDD

EPS - Espagnol - Français - Gallo - Génie civil - Génie biologique - Génie électrique - Génie industriel - Génie mécanique -

Grec ancien et moderne - Hébreu - Histoire/Géographie - Histoire des arts - Hôtellerie/restauration -

Italien - Japonais - Langue d'oc - Langues anciennes - Langues régionales - Langues vivantes étrangères (LVE) - Latin -

Mathématiques - Médias - Musique - Néerlandais - Occitan - Philosophie - Physique-Chimie - Polonais - Portugais -

Prévention-santé-environnement/PSE - Russe - Rythmes scolaires - Santé / Environnement - Sciences en lycée - Sciences de l'ingénieur -

Sciences économiques et Sociales (SES) - Sciences et technologies de la santé et du social (ST2S) rénovée

Sciences physiques et chimiques - Sciences de la vie, de la terre (et de l'univers) (SVT/SVTu)

Socle commun - Spectacle (arts du) - STG (Sciences et Technologies de la Gestion)/STMG - SVT

- Tahitien - Technologie - Théâtre - TPE - Turc

 

 

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

Enseignement de l'allemand

de l'école au baccalauréat

[actualités / échanges] - aperçu général / récapitulatif

1er degré - 2e degré : collège dont SEGPA - LP - Lycée dont LT - baccalauréat - BTS
[voir aussi notre partie sur les langues vivantes étrangères] -

Allemand : concours de recrutement du 2e degré

 

mise à jour le 11 septembre 2012

 

 

Enseignement de l'allemand - Actualité [retour au sommaire]

Collège-Lycée
- Réseau des projets scolaires franco-allemands - Appel à projets pour l'année scolaire 2011-2012 [voir ici]
Echanges franco-allemands [semaine franco-allemande] [retour au sommaire] - Mise à jour le 11 septembre 2012
* Le Programme "Brigitte Sauzay" (présentation au BOEN du 15 octobre 2009)
Le programme "Brigitte Sauzay" permet à des élèves français et allemands de faire un échange d'une durée de trois mois. Ces élèves découvrent le système scolaire, la vie familiale et quotidienne et la culture de l'autre pays. Ils améliorent leur connaissance de la langue du partenaire. Brigitte Sauzay est une figure emblématique de l'amitié franco-allemande.
La note de service n° 2012-126 du 1-8-2012 au BOEN du 6 septembre 2012 présente la formule 2012-2013 .
Il s'agit d'"un dispositif permettant des échanges individuels d'élèves de moyenne durée entre les deux pays" organisé par L'OFAJ [dossier en ligne] :" il permet à des élèves français et allemands, au cours d'un séjour dans le pays partenaire d'une durée, en règle générale, de 3 mois, de mieux appréhender le système scolaire, la vie familiale et quotidienne et la culture de l'autre pays. Il leur offre également l'occasion d'améliorer leur connaissance de la langue du partenaire". "Le programme s'adresse : en France aux élèves des classes de quatrième, troisième, seconde ou de première apprenant l'allemand depuis au moins 2 ans." [...] "La recherche d'un partenaire allemand est à entreprendre directement par l'élève intéressé avec l'appui de son école et de sa famille (aide dans les DARIC des rectorats et dans les OFAJ). [...] "Les familles des deux élèves candidats à l'échange doivent attester par écrit qu'elles transfèrent la garde de leur enfant à la famille d'accueil et qu'elles ont contracté pour leur enfant une assurance maladie, accident et de responsabilité civile, avec une garantie pour l'étranger." Financement: les frais de transport et de séjour liés à l'échange sont à la charge des familles mais possibilité de subventions (1) (OPAJ -remboursement des frais de transport : p. 17 du document OFAJ ).
La demande de subvention, complète et signée par le chef d'établissement, doit être arrivée à l'Ofaj par l'intermédiaire de la DAREIC au moins un mois avant le départ de l'élève (date de réception à l'Ofaj faisant foi).
-----
(1) "La demande de subvention devra être transmise à l'OFAJ, par l'intermédiaire de la DAREIC, au minimum un mois avant le départ en Allemagne de l'élève.La subvention ne peut être accordée que si les trois conditions cumulatives suivantes sont remplies : l'échange prend un caractère effectif de réciprocité - - la durée du séjour dans le pays partenaire est d'au moins deux mois (56 jours) dont 6 semaines au moins de scolarité - - à son retour, l'élève adresse à l'OFAJ dans un délai de deux mois un compte rendu de son séjour et une attestation de scolarité remplie par l'établissement partenaire."


* Le Programme "Voltaire" : campagne 2012-2013
(sie de l'OFAJ)
Le programme "Voltaire" permet à des jeunes français et allemands d'effectuer un séjour de six mois dans le pays partenaire. Les élèves de seconde qui étudient l'allemand et possèdent un niveau satisfaisant dans cette langue et les élèves de troisième sont concernés. L'échange permet aux correspondants de résider ensemble, d'abord en Allemagne, puis en France. Le séjour en Allemagne a lieu de mars à août 2012. Le séjour en France a lieu de septembre 2012 à février 2013.
- Échanges franco-allemands : programme « Voltaire » - - campagne 2013, note de service n° 2012-127 du 1-8-2012
au BOEN du 6 septembre 2012.


Réseau des projets scolaires franco-allemands - Appel à candidatures - année 2013
Voir :
note de service n° 2012-124 du 1-8-2012 - BOEN du 6 septembre 2012.
On complétera cette circulaire par l'avis de l'OFAJ (avec en ligne : brochure - formulaire de candidature ... - )
Vous souhaitez réaliser un échange scolaire dans le cadre d’un partenariat et autour d’un projet ambitieux. Vous et votre partenaire allemand constituez un tandem où au moins l’un des deux assure un enseignement intensif de la langue du partenaire (section européenne ou internationale, filière bilingue ou abibac, établissement franco-allemand). Le projet que vous envisagez pour cet échange doit avoir un caractère pluridisciplinaire, interculturel et innovant.
De
puis l’année scolaire 2009/2010, l’OFAJ lance un appel à projets et subventionne de tels échanges dans le cadre du « Réseau des projets scolaires franco-allemands » animé par l’OFAJ, en partenariat avec le Ministère de l’Education nationale et la Conférence permanente des ministres de l’Education des Länder.
Une commission franco-allemande se réunit à l’automne et sélectionne 25 projets pour l’année scolaire suivante en tenant compte des critères mentionnés : pluridisciplinarité, dimension interculturelle et innovation. Les projets retenus sont valorisés, notamment sur le site en ligne de l’OFAJ.

Échanges entre la France et l'Allemagne de jeunes et d'adultes en formation professionnelle initiale et continue -
campagne 2013 au BO n° 16 du 19 avril 2012
Sont concernés, en France, les établissements et les centres de formation d'apprentis relevant du ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative qui préparent aux diplômes suivants : CAP, BEP, baccalauréat professionnel ou technologique et tout diplôme professionnel de niveau IV - brevet de technicien supérieur et diplôme des métiers d'art.
L'objectif est : d'enrichir les parcours de formation professionnelle - d'améliorer la connaissance réciproque des systèmes de formation - de favoriser la mobilité en Europe. Sont présentées : les modalités de candidature et de sélection des établissements - les informations sur l'organisation pratique de ces échanges - les modalités de candidature aux échanges pour les enseignants et formateurs NB : Sont présentées : les modalités de candidature et de sélection des établissements - les informations sur l'organisation pratique de ces échanges - les modalités de candidature aux échanges pour les enseignants et formateur.
NB - les dossiers de candidature pour 2013 doivent être établis pour le 1er juin 2012.


Enseignement de l'allemand - Généralités

site rénové

 


 

 


Anglais

[à l'école - au 2e degré - au collège - au LP - au lycée -

aux baccalauréats - en BTS/formation continue.]


Voir aussi notre partie sur les langues vivantes étrangères.
1905-2005: «Regards croisés français et anglais», publication à l'occasion du centenaire de l'Entente cordiale (site d'Eduscol).
L'académie de Besançon propose une grille d 'aide au choix d'un manuel.
** Coopération franco-anglaise, le nouvelle page d'Eduscol au 13.09.2006.
** Un site bilingue : la France en Amérique, France in America.
"Conçu en partenariat avec la Library of Congress - la grande bibliothèque de Washington, La France en Amérique / France in America est un site bilingue de la Bibliothèque nationale de France. Il explore l'histoire de la présence française en Amérique du Nord depuis les premières décennies du XVIe siècle jusqu'à la fin du XIXe siècle. " (extrait de la présentation).
Le site propose : présentation - parcours thématiques - accès géographique (carte) - recherche - chronologie (frise) et bibliographie.
Anglais à l'école [à jour au 26 juin 2008 ]
Nouveaux programmes de l'école (rappel)
Ce projet ne modifie pas le nouveau programme (ci-dessous) auquel il renvoie mais rappelle son cadre.
- CP/CE1
Langue vivante (plus de 20 lignes de colonne).
Item n° 4 du projet de programme [identique]
"Dès le CP une première sensibilisation à une langue vivante est conduite à l'oral. Au CE1, l'enseignement d 'une langue associe l'orale et l'écrit en privilégiant la compréhension et l'expression orale" (avec renvoi pour la progression aux nouveaux programmes). Pour une pratique régulière d la langue et un entraînement de la mémoire, les facultés à développer (curiosité, écoute, attention, mémorisation, confiance en soi dans l'utilisation d 'une autre langue). découverte des sons/accents d'une assure langue, d'un début de vocabulaire et premiers énoncés mémorisés.
Compétence attendues en fin de CE1 (palier du socle, compétence 2 : p. 18 du doc. en ligne) : "l'élève est capable de comrpendre et utiliser des énonés simples de la vie quotidienne".
[Compétence 2 (rappel) : présentation, grille de compétence : pas de correspondance].


- Cycle 3 (CE2 - CM1, CM2)
Langue vivante (plus de 20 lignes de colonne).
Item n° 4 du projet de programme, identique - p. 25 du doc. en ligne)
En fin de CM2, les élève ont acquis le niveau A1 du CECRL Progression du CE2 au CM2 (voir aussi programmes).
Compétence attendues en fin de CM2 (palier du socle, compétence 2 : p. 32 du doc. en ligne).
[Compétence 2 (rappel) : présentation, grille de compétence : niveau A1 p. 2/7].

Anglais à l'école - Programme 2007-2008 et au-delà
Les programmes
LVE à l'école [notre site à jour] : les nouveaux programmes au BOEN du 30.08.2007.
Il correspond au niveau A1 du CECRL [les niveaux sur eduscol] , soit :
- ECOUTER - je peux comprendre des mots familiers et des expressions très courantes au sujet de moi-même, de ma famille et de l'environnement concret et immédiat, si les gens parlent lentement et distinctement.
- LIRE - je peux comprendre des noms familiers, des mots ainsi que des phrases très simples, par exemple dans des annonces, des affiches ou des catalogues.
- PRENDRE PART A UNE CONVERSATION - je peux :
- communiquer, de façon simple, à condition que l'interlocuteur soit disposé à répéter ou à reformuler ses phrases plus lentement et à m'aider à formuler ce que j'essaie de dire ;
- poser des questions simples sur des sujets familiers ou sur ce dont j'ai immédiatement besoin, ainsi que répondre à de telles questions.
- S’EXPRIMER ORALEMENT EN CONTINU - Je peux utiliser des expressions et des phrases simples pour décrire mon lieu d'habitation et les gens que je connais.
- ECRIRE - je peux :
- écrire une courte carte postale simple, par exemple de vacances
- porter des détails personnels dans un questionnaire, inscrire par exemple mon nom, ma nationalité et mon adresse sur une fiche d'hôtel.
Voir aussi
- premier palier pour la maîtrise du socle commun, compétences atendues à la fin de CE1 (BO, p. 20 - en ligne) :
Compétence 2 :
La pratique d’une langue vivante étrangère
L’élève est capable de :
- comprendre et utiliser des énoncés simples de la vie quotidienne
.
- deuxième palier pour la maîtrise du socle commun, compétences atendues à la fin de CM2 (BO, p. 27 - en ligne) : "
Compétence 2 : La pratique d’une langue vivante étrangère
L’élève est capable de :
- communiquer : se présenter, répondre à des questions et en poser ;
- comprendre des consignes, des mots familiers et des expressions très courantes.

Des sites et outils
Les langues à l'école : le site ministériel, le point sur Eduscol, le site du CNDP, le site du CRDP de Bourgogne, notre site.
Anglais à l'école depuis le site académique de Toulouse : évaluation des compétences orales, évaluation en CM2 - 6e, l'académie d'Amiens propose en ligne la civilisation anglophone à destination des professeurs des écoles et de leurs élèves.
Des ressources sur les sites académiques de : Toulouse (une bibliographie) - Nancy-Metz -
** PrimLangues, hébergé et animé par le CIEP, est un site d’accompagnement des enseignants et intervenants chargés
des langues vivantes dans le premier degré. Portail ouvert sur l’actualité des langues vivantes,il constitue aussi un
centre de ressources et un outil de dialogue indispensable. Il propose aussi en ligne les textesfficiels.
Mallette pédagogique pour les assistants d'anglais à l'école primaire (site du CIEP).

Anglais aux cycles 2 (CE1) et 3

Le nouveau programme à compter de la rentrée 2007 et son préambule commun au BOEN hors-série n° 8 du 30 août 2007.
Document d'accompagnement de programme-Anglais, Cycle 3 (site du CNDP). [Il devrait être réécrit en fonction du cadre commun européen de référence des langues.]
Le site de l'académie de Dijon propose des fiches pour évaluer les compétences en anglais des élèves de cycle 3.
Les acquis des élèves en fin de CM2
- Les acquis des élèves en anglais et en allemand en fin d'école en 2004 et les contextes favorables à ces apprentissages -Les dossiers évaluations et statistiques - D.E.P.P. - N°187 (présentation - téléchargement).
Ces évaluations-bilans ayant pour objectif de donner des informations à intervalles réguliers sur les acquis des élèves en regard des programmes et du niveau A1 du Cadre européen commun de référence pour les langues (C.E.C.R.). Afin de pouvoir permettre une comparaison dans le temps de l'évolution des acquis des élèves en anglais et en allemand en fin d'école, des échelles de performances répartissant les élèves en six groupes ont été crées pour la compréhension de l'oral, la compréhension de l'écrit et la production écrite. Il n'a pas été établi d'échelle pour la production orale et la connaissance de faits culturels qui ont été évaluées à titre expérimental.
Voir aussi :
- Une note d'information (septembre 2005) : les compétences en anglais des élèves en fin d’école,
- Mini-évaluation pour les CM en agnlais (site académique d'Orléans-Tours) ;
- Un protocole d'évaluation depuis le site académique de Toulouse [la liaison CM2-6e en anglais (site de Toulouse)]
- Evaluation du niveau A1 en fin de cycle 3 (site académique de Rennes : livret de l'élève).
Anglais à l'école : des ressources dans le réseau SCEREN/CNDP
- Accents toniques - anglais, des documents sonores authentiques pour une meilleure pratique de l’oral à l’école. Éditeur : CRDP de l’académie de Paris
Support : CD audio + livret. Prix TTC : 15 € (en savoir plus).




Anglais dans le 2e degré : récapitulatif des programmes poiur 2010/2011 [au collège - en SEGPA - au LP - au lycée- en BTS]
Mise à jour le 17 juin 2010

** Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) : rappel

- Présentation depuis : Eduscol -
Niveaux
Les élèves sont censés atteindre :
- un niveau voisin de A1 à la fin du cycle des approfondissements de l’école primaire,
- le niveau A2 en fin de scolarité obligatoire (palier 3, niveau diplôme national du brevet : voir ici) avec la validation du socle commun de connaissanceset de compétences (présentation Eduscol dont évaluation),
- le niveau B1 pour les CAP,
- en fin de lycée : respectivement B2 pour la LV1, B1-B2 pour la LV2 et A2-B1 pour la LV3.
Outils
- Pour l'anglais : Emilangues - texte du CERCL en anglais - site académique de Toulouse - site académique d'Aix-Marseille - site académique d'Amiens - site académique de Paris -


** Programmes, documents d'accompagnement, autres outils

Collège
[Edu
scol]
Les niveaux CECRL visés en fin de collège sont : B1 pour la langue commencée à l’école élémentaire, A2 pour la langue commencée au collège.
Voir aussi la compétence 2 du socle commun de connaisances et de compétences (présentation Eduscol dont évaluation)
6e, 5e LV1 et 4e, 3e LV2
- Palier 1 : programme et document d'accompagnement
depuis le site du CNDP. Le niveau à atteindre à l’issue de ce palier est fixé à A2. Il s'adresse aux élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. Il s'adresse également aux élèves qui débutent une deuxième langue vivante au collège, les annexes par langue faisant apparaître les compétences à acquérir pour le niveau A1.
Classe de 4e et 3e LV1 [
commencé à l’école primaire/autres avec forrt niveau]
- Palier 2
: programme depuis le site du CNDP [fin : niveau B1].
"Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissanceset de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le
niveau A2 et de progresser vers le niveau B1."

Lycée professionnel [Eduscol]
** Programme d'enseignement de langues vivantes étrangères pour les classes préparatoires au C.A.P. et pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel : arrêté au BOEN du spécial n° 2 du 19 février 2009 et programme proprement dit au même BOEN [généralités p. 1-13 - anglais p. 27-38],
- en 2010/2011 : pour les classes menant au CAP et pour les classes de 2nde et 1ère préparatoires au baccalauréat professionnel,
- à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 pour la classe terminale préparatoire au baccalauréat professionnel.
Lycée d'enseignement général et technologiquel [Eduscol]
- Classe de seconde générale et technologique : nouveaux programmes de LV1/LV3 en classe de seconde rénovée à compter de 2010/2011 au BOEN du 29 avril 2010 (arrêté) avec le texte du nouveau programme (enseignements commun, d'exploration et facultatif)
[présentation]
" En fin de classe de seconde générale et technologique, le niveau de compétence attendu pour : la langue vivante 1 est fixé à B1 (utilisateur indépendant – niveau seuil) - la langue vivante 2 est fixé à A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) - la langue vivante 3 est fixé à A1 (utilisateur élémentaire – niveau introductif."
Cycle terminal [document d'accompagnement]
- Classe de 1ère générale : programme 2010/2011 depuis le site du CNDP et projet de futur programme [présentation].
-
Classe de 1ère technologique : programme 2010/2011 depuis le site du CNDP.
- Classe de terminale
: programme 2010/2011 depuis le site du CNDP.

Anglais au collège

(au DNB) - Mise à jour le 28 juin 2010
Généralités
[classes bilangues : voir ici]

 




Les paliers 1 et 2 [voir aussi ici]
Ils sont définis par le cadre européen commun de référence pour les langues (CEC).
Le Cadre dégage quatre grandes compétences – compréhension orale (écouter/voir) / compréhension écrite (lire)/ production orale / production écrite(produire des textes) – et établit une échelle de six niveaux de compétence, alliant savoir-faire et savoir-être, et allant du niveau maximum, niveau C2, au niveau A1, permettant une communication minima. Voir aussi le décret n° 2005-1011 du 22 août 2005 relatif à l'organisation de l'enseignement des langues vivantes étrangères dans l'enseignement scolaire, à la réglementation applicable à certains diplômes nationaux et à la commission académique sur l'enseignement des langues vivantes étrangères au JORF du 25.8.05.
- Palier 1
Le programme en vigueur depuis le site du CNDP :
programme - document d'accompagnement (voir le cadre européen commun de référence pour les langues (CEC) [voir aussi à ce lien : site de Rennes]).
- Palier 2,
le programme avec le préambule commun (extrait ci-dessous) au BOEN hors-série n° 7 du 26 avril 2007.
Ils ont été mis en oeuvre à la rentrée 2008 pour la classe de 4e. Ils sont mis en oeuvre à la rentrée 2009 pour la classe de 3e.
"Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturel qui permettront aux élèves d'atteindre le niveau B1, ou tout au moins de tendre vers celui-ci. Il concerne en premier lieu les élèves de 4e et 3e lorsque l'apprentissage de la langue a commencé à l'école primaire. mais il peut aussi concerner d'autres élèves dont le cursus permet de dépasser le palier 1 ; ce sont, par exemple, les élèves ayant commencé l'apprentissage d'une langue en 6e, ou 5e, les élèves des section européennes et de langues orientales ou tout élève présentant, pour des raisons diverses, un niveau lui permettant d'aller plus loin dans l'apprentissage d'une langue."
Des ressources
...depuis les sites académiques de : Amiens - Clermont-Ferrand - Montpellier - Nancy-Metz - Rennes - Rouen -
Les compétences en anglais des élèves en fin de collège (note d'information de fin septembre 2005).

Année scolaire en cours

Les niveaux CECRL visés en fin de collège sont : B1 pour la langue commencée à l’école élémentaire, A2 pour la langue commencée au collège.
Voir aussi la compétence 2 du socle commun de connaisances et de compétences (présentation Eduscol dont évaluation)
6e, 5e LV1 et 4e, 3e LV2
- Palier 1 : programme et document d'accompagnement
depuis le site du CNDP. Le niveau à atteindre à l’issue de ce palier est fixé à A2. Il s'adresse aux élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. Il s'adresse également aux élèves qui débutent une deuxième langue vivante au collège, les annexes par langue faisant apparaître les compétences à acquérir pour le niveau A1.
Classe de 4e et 3e LV1 [
commencé à l’école primaire/autres avec forrt niveau]
- Palier 2
: programme depuis le site du CNDP [fin : niveau B1].
"Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissanceset de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le
niveau A2 et de progresser vers le niveau B1."

Classe de 6e
A compter de 2006-2007: Site d'Eduscol - site du CNDP. Cadre européen commun de référence pour les langues
Classe de 5e
Programme à compter de 2007-2008 (Site d'Eduscol - site du CNDP) & Cadre européen commun de référence pour les langues.
Classe de 4e
LV1 - A comper de 2009/2010 : application des nouveaux programmes Palier 2 prenant aussi en compte le socle commun : préambule commun et programme au BOEN hors-série du 26.04.2007 (site d'Eduscol.)
LV2 à compter de 2006-2007 (palier 1) : site d'Eduscol - site du CNDP. Cadre européen commun de référence pour les langues
Classe de 3e
LV1 - à compter de la rentrée scolaire 2009 : application des nouveaux programmes Palier 2 prenant aussi en compte le socle commun : préambule commun et programme au BOEN hors-série du 26.04.2007 (site d'Eduscol.)
LV2 : programme du palier 1 (CNDP) - document d'accompagnement (CNDP).

Anglais au DNB (diplôme national du brevet/brevet des collèges) - Mise à jour le 18 juin 2010

Langues vivantes au brevet des collèges 2011 : lL'évaluation du socle commun au collège et le niveau A2 du CERCL
Le point ici-

Rappel - Le niveau A2 d'une LV , tel qu'il est précisé par l'annexe à l'article D. 312-16de l'Education

Le niveau A2 du " Cadre européen commun de référence pour les langues" se définit par : la compréhension à la lecture (pouvoir : lire des textes courts et simples - trouver une information dans des documents courants comme des publicités, des menus, des horaires - o Pouvoir comprendre des lettres personnelles simples), la compréhension à l'audition (individuelle : pouvoir comprendre un vocabulaire très fréquent relatif à ce qui concerne de près (ex. : soi-même, sa famille, les achats, l'environnement proche)/pouvoir saisir l'essentiel d'annonces et de messages simples et clairs - interactive : pouvoir comprendre suffisamment pour être capable de répondre à des besoins concrets à condition que la diction soit claire et le débit pas trop rapide), l'expression orale (individuelle : pouvoir parler en termes simples (sur le mode descriptif) de soi-même, de sa famille, d'autres personnes, de son environnement proche, de ses conditions de vie - interactive : pouvoir communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu'un échange d'informations simple et direct), l'expression écrite ( Pouvoir : écrire un courte carte postale, un menu, un slogan publicitaire simple, un programme de journée - inscrire des données personnelles dans un questionnaire (nationalité, adresse, âge), le code (maîtrise du vocabulaire de base (2000 mots) et des structures de base de l'allemand.Au niveau de l'expression orale l'accent est mis d'avantage sur la communication que sur la correction) et la culture (au niveau de toutes les aptitudes précitées : sensibilisation à la culture des pays de langue allemande). [voir : eduscol - université de Louvain...].


Annales

Série collège (site du CRDP de Bordeaux): 2000 - 2003 - 2004 (corrigé) - 2004 : étranger (sujet/barème pour corrigé) - (site du CRDP de Rennes) : 2002 - (groupemetn nord : Créteil, Amiens etc...) : 2002, 2004, 2005 - (IUFM de Limoges : sujet/coirrigé) : 2002, 2004 - (site académique de Versailes) : session 2001
Série professionnelle (site du CRDP de Bordeaux) : 2000 - 2003 - 2004 (corrigé) - 2004 : érranger (sujet/barème pour corrigé) - (site académique de Clermont) : 2001/2003 (sujet/corrigé) - (groupemetn nord : Créteil, Amiens etc...) : 2002, 2004, 2005 - (IUFM de Limoges : sujet/coirrigé) : 2002, 2004 -
Série professionnelle (site du CRDP de Bordeaux): 2004 (corrigé) - 2004 : érranger (sujet/barème pour corrigé)- (site académique de Clermont) : 2001/2003 (sujet/corrigé) - (groupemetn nord : Créteil, Amiens etc...) : 2002, 2004, 2005 - (IUFM de Limoges : sujet/coirrigé) : 2002, 2004 - -


Anglais en SEPA
Le programme (site du CNDP - c'est celui du collège) et le document d'accompagnement spécifique depuis le site du SCEREN/CNDP.
Des ressources depuis les sites académiques de : Amiens, Montpellier, Nancy-Metz, Nantes, Orléans-Tours, Poitiers, Reims, Toulouse et Versailles (entre autres...), propositions et documents (site académique de Toulouse - IUFM du Limousin).


Anglais au lycée professionnel/anglais en LP

Nouveaux programmes de LP en ligne à compter de 2009/2010

** Fin janvier 2009 - Eduscol mettit en ligne les nouveaux programmes des enseignements généraux de la voie professionnelle : ceux-ci sont conçus sur 3 ans, dans le cadre du bac. pro. (niveau IV) en 3 ans. Le niveau V (CAP/BEP) correspond à celui de la fin de 2e année (1ère professionnelle)) [au BOEN spécial 2 du 19.02.09 : généralités p. 1-13 - allemand p. 14-26, anglais p. 27-38, arabe p. 39-47, espagnol p. 48-60, italien p. 61-72 et portugais p. 73-83].
** Voir aussi : Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle, actes du séminaire national du février 2009 (mise en ligne par Eduscol le 22 avril 2009).
- Voir aussi au BOEN (Bulletin officiel) spécial n° 2 du 19 février 2009 le programme d'enseignement de langues vivantes étrangères pour les classes préparatoires au C.A.P. et pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel (généralités : p. 1-3, modules et CERCL p. 4-13, anglais p. 27-38 du doc. en ligne).


Les nouveaux programmes : partie commune aux LVE
- A la rentrée scolaire 2009, entrent en vigueur les nouveaux programmes de LVE pour le CAP et le baccalauréat professionnel en 3 ans pour :
allemand
, anglais, arabe, etc... tous bâtis selon la même méthodologie.
Les projets de programme commencent par rappeler les principes et objectifs qui les structurent (citoyenneté et mobilité : le CECRL... - interculturel - LVE et histoire des arts - communication et approche actionnelle).
Ils rappellent les niveaux requis (tableau des niveaux en ligne) par rapport au cadre européen (CECRL - voir aussi site de l'UE - Eduscol - article D 312-16 du Code de l'Education), selon qu'il s'agit de LV1 (CAP = niveau A2 (celui du socle commun : voir grille depuis le site académique de Dijon), BEP = niveau B1, Bac. pro. = niveau B2) ou LV2 (BEP : niveau A2, bac. pro. = niveau A1) [1].
Ils s'articulent autour de 5 modules qui repennent les 5 compétences du CECRL : compréhension de l'oral (p. 4/5 du doc. en ligne), expression rale en continu (p. 6/7 du doc. en ligne), interaction orale (p. 8/9 du doc. en ligne), compréhension de l'écrit (p. 10-11 du doc. en ligne), expression écite (p. 12-13 du doc. en ligne).
Les nouveaux programmes de LVE : le nouveau programme d'anglais (bac. pro. 3 ans)
Suit la partie "contenus culturels et linguistiques" (p. 14-25 du doc. en ligne) , avec des exemples dans la langue étudiée
- autour de la culture et du lexique (vocabulaire: vivre et agir au quotidien, étuder et trvailelr, s'informer et comrpendre, se divertir et se cultiver) : p. 14/18 du doc. en ligne ;
- autour de la prononciation et de la lecture/écriture (phonèmes dont voyelles/consonnes, intonation) : p. 19 du doc. en ligne ;
- de la grammaire de la langue (dialoguer, comprendre et s'exprimer, dcrire, raconer/relater, expliquer, argumenter) : p. 20/25 du doc. en ligne.
Mise en oeuvre
Le texte au JO du 11 février 2009
:
Art. 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2009-2010 pour la classe de première année préparatoire au certificat d'aptitude professionnelle et pour la classe de seconde préparatoire au baccalauréat professionnel, à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 pour la classe de deuxième année préparatoire au certificat d'aptitude professionnelle et pour la classe de première préparatoire au baccalauréat professionnel et à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 pour la classe terminale préparatoire au baccalauréat professionnel.

--------------------------------
[1] [Rappel : "Le niveau A2 reconnaît que l’utilisateur dispose des moyens linguistiques usuels dans le pays où la langue est pratiquée. À ce stade, l’élève peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines familiers. Il peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets habituels. Il peut se situer, se présenter, se diriger, décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement et ses besoins immédiats.
Les niveaux de l’utilisateur indépendant : B1 et B2
- Au niveau B1, un élève devient capable de comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé à propos de choses familières dans le travail, à l’école, dans la vie quotidienne. Il est en mesure, dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue est parlée, de produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers. Il peut relater un événement, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement un raisonnement.
- Au niveau B2, un élève peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Il peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comporte de tension ni pour l’un ni pour l’autre. Il peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités. Il peut aussi lire des articles sur des questions contemporaines et des textes littéraires contemporains en prose (annexe au décret n° 2005-1011 du 22 août 2005)."


- Anglais en LP - Mise en oeuvre en 2010/2011
[arrêté en ligne] [voir archives 2008/2009]

Programmes en cours en 2010/2011. [voir aussi le document académique d'Amiens - le site Anglais -Lettres de l'Académie d'Amiens]
- Nouveaux programmes : dans son intitulé, pour CAP et baccalauréats professionnels.

Voir ; BOEN (Bulletin officiel) spécial n° 2 du 19 février 2009 le programme d'enseignement de langues vivantes étrangères pour les classes préparatoires au C.A.P. et pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel (généralités : p. 1-3, modules et CERCL p. 4-13, anglais p. 27-38 du doc. en ligne).
- LVE en CAP
Pour les 2 années, le nouveau programme d'applique depuis 2010/2011.

- LVE en BEP
C'est celui du bac. pro. 3 ans.
- LVE en bac. 3 ans : 1ère session 2012
2011/20121 : mise enne oeuvre des nouveaux programmes pour la classe de terminale professionnelle.





Anglais au lycée, en LT et aux baccalauréats (2e degré)

Actualité 2011/2012 : programmes à compter de 2011/2012 (1ère)

- Mise à jour le 9 février 2011Actualité

Au BOEN du 20 janvier 2011... [les programmes en cours]
Stages d'anglais gratuits au lycée [LP - LEGT] pendant les vacances scolaires : renforcement des compétences orales des élèves, note de service n° 2010-248 du 31 décembre 2010 -au BOEN du 20 janvier 2011
A destination inscrits dans les établissements d'enseignement général, technologique et professionnel (tous niveaux) rencontrant des difficultés dans l'apprentissage de l'anglais oral, "ces stages d'anglais peuvent être étendus à toutes les vacances scolaires. Ils se déroulent sur une semaine, à raison de trois heures par jour, pendant cinq jours.
Les stages sont organisés par groupes après une évaluation des besoins des stagiaires effectuée en début de stage. La taille réduite des groupes permettra une pratique intensive de l'anglais oral.
À l'issue des stages, l'intervenant délivrera un relevé des compétences acquises à destination des professeurs d'anglais des lycéens concernés et une attestation sera délivrée à chaque stagiaire."
Ces stages constituent l'occasion de mettre en œuvre des pratiques innovantes dans le cadre d'un vrai projet éducatif.
Ils "sont encadrés prioritairement par :
- des enseignants volontaires rémunérés en heures supplémentaires effectives [HSE ; voir ici] ;
- [payés en vacations] des assistants d'anglais ; des locuteurs natifs".
Cette pratique sera d'autant plus démultipliée qu'on mettre en place des réseaux d'établissements " mutualisateurs ".

Voir aussi ici (soutien en lycée) et le site ministériel mis à jour en février 2011.



Programmes d'anglais en lycée : 2011/2012 (dont : 1ère à compter de 2011/2012)
Une référence : le CERCL (rappel) [les programmes d'anglais en lycée]
- Présentation depuis : Eduscol - Voir aussi : pratiquer les orientations du CECR au lycée (site anglais de l'académie de Limoges) -
Niveaux
Les élèves sont censés atteindre :
- un niveau voisin de A1 à la fin du cycle des approfondissements de l’école primaire,
- le niveau A2 en fin de scolarité obligatoire (palier 3, niveau diplôme national du brevet :
voir ici) avec la validation du socle commun de connaissances et de compétences (présentation Eduscol dont évaluation),
- le niveau B1 pour les CAP,
- en fin de lycée : respectivement B2 pour la LV1, B1-B2 pour la LV2 et A2-B1 pour la LV3.
Nota
Le niveau B1 correspond au premier niveau du CLES [certificats de langue de l'enseignement supérieur] exigé pour être stagiairisé après réussite aux concours de recrutement de l'enseignement [voir détail ici].

Outils
- Pour l'anglais : Emilangues - texte du CERCL en anglais - site académique de Toulouse - site académique d'Aix-Marseille - site académique d'Amiens - site académique de Paris A
Anglais en lycée : programmes de seconde à compter de 2011/2012
Classe de 2nde générale et technologique
Rappel : 'En fin de classe de seconde générale et technologique, le niveau de compétence attendu pour : la langue vivante 1 est fixé à B1 (utilisateur indépendant – niveau seuil) - la langue vivante 2 est fixé à A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) - la langue vivante 3 est fixé à A1 (utilisateur élémentaire – niveau introductif."

AU
BOEN du 29 avril 2010 est publié le texte du nouveau programme à compter de 2010/2011 (enseignements commun, d'exploration et facultatif), soit ...
... le rappel des objectis des langues viantes étra
ngères our égiopanes (p. 1-3) et la LV dans le cadre du tronc commun et du CECRCL [présentation Eduscvol : rappel] soit :
** LV1 et LV2 : de niveau A2 vers le niveau B1 [p. 3-7 - voir aussi : CIEL Strasbourg A2 et B1] / LV3 – niveau A1 |[ p. 7-8][site académique de Poitiers] -
** "référentiels" A1 - A2 - B1 = compréhension : de l'oral : p. 9/ de l'écrit : p. 11 - oral en continu : p. 11 - expression écrite : p. 12 - intercation orale : p. 13.
** LV3 comme enseignement d'exploration : voir les items A1 du même document.
** LV3 comme option facultative : voir les items A1 du même document.
Voir aussi
-
Langues vivantes au lycée d'enseignement général et technologique, circulaire n° 2010-008 du 29-1-2010. - plus de détails ici.

Anglais aux baccaluaréats technologiques, définition des épreuves : le site académique de La Réunion,

Anglais en lycée : programmes de première à compter de 2010/2011 : voir ci-dessous.

Programmes d'anglais au lycée compter de 2011/2012 : LVE toutes séries / spécificité en série L - Mise à jour le 28 juin 2011
Rentrée 2011 : programme de Langues vivantes (toutes séries) pour le cycle terminal - Mise à jour le 29 sept. 2010
Le JO du 28 août 2010 [BOEN du 30 sept. 2010] met en ligne le nouveau programme de langues vivantes et son annexe pour le lycée ...
... général : classe de 1ère géénrale/classe terminalez générale ;
... technologique : classe de poremière technologique, classe termionale technologique.

"Le programme du cycle terminal au JO s’inscrit dans la continuité des programmes du collège et de la classe de seconde.
- Il prend appui sur le
CECRL élaboré par le Conseil de l’Europe [dont livret de référence]", soit :
pour la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé) --
pour la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant – niveaux seuil) --
pour la langue vivante 3 : A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) -
pour la langue approfondie [dont : en langue vivante 1 : C1 (utilisateur expérimenté – autonome)/en langue vivante 2 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé)].
- Une entrée culturelle : gestes fondateurs et mondes en mouvement (mythes et héros - espaces et échanges - lieux et formes du pouvoir - l’idée de progrès -- voir détails p. 5/6 du
projet en ligne).
- "L’organisation en groupes de compétences [
voir aussi à ce lien] pour les enseignements communs permet de dépasser la distinction habituelle entre L.V.1 et L.V.2 et donc de moduler, selon les élèves, les objectifs et les démarches."
- Il prône l’ouverture vers d’autres espaces d’apprentissage : TIC - mobiltié et voyagess scolaires), définit les enseignements communs de LV1 (B2) et de LV2 (B1) (dont : du niveau « seuil » B1 au niveau « avancé » B2, p. 4) et les relations avec les autres enseignements (p.6
du projet en ligne : français, histoire/géographie, arts, DNL, hisoire des arts.)
- Il rappelle
- pour toutes les séries ... :
...les descripteurs des capacités des niveaux A1 à C1 (tableaux) : écouter et comprendre (p. 9), parler en continue (p. 10), réagis et dialoguer (p. 11), lire (p. 12) , écrire (p. 13).

- pour la série L
... :
... le niveau A2 pour l'enseignement de LV3 facultatif et spécifique :
p. 7 du projet en ligne ;
... le niveau C1 ou B1 pour l'enseignement spécifique à la série L de LV1 ou LV2 approfondie (dont : du niveau « avancé » B2 au niveau « autonome » C1) : p. 8 du projet en ligne.
Ce nouveau programme sera mis en oeuvre à la rentrée 2011 pour la classe de première et à la rentrée 2012 pour la classe de terminale.
Rentrée 2011 : programme d'enseignement spécifique de Littérature étrangère en langue étrangère (série L) au cycle terminal de la série L [en 1ère (dès 2011/12) /terminales (dès 2012/2013)]
- Il est en ligne depuis el site du JORF du 28 août 2010 (fac-similé en ligne - Eduscol avait en ligne le projet de programme le 7 mai 2010).
Il est établi en fonction des niveaux de compétence du CECRL : B2 [site du CIEL] pour la LV1 et B1 [site du CIEL - site académique de Caen] pour la LV2 pour "des repères solides chez les élèves, de leur donner le goût et l’envie d’aller plus loin, de les familiariser avec la lecture et de les entraîner à la lecture suivie".
Il en définit les approches : situer "la littérature dans le cours général de l’Histoire" ("dans une société vivante, et dans une chronologie porteuse de sens") à travers le récit, la poésie et le théâtre pour une aprpoche comparative (influence /confluence).
Il propose quelques thématiques (je/jeu de l'écriture, la rencotnre - le personnage -l'écrivain dans son siècle - voyage/parours/intiitaion/exil - imaginaire)e t desactivités sutrurées autour de compétence de base (lire -é couter/regarder - interpréter - écrire)
Les compétences sont soigneusement définies [du niveau « seuil » B1 au niveau « avancé » B2 (p. 3/ 4)].



Anglais au baccalauréats généraux et technologiques

Anglais en BTS
(MAJ le 18.10.2007)
Textes officiels
Le site académique de Montpellier.
Des ressources pour l'anglais en BTS : site académique de Bordeaux - site académique de Nancy-Metz - site académique de Montpellier (compréhension orale)
Référenteils, sujets d'examen et sites utiles par BTS : le site académique de Paris.
Anglais en certaines sections de BTS
** BTS tertiaires : site académique de Montpellier - Site académique de Paris - site académique de Rouen - site du CERIMES - et aussi... :
- BTS audiovisuel : site académique de Grenoble -
- BTS CGO : site académique de Versailles (dont annales) -
- BTS commerciaux (MUC [ex-ACO]- NRC [ex-Force de vente] : référentiels) : site académique de Montpellier - site académique de Rouen - site académique de Toulouse (Force de vente) -
** BTS industriels : le site du CRDP de Rouen. (systèmes électroniques + maintenance industrielle)
- BTS informatique (site académique de Nancy): IRIS - systèmes électroniques -
Autres outils
Sitographie (site académique de Nice)-
Annales
Sujets d'examen (annales d'anglais au BTS)
- la base nationale de sujets (recherche préprogrammée : descendre avec la flèche pour les BTS- rechercher sur la zone BTS),
- depuis le site académique d'Aix-Marseille, de Besançon, e Montpellirr, de Nantes (depuis 2002),
Groupements de spécialités de BTS pour l’évaluation ponctuelle en langue vivante étrangère - session (2007 (BOEN du 01.03.2007) - session 2006 (BOEN du 26.1.2006).
- BTS tertiaires : sujets depuis le liste académique de Versailles.

Anglais en formation professionnelle
Le site du CNED : Anglais Professionnel Oral pour les salariés d’entreprises, d’administrations, de collectivités ou d’associations, occupant des postes de cadres, d'employés, de techniciens et de techniciens supérieurs mais aussi les travailleurs indépendants, les professions libérales, voire des demandeurs d'emploi, les étudiants ou stagiaires inscrits dans un parcours de formation professionnalisant.


Anglais : concours de recrutement (CAPES, agrégation, CA PLP Langues-lettres)
Arabe [dans le second degré : généralités, collège - au DNB - au LP - au lycée]
Voir aussi notre partie sur les langues vivantes étrangères.
Programmes d'enseignement de la 6e au baccalauréat : le site général du SCEREN, son site sur les 3 derniers mois.
Arabe à l'école [à jour au 26 juin 2008 ]

Arabe à l'école primaire

Généralités

Nouveaux programmes de l'école (rappel)
Ce projet ne modifie pas le nouveau programme (ci-dessous) auquel il renvoie mais rappelle son cadre.
- CP/CE1
Langue vivante (plus de 20 lignes de colonne).
Item n° 4 du projet de programme [identique]
"Dès le CP une première sensibilisation à une langue vivante est conduite à l'oral. Au CE1, l'enseignement d 'une langue associe l'orale et l'écrit en privilégiant la compréhension et l'expression orale" (avec renvoi pour la progression aux nouveaux programmes). Pour une pratique régulière d la langue et un entraînement de la mémoire, les facultés à développer (curiosité, écoute, attention, mémorisation, confiance en soi dans l'utilisation d 'une autre langue). découverte des sons/accents d'une assure langue, d'un début de vocabulaire et premiers énoncés mémorisés.
Compétence attendues en fin de CE1 (palier du socle, compétence 2 : p. 18 du doc. en ligne) : "l'élève est capable de comrpendre et utiliser des énonés simples de la vie quotidienne".
[Compétence 2 (rappel) : présentation, grille de compétence : pas de correspondance].

- Cycle 3 (CE2 - CM1, CM2)
Langue vivante (plus de 20 lignes de colonne).
Item n° 4 du projet de programme, identique - p. 25 du doc. en ligne)
En fin de CM2, les élève ont acquis le niveau A1 du CECRL Progression du CE2 au CM2 (voir aussi programmes).
Compétence attendues en fin de CM2 (palier du socle, compétence 2 : p. 32 du doc. en ligne).
[Compétence 2 (rappel) : présentation, grille de compétence : niveau A1 p. 2/7].

Programmes en cours

LVE à l'école [notre site à jour].
** PrimLangues, hébergé et animé par le CIEP, est un site d’accompagnement des enseignants et intervenants chargés
des langues vivantes dans le premier degré. Portail ouvert sur l’actualité des langues vivantes,il constitue aussi un
centre de ressources et un outil de dialogue indispensable. Il propose aussi en ligne les textesfficiels.
Arabe aux cycles 2 (CE1) et 3
Le nouveau programme à compter de la rentrée 2007 et son préambule commun au BOEN hors-série n° 8 du 30 août 2007.
Document d'accompagnement de programme-Arabe, Cycle 3 (site du CNDP). [Il devrait être réécrit en fonction du cadre commun européen de référence des langues.]
Le programme correspond au niveau A1 du CECRL [les niveaux sur eduscol] , soit :
- ECOUTER - je peux comprendre des mots familiers et des expressions très courantes au sujet de moi-même, de ma famille et de l'environnement concret et immédiat, si les gens parlent lentement et distinctement.
- LIRE - je peux comprendre des noms familiers, des mots ainsi que des phrases très simples, par exemple dans des annonces, des affiches ou des catalogues.
- PRENDRE PART A UNE CONVERSATION - je peux :
- communiquer, de façon simple, à condition que l'interlocuteur soit disposé à répéter ou à reformuler ses phrases plus lentement et à m'aider à formuler ce que j'essaie de dire ;
- poser des questions simples sur des sujets familiers ou sur ce dont j'ai immédiatement besoin, ainsi que répondre à de telles questions.
- S’EXPRIMER ORALEMENT EN CONTINU - Je peux utiliser des expressions et des phrases simples pour décrire mon lieu d'habitation et les gens que je connais.
- ECRIRE - je peux :
- écrire une courte carte postale simple, par exemple de vacances
- porter des détails personnels dans un questionnaire, inscrire par exemple mon nom, ma nationalité et mon adresse sur une fiche d'hôtel.
Voir aussi
- premier palier pour la maîtrise du socle commun, compétences atendues à la fin de CE1 (BO, p. 20 - en ligne) :
Compétence 2 :
La pratique d’une langue vivante étrangère
L’élève est capable de :
- comprendre et utiliser des énoncés simples de la vie quotidienne
.
- deuxième palier pour la maîtrise du socle commun, compétences atendues à la fin de CM2 (BO, p. 27 - en ligne) : "
Compétence 2 : La pratique d’une langue vivante étrangère
L’élève est capable de :
- communiquer : se présenter, répondre à des questions et en poser ;
- comprendre des consignes, des mots familiers et des expressions très courantes.

Voir aussi
- le préambule commun : rappel des objectifs [l'école enseigne le niveau 1 du CECRL adopté par le socle commun (tableau p. 4 du préambule) pour un volume horaire annuel de 54 heures.] Le programme s'articule autour de connaissances (pratique active de la langue sollicitant la mémoire, progression en termes de vocabulaire, de grammaire et phonologie, mise en place d'automatisme dès le CE1), d'activités langagières de communication (capacités : pour des activités ritualisées, des activités orales prioritaires, compétences à acquérir en fin de cycle et programmation), attitudes. Le préambule insiste sur la nécessité d'un entraînement régulier et méthodique (oral, lecture/écriture).

 

Arabe dans le 2e degré en 2011/2012 : généralités

le CECRL -

[au collège - au brevet des collèges - en LP - au lycée]

 

Mise à jour le 29 juin 2011

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) : rappel

Présentation depuis : Eduscol -

Niveaux

Les élèves sont censés atteindre :
- un niveau voisin de A1 à la fin du cycle des approfondissements de l’école primaire,
- le niveau A2 en fin de scolarité obligatoire (palier 3, niveau diplôme national du brevet : voir ici) avec la validation du socle commun de connaissanceset de compétences (présentation Eduscol dont évaluation),
- le niveau B1 pour les CAP,
- en fin de lycée : respectivement B2 pour la LV1, B1-B2 pour la LV2 et A2-B1 pour la LV3.
Nota
Le niveau B1 correspond au premier niveau du CLES [certificats de langue de l'enseignement supérieur] exigé pour être stagiairisé après réussite aux concours de recrutement de l'enseignement [voir détail ici].

Outils
- Pour l'arabe :
site académique de Versailles - Emilangues pour séctions européennes et orientales -

Arabe dans le 2e degré - Programmes, documents d'accompagnement, autres outils [
site académique de Versailles]

Collège [Eduscol]
Les niveaux CECRL visés en fin de collège sont : B1 pour la langue commencée à l’école élémentaire, A2 pour la langue commencée au collège.
Voir aussi la compétence 2 du socle commun de connaisances et de compétences (présentation Eduscol dont évaluation)
6e, 5e LV1 et 4e, 3e LV2
- Palier 1 : programme et document d'accompagnement
depuis le site du CNDP. Le niveau à atteindre à l’issue de ce palier est fixé à A2. Il s'adresse aux élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. Il s'adresse également aux élèves qui débutent une deuxième langue vivante au collège, les annexes par langue faisant apparaître les compétences à acquérir pour le niveau A1.
Classe de 4e et 3e LV1 [
commencé à l’école primaire/autres avec forrt niveau]
- Palier 2
: programme depuis le site du CNDP [fin : niveau B1].
"Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissanceset de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 et de progresser vers le niveau B1."


Lycée professionnel
[Eduscol]
** Programme d'enseignement de langues vivantes étrangères pour les classes préparatoires au C.A.P. et pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel : arrêté au BOEN du spécial n° 2 du 19 février 2009 et programme proprement dit au même BOEN [généralités p. 1-13
- arabe : p. 39-47],
- en 2010/2011 : pour les classes menant au CAP et pour les classes de 2nde et 1ère préparatoires au baccalauréat professionnel,
- à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 pour la classe terminale préparatoire au baccalauréat professionnel.

Lycée d'enseignement général et technologique
[Eduscol]
- Classe de seconde générale et technologique : nouveaux programmes de LV1/LV3 en classe de seconde rénovée à compter de 2010/2011 au BOEN du 29 avril 2010 (arrêté) avec le texte du nouveau programme (enseignements commun, d'exploration et facultatif)
[présentation]
" En fin de classe de seconde générale et technologique, le niveau de compétence attendu pour : la langue vivante 1 est fixé à B1 (utilisateur indépendant – niveau seuil) - la langue vivante 2 est fixé à A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) - la langue vivante 3 est fixé à A1 (utilisateur élémentaire – niveau introductif."
Cycle terminal [document d'accompagnement]
- Classe de 1ère générale : programme 2010/2011 depuis le site du CNDP et projet de futur programme [présentation].
-
Classe de 1ère technologique : programme 2010/2011 depuis le site du CNDP.
- Classe de terminale
: programme 2010/2011 depuis le site du CNDP.

Lycée technologique

Eduscol met en ligne le nouveau projet de programme de LVE pour STI2D, STD2A et STL. Extraits

Le programme du cycle terminal s’inscrit dans la continuité des programmes du collège et de la classe de seconde. Il prend appui sur le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) élaboré par le Conseil de l’Europe et vise à développer l’autonomie de l’élève dans la
pratique des langues vivantes dans les activités langagières suivantes :
RÉCEPTION : compréhension de l’oral / compréhension de l’écrit
PRODUCTION : expression orale en continu / expression écrite
INTERACTION ORALE.
Ce programme s’articule comme suit : la pratique de deux langues vivantes dans les enseignements généraux de la série ; l’enseignement technologique en langue vivante 1 pris en charge par deux enseignants.
En fin de classe de terminale technologique, le niveau de compétence visé est pour :
. la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé) [CIEL Strasbourg]
. la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant – niveau seuil)
[CIEL Strasbourg]
Les contextes d’usage des deux langues vivantes étudiées sont ceux de la voie technologique.
Les domaines propres à chaque série ouvrent des espaces nouveaux pour une pratique accrue de la langue dans une logique de projet qui favorise la contextualisation de la communication.
Les situations d’apprentissage nécessitent l’utilisation régulière d’un lexique fonctionnel, et le développement de compétences sociolinguistiques et pragmatiques.



Arabe au collège - Programmes, documents d'accompagnement, autres outils
[site académique de Versailles]

Collège et CECRL (rappel)

Les niveaux CECRL visés en fin de collège sont : B1 pour la langue commencée à l’école élémentaire, A2 pour la langue commencée au collège.
Voir aussi la compétence 2 du socle commun de connaisances et de compétences (présentation Eduscol dont évaluation)
6e, 5e LV1 et 4e, 3e LV2
- Palier 1 : programme et document d'accompagnement
depuis le site du CNDP. Le niveau à atteindre à l’issue de ce palier est fixé à A2. Il s'adresse aux élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. Il s'adresse également aux élèves qui débutent une deuxième langue vivante au collège, les annexes par langue faisant apparaître les compétences à acquérir pour le niveau A1.
Classe de 4e et 3e LV1 [
commencé à l’école primaire/autres avec forrt niveau]
- Palier 2
: programme depuis le site du CNDP [fin : niveau B1].
"Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissanceset de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider le niveau A2 et de progresser vers le niveau B1."


Arabe : programmes des collèges (brevet des collèges) [Eduscol]-

Progammes 2011/2011 par niveaux
Ils correspondent aux paliers 1 et 2 sont définis par le cadre européen commun de référence pour les langues (CEC), lequel dégage quatre grandes compétences – compréhension orale (écouter/voir) / compréhension écrite (lire)/ production orale / production écrite(produire des textes) – et établit une échelle de six niveaux de compétence, alliant savoir-faire et savoir-être, et allant du niveau maximum, niveau C2, au niveau A1, permettant une communication minima.
6e, 5e LV1 et 4e, 3e LV2
- Palier 1 : programme et document d'accompagnement
depuis le site du CNDP. Le niveau à atteindre à l’issue de ce palier est fixé à A2. Il s'adresse aux élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. Il s'adresse également aux élèves qui débutent une deuxième langue vivante au collège, les annexes par langue faisant apparaître les compétences à acquérir pour le niveau A1.
Classe de 4e et 3e LV1 [
commencé à l’école primaire/autres avec forrt niveau]
- Palier 2
: programme depuis le site du CNDP [fin : niveau B1].
"Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturel qui permettront aux élèves d'atteindre le niveau B1, ou tout au moins de tendre vers celui-ci. Il concerne en premier lieu les élèves de 4e et 3e lorsque l'apprentissage de la langue a commencé à l'école primaire. mais il peut aussi concerner d'autres élèves dont le cursus permet de dépasser le palier 1 ; ce sont, par exemple, les élèves ayant commencé l'apprentissage d'une langue en 6e, ou 5e, les élèves des section européennes et de langues orientales ou tout élève présentant, pour des raisons diverses, un niveau lui permettant d'aller plus loin dans l'apprentissage d'une langue."
"Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissanceset de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider leniveau A2 et de progresser vers le niveau B1."
CERCL : rappel
Les niveaux CECRL visés en fin de collège sont :
- B1 pour la langue commencée à l’école élémentaire [
site du CIEL de Strasbourg],
- A2 pour la langue commencée au collège
[site du CIEL de Strasbourg].
Voir aussi la compétence 2 du socle commun de connaisances et de compétences (présentation Eduscol dont évaluation)
.


Arabe au brevet des collèges/diplômes national du brevet (DNB)

- Langues vivantes au brevet des collèges 2011 : lL'évaluation du socle commun au collège et le niveau A2 du CERCL
Le point ici-

Rappel - Le niveau A2 d'une LV , tel qu'il est précisé par l'annexe à l'article D. 312-16de l'Education

Le niveau A2 du " Cadre européen commun de référence pour les langues" se définit par : la compréhension à la lecture (pouvoir : lire des textes courts et simples - trouver une information dans des documents courants comme des publicités, des menus, des horaires - o Pouvoir comprendre des lettres personnelles simples), la compréhension à l'audition (individuelle : pouvoir comprendre un vocabulaire très fréquent relatif à ce qui concerne de près (ex. : soi-même, sa famille, les achats, l'environnement proche)/pouvoir saisir l'essentiel d'annonces et de messages simples et clairs - interactive : pouvoir comprendre suffisamment pour être capable de répondre à des besoins concrets à condition que la diction soit claire et le débit pas trop rapide), l'expression orale (individuelle : pouvoir parler en termes simples (sur le mode descriptif) de soi-même, de sa famille, d'autres personnes, de son environnement proche, de ses conditions de vie - interactive : pouvoir communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu'un échange d'informations simple et direct), l'expression écrite ( Pouvoir : écrire un courte carte postale, un menu, un slogan publicitaire simple, un programme de journée - inscrire des données personnelles dans un questionnaire (nationalité, adresse, âge), le code (maîtrise du vocabulaire de base (2000 mots) et des structures de base de l'allemand.Au niveau de l'expression orale l'accent est mis d'avantage sur la communication que sur la correction) et la culture (au niveau de toutes les aptitudes précitées : sensibilisation à la culture des pays de langue allemande). [voir : eduscol - université de Louvain...]

Annales
Annales depuis les sites du :
CRDP de Bretagne (toutes séries) : 2006 (sujet - corrigé) - 2005 (sujet - corrigé) - 2003 (sujet)
CRDP de Lyon (toutes séries) : juin 2006 - juin 2005 - juin 2004 - juin 2003 - juin 2002
CRDP d'Aquitaine (toutes séries) : 2004 -

 

 

Arabe : programmes des LP - mise à jour le 29juin 2011

Nouveaux programmes de LP en ligne à compter de 2009/2010


** Fin janvier 2009 - Eduscol met en ligne les nouveaux programmes des enseignements généraux de la voie professionnelle : ceux-ci sont conçus sur 3 ans, dans le cadre du bac. pro. (niveau IV) en 3 ans. Le niveau V (CAP/BEP) correspond à celui de la fin de 2e année (1ère professionnelle)) [au BOEN spécial 2 du 19.02.09 : généralités p. 1-13 - allemand p. 14-26, anglais p. 27-38, arabe p. 39-47, espagnol p. 48-60, italien p. 61-72 et portugais p. 73-83].
** Voir aussi : Mise en œuvre pédagogique du nouveau programme d'enseignement des langues vivantes dans la voie professionnelle, actes du séminaire national du février 2009 (mise en ligne par Eduscol le 22 avril 2009).

Les nouveaux programmes : partie commune aux LVE

- A la rentrée scolaire 2009, entrent en vigueur les nouveaux programmes de LVE pour le CAP et le baccalauréat professionnel en 3 ans pour :
allemand
, anglais, arabe, etc... tous bâtis selon la même méthodologie.
Les projets de programme commencent par rappeler les principes et objectifs qui les structurent (citoyenneté et mobilité : le CECRL... - interculturel - LVE et histoire des arts - communication et approche actionnelle).
Ils rappellent les niveaux requis (tableau des niveaux en ligne) par rapport au cadre européen (CECRL - voir aussi site de l'UE - Eduscol - article D 312-16 du Code de l'Education), selon qu'il s'agit de LV1 (CAP = niveau A2 (celui du socle commun : voir grille depuis le site académique de Dijon), BEP = niveau B1, Bac. pro. = niveau B2) ou LV2 (BEP : niveau A2, bac. pro. = niveau A1) [1].
Ils s'articulent autour de 5 modules qui repennent les 5 compétences du CECRL : compréhension de l'oral (p. 4/5 du doc. en ligne), expression rale en continu (p. 6/7 du doc. en ligne), interaction orale (p. 8/9 du doc. en ligne), compréhension de l'écrit (p. 10-11 du doc. en ligne), expression écite (p. 12-13 du doc. en ligne.
Les nouveaux programmes de LVE : le nouveau programme d'arabe (bac. pro. 3 ans)
Suit la partie "contenus culturels et linguistiques" (p. 14-25 du doc. en ligne) , avec des exemples dans la langue étudiée
- autour de la culture et du lexique (vocabulaire: vivre et agir au quotidien, étuder et trvailler, s'informer et comrpendre, se divertir et se cultiver) : p. 14/19 du doc. en ligne;
- autour de la prononciation et de la lecture/écriture (phonèmes dont voyelles/consonnes, intonation) : p. 19/20 du doc. en ligne ;
- de la grammaire de la langue (dialoguer, comprendre et s'exprimer, dcrire, raconer/relater, expliquer, argumenter) : p. 21/26 du doc. en ligne.
Mise en oeuvre
Le texte au JO du 11 février 2009
:
Art. 2 - Les dispositions du présent arrêté entrent en application à la rentrée de l'année scolaire 2009-2010 pour la classe de première année préparatoire au certificat d'aptitude professionnelle et pour la classe de seconde préparatoire au baccalauréat professionnel, à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011 pour la classe de deuxième année préparatoire au certificat d'aptitude professionnelle et pour la classe de première préparatoire au baccalauréat professionnel et à la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 pour la classe terminale préparatoire au baccalauréat professionnel.
--------------------------------
[1] [Rappel : "Le niveau A2 reconnaît que l’utilisateur dispose des moyens linguistiques usuels dans le pays où la langue est pratiquée. À ce stade, l’élève peut comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment utilisées en relation avec des domaines familiers. Il peut communiquer lors de tâches simples et habituelles ne demandant qu’un échange d’informations simple et direct sur des sujets habituels. Il peut se situer, se présenter, se diriger, décrire avec des moyens simples sa formation, son environnement et ses besoins immédiats.
Les niveaux de l’utilisateur indépendant : B1 et B2
- Au niveau B1, un élève devient capable de comprendre les points essentiels quand un langage clair et standard est utilisé à propos de choses familières dans le travail, à l’école, dans la vie quotidienne. Il est en mesure, dans la plupart des situations rencontrées en voyage dans une région où la langue est parlée, de produire un discours simple et cohérent sur des sujets familiers. Il peut relater un événement, décrire un espoir ou un but et exposer brièvement un raisonnement.
- Au niveau B2, un élève peut comprendre le contenu essentiel de sujets concrets ou abstraits dans un texte complexe, y compris une discussion technique dans sa spécialité. Il peut communiquer avec un degré de spontanéité et d’aisance tel qu’une conversation avec un locuteur natif ne comporte de tension ni pour l’un ni pour l’autre. Il peut s’exprimer de façon claire et détaillée sur une grande gamme de sujets, émettre un avis sur un sujet d’actualité et exposer les avantages et les inconvénients de différentes possibilités. Il peut aussi lire des articles sur des questions contemporaines et des textes littéraires contemporains en prose (annexe au décret n° 2005-1011 du 22 août 2005)."
- Arabe en LP - Mise en oeuvre 2010/2011 [arrêté en ligne]
- Le programme est, dans son intitulé, pour CAP et baccalauréats professionnels.
Voir aussi au BOEN (Bulletin officiel) spécial n° 2 du 19 février 2009 le programme d'enseignement de langues vivantes étrangères pour les classes préparatoires au C.A.P. et pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel (généralités : p. 1-3, modules et CERCL p. 4-13, arabe p. 39-49 du doc. en ligne).


Mise en oeuvre 2011/2012

- CAP
Les nouveaux programmes s'appliquent depuis 2010/201 : voir ici.
Voir aussi au BOEN (Bulletin officiel) spécial n° 2 du 19 février 2009 le programme d'enseignement de langues vivantes étrangères pour les classes préparatoires au C.A.P. et pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel (généralités : p. 1-3, modules et CERCL p. 4-13, arabe p. 39-49 du doc. en ligne).
- BEP "ancien régime" : uniquement pour 4 spécialités
Sujets

Le site académique de
Versailles.
La base de sujets d'examen du CNDP (gérée apr le CRDP de Montpellier) : par intitulé de CAP - enseignement général.

- BEP certification intermédiaire : 1ère session 2011
Les nouveaux progammes de bac. pro. 3 ans s'appliquent [ci-dessous].
** Baccalaréats professionnels 2 ans (dernière session 2012)
2011/201é, c'est ....
... la dernière année de terminale professionnelle de ces diplômes terminés en 2012.
.Après la session 2012, seuls seront enseignés en LP les bacs pros. en 3 ans.

- Bac pro 3 ans : classe de seconde et de première professionnelles
2011/2012
... c'est la 3e année d'existences des nouvelles secondes professionnelles [soit la 1ère année des certifications intermédiaires) ;
... c'est la 2ème nnée d'existences des nouvelles premières professionnelles [soit la 2ème année des certifications intermédiaires) ;
... c'est la 1ère anéne des nouvelels terminales professionnelles.

Les nouveaux programmes s'appliquent : voir ici.

.



Arabe : programmes des lycées - Mise à jour le 18 juin 2011


Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) : rappel

- Présentation depuis : Eduscol -
Niveaux
Les élèves sont censés atteindre :
- un niveau voisin de A1 à la fin du cycle des approfondissements de l’école primaire,
- le niveau A2 en fin de scolarité obligatoire (palier 3, niveau diplôme national du brevet : voir ici) avec la validation du socle commun de connaissanceset de compétences (présentation Eduscol dont évaluation),
- le niveau B1 pour les CAP,
- en fin de lycée : respectivement B2 pour la LV1, B1-B2 pour la LV2 et A2-B1 pour la LV3.
Nota
Le niveau B1 correspond au premier niveau du CLES [certificats de langue de l'enseignement supérieur] exigé pour être stagiairisé après réussite aux concours de recrutement de l'enseignement [voir détail ici].

Outils
- Pour l'arabe :
site académique de Versailles - Emilangues pour séctions européennes et orientales -

Arabe au lycée : programmes en 2011/2012 [site académique de Versailles]

Classe de seconde générale et technologique

- Rappel : 'En fin de classe de seconde générale et technologique, le niveau de compétence attendu pour : la langue vivante 1 est fixé à B1 (utilisateur indépendant – niveau seuil) - la langue vivante 2 est fixé à A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) - la langue vivante 3 est fixé à A1 (utilisateur élémentaire – niveau introductif."
Au BOEN du 29 avril 2010 est publié le texte du nouveau programme à compter de 2010/2011 (enseignements commun, d'exploration et facultatif), soit ...
... le rappel des objectis des langues vivantes étra
ngères our égiopanes (p. 1-3) et la LV dans le cadre du tronc commun et du CECRCL [présentation Eduscvol : rappel] soit :
** LV1 et LV2 : de niveau A2 vers le niveau B1 [p. 3-7 - voir aussi : CIEL Strasbourg A2 et B1] / LV3 – niveau A1 |[ p. 7-8][site académique de Poitiers] -
** "référentiels" A1 - A2 - B1 = compréhension : de l'oral : p. 9/ de l'écrit : p. 11 - oral en continu : p. 11 - expression écrite : p. 12 - intercation orale : p. 13.
** LV3 comme enseignement d'exploration : voir les items A1 du même document.
** LV3 comme option facultative : voir les items A1 du même document.
Voir aussi
-
Langues vivantes au lycée d'enseignement général et technologique, circulaire n° 2010-008 du 29-1-2010.
- plus de détails ici.

Cycle terminal en 2011/2012 : classe de 1ère

Rentrée 2011 : programme de Langues vivantes (toutes séries) pour le cycle terminal - Mise à jour le 29 sept. 2010

Le JO du 28 août 2010 [BOEN du 30 sept. 2010] met en ligne le nouveau programme de langues vivantes et son annexe pour le lycée ...
... général : classe de 1ère génnrale/classe terminalez générale ;
... technologique : classe de poremière technologique, classe terminale technologique.

"Le programme du cycle terminal au JO s’inscrit dans la continuité des programmes du collège et de la classe de seconde.
- Il prend appui sur le
CECRL élaboré par le Conseil de l’Europe [dont livret de référence]", soit :
pour la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé) --
pour la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant – niveaux seuil) --
pour la langue vivante 3 : A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) -
pour la langue approfondie [dont : en langue vivante 1 : C1 (utilisateur expérimenté – autonome)/en langue vivante 2 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé)].
- Une entrée culturelle : gestes fondateurs et mondes en mouvement (mythes et héros - espaces et échanges - lieux et formes du pouvoir - l’idée de progrès -- voir détails p. 5/6 du
projet en ligne).
- "L’organisation en groupes de compétences [
voir aussi à ce lien] pour les enseignements communs permet de dépasser la distinction habituelle entre L.V.1 et L.V.2 et donc de moduler, selon les élèves, les objectifs et les démarches."
- Il prône l’ouverture vers d’autres espaces d’apprentissage : TIC - mobiltié et voyagess scolaires), définit les enseignements communs de LV1 (B2) et de LV2 (B1) (dont : du niveau « seuil » B1 au niveau « avancé » B2, p. 4) et les relations avec les autres enseignements (p.6
du projet en ligne : français, histoire/géographie, arts, DNL, hisoire des arts.)
- Il rappelle
- pour toutes les séries ... :
...les descripteurs des capacités des niveaux A1 à C1 (tableaux) : écouter et comprendre (p. 9), parler en continue (p. 10), réagis et dialoguer (p. 11), lire (p. 12) , écrire (p. 13).

- pour la série L
... :
... le niveau A2 pour l'enseignement de LV3 facultatif et spécifique :
p. 7 du projet en ligne ;
... le niveau C1 ou B1 pour l'enseignement spécifique à la série L de LV1 ou LV2 approfondie (dont : du niveau « avancé » B2 au niveau « autonome » C1) : p. 8 du projet en ligne.
Ce nouveau programme sera mis en oeuvre à la rentrée 2011 pour la classe de première et à la rentrée 2012 pour la classe de terminale.
Rentrée 2011 : programme d'enseignement spécifique de Littérature étrangère en langue étrangère (série L) au cycle terminal de la série L [en 1ère (dès 2011/12) /terminales (dès 2012/2013)]
- Il est en ligne depuis el site du JORF du 28 août 2010 (fac-similé en ligne - Eduscol avait en ligne le projet de programme le 7 mai 2010).
Il est établi en fonction des niveaux de compétence du CECRL : B2 [site du CIEL] pour la LV1 et B1 [site du CIEL - site académique de Caen] pour la LV2 pour "des repères solides chez les élèves, de leur donner le goût et l’envie d’aller plus loin, de les familiariser avec la lecture et de les entraîner à la lecture suivie".
Il en définit les approches : situer "la littérature dans le cours général de l’Histoire" ("dans une société vivante, et dans une chronologie porteuse de sens") à travers le récit, la poésie et le théâtre pour une aprpoche comparative (influence /confluence).
Il propose quelques thématiques (je/jeu de l'écriture, la rencotnre - le personnage -l'écrivain dans son siècle - voyage/parours/intiitaion/exil - imaginaire)e t desactivités sutrurées autour de compétence de base (lire -é couter/regarder - interpréter - écrire)
Les compétences sont soigneusement définies [du niveau « seuil » B1 au niveau « avancé » B2 (p. 3/ 4)].


Araber au lycée - Cycle terminal en 2011/2012 : classe de terminale [document d'accompagnement]

C'est la dernière année du programme [en ligne depuis le site du CNDP] de ...
... terminale générale,
... terminale technologique.


Arabe aux BTS -

Mise à jour le 30 septembre 2010

 



Arabe en BTS : sujets/annales [le site académique de Versailles jusqu'en 2008]

BTS tertiaires
Mise à jour des groupements de spécialités de B.T.S. pour l'évaluation ponctuelle en langue vivante étrangère - session 2011
depuis le site du CNDP.
Ce qui donne désormais pour le tertiaire :
Groupe 1 - Assurance - Banque - Communication des entreprises - Management des unités commerciales - Notariat - Professions immobilières.
- Sujets d'arabe : 2009 - 2008 / 2007 // 2006 // 2004 // 2003
Groupe 2 - Assistant de gestion PME-PMI à référentiel commun européen
Groupe 3 - Assistant de manager
- Sujets d'arabe : 2008 - 2007 ( Groupe 3 = assistant de direction jusq'en 2009 puis assistant de manager) ;
Groupe 4 - Commerce international à référentiel commun européen
- Sujets d'arabe : 2008 - 2007 - 2006 - 2004 - 2003 // 2002 (BTS Commerce international, rénové à compter de 2009)
Groupe 5 - Assistant secrétaire trilingue
- Sujets d'arabe : 2002
Groupe 7 - Vente et production touristiques
- Sujets d'arabe : 2008

 

 

Arts du cirque -

dont

Arts du cirque au lycée

Arts du cirque : outils CNDP

Mise à jour le 15 juin 2011

 

Arts du cirque - Généralités

Des sites officiels : Eduscol -
Enseigner les arts du cirque : sitographie depuis Educasources -

Les Pôles de Ressources pour l'Éducation Artistique et Culturelle Arts du Cirque
... depuis le site du CRDP de Créteil.
... depuis le site du CRDP de Reims [voir aussi Educasources]
... depuis le portail interministériel.
Voir aussi : le site du CRDP de Bordeaux.
[En Picardie, le Pôle régional des arts du cirque à Amiens - Cirque Jules Verne - BP 2720 - 80027 AMIENS CEDEX 1.T. 03.22.35.40.10. F. : 03.22.35.40.55].

Arts du cirque - Programmes de lycée

Arts du cirque en classe de seconde : enseignement de détermination (2009/2010), enseignement d'explorations à compter de 2010/2011

L'arrêté du 8 avril 2010 modifiant l'arrêté du 15 juillet 2003 fixant le programme de l'enseignement de détermination des arts du cirque pour la classe de seconde générale et technologique au JO du 25 avril 2010 transforme le programme de l'enseignement de détermination (en 2009/2010) en programme de l'enseignement d'exploration à compter de la rentrée scolaire 2010.
Il s'agit du programme publié au BOEN hors-série n° 7 du 28 août 2003 (arrêté du 15 juillet 2003, p. 48-50) : "L'enseignement des arts du cirque consiste en une initiation au cirque dans la singularité de son univers et la spécificité de ses formes, dont il privilégie la dimension créative et poétique. [... Il valorise l'acquisition et le perfectionnement de savoir-faire et de savoir être fondamentaux, en lien avec une famille circassienne choisie par l'élève en début d'année de première parmi les possibilités offertes par le partenaire artistique et culturel. Dans sa composante culturelle, il poursuit l'approche sensible et raisonnée du spectacle de cirque sous ses formes patrimoniales et contemporaines, en établissant un dialogue avec les autres disciplines de la classe de première. Sa mise en oeuvre est assurée par une équipe composée d'enseignants de différentes disciplines aux compétences reconnues et d'un partenaire culturel habilité, impliqué dans une démarche de formation et de création." Les objectifs s'inscrivent dans ceux généraux de la formation (techniques fondamentales et savoirs fondamentaux, relation à 'l'autre, appropriation d'une culture) et dans les objectifs propres à la classe de 2nde (renforcement des bases en acrobatie / équilibre et hygiène de vie - techniques liées aux différentes familles, créativité, outils d'analyse). Le programme s'articule autour de deux composanes fondamentales (pratique / culturelle) et deux ensembles (ensemble commun obligatoire : pratiques artistiques (bases acrobatiques, jeu d'acteur et de danse, découvertes des différentes familles) et approche culturelle (évolutions internes du cirque et ses représentations sociales : sources/archétypes, grandes étapes, familles circassiennes et types). L'ensemble libre est laissée à l'initiative de l'équipe pédagogique. Suit une typologie des aspectes méthodologiques de la mise en oeuvre et des compétences attendues.

Arts du cirque en classe de 1ère L -

Le programme à compter de 2005-2006 : Arts du cirque en classe de 1ère L.

Arts du cirque en classe terminale L

Le programme à compter de 2005-2006 : BOEN hors-série n° 7 du 01.09.2005.

Arts du cirque au baccalauréat : ici

 

Les arts du cirque dans le réseau SCEREN/CNDP : quelques titres
Bibliographie par : le CRDP de Lille -
D'hier et d'aujourd'hui : quelques pistes de cirque [en 2002].
Enseigner les arts du cirque : sitographie depuis Educasources -

A l'école et au collège

Les arts du cirque à l'école maternelle
Comment enseignants, artistes et parents ont permis à de jeunes enfants de s'approprier les arts du cirque, fil conducteur de nombreux apprentissages [en savoir plus] .

50 activités avec les arts du cirque à l'école et au collège.
Un projet « Arts du cirque » permet grâce à une approche motrice, artistique et culturelle d'aborder des compétences du domaine de l'EPS. L'ouvrage propose fiches ressources et activités pour découvrir le monde du cirque, développer la maîtrise corporelle, l'expression, composer et mettre en piste [en savoir plus].

L'option en lycée

Rêves de cirque (Vidéocassette, label national).
Ils vont au lycée et ont choisi en option de leurs études littéraires, les arts du cirque, première filière du genre proposée par le lycée Marcelin-Berthelot à Châtellerault. Le film esquisse, à travers échanges et enseignements, le portrait d’une jeune génération qui a sans doute beaucoup d’avenir parce qu’elle veut être libre, [... , en savoir plus].
Figures de cirque 1 (Circus Ronaldo. Thierry Bouglione. Arts Sauts. Jérôme Thomas. Didier Pasquette) & Figures de cirque 2 (Carmino d'Angelo. Alexis Gruss. Les Acrostiches. Nouveaux Clowns, Nouveaux Nez. Un chapiteau pour le Centaure) : 2 Vidéocassettes ( label national).
A travers le travail d'artistes contemporains, Figures de cirque propose un voyage au centre de la piste, au croisement de l'héritage classique et des créations les plus originales. Qui sont les musiciens, écuyers, acrobates, clowns d'aujourd'hui ? Comment transcendent-ils un siècle d'histoire du cirque ? [en savoir plus : 1 et 2].
Et aussi...

 

 

 

 

 

Arts plastiques - arts appliqués

 

 

 

Arts plastiques - arts appliqués (l'éducation artistique et culturelle)
Niveaux : école - secondaire/collège - LP - lycée - baccalauréats - LT/CPGE - concours de recrutement.
Le site académique d'Amiens.
- 1er février 2007 : le BOEN du 01.02.2007 publie la circulaire n° 2007-022 du 22.01.2007 sur les dimensions artistique et culturelle des projets d’école et d’établissement. Ellel rappelle la place de cette dimension dans le socle commun et la nécessité de partenriats autour de contrats d'objectifs. "Pour être reconnue et soutenue, pour que les partenaires de l’école, du collège et du lycée contribuent à cette ambition éducative, celle-ci [la "politique ambitieuse de formation artistique et culturelle] doit être présentée avec force dans le projet d’école ou d’établissement, document de référence portant la politique de formation de chaque structure d’enseignement. Ce document présentera les enjeux, les objectifs et les moyens de cette dimension importante de la formation générale." La suite de la circulaire commente cette dernière phrase.
- Octobre 2006. Inventons l’avenir : le CRDP de nantes publie les actes des assises nationales les 11, 12 et 13 novembre 2005 à Nantes de l’éducation artistique théâtre-spectacle vivant.
Les actes du séminaire national "L'architecture comme fait culturel aujourd'hui" (Eduscol)
Pour les enseignants d'arts plastiques, l'université de Paris VIII propose un site consacré aux arts plastiques qui est un lieu de ressources et d'échanges
Des ressources depuis le réseau SCEREN/CNDP
Depuis le site du SCEREN, un dossier sur l'hétérogénéité en arts plastiques.
La pratique de l’exposition de l'école maternelle au lycée et pourquoi pas ailleurs… / par Guitton Michèle, Morin Nicole. Poitiers : CRDP de Poitou-Charentes, 2006. Un livre 210 p. Réf. : 860B8443. 39 €. Pour en savoir plus.

Arts et culture, enseignements artistiques, éducation artistique et culturelle - Mise à jour le 10 avril 2008
Arts et culture, tous niveaux [à l'école]
Développement de l’éducation artistique et culturelle, circulaire n° 2008-059 du 29 avril 2008 publiée dans le B.O. n° 19 du 8 mai 2008 (correctif).
Actualités
Extrait de la circulaire de rentrée
3 - Développer l’éducation artistique et culturelle
L’introduction d’un enseignement de l’histoire des arts
L’histoire des arts est intégrée dans les programmes de l’école primaire applicables à la rentrée 2008 [plus de détails] et dans les nouveaux programmes du collège applicables à la rentrée 2009.
L’enseignement d’histoire des arts porte sur l’ensemble du champ artistique et culturel. Il a pour objectif l’acquisition par les élèves de repères historiques et méthodologiques indispensables à la compréhension des œuvres, et prend appui sur le contact direct avec celles-ci. Les corps d’inspection veilleront à la mise en place effective de cet enseignement, dans toutes les écoles primaires. Les plans académiques de formation prévoiront des actions de formation en s’appuyant sur le programme d’histoire des arts ainsi que sur la perspective d’une épreuve au diplôme national du brevet, à compter de sa session 2010.

Le développement des pratiques artistiques et culturelles ; le développement des partenariats
Parallèlement à l’enseignement d’histoire des arts, les pratiques artistiques doivent être renforcées dans un objectif de généralisation à l’ensemble des cycles de formation et des champs artistiques et culturels. Afin d’offrir au plus grand nombre la possibilité d’approfondir la pratique d’un art, le nombre de classes à horaires aménagés sera multiplié par quatre en cinq ans et étendu aux domaines du théâtre et des arts plastiques, conformément aux objectifs qui ont été fixés à chaque académie.
En complément des enseignements artistiques inscrits dans le temps scolaire, la pratique artistique et culturelle sera proposée dans tous les établissements concernés par l’accompagnement éducatif [dans le 1er degré - au collège]. La pratique artistique et culturelle est également encouragée dans le cadre des dispositifs existants : classes à projet artistique et culturel, ateliers de pratique artistique, ateliers scientifiques et techniques, pratique vocale et chorale, "École, collège et lycéens au cinéma", etc. Chaque école, chaque collège et chaque lycée doit s’engager dans un partenariat avec des structures culturelles et des collectivités territoriales pour définir les objectifs à atteindre et les moyens permettant de généraliser l’éducation artistique et culturelle.

À la rentrée 2009, les projets d’établissement du second degré [circulaire en ligne] intégreront un volet culturel concernant tous les élèves et élaboré en concertation avec les institutions culturelles et les collectivités territoriales.
Généralités

Présentation : le site d'Eduscol.
-
Eduscol met en ligne (19.09.07) les actes du séminaire national : "Éducation artistique et culturelle" qui s'est déroulé à Paris du 22 au 23 janvier 2007.
Le Portail interministériel d'information sur l'éducation artistique et culturelle - Le site du SCEREN/CNDP -
Textes de référence

- Orientations sur la politique d’éducation artistique et culturelle des ministères de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et de la culture et de la communication, circulaire n° 2005-014 au BOEN du 03.02.2005.
- Pôles de ressources [Eduscol] pour l’éducation artistique et culturelle, circulaire n° 2007-090 du 12-4-2007 (BOEN du 19.04.2007). "La présente circulaire vise à préciser les conditions de production et de diffusion de ces ressources afin qu’elles participent efficacement à la mise en œuvre des politiques locales et territoriales tout en apportant leur contribution à la politique nationale d’éducation artistique et culturelle."
Voir aussi : le répertoire des actions de formation des personnes ressources pour les arts et la culture (Eduscol).
- Chartes de développement des pratiques artistiques et culturelles , circulaire n°2007-086 du 10-4-2007 au BOEN du 19.04.2007.
Voir aussi : chartes départementales de développement de la pratique vocale et chorale, circulaire n° 2002-139 - chartes pour une éducation au patrimoine "Adopter son patrimoine", circulaire 2002-086.commissions d'interrogation).
Haut conseil de l'éducation artistique et culturelle
- Rapport annuel du HCEAC pour l'année 2006 qui fait le point sur l'éducation artistique dans l'enseignement et propose une série de mesures à mettre en oeuvre, notamment en lien avec le socle commun.
Installation du Haut Conseil de l’éducation artistique et culturelle le 19.10.2005. Les dossiers de l'ingénierie éducative d'octobre 2005.
Arts (fin août 2005) : un rapport d'information […] sur la politique des pouvoirs publics dans le domaine de l'éducation et de la formation artistiques
Sites de référence et outils dans le réseau SCEREN/CNDP
Le site du CNDP et celui d'EDUCLIC.
Depuis le site de la médiathèque du CRDP de l'Académie d'Amiens : Peinture et compositions plastiques (les constituants de l'oeuvre, les procédés, les genres).
Tous les exemples sont pris dans le domaine de la peinture.
Les classes à projet artistique et culturel (classes à PAC)
Présentation depuis le site d'eduscol - la circulaire de 2001 -
Une étude de la DEP : Le fonctionnement des dispositifs de l’action artistique et culturelle (compte rendu sur le site de l'Académie d'Amiens).
Aide à la rédaction d'un projet éducatif et culturel (site académique d'Amiens).
Voir aussi : Une note d'information le 7 juin 2006 sur les dispositifs de l’action artistique et culturelle (ateliers et classes à projet artistique et culturel) au collège.
Dans l'Académie d'Amiens
Les classes à projets artistiques dans l'Académie d'Amiens et ses critères 2002 de sélection.
Un exemple dans l'Aisne (collège de Tergnier). Présentation par domaines des dispositifs et explications et montage d’une classe à PAC.
Ateliers de pratique artistique et classes d'initiation dans l'Académie d'Amiens.
Arts et culture à l'école [arts visuels à l'école - éducation musicale à l'école - histoire des arts]
Actualités

- La mise en place, à partir de la rentrée prochaine, d'un véritable service d'accompagnement éducatif en fin de journée et l'éducation artistique et culturelle [voir aussi ici l'actualité au 10 avril 2008].
Extraits du discours de X. Darcos le 28.06.2007 : "Trop d'enfants restent livrés à eux-mêmes, après les cours, en attendant le retour de leurs parents tandis que beaucoup d'autres bénéficient du soutien actif de leur entourage familial ou de répétiteurs pour effectuer leurs devoirs scolaires. La mission de l'école ne s'arrête pas après les cours. Elle s'achève lorsqu'un élève a acquis les connaissances et les compétences qui lui seront nécessaires tout au long de sa vie future. [...] Concrètement, cette offre s'articulera autour de deux types d'actions proposées aux élèves après leur journée de cours, entre 16h30 et 18h. D'une part, une aide aux devoirs sous la forme d'études dirigées par des enseignants volontaires, mais avec l'aide d'assistants d'éducation et de bénévoles issus du monde associatif. 'autre part, des activités éducatives complémentaires, telles que l'approfondissement de techniques artistiques découvertes dans le cadre scolaire [souligné par nous] ou le renforcement de la pratique sportive. Dès la rentrée prochaine, cet accompagnement éducatif sera proposé dans tous les établissements scolaires de l'éducation prioritaire, en commençant par les collèges « Ambition Réussite ». Là encore, il ne saurait y avoir d'avancée sans un partenariat constructif avec les associations complémentaires."
- Éducation culturelle et artistique : discours de Xavier Darcos le 21/06/2007 (extraits) : "L'éducation culturelle et artistique n'est pas une discipline supplémentaire, additionnelle, voire optionnelle. C'est la conjonction de trois types d'actions pédagogiques absolument complémentaires.
La première de ces actions, c'est la confrontation des élèves aux œuvres artistiques. C'est sans doute lorsqu'ils ont assisté à la représentation de Rusalka à l'opéra Bastille, davantage encore que dans tous les cours qui l'avaient précédée, que les élèves du collège Jean-Lurçat ont vraiment compris ce qu'était l'opéra. Le plaisir esthétique ne doit pas être réservé à ceux qui, par leur entourage familial, ont un accès facile aux œuvres de l'esprit.
C'est ensuite l'apprentissage du contexte dans lequel se sont développées les différentes formes d'expression artistique et les rapports qu'elles ont entretenu entre elles. Il est particulièrement important que les élèves sachent que, de la peinture à l'architecture, de la sculpture au design, chaque époque se bâtit une identité culturelle singulière dont ils doivent apprendre à reconnaître les traits.
Enfin, l'éducation culturelle et artistique repose sur l'exercice d'une pratique artistique. Tracer un dessin, exécuter un morceau de musique, écrire un texte, c'est comprendre très intimement ce qui fait la spécificité d'un art." 3 leviers :
- renforcer "la présence de l'histoire des arts dans l'enseignement obligatoire dès le plus jeune âge",
- "l'enseignement des pratiques artistiques recentré sur l'apprentissage des techniques",
- un "rapprochement entre les élèves des établissements situés en zone rurale ou périurbaine et l'offre culturelle. Il me semble important de développer les classes à horaires aménagés danse et musique ",








 

Berbère

Voir aussi notre partie sur les langues vivantes étrangères.
Berbère aux baccalauréats
Langue berbère au bacalauréats généraux et technologiques
Définition de l'épreuve facultative de berbère aux baccalauréats général et technologique (BOEN n°13 du 28.112002).
Un rapport du Sénat sur la diversification des langues vivantes recommandé par l'IPR de Portugais de l'Académie d'Amiens.
Depuis le site académique de Toulouse : "les gestes fondamentaux du professeur de LV (IGEN langues)"

 

 

 

Biochimie - Biotechnologies - Génie biologique - Santé / Environnement en LP et en LTG -

 

 

Mise à jour le 5 février 2010

Programmes d'enseignement de la 6e au baccalauréat
Le site général du SCEREN, son site sur les 3 derniers mois.
La revue Education et formations consacre son n° 73 au biotechnologies (sommaire en ligne). Biochimie - Biotechnologies - Génie biologique - Santé au LP
Sites académiques de : Amiens - Créteil - Dijon - Nice -
Voir aussi :
... enseignement professionnel : chimie, bio-industries, envrionnement [CPC 6] -
... enseignement général : PSE - Prévention - Santé - Environnement (VSP/HPS) : programme 3 ans [plus de détails] -

Biochimie - Biotechnologies - Génie biologique - Santé

au lycée

Biochimie, biotechnologies, génie biologique
en LEGT
... en classe de seconde générale et technologique
(enseignement d'exploration)
en LT : cyle terminal
... en série STL
(rénovation en cours) :
en 2011/2012 - 1ère STL (nouveau)
en 2012/2013 : nouveau programme de
terminale
... en série ST2S
en 2011-2012 // à compter de2012-2013

en LT : BTS
Bioanalyses - Biotechnologies - Diététique
Economie Sociale et - Ethétique-- Hôtellerie -
Hygiène-Propreté-Environnement - Industries céréalières -
Métiers de l'eau - Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries

 

Mise à jour le 4 octobre 2011

 

 


Biochimie, biotechnologies, génie biologique en classe de seconde générale et technologique

Rentrée 2010 - L'enseignement d'exploration Biotechnologies en seconde à compter de 2010/2011 - Mise à jour le 5 mai 2010

Le BOEN du 29 avril 2010 publie le texte du nouveau programme (JO du 25.04.2010), un enseignement d'exploration [1] |voir aussi notre présentation de la nouvelle classe de seconde] .
Cet enseignement est censé ouvrir sur l’univers des métiers des biotechnologies et orienter vers les études supérieures scientifiques en biologie après un baccalauréat scientifique ou technologique. Il est dispensé par des professeurs de biochimie-génie biologique. Il suppose des activités technologiques au laboratoire qui rendent l’élève acteur de sa formation et "prend appui sur les acquis du socle commun des connaissances et de compétences".
Il s'organise autour ede trois thèmes :
- Bio-industries : industries agro-alimentaires, pharmaceutiques, cosmétiques [les activités proposées illustrent les principales thématiques de la production d’un aliment, ici le pain ou le yaourt, mais d’autres productions peuvent être envisagées (production de médicaments ou d’un produit cosmétique ou d’un autre aliment) : biotransformation, micro-organisme utile, contrôle d’un produit fini, recherche industrielle] : p. 3 ;
- Santé : diagnostic, traitement, prévention [les activités proposées illustrent les principales thématiques de l’étude d’une pathologie : analyses biologiques en vue d’un diagnostic, traitement aux antibiotiques, prévention de la transmission des agents infectieux, recherche médicale] : p. 4 ;
- Environnement : pollution, dépollution, amélioration de la production, contrôles de la qualité de l’eau, de l’air, du sol et des surfaces [les activités proposées illustrent les principales thématiques de la production d’un aliment, d’autres productions peuvent être envisagées (production de médicaments ou d’un produit cosmétique ou d’un autre aliment) : caractérisation de la pollution de l’environnement, dépollution biologique, contrôles, recherche agronomique : : p. 5.
-----
[1] Les grandes nouveautés de la seconde : l’introduction de deux enseignements d’exploration de 1h30 hebdomadaire chacun dont au moins un enseignement d’économie (sciences économiques et sociales ou économie appliquée et gestion). Grâce à ces enseignements d’exploration, le lycéen choisit et expérimente de nouvelles matières : la seconde devient une véritable classe de détermination (site ministériel). Voir aussi l'article 4 des arrêtés des 27-1 et 1-2-2010 au BOEN spécial 1 du 4 février 2010.

Biochimie, biotechnologies, génie biologique : la filière STL en 2012/2013

Rénovation de la filière STL dont principes fondateurs [site dédié ici] (1ère rénovée / terminale rénovée)

Arrêté du 27 mai 2010 portant organisation et horaires des enseignements des classes de première et terminale des lycées sanctionnés par le baccalauréat technologique, séries « sciences et technologies de l'industrie et du développement durable (STI2D) » et "sciences et technologies de laboratoire (STL)"au JO du 29 mai 2010 [au BOEN du 27 juin 2010].
- La série STL comporte désormais deux spécialités : biotechnologies & sciences physiques et chimiques en laboratoire.
" Les classes de première et les classes terminale sont organisées de manière à préparer progressivement les élèves à une spécialisation dans la série STI2D ou dans la série STL.
"A l'intérieur du cycle terminal de chaque série, un changement de spécialité peut être réalisé, en cours ou en fin d'année, sur demande écrite des responsables légaux ou de l'élève majeur, après avis du conseil de classe. Lorsque ce changement a lieu dans le même établissement, il est prononcé par le chef d'établissement. Lorsque le changement implique l'affectation dans un autre établissement, il est prononcé par l'inspecteur d'académie, directeur des services départementaux de l'éducation nationale, après avis du chef de l'établissement d'accueil"(article 3).
Les enseignements soit structurés en trois groupes :
** un tronc commun d’enseignements généraux avec deux langues vivantes obligatoires, contre une seule aujourd’hui ;
** des enseignements technologiques pour partie transversaux et pour partie spécifiques à chaque spécialité ;
** un accompagnement personnalisé pour tous les élèves, comme dans l’ensemble des séries du nouveau lycée.
** Une réforme en adéquation avec celle du lycée général... [voir aussi ici]
"La réforme fait partie intégrante de la réforme du lycée. À ce titre, elle en porte les ambitions et les caractéristiques principales : une orientation plus progressive et réversible ; un meilleur accompagnement des lycéens ; une plus large ouverture sur le monde [...]."
... avec : un accompagnement personnalisé [article 5 de l'arrêté] - un dispositif de tutorat (art. 6) - enseignements en groupes à effectif réduit (art. 8) - stages de remise à niveau pour éviter un redoublement/stages passerelles lors des changements de voie d'orientation (art. 10) -
Vers un tronc commun dans les séries technologiques (article 4)
"Les enseignements des classes de première et des classes terminale des séries STI2D et STL comprennent, pour tous les élèves : des enseignements communs aux séries STI2D et STL ; un accompagnement personnalisé ; dans chacune des deux séries, des enseignements technologiques communs à toutes les spécialités et des enseignements spécifiques à chaque spécialité ; des enseignements facultatifs.
L'horaire des enseignements suivis par un élève scolarisé en série STI2D ou STL est fixé en annexe du présent arrêté"
.
Cas des langues vivantes (art. 11)
Une période transitoire, jusqu’en 2015, est prévue pour la mise en place des nouveaux enseignements de langues vivantes. La pratique de la langue vivante 1 [trente-six heures annuelles, soit en moyenne une heure hebdomadaire : art. 7], une place nouvelle dans les enseignements technologiques avec une heure par semaine assurée conjointement par un professeur de langue et un professeur d’enseignement technologique.
Mise en oeuvre
Elle entrera en application :
- à la rentrée 2011 pour la classe de première ;
- à la rentrée 2012 pour la classe terminale.
La nouvelle classe de seconde générale et technologique - avec l'enseignement d'exploration Sciences et laboratoire [présentation] - entre en application à la rentrée 2010

Biochimie, biotechnologies, génie biologique : les programmes STL en 2012/2013

Les programmes de 1ère en 2012/2013

Programme de 1ère STL rénovée à compter de la rentrée de l'année scolaire 2011-2012 : le programme spécifique de Biotechnologies

Ce nouveau programme se présente comme un outil pour construire une culture scientifique alternative dans les domaines de la santé, de l'industrie et de l'environnement.
Son aspect laboratoire aide à une prise de conscience citoyenne, antour de disciplines fondamentales : microbiologie, biologie moléculaire, géni génétique, biochimie des protéines, biologie cellulaire, immunologie ...
Pari ses approches : micro-organismes, diagnostic, médical, analyse et contrôle de bio produits, étude de l'environnement (dont : démarche de prévention, développement durable et éducation à la citoyenneté avec la prévention des risques biologiques, physiques et chimiques).
On rappelle la démarche scientifique en vue de faire acquérir aux élèves une pensée s ordonnée autour de connaissances scientifiques et technologiques - et un autre autour de l'importance des TIC.
Suivent des tableaux autour de quelques items :
- biotechnologies : historique, enjeux et environnement de travail
- microcopie et structures cellulaires
- nutrition, culture et dénombrement de cellules
- caractérisation, identification et classification des micro-organismes
- démarches spécifiques aux activités de biotechnologie moléculaire
- séparation, identification et dosage de molécules.
La contextualisation de ces items entraîne quatre thématiques de projet :
- domaines des biotechnologies appliquées à la santé (diagnostic médical, prophylaxie et médicaments),
- domaine des biotechnologies appliquées aux bio-industries,
- domaine d es biotechnologies appliquées à l'environnement.
Voir aussi ...
... l'enseignement d'exploration
Biotechnologies en classe de seconde génrale et technologique.
...
développement durable et gestion des déchets en terminale STL - Biotechnologies : portail EDD ;
...

Les programmes de terminale en 2012/2013

Terminale STL rénovée : Biotechnologie / Chimie-biochimie, sciences du vivant : programmes à compter de 2012/2013

Programme de Biotechnologies

Au BOEN du 13 octobre 2011
Arrêté du 2 août 2011 fixant le programme de l'enseignement de biotechnologiess en classe terminale de la série « sciences et technologies de laboratoire (STL).
Il " s’inscrit dans la continuité pédagogique de la classe de première" Il s'ancre dans une démarche de projet technologique accompagné (chaque activité technologique sera contextualisée par le +professeur et fera l’objet d’une démarche de projet).
Les thématiques de programme de première sont élargies aux nouveaux contenus technologiques de terminale, soit :
- Biotechnologies : éthique, impact économique et démarche technologique (biotechnologies et société, démarche spécifique aux activités de biotechnologies,

Chimie-biochimie, sciences du vivant (STL)

- Le nouveau programme au BOEN du 13 octobre 2011.
Il s'agit de motner l'interface entre la chimie et le vivant avec des domaines d'activité (gestion et traitement des eaux, santé, agro-ressources par exemple : ce faisant on fait acquérir aux élèves une culture commune.
Objectifs du programme
"L’objectif du programme de la classe terminale ambitionne toujours, comme en classe de première, de ermettre aux élèves des filières technologiques, futurs techniciens, futurs ingénieurs ou futurs chercheurs d’acquérir une culture générale dans ces trois champs disciplinaires [chimie - biochimie - sciences du vivant] qui se mêlent e ts’enrichissent des apports de chacun. "L’interface entre ces trois champs scientifiques, est, depuis plus de deux siècles, le siège d’importantes découvertes et avancées scientifiques et elle mérite d’être explorée
par une approche concrète et pluridisciplinaire. Cette exploration conduit à une culture fondée sur des connaissances actuelles, considérées comme valides tant qu’elles résistent à l’épreuve des faits, et sur des modes de raisonnement propres aux sciences.
"Cet enseignement intégré vise donc à poursuivre la construction d’une culture commune portant sur les systèmes vivants aux différentes échelles et à introduire les concepts relatifs à chaque discipline au moment opportun". [...]
"Le programme de la classe terminale
"La forme du programme de la classe terminale est analogue à celle du programme de la classe de première. Chaque thème comporte une brève introduction qui en indique l’esprit général et se trouve présenté en deux colonnes intitulées :
- Connaissances : dans la colonne de gauche, figurent les savoirs à acquérir sous forme de
résumés. Les termes en gras sont des mots clés destinés à faciliter la lecture et le repérage. Le niveau visé est précisé par les capacités à mettre en oeuvre ces connaissances dans une situation donnée, qui sont regroupées dans la colonne de droite.
- Capacités : dans la colonne de droite sont précisées les savoir faire à acquérir, capacités explicitées sous forme de verbes d'action. Les termes et expressions libellés en caractères gras et en italique font référence à des activités pratiques en laboratoire réalisées par les élèves. Les ressources documentaires restent au choix de l’enseignant qui doit s’assurer de leur validité scientifique, ce sont des supports papier, des ressources numériques, des vidéos, l’essentiel étant
que les élèves soient habitués à exploiter des documents de nature différente.
"Pour ce qui concerne les attitudes ou savoir être, il s’agit d’attitudes générales" [... : suite p. 3 et ss.]
Voir aussi depuis le portail EDD :
- Agrosystèmes et développement durable (dont term. STL).
- Ecossystèmes et biosphère en term. STL.



Biologie et physiopathologie humaines en série ST2S à compter de 2012/2013 : 1ère - terminale

 

Biologie et physiopathologie humaines en 1ère ST2S : le programme à compter de 2012/1013
Le programme définitif est publié au BOEN du 9 février 2012.

Le programme pour 1ère ST2S à la rentrée 2012 : ce qui change

Nouvel horaire

- Soit à compter de 2012/20132 : 3 heures [anciennement : 3 h. + (1h. de TP) - programme en 2011/2012 : p. 10-13 du BO en ligne depuis le site du CERPET].

Programme réécrit

Pôle L'organisme humain et son autonomie en classe de 1ère ST2S

Programme 2011/2012
- Anatomie (cavités thoraciques et abdominales, organisation des organes en appareils, orientation dans l'espace), tissus, cellules animales, de l'ultra structure au niveau moléculaire
- Motricité et système nerveux : squelettes et troubles, systèmes nerveux, tissus nerveux et musculaires/physiologie neuromusculaire, pathologies neuro- dégénératives

Projet de programme à compter de 2012/2013
Partie Anatomie simplifiée [présentation (identique), de l'organe aux molécules (reprend : tissus, cellules animales), fonctionnement intégré de l'organisme (échanges avec l'environnement, organisation interne, - matière, énergie, information - homéostasie)]
Partie Motricité et système nerveux réécrite [squelettes et dépistages, nerf et neurone, techniques d'exploration, pathologies : traumatismes - physiologie neuro-cellulaire dont pathologie].

Pôle Fonctions de nutrition en classe de 1ère ST2S
Programme 2011/2012
- Nutrition, alimentation et santé (groupe d'aliments, équilibre alimentaire, troubles nutritionnels/du comportement alimentaire, biomolécules, l'appareil digestif, l'absorption, systèmes paracliniques).
- Homéostasie : sang et homéostasie, le diabète de type 1, les diabètes sucrés (exemple/étude comparée).

Projet de programme à compter de 2012/2013
Partie Nutrition, plan remodelé [équilibre alimentaire, facteur de santé - aliments, nutriments : biomolécules - organisation de l’appareil digestif et techniques d’exploration - physiologie de l’appareil digestif.]
Partie Homéostasie [reprise avec la partie "Diabétes" regroupée].

 

Pôle Fonctions de nutrition
- Respiration : appareil respiratoire, histologie des voies respiratoires et de la voie alvéolo-capillaire, pathologies respiratoires, tabagisme, physiologie de l'appareil respiratoire, respiration cellulaire : dioxygène et énergétique.
- Coeur et circulation sanguine : sang et vaisseaux, pathologie (athérosclérose), organisation, insufisances cornariennes, régultion cardiaque.
Pôle Transmission de la vie, hérédité
- Cellules, chromosomes, gènes : chromosomes et caryotype, hérédité humaine, génétique moléculaire, cycle cellulaire, processus tumoral et cancer.
- Transmission de la vie : appareils reproducteurs, gamétogenèse, régulation de la fonction reproductrice, stérilité et maîtrise de la procréation, fécondation et gestation.
Pôle Défense de l'organisme
- Immunologie : soi et non-soi, immunité innée, SIDA, tuberculose pulmonaire, défenses de l'organisme : bilan et synthèse, greffes et rejets, allergies et maladies auto-immunes.

Biologie et physiopathologie humaines en terminale ST2S : programme à compter de 2013/2014

Programme réécrit

Pôle Fonctions de nutrition en classe terminale ST2S

Programme 2011/2012 et 2012/2013
- Respiration : appareil respiratoire, histologie des voies respiratoires et de la voie alvéolo-capillaire, pathologies respiratoires, tabagisme, physiologie de l'appareil respiratoire, respiration cellulaire : dioxygène et énergétique.

- Coeur et circulation sanguine : sang et vaisseaux, pathologie (athérosclérose), organisation, insufisances cornariennes, régulation cardiaque.

Programme à compter de 2013/2014 (p. 1-3)
-
Respiration (Qu'est-ce que la respiration à l'échelle de l'organisme entier ?
Quelles sont les causes et conséquences de certains dysfonctionnements respiratoires ?) : anatomie et histologie de l’appareil respiratoire - Physiologie de l’appareil respiratoire 3 - Pathologies respiratoires

- Coeur et circulation sanguine (Comment le sang circule-t-il dans l’organisme? Pourquoi et comment le fonctionnement cardiovasculaire peut-il devenir défaillant ?Comment ces défaillances peuvent-elles être détectées, prévenues, traitées ?) : organisation et fonctionnement du coeur - circulation du sang dans les vaisseaux - Pathologie de la circulation : l’athérosclérose - insuffisances coronariennes : de l’angor à l’infarctus du myocarde (IDM)).

Pôle transmission de la vie, hérédité en classe terminale ST2S
Programme 2011/2012 et 2012/2013
- Cellules, chromosomes, gènes : chromosomes et caryotype, hérédité humaine, génétique moléculaire, cycle cellulaire, processus tumoral et cancer.
- Transmission de la vie : appareils reproducteurs, gamétogenèse, régulation de la fonction reproductrice, stérilité et maîtrise de la procréation, fécondation et gestation.

Programme à compter de 2013/2014 (p. 3-5)
- Cellules, chromosomes, gènes (Comment s’explique la transmission des caractères génétiques de parents à enfant ?
Comment s’expriment les caractères génétiques ? Comment leurs modifications entraînent-elles des pathologies ?) : chromosomes et caryotype - hérédité humaine - génétique moléculaire : expression de l’information génétique - cycle cellulaire - processus tumoral et cancer.
- Transmission de la vie (Comment sont produits les gamètes mâles et femelles ? Comment les cycles sexuels sont-ils régulés ? Comment est assurée la transmission de la vie ?) : anatomie des appareils reproducteurs, gamétogénèse et fécondation - régulation de la fonction reproductrice - Stérilité et maîtrise de la procréation.

Pôle Défense de l'organisme en classe terminale ST2S

Programme 2011/2012 et 2012/2013
- Immunologie : soi et non-soi, immunité innée, SIDA, tuberculose pulmonaire, défenses de l'organisme : bilan et synthèse, greffes et rejets, allergies et maladies auto-immunes

Programme à compter de 2013/2014 (p. 5-6)
- Immunologie (Comment le système immunitaire distingue-t-il le soi et le non soi ? Comment l’organisme se défend- il contre le non soi ? Quelle prévention et quels traitements contre les maladies infectieuses ?) : soi et non-soi, les acteurs de l’immunité, un exemple de mise en jeu des défenses immunitaires / une infection virale : la grippe, les dysfonctionnements de l’immunité (dont allergies, maladies auto-immunes et SIDA).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biochimie, biotechnologies, génie biologique et BTS

BTS Bioanalyses et contrôles [sujets en ligne]
Référentiel en ligne ledepuis le site ministériel (celui du CNDP) - dont programmes de : biochimie et technologies d’analyse (p. 71-78), activités technologiques en analyse biochimique (p. 79-82), microbiologie et technologies d’analyse (p. 83-93), activités technologiques en analyse microbiologique (p. 94-99), biologie cellulaire et moléculaire et technologies d'analyse (p. 100-106), activités technologiques en biologie cellulaire et moléculaire (p. 106-110), Sciences et Technologies
Bioindustrielles (p. 111-117).

BTS Biotechnologies
[sujets en ligne]
Référentiel en ligne depuis le site ministériel, dont programmes de : savoirs associés en biochime/génie biologique (modules 1/5 : p. 70-117) - -- l'épreuve E2 : Biologie moléculaire et génie génétique (p. 147), épreue E3 : Biochimie structurale et fonctionnelle des protéines (p. 148), épreuve E4 : Biologie des procaryotes et des eucaryotes (2 unités : . 149-150), épreuve E5 : Travaux pratiques de biotechnologies (4 unités : p. 151-154) avec indication des capacités correspondantes.

BTS Diététique
[sujets en ligne]
Référentiel depuis le site du CNDP dont progrmmes : de biologie-biochimie (savoirs associés, p. 5 et ss du fichier) - des épreuves 1 à 3 (p. 1-6 du fichier en ligne).

BTS Economie Sociale et Familiale
[sujets en ligne : ancien diplôme 2002-2010]]
Référentiel depuis le site du CNDP (1e session 2011) dont : programmes en biologie/biochimie (p. 24 et ss. du fichier en ligne).

BTS Esthétique-Cosmétique
[sujets en ligne]
Référentiel depuis le site du CNDP dont : programmes en biologie/biochimie (p. 17 et ss. du fichier en ligne)/ définition del' U32 : sciences biologiques et cosmétologiques (p. 5 du fichier en ligne).

BTS Hôtellerie
[sujets : option A/optionB] [filière LP/LT ici]
Référentiel en ligne depuis le site du CNDP dont : sciences appliquées avec biologie/microbiologie alimentaire (p. 58-68 du fichier en ligne).

BTS Hygiène-Propreté-Environnement
[BTS HPE : sujets en ligne]
Référentiel en ligne depuis le site du CNDP - - l'enseignement de Sciences et technologies de l'habitat est assuré par le professeur de Biotechnologies, option santé environnement ( p. 14 et ss. des savoirs associés).

BTS Industries céréalières
[sujets de l'ancien BTS]
Référentiel en ligne depuis le site du CNDP dont épreuve E4 (p. 11 des définitions des épreuves ponctuelles en ligne).

BTS Métiers de l'eau
[sujets en ligne]
Référentiel en ligne depuis le site du CNDP dont : Biochimie, biologie et microbiologie de eaux (p. 57 et ss. des savoirs associés).

BTS Qualité dans les industries alimentaires et les bio-industries
[sujets en ligne]
Référentiel en ligne depuis le site du CNDP - dont : Biochimie-Biologie (p. 32-45 des savoirs associés), science des aliments (ibidem, p. 46-53).


Chinois

(au collège - au lycée/BTS -)

 




Voir aussi notre partie sur les langues vivantes étrangères.
03.02.2006. - Depuis le site ministériel, le développement de l’enseignement du chinois (dossier de presse - discours du ministre).
Depuis Eduscol, les Actes du séminaire national : "Enseigner le chinois".
Depuis le site du CNDP/SCEREN : la mélancolie dans la poésie chinoise -
Des sites académiques : Grenoble - Lille -
Depuis le site académique de Toulouse : "les gestes fondamentaux du professeur de LV (IGEN langues)"
Hands&Brain - Site chinois pour l'éducation scientifique des enfants, fruit d'une collaboration entre le ministère chinois de l'éducation et l'équipe La main à la pâte. En chinois (d'après Eduscol.)
Autres sites : Association Recherche et Enseignement du chinois - CNED - Ambassade de Chine en France - INALCO -
Une publication du CRDP de Nantes : Le chinois dans tous ses états, un livre de 226 pages et un DVD-Rom(en complément : corrigés et exercices de révision, bibliographies et adresses de sites web : un accompagnement à la méthode de langue).
Langues à l'école : généralité (rappel)
Présentation générale

Les nouveaux programmes à l'école pour la rentrée scolaire 2008 ne modifient pas le nouveau programme de cette LVE (ci-dessous) auquel il renvoie mais rappelle son cadre.
- CP/CE1
Langue vivante ((plus de 20 lignes de colonne, p. 18 du BOEN (lien), item n° 4 du programme, texte inchangé par rapport à la denière version du projet)
"Dès le CP une première sensibilisation à une langue vivante est conduite à l'oral. Au CE1, l'enseignement d 'une langue associe l'orale et l'écrit en privilégiant la compréhension et l'expression orale" (avec renvoi pour la progression aux nouveaux programmes). Pour une pratique régulière d la langue et un entraînement de la mémoire, les facultés à développer (curiosité, écoute, attention, mémorisation, confiance en soi dans l'utilisation d 'une autre langue). découverte des sons/accents d'une assure langue, d'un début de vocabulaire et premiers énoncés mémorisés.
Compétences attendues en fin de CE1 (palier du socle, compétence 2 : p. 20 du BO) : "l'élève est capable de comrpendre et utiliser des énoncés simples de la vie quotidienne".
[Compétence 2 (rappel) : présentation, grille de compétence : pas de correspondance].

Le programme à compter de 2007-2008

Le nouveau programme à compter de la rentrée 2007 et son préambule commun sont au BOEN hors-série n° 8 du 30 août 2007.
Le programme de la rentrée 2007 correspond au niveau A1 du CECRL [les niveaux sur eduscol] , soit :
- ECOUTER - je peux comprendre des mots familiers et des expressions très courantes au sujet de moi-même, de ma famille et de l'environnement concret et immédiat, si les gens parlent lentement et distinctement.
- LIRE - je peux comprendre des noms familiers, des mots ainsi que des phrases très simples, par exemple dans des annonces, des affiches ou des catalogues.
- PRENDRE PART A UNE CONVERSATION - je peux :
- communiquer, de façon simple, à condition que l'interlocuteur soit disposé à répéter ou à reformuler ses phrases plus lentement et à m'aider à formuler ce que j'essaie de dire ;
- poser des questions simples sur des sujets familiers ou sur ce dont j'ai immédiatement besoin, ainsi que répondre à de telles questions.
- S’EXPRIMER ORALEMENT EN CONTINU - Je peux utiliser des expressions et des phrases simples pour décrire mon lieu d'habitation et les gens que je connais.
- ECRIRE - je peux :
- écrire une courte carte postale simple, par exemple de vacances
- porter des détails personnels dans un questionnaire, inscrire par exemple mon nom, ma nationalité et mon adresse sur une fiche d'hôtel.
Voir aussi
- premier palier pour la maîtrise du socle commun, compétences atendues à la fin de CE1 (BO, p. 20 - en ligne) :
Compétence 2 :
La pratique d’une langue vivante étrangère
L’élève est capable de :
- comprendre et utiliser des énoncés simples de la vie quotidienne
.
- deuxième palier pour la maîtrise du socle commun, compétences atendues à la fin de CM2 (BO, p. 27 - en ligne) : "
Compétence 2 : La pratique d’une langue vivante étrangère
L’élève est capable de :
- communiquer : se présenter, répondre à des questions et en poser ;
- comprendre des consignes, des mots familiers et des expressions très courantes.

Voir aussi
- le préambule commun : rappel des objectifs [l'école enseigne le niveau 1 du CECRL adopté par le socle commun (tableau p. 4 du préambule) pour un volume horaire annuel de 54 heures.] Le programme s'articule autour de connaissances (pratique active de la langue sollicitant la mémoire, progression en termes de vocabulaire, de grammaire et phonologie, mise en place d'automatisme dès le CE1), d'activités langagières de communication (capacités : pour des activités ritualisées, des activités orales prioritaires, compétences à acquérir en fin de cycle et programmation), attitudes. Le préambule insiste sur la nécessité d'un entraînement régulier et méthodique (oral, lecture/écriture).

Chinois à l'école : le programme en 2011/2012 - chinois au CM2

- Langue vivante et langue et littérature des sections internationales de chinois au BOEN n° 33 du 4 septembre 2008 ...
... Mise en placeà la rentrée scolaire 2011 pour la classe de CM2.

Le programme (texte en ligne)

A l’école élémentaire, on se réfèrera utilement aux programmes de l’enseignement primaire, qui constitueront une base de référence. L'enseignement des langues vivantes à l'école élémentaire met l'accent sur la communication orale. Il mettra en place des activités touchant de près le quotidien des enfants et favorisant le plaisir de découvrir, de comprendre et de parler.
L’approche de la langue et de la culture ménagera une part importante au jeu, aux activités de mémorisation et de réactivation visuelles, auditives et kinésiques, à l’apprentissage par coeur de poèmes, refrains, chansons et comptines, ainsi qu’à la connaissance des principales traditions et fêtes chinoises.La sinographie est dispensée d’une part à partir des caractères notant les mots de la vie courante, par le biais de la tradition pédagogique chinoise dite du « kan tu shi zi » (appariement des caractères et des images), et parallèlement à partir d’une déclinaison proprement graphique indépendante de la communication immédiate (séries graphiques de caractères dérivées de pictogrammes premiers). La maîtrise de l’ordre et de l’orientation des traits fait partie des objectifs sinographiques,
au même titre que 104 composants graphiques et un seuil de 255 caractères. Est visée également une initiation au pinyin, en fin de l’enseignement élémentaire, telle qu’elle prépare les élèves à la recherche dans le dictionnaire et à saisie informatique de mots connus à l’entrée en collège ; au plan pédagogique, il y a prééminence de l’activité orale et de l’exposition aux sinogrammes, par rapport au pinyin. En fin de primaire, un premier éveil à la pratique de la calligraphie de style régulier sera mis en place, ainsi qu’une présentation de l’évolution de l’écriture chinoise.

Précisions et outils

- Par rapport au Cadre européen commun de référence pour les langues, les élèves doivent atiiendre un niveau voisin de A1 [tableau au BOEN depuis le site académique de Lyon] à la fin du cycle des approfondissements de l’école primaire.

- Du programme paru au BOEN hors-série du 30 août 2007, on retiendra le préambule commun (p. 4-7 dU BO de rtéférence à télécharger depuis le site académique de Reims) : niveau à atteindre, volume horaire, objectifs visés, présentation détailée du niveau A1

- Un site du CNDP : Planète Chinois.


Chinois au collège

 

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) pour le collège

Les niveaux CECRL visés en fin de collège sont : B1 pour la langue commencée à l’école élémentaire, A2 pour la langue commencée au collège.
Voir aussi la compétence 2 du socle commun de connaisances et de compétences (présentation Eduscol dont évaluation)

Le CERCL : rappel
Présentation depuis : Eduscol -
Niveaux
Les élèves sont censés atteindre :
- un niveau voisin de A1 à la fin du cycle des approfondissements de l’école primaire,
- le niveau A2 en fin de scolarité obligatoire (palier 3, niveau diplôme national du brevet : voir ici) avec la validation du socle commun de connaissanceset de compétences (présentation Eduscol dont évaluation),
- le niveau B1 pour les CAP,
- en fin de lycée : respectivement B2 pour la LV1, B1-B2 pour la LV2 et A2-B1 pour la LV3.
Nota
Le niveau B1 correspond au premier niveau du CLES [certificats de langue de l'enseignement supérieur] exigé pour être stagiairisé après réussite aux concours de recrutement de l'enseignement [voir détail ici].

Programmes de chinois au collège en 2011/2012 [Eduscol]

Les paliers du cadre européen commun de référence pour les langues (CERCL)
Les paliers 1 et 2 sont définis par le cadre européen commun de référence pour les langues (CEC) [voir aussi à ce lien : site de Rennes]
Le Cadre dégage quatre grandes compétences – compréhension orale (écouter/voir) / compréhension écrite (lire)/ production orale / production écrite(produire des textes) – et établit une échelle de six niveaux de compétence, alliant savoir-faire et savoir-être, et allant du niveau maximum, niveau C2, au niveau A1, permettant une communication minima. Voir aussi le décret n° 2005-1011 du 22 août 2005 relatif à l'organisation de l'enseignement des langues vivantes étrangères dans l'enseignement scolaire, à la réglementation applicable à certains diplômes nationaux et à la commission académique sur l'enseignement des langues vivantes étrangères au JORF du 25.8.05.
- Palier 1, le programme en vigueur depuis le site du CNDP : programme - document d'accompagnement (voir le cadre européen commun de référence pour les langues (CEC) [voir aussi à ce lien : site de Rennes]).
- Palier 2,
le programme avce le préambule commun (extrait ci-dessous) au BOEN hors-série n° 7 du 26 avril 2007.
Ils sont mis en oeuvre à la rentrée 2008 pour la classe de 4e et à la rentrée 2009 pour la classe de 3e.
"Le palier 2 délimite les compétences et contenus linguistiques et culturel qui permettront aux élèves d'atteindre le niveau B1, ou tout au moins de tendre vers celui-ci. Il concerne en premier lieu les élèves de 4e et 3e lorsque l'apprentissage de la langue a commencé à l'école primaire. mais il peut aussi concerner d'autres élèves dont le cursus permet de dépasser le palier 1 ; ce sont, par exemple, les élèves ayant commencé l'apprentissage d'une langue en 6e, ou 5e, les élèves des section européennes et de langues orientales ou tout élève présentant, pour des raisons diverses, un niveau lui permettant d'aller plus loin dans l'apprentissage d'une langue."

Les programmes en 2011/2012
Texte de référence
Langue vivante et
langue et littérature des sections internationales de chinois au BOEN n° 33 du 4 septembre 2008 ...
6e, 5e LV1 et 4e, 3e LV2

- Palier 1 :
programme et document d'accompagnement depuis le site du CNDP. Le niveau à atteindre à l’issue de ce palier est fixé à A2. Il s'adresse aux élèves qui poursuivent au collège une langue commencée à l'école élémentaire. Il s'adresse également aux élèves qui débutent une deuxième langue vivante au collège, les annexes par langue faisant apparaître les compétences à acquérir pour le niveau A1.
Classe de 4e et 3e LV1 [
commencé à l’école primaire/autres avec forrt niveau]
- Palier 2
: programme depuis le site du CNDP [fin : niveau B1].
"Seul le niveau A2 est exigé pour la validation du socle commun de connaissanceset de compétences. Le palier 2 permet aux élèves de consolider leniveau A2 et de progresser vers le niveau B1."

Nouveau Programme de 3e à compter de la rentrée scolaire 2011.


Chinois au brevet des collèges/au diplôme national du brevet (DNB)

Brevet des collèges et socle commun (site ministériel) - la part des langues vivantes
- Le socle commun de connaissances et de compétences fixe les repères culturels et civiques qui constituent le contenu de l'enseignement obligatoire. Il définit les sept compétences que les élèves doivent maîtriser à l'issue de la scolarité obligatoire. La session 2008 du diplôme national du brevet sera organisée conformément aux exigences de la loi qui prévoit que ce diplôme atteste la maîtrise du socle et valide la formation dispensée au collège.
- Compte tenu de son caractère expérimental, le livret de compétences ne sera pas utilisé par les jurys lors de la session 2008 du diplôme national du brevet. Des grilles de référence (au téléchargement) sont mises à la disposition des enseignants pour les aider à concevoir les évaluations nécessaires qui leur permettront de renseigner le livret de chaque élève autour de chaque pilier du socle commun.
- En ligne : l'ancienne grille de référence pour les langues vivantes
Voir aussi : Socle commun et pratique d’une langue vivante étrangère depuis le site académique d'Amiens.
Chinois LV 2 au collège (public) : établissements dans l'Académie d'Amiens
Collèges : Henri Martin de St Quentin - Jean Moulin de St Quentin - Henri Beaumont de Beauvais -
Des ressources dans le réseau SCEREN/CNDP
Enseigner le chinois, actes du séminaire national. Paris, 26 et 27 mars 2004.
Le chinois dans tous ses états, volume 1 – débutants - : un livre, 226 p. ; 1 dévédérom. Réf. : 440B3320. Prix : 45,60 € - Pour en savoir plus.
Cette méthode propose un matériel d’apprentissage adapté aux nouveaux programmes scolaires et s’adresse essentiellement aux élèves de collège et de lycée (premières années de LV1, intégralité des programmes de LV2 et LV3). Elle convient également pour l’apprentissage hors du milieu scolaire, dans un cadre collectif ou individuel. Deux niveaux sont proposés : débutant et avancé. Chacun d’eux comporte un manuel avec un cahier d’exercices intégré et un dévédérom.

 


 

 

 

Programmes de chinois en 2011/2012 -

Lycée d'enseignement général et technologique [Eduscol]

la cadre européen et le lcyée : rappel

classe de seconde générale et technologique

lycée général : cycle terminal

lycée technologique : cycle terminal

Chinois aux baccalauréats

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) : rappel (présentation depuis : Eduscol )
Niveaux
Les élèves sont censés atteindre :
- un niveau voisin de A1 à la fin du cycle des approfondissements de l’école primaire,
- le niveau A2 en fin de scolarité obligatoire (palier 3, niveau diplôme national du brevet : voir ici) avec la validation du socle commun de connaissanceset de compétences (présentation Eduscol dont évaluation),
- le niveau B1 pour les CAP,
- en fin de lycée : respectivement B2 pour la LV1, B1-B2 pour la LV2 et A2-B1 pour la LV3.
Nota
Le niveau B1 correspond au premier niveau du CLES [certificats de langue de l'enseignement supérieur] exigé pour être stagiairisé après réussite aux concours de recrutement de l'enseignement [voir détail ici].


Chinois : programmes de seconde générale et technologique : 2011/2012 [nouveaux programmes de1ère à compter de 2011/2012] [chinois en séries générales - chinois en séries technologiques]

- Classe de seconde générale et technologique à compter de 2010/2011
Les: nouveaux programmes de LV1/LV3 en classe de seconde rénovée à compter de 2010/2011 sont au BOEN du 29 avril 2010 (arrêté) avec le texte du nouveau programme (enseignements commun, d'exploration et facultatif)
[présentation]
" En fin de classe de seconde générale et technologique, le niveau de compétence attendu pour : la langue vivante 1 est fixé à B1 (utilisateur indépendant – niveau seuil) - la langue vivante 2 est fixé à A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) - la langue vivante 3 est fixé à A1 (utilisateur élémentaire – niveau introductif."
Voir aussi : ancien programme et
document d'accompagnement correspondant.

- Cycle terminal en 2011/2012 [
document d'accompagnement]
- Classe de 1ère générale / technologique : le nouveau programme [présentation].

Chinois au cycle terminal en lycée général en 2011/2012 [classe de 1ère / classe terminale]

Nouveaux programmes de chinois en 1ère générale à compter de 2011/2012

Lycée général : série L
Rentrée 2011 : programme d'enseignement spécifique de Littérature étrangère en langue étrangère (série L) au cycle terminal de la série L [en 1ère (dès 2011/12) /terminales (dès 2012/2013)]
- Il est en ligne depuis le site du JORF du 28 août 2010 (fac-similé en ligne - Eduscol avait en ligne le projet de programme le 7 mai 2010).
Il est établi en fonction des niveaux de compétence du CECRL : B2 [site du CIEL] pour la LV1 et B1 [site du CIEL - site académique de Caen] pour la LV2 pour "des repères solides chez les élèves, de leur donner le goût et l’envie d’aller plus loin, de les familiariser avec la lecture et de les entraîner à la lecture suivie".
Il en définit les approches : situer "la littérature dans le cours général de l’Histoire" ("dans une société vivante, et dans une chronologie porteuse de sens") à travers le récit, la poésie et le théâtre pour une aprpoche comparative (influence /confluence).
Il propose quelques thématiques (je/jeu de l'écriture, la rencotnre - le personnage -l'écrivain dans son siècle - voyage/parours/intiitaion/exil - imaginaire)e t desactivités sutrurées autour de compétence de base (lire -é couter/regarder - interpréter - écrire)
Les compétences sont soigneusement définies [du niveau « seuil » B1 au niveau « avancé » B2 (p. 3/ 4)].

Toutes séries générales
Rentrée 2011 : programme de Langues vivantes (toutes séries) pour le cycle terminal - Mise à jour le 29 sept. 2010
Le JO du 28 août 2010 [BOEN du 30 sept. 2010] met en ligne le nouveau programme de langues vivantes et son annexe pour le lycée ...
... général : clasee de 1ère générale/classe terminalez générale ;
... technologique : classe de poremière technologique, classe termionale technologique [cas des STI2D - STD2A et STL].

"Le programme du cycle terminal au JO s’inscrit dans la continuité des programmes du collège et de la classe de seconde.
- Il prend appui sur le
CECRL élaboré par le Conseil de l’Europe [dont livret de référence]", soit :
pour la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé) --
pour la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant – niveaux seuil) --
pour la langue vivante 3 : A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) -
pour la langue approfondie [dont : en langue vivante 1 : C1 (utilisateur expérimenté – autonome)/en langue vivante 2 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé)].
- Une entrée culturelle : gestes fondateurs et mondes en mouvement (mythes et héros - espaces et échanges - lieux et formes du pouvoir - l’idée de progrès -- voir détails p. 5/6 du
projet en ligne).
- "L’organisation en groupes de compétences [
voir aussi à ce lien] pour les enseignements communs permet de dépasser la distinction habituelle entre L.V.1 et L.V.2 et donc de moduler, selon les élèves, les objectifs et les démarches."
- Il prône l’ouverture vers d’autres espaces d’apprentissage : TIC - mobiltié et voyagess scolaires), définit les enseignements communs de LV1 (B2) et de LV2 (B1) (dont : du niveau « seuil » B1 au niveau « avancé » B2, p. 4) et les relations avec les autres enseignements (p.6
du projet en ligne : français, histoire/géographie, arts, DNL, hisoire des arts.)
- Il rappelle
- pour toutes les séries ... :
...les descripteurs des capacités des niveaux A1 à C1 (tableaux) : écouter et comprendre (p. 9), parler en continue (p. 10), réagis et dialoguer (p. 11), lire (p. 12) , écrire (p. 13).

- pour la série L
... :
... le niveau A2 pour l'enseignement de LV3 facultatif et spécifique
;
... le niveau C1 ou B1 pour l'enseignement spécifique à la série L de LV1 ou LV2 approfondie (dont : du niveau « avancé » B2 au niveau « autonome » C1).
Ce nouveau programme sera mis en oeuvre à la rentrée 2011 pour la classe de première et à la rentrée 2012 pour la classe de terminale.

Programme de chinois en terminale générale en 2011/2012 (dernière année)

En ligne depuis le sire du CNDP.


Chinois au cycle terminal en lycée technologique : programmes 2011/2012

Programmes de chinois en 1ère technologique en 2011/2012

Toutes séries sauf STI2D - STL rénovée - STD2A
Le JO du 28 août 2010 [BOEN du 30 sept. 2010] met en ligne le nouveau programme de langues vivantes et son annexe pour le lycée ...
... général : clasee de 1ère générale/classe terminale générale ;
... technologique : classe de poremière technologique, classe termionale technologique.

"Le programme du cycle terminal au JO s’inscrit dans la continuité des programmes du collège et de la classe de seconde.
- Il prend appui sur le
CECRL élaboré par le Conseil de l’Europe [dont livret de référence]", soit :
pour la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé) --
pour la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant – niveaux seuil) --
pour la langue vivante 3 : A2 (utilisateur élémentaire – niveau intermédiaire) -
pour la langue approfondie [dont : en langue vivante 1 : C1 (utilisateur expérimenté – autonome)/en langue vivante 2 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé)].
- Une entrée culturelle : gestes fondateurs et mondes en mouvement (mythes et héros - espaces et échanges - lieux et formes du pouvoir - l’idée de progrès -- voir détails p. 5/6 du
projet en ligne).
- "L’organisation en groupes de compétences [
voir aussi à ce lien] pour les enseignements communs permet de dépasser la distinction habituelle entre L.V.1 et L.V.2 et donc de moduler, selon les élèves, les objectifs et les démarches."
- Il prône l’ouverture vers d’autres espaces d’apprentissage : TIC - mobiltié et voyagess scolaires), définit les enseignements communs de LV1 (B2) et de LV2 (B1) (dont : du niveau « seuil » B1 au niveau « avancé » B2, p. 4) et les relations avec les autres enseignements (p.6
du projet en ligne : français, histoire/géographie, arts, DNL, hisoire des arts.)
- Il rappelle
- pour toutes les séries ... :
...les descripteurs des capacités des niveaux A1 à C1 (tableaux) : écouter et comprendre (p. 9), parler en continue (p. 10), réagis et dialoguer (p. 11), lire (p. 12) , écrire (p. 13).

- pour la série L
... :
... le niveau A2 pour l'enseignement de LV3 facultatif et spécifique
;
... le niveau C1 ou B1 pour l'enseignement spécifique à la série L de LV1 ou LV2 approfondie (dont : du niveau « avancé » B2 au niveau « autonome » C1).
Ce nouveau programme sera mis en oeuvre à la rentrée 2011 pour la classe de première et à la rentrée 2012 pour la classe de terminale.

Séries STI2D - STD2A et STL rénovées
Le JO du 25 février 2011 met en ligne le nouveau programme de LVE pour STI2D, STD2A et STL à la rentrée 2001. Extraits
Le programme du cycle terminal s’inscrit dans la continuité des programmes du collège et de la classe de seconde.
Il prend appui sur le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) élaboré par le Conseil de l’Europe et vise à développer l’autonomie de l’élève dans la
pratique des langues vivantes dans les activités langagières suivantes :
RÉCEPTION : compréhension de l’oral / compréhension de l’écrit
PRODUCTION : expression orale en continu / expression écrite
INTERACTION ORALE.
Ce programme s’articule comme suit : la pratique de deux langues vivantes dans les enseignements généraux de la série ; l’enseignement technologique en langue vivante 1 pris en charge par deux enseignants
: un enseignant de langue et un enseignant de technologie pour les séries STD2A, STI2D et la spécialité Biotechnologies de la série STL) [L'enseignant de technologie intervenant en LV1 devra être habilité dans le cadre de la certification complémentaire (cf. note de service n°2004-175 du 19-10-2004 publiée au B.O. n°39 du 28 octobre 2004)]..
En fin de classe de terminale technologique, le niveau de compétence visé est pour :
. la langue vivante 1 : B2 (utilisateur indépendant – niveau avancé) [CIEL Strasbourg]
LV1 : « L'enseignement technologique en langue vivante 1 est de 36 heures annuelles, soit en moyenne une heure hebdomadaire ».
. la langue vivante 2 : B1 (utilisateur indépendant – niveau seuil)
[CIEL Strasbourg]
Les contextes d’usage des deux langues vivantes étudiées sont ceux de la voie technologique. Ces contenus culturels résultent ici du croisement
des quatre notions du programme de langue de la voie générale (mythes et héros, espaces et échanges, lieux et formes du pouvoir, l'idée de progrès : voir ici) et des pôles de connaissances des trois séries technologiques.
Les domaines propres à chaque série ouvrent des espaces nouveaux pour une pratique accrue de la langue dans une logique de projet qui favorise la contextualisation de la communication.
Les situations d’apprentissage nécessitent l’utilisation régulière d’un lexique fonctionnel, et le développement de compétences sociolinguistiques et pragmatiques.

Programmes de chinois en terminale technologique en 2011/2012 (dernière année)

En ligne depuis le sire du CNDP.



Chinois aux BTS


Sujets en ligne depuis le site académique d'Aix-Marseille, depuis la base du CNDP gérée par Montpellier et depuis celui du CRDP de Marseille : Groupe 1 des BTS (action commerciale, assist. direction...): 2003 - Chinois au groupe 4 des BTS (Commerce international) : 2004 - 2005 - BTS Vente et productions touistiques : 2003 -


Cinéma et audiovisuel [au lycée] -

Mise à jour le 1er septembre 2010

 



Le site dédié au cinéma et à l'audiovisuel [Centre ressources] est le site académique de Clermont-Ferrand.
Le site du CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée).
Des sites nationaux : Nancy-Metz - CRDP Toulouse (sitographie) -
Pilotage académique depuis le Centre ressources.
Délégations à l'action culturelle dans les académies : Aix-Marseille - Amiens - Besançon - Bordeaux [cinéma] - Caen [cinéma] - Corse - Créteil [cinéma] - Grenoble [cinéma] - Lyon - Nancy-Metz [cinéma] - Nantes [cinéma] - Orléans-Tours [cinéma] - Poitiers [cinéma] - la Réunion [cinéma] - Rouen [cinéma] - Strasbourg - Toulouse [cinéma] - Versailles [cinéma] -
Voir aussi : le site du CDDP de l'Aisne.


Le collège au cinéma [site du Centre ressources]

Au collège, l'éducation à l'image se fait principalement en arts plastiques mais traverse aussi de nombreuses disciplines : français, histoire-géographie, langues vivantes, sciences de la vie et de la Terre.

Site TV : liste thématique sur l'histoire et les techniques du cinéma : de l'invention du cinématographe à l'ère du technicolor (mai 2012).

Académie d 'Amiens
Le collège au cinéma, une coordonnatrise académique : Stéphanie Fayard (lui écrire).
Voir aussi : le site du CDDP de l'Aisne.


Cinéma et audiovisuel au lycée - Programmes 2011 / 2012

2010/21011 : nouveau programme de seconde -


A partir de 2011/2012 : nouveaux programmes du cycle terminal

en 1ère dès 2011/2012 -
en terminale à partir de 2012/2013

[site académique de Clermont]

 


Cinéma et audiovisuel au lycée - Programmes depuis 2010/2011 en seconde [cycle terminal (réforme du lycée)]
Cinéma/audiovisuel dans la nouvelle classe de seconde - Mise à jour le 5 mai 2010
- Un nouvel enseignement d'exploration : Arts du spectacle
Cette option fait partie de l'enseignement d'exploration Créations et activités artistiques (au BOEN du 29 avril 2010).
Détail du nouveau programme à compter de 2010/2011 : ici.
- Cinéma-Audiovisuel en classe de seconde à la rentrée scolaire 2010 : un enseignement facultatif
Cette option fait partie de l'enseignement facultatif Arts (arts plastiques, cinéma-audiovisuel, danse, histoire des arts, musique, théâtre) (au BOEN du 29 avril 2010 : texte du programme en ligne [généralités p. 1/2, cinéma et audiovisuel p. 7/9]).
Ce programme facultatif précise : "En seconde, l’enseignement du cinéma et de l’audiovisuel développe une pratique artistique, expressive et créative, expérimentale et technique (qu’elle soit individuelle ou collective) ; conduit à l’appropriation progressive d’une culture cinématographique et audiovisuelle par la découverte d’oeuvres et de documents replacés dans leur contexte historique, technique, économique et esthétique. [...] En fin de seconde, l’élève est capable : de concevoir et fabriquer un plan ; de l’inscrire, si possible, dans un ensemble cohérent, narratif ou non. Il a participé pour cela à la réalisation d’une ou plusieurs « petites formes » [...]".
Il situe cet enseignement dans un ensemble cohérent : "De la seconde à la terminale, l’enseignement s’articule autour de dominantes annuelles qui forment
un ensemble complet, progressif et cohérent : le plan fait l’objet d’une étude approfondie en seconde ; l’enseignement en série littéraire se centre sur l’écriture et la mise en scène en première, sur la mise en scène et le montage en terminale ; l’enseignement en option facultative aborde la représentation
du réel et le point de vue en première, la fiction et le point de vue en terminale
."
La dominante annuelle, c'est le plan en liant intimement pratique artistique et approche culturelle.
Le cinéma dans les productions du réseau CNDP/SCEREN
-Le point de vue / Bergala, Alain, Goupil, Catherine, Huet, Anne. Collection « L’Eden cinéma ».Paris : CNDP, 2007.1 DVD vidéo, 4 h 35 min ; 1 livret, 64 p. Réf. : 755D0667. Prix : 29,00 €. Pour en savoir plus.
- Varda tous courts / Varda, Agnès, Goupil, Catherine. Collection « L’Eden cinéma ». Paris : CNDP-Ciné-Tamaris, 2007. 2 DVD vidéo, 350 min ; 1 livret, 20 p. Réf. : 755D0733. Prix : 35,00 €. Pour en savoir plus.
- Faire un film de Huet Anne, Strauss Frédéric. - Collection « Les petits cahiers ». - Paris : CNDP-Éditions de l’Étoile, 2006.
- Le dernier caravansérail (Odyssées) – deux DVD-vidéo, CNDP – Bel Air Classiques – Arte France Développement, 2006, deux DVD-vidéo, 5 h 05, un livret, 36 pages. Réf. : 755D0148. Prix : 33 €. Pour en savoir plus.
- Cinéma au lycée : l'envers du décor au cinéma depuis le site du CDDP de l'Aube.
Cinéma et audiovisuel au lycée général (série L) - Programmes 2011/2012 au cycle terminal [à la rentrée 2011 et au-delà [en seconde rénovée]
Cinema - audiovisuel en classe de première dès la rentrée 2011 [en classe terminale à compter de 2012/2013]
Arts - Préambule commun (série L : obligatoire/spécialités - toutes séries : facultatif : p. 1/3 du JO en ligne - voir aussi BOEN du 30 sept. 2010)
Après un rappel sur l'enseignement des arts à l'école, au collège [Arts plastiques : programme en ligne (notre présentation) dont préambule commun p. ] et en seconde générale et technologique, le nouveau programme Arts (depuis le JO) rappelle qu'aucun pré-requis particulier n'est requis pour suivre ces enseignements d'Arts (enseignement obligatoire, facultatif, de spécialité en série L).
"Chaque programme est organisé selon une architecture commune :
- un seul texte présente l’ensemble du programme pour le cycle terminal.
- Chaque texte présente un certain nombre d’éléments valables pour l’ensemble du cycle : définitions, enjeux et objectifs ; compétences de référence ; évaluation, etc.
- Chaque programme présente séparément les contenus qui spécifient, d’une part la classe de
première, d’autre part la classe de terminale"
Suit un point sur la responsabilité des enseignants (arts plastiques et musique : exclusivement des professeurs recrutés dans les disciplines correspondantes - histoire des arts : équipe pluridisciplinaire coordonnée - cinéma-audiovisuel, danse et théâtre : par des équipes d’enseignants de diverses disciplines - si possible titlulaires de la mention complémentaires, avec le concours d’un partenaire culturel spécialisé.
Ce préambule se clôt par des rappels autour de la nécdessité "d’espaces et d’équipements adaptés aux exigences des pédagogies mises en oeuvre " et sur le rôle des TICCE (technologies de l’information, de la création et de la communication pour l’enseignement).
... en classe terminale (enseignement de spécialité, série L)

- Le programme en série L p. 21-26 depuis la brochure du CNDP.

.... en 2011/2012
- Cinéma russe du haut patrimoine : L'Homme à la caméra (75 minutes), 1929. Réalisation : Tziga Vertov. Débuts du cinéma expérimental : premier manifeste de la technique du « cinéoeil ».
- Cinéma africain contemporain : Yeelen ( La Lumière ) de Souleymane Cissé, réalisé en 1984, sorti en 1987 (Prix spécial du jury au Festival de Cannes) (1 h 45), Mali.
- Film français du patrimoine : Conte d'été (113 minutes), série Contes des quatre saisons, 1996. Réalisation : Éric Rohmer [nouveau].

Cinéma et audiovisuel en terminale [1ère] : les nouveaux programmes
à compter de 2012/2013
- mise à jour au 01.09.2010



Cinema - audiovisuel en classe en classe terminale (rentrée 2012)
Le nouveau programme
Le JO met en ligne (le 28 août 2010) le nouveau programme (p. 8/14 du document en ligne).
Ce nouveau programme (extraits) ...
... commence par un rappel de sa définition et de ses objectifs [p. 6/7 : c'est un enseignement [fondé sur "un processus de découverte et d’approfondissement d’une pratique artistique et d’une culture cinématographique et audiovisuelle sur un cycle de deux ans"] qui associe tout au long de l’année pratique, analyse et fréquentation des oeuvres notamment en salle, privilégie la notion de projet collectif et individuel en prenant en compte la culture des élèves et les différentes formes du cinéma et de l’audiovisuel dans le monde d’aujourd’hui."
A noter : Cet enseignement partenarial est assuré par une équipe pédagogique associant des enseignants de plusieurs disciplines ayant reçu une formation en cinéma et audiovisuel. Ces enseigants ont une culture du partenariat.

Ce nouveau programme ...
... commence par un rappel de ses enjeux et de ses objectifs [p. 14 du JO en ligne].
.... définit :
- Les grands champs de compétence (p. 14/15 du JO en ligne) ...
... généralités (p. 14/15) : reprise de la notion de plan, la représentation dur réel comme cadre de travail, la question du point de vue ;
... compétences artistiques et culturelles avec rappel des capacités attendues de l'élève (p. 15 : situer et reconnaître, repérer/définir, prendre consciences ...: grands courants et les principales démarches d’écriture/principales formes et démarches d’écriture (en lien aec la représentation du réel) - grands courants, les principaux genres et formes de la fiction illustrés par les oeuvres de quelques auteurs majeurs - principales formes d’expression parrapprot au cinéma et à l'audiovisuel - acquis relatifs au point de vue / compétences dans sa démarche : affirmer/défendre ses choix de réalisation et son point de vue - avoir une démarche active de spectateur (s’informer/ choisir) / élargir ses compétences à l’histoire des arts [voir aussi ici], à d’autres champs artistiques.
... les compétences techniques et méthodologiques (p. 15) porte sur les différentes étapes d’un projet de pratique artistique : exercices, écriture, réalisation, en
appréciant :la pertinence des choix esthétiques et techniques – l’appropriation des connaissances acquises dans l’analyse des oeuvres comme dans la réalisation
– l’implication de l’élève dans l’équipe et son aptitude à occuper un ou des postes de travail.
Elle prend en compte la capacité de l’élève à affirmer et à défendre son point de vue, ses partis pris d’écriture et de réalisation
.
- Les contenus de la classe de terminale (p. 17/18
du JO en ligne)
** Dominante anuelle : ma fictionet la question du point de vue (extrait du
JO en ligne : p. 17] ...
... généralités (p. 17 du JO en ligne) : "autour de la question des liens indissociables entre écriture fictionnelle et construction d’un point de vue, dans les différentes acceptions définies précédemment" - à la suite du programme de 1ère autour du réel - caractère spécifique de l’écriture fictionnelle cinématographique ; axes d'études autour de la variété des genres et des formes de la fiction : son évolution au cours de l’histoire du cinéma et de la télévision, ses liens avec le monde artistique et technologique contemporain comme avec le contexte politique et économique ;
... la pratique artistique (p. 17/18 du JO en ligne) : expérimentation des modes d’écriture, des styles et des supports variés avec items autour des paramètres de mise en scène et
de tonalité à partir d’un même sujet
- expérimentation de l’importance du point de vue : construction d’un monde par l’organisation de l’espace et du temps, mise en place d’un rapport d’identification ou de distanciation au monde et aux personnages de la fiction, modalités de la narration, progression de l’intrigue ;
... l'approche culturelle (p. 18 du JO en ligne) : classer et de distinguer les caractéristiques de la fiction cinématographique et audiovisuelle - les oeuvres réplacées dans leur contexte [cf hsitoried es arts au lycée] - suggetion de thèmes un genre reconnu, une forme ou un support particilier, uen question ou uen prolbèmatique - ouverture sur : les modes de production et de diffusion de la fiction / l’incidence de l’esthétique et des codes / le travail sur les marges de la fiction / les liens entre démarches de création et nouvelles technologies. La fin du cycle terminal est également particulièrement propice à une sensibilisation aux différents métiers et formations dans le cinéma et l’audiovisuel. Mais aussi : la cohérence des apprentissages dans le domaine du cinéma -l’utilisation des TICE
.



Cinéma et audiovisuel : concours de recrutement
Création d'une certification complémentaire pour "permettre à des enseignants de valider des compétences particulières
qui ne relèvent pas du champ de leur concours. [l'objectif poursuivi] est aussi de constituer un vivier de compétences pour certains
enseignemetns pour lesquels il n'existe pas de sections de concours de recrutement et, à terme, de mieux préparer le renouvelment
des professeurs qui en ont la charge."
Parmi les secteurs disciplinaires concernés : arts (cinéma/audiovisuel - danse - histoire de l'art - théâtre) : seuls sont concernés les enseignants du 2e degré.-
"Le jury évaluera :
- la culture cinématographique et audiovisuelle (fréquentation des œuvres, histoire du cinéma). La connaissance de leurs langages spécifiques (à partir d’une étude de cas) ;
- la connaissance du développement de l’enseignement du cinéma et de l’audiovisuel dans le système scolaire, les programmes en cours ;
- la connaissance des modes d’enseignement propres au cinéma et à l’audiovisuel : travail en équipes, interdisciplinarité, partenariat avec les professionnels ;
- la capacité à expliciter la démarche pédagogique concernée dans la complémentarité pratique, culturelle, méthodologique. "
Le texte au BOEN n° 39 du 28 octobre 2004 avec des précisions sur l'ouverture de l'examen et sur le jury.
Coiffure [les concours de recrutement et les CAPLP] - Mise à jour le 6 mai 2010

Les formations (rappel)
Actualité
Arrêté du 8 avril 2010 portant création de la spécialité « perruquier posticheur » du baccalauréat professionnel et fixant ses modalités de délivrance au JO du 27 avril 2007 à compter de la session d'examen 2012.
Le présent arrêté et ses annexes II b et II c seront au BOEN en date du 3 juin 2010.L'intégralité du diplôme sera diffusée en ligne depuis le site du CNDP (référentiel des activités professionnelles: annexe Ia - référentiel de certification n annexe I b - unités constitutives du référentiel de certification : annexe IIa - règlement d'examen : annexe IIb - formation en milieu professionnel (stage de vingt-deux semaines) : annexe III.
Les baccalauréats professionnels en 3 ans à la rentrée scolaire 2009 (1e session 2012) et diplomes intermédiaires correspondants (rénovés : 1e session 2011)
Pour chaque diplôme, nous donnons - quand il existe - le lien vers le site du CNDP vers les référentiels correspodant en vente [V] ou au téléchargement [T].
Dans le cadre du bacalauréat en 3 ans : spécialités du secteur de la 1e CPC9

Spécialité non rattachée à un champ professionnel : regroupement/correspondance entre diplômes intermédiaires (CAP/BEP) et bac. pro. en 3 ans
** BPR 3 ans Esthétique-cosmétique-Parfumerie // CAP Esthétique-cosmétique : diplôme non rénové ci-dessous.
LP privé Bohain en Vermandois - LP La Fère - LP les Jacobins de Beauvais.
Des propositions et des sites-ressources
- Esthétique/cosmétique : site académique de Besançon (signalé par Eduscol), le site académique de Versailles -
Les diplômes de LP avant la Réforme : CAP, BEP et baccalauréats professionnels encore en vigueur en 2009/2010 et dates de dernière session (2010 pour CAP/BEP)
- CAP
CAP Coiffure (T+V+sujets) - CAP Esthétique-cosmétique-parfumerie, 1ère session 2010 [T+V] - CAP Perruquier Posticheur [T] - CAP Taxidermiste [à consulter sur place] -
- MC de niveau 5
Coloriste-permanentiste [T+V] - Styliste-visagiste [T+V].
- Baccalauréat professionnel - dernière session 2011
BPR Esthétique-cosmétique/Parfumerie (T+V)

Le CAPLP Coiffure
[ici]
Les annales du CAPLP Coiffure
Sujets (S) et RJC du CAPLP externe à télécharger (S : étude d'un produit) : 2006 : S + RJC - 2005 : S + RJC - 2004 : RJC - 2003 : RJC -
Ni sujets (S) ni RJC du CAPLP interne à télécharger.



Danois aux baccalauréat (site LVE)
Programme arrêté le 28 juin 1989, BO n°29 du 20 juillet 1989. Ce programme ne semble pas en ligne mais vous pouvez nous le demander par mail.
Pour les centres d'examen spécifiques, voir BOEN n° 6 du 5 février 2004.
Depuis le site académique de Toulouse : "les gestes fondamentaux du professeur de LV (IGEN langues)"
Danois en classe de seconde à compter de la rentrée 2010
"Les dispositions concernant la classe de seconde figurant dans l'arrêté du 28 juin 1989 relatif aux programmes de danois dans les lycées sont abrogées à la rentrée de l'année scolaire 2010-2011"
(Arrêté du 8 avril 2010 fixant le programme d'enseignement des langues vivantes en classe de seconde générale et technologique).
Voir ici la présentation du nouveau programme pour les LVE

 

.

La Danse de l'école au lycée

 

Le danse à l'école et au collège

Classes à horaires aménagés danse (CHAD) dans les écoles élémentaires et les collèges

La danse au lycée

La danse en classe de seconde générale et technologique(EPS / Arts)

La Danse (option Arts) au cycle terminal (en cours)l
Programme rénové : classe de 1ère à compter de 2011/2012 - classe terminale dès 2012/2013 -

 

 

 

Généralités [chad ecole/collège - danse au lycée]
Le site ministériel. Eduscol...
La danse dans la code de l'Education (souligné par nous) : Article L. 121-6 - Les enseignements artistiques contribuent à l'épanouissement des aptitudes individuelles et à l'égalité d'accès à la culture. Ils favorisent la connaissance du patrimoine culturel ainsi que sa conservation et participent au développement de la création et des techniques d'expression artistiques.
Ils portent sur l'histoire de l'art et sur la théorie et la pratique des disciplines artistiques, en particulier de la musique instrumentale et vocale, des arts plastiques, de l'architecture, du théâtre, du cinéma, de l'expression audiovisuelle, des arts du cirque, des arts du spectacle, de la danse et des arts appliqués.
Les enseignements artistiques font partie intégrante de la formation scolaire primaire et secondaire. Ils font également l'objet d'enseignements spécialisés et d'un enseignement supérieur..

Sur Eduscol, une rubrique "danse à l'école".
Le Pôle national de ressources (PNR) au CRDP d'Auvergne

 

.La danse de lécole au collège - Mise à jour le 15 février 2011


Classes à horaires aménagés danse
(CHAD) dans les écoles élémentaires et les collèges

Généralités sur les CHA (rappel)
Les classes à horaires aménagés (CHAM) sont des dispositifs spécifiques qui sont construits en partenariat avec des institutions culturelles. Ils prennent appui sur une équipe motivée et volontaire constituée autour d'un projet pédagogique global. Ils sont intégrés au projet d'école ou au projet d'établissement.
L'ouverture d'une classe à horaire aménagé s'effectue dans le cadre de la carte scolaire. Elle s'inscrit dans les schémas départementaux pour les enseignements artistiques mis en place avec les collectivités territoriales.
La formation dispensée dans ces classes fait l'objet d'une évaluation régulière qui s'exerce au sein de l'école ou du collège et au niveau académique. La concertation entre l'ensemble des partenaires intervenant dans la formation concourt à la mise en place d'une observation continue de l'élève (d'après eduscol).
Programme à compter de 2010/2011
... au BOEN du 14 octobre 2010 (JO du 17.09.2010).
Programme de 2007/2008 à 2009/2010
La circulaire n° 2007-020 du 18.01.2007 (BOEN du 25.01.2007).
Les références de la circulaire :
- arrêté interministériel du 31.07.2002,
- la Charte de l’enseignement artistique spécialisé en danse, musique et théâtre,
- le décret no 92-193 du 27 février 1992 portant application de la loi no 89-468 du 10 juillet 1989 relative à l'enseignement de la danse (abrogée parce qu'intégrée dans le code de l'éducation).
Elle rappelle les dispositons générales applicables au 1er et 2e degré (articulation enseignement général/enseignement artistique spécialisé, partenariats , CHAM et rythmes scolaires, évaluation...) puis précise pour les écoles puis pour les collèges : l'implantation des classes à horaires aménagés, les procédures d'admission, les contenus et les horaires.
Des partenaires...
- Le centre national de la danse (CND) et ses formations pour enseignants : site officiel.
- Des centres de ressources en région (en cours) : Alsace (Strasbourg/Colmar : acad. de Strasbourg) ) - Angers (ass. L'esquisse/CNDC) - Cannes-Mougins (ass.) - Côtes d'Armor/Bretagne (EMDP22) - Languedoc-Roussillon (académie de Montpellier) - Lorient - Lyon (CNSMD) - Marseille - Nantes - Paris (CNSMDP - Opéra national de Paris) - Reims (IA51) - Toulouse - Yvelines (site académique de Versailles) -

La danse au lycée

- Mise à jour le 6 mai 2010 [en classe de seconde : ci-dessous - en 1ère : en arts/en EPS - au cycle terminal en arts - terminale]

** Généralités - Programmes

Danse comme Education artistique
- Danse en classe de 2e depuis le site du CNDP : horaires - programme : p.24-31 de la brochure en ligne - voir aussi le site académique de Lille. -
- Danse (éducation artistique) en 1ère : horaires (site du CNDP) - le programme figure p. 25 des programmes édités par le CNDP.
- Danse (éducation artistique) en classe terminale depuis le site du CNDP : horaires - programme : p.27-39 de la brochure en ligne -
Danse au baccalauréats généraux et technologiques
... à partir de la session 2003 - le point depuis le site académique de Nice (Arts / EPS / série L).
EPS - L'épreuve de choégraphie collective (épreuve obligatoire en CCF)
Il s'agit désormais de l'item n° 15 de la liste nationale des épreuves EPS (référentiel en ligne p. 17 du doc. en ligne).
Référentiels académiques à télécharger : Poitiers -

La danse en classe de seconde (EPS / Arts) - Mise à jour le 27 avril 2010

** Danse (EPS) en classe de seconde : rentrée scolaire 2010
La danse fait partie de la liste nationale des Activités physiques sportives et artistiques avec : acrosport, aérobic, arts du cirque, gymnastique (sol, parallèles, asymétriques, fixe, poutre), gymnastique rythmique (compétence 3 : réaliser une prestation corporelle à visée artistique ou acrobatique). Ses niveaux sont déerminés comme suit :
Niveau 3 - Composer une chorégraphie collective à partir d’un thème d’étude proposé par l’enseignant, en faisant évoluer la motricité usuelle par l’utilisation de paramètres du mouvement (espace, temps, énergie) pour la réaliser devant un groupe d’élèves, dans un espace scénique orienté.
Apprécier le degré de lisibilité du thème d’étude et l’interprétation des élèves danseurs.
Niveau 4 - Composer une chorégraphie collective à partir d’une démarche et de procédés de composition définis avec l’enseignant. Enrichir la production par l’organisation de l’espace scénique et les relations entre danseurs. La motricité allie différents paramètres du mouvement au service d’un projet expressif. La chorégraphie est réalisée devant un groupe d’élèves.
Repérer les éléments de composition et en apprécier la pertinence au regard du propos chorégraphique.
Niveau 5 - Composer une chorégraphique collective à partir de choix personnels exprimés et partagés pour la réaliser devant le groupe classe avec un niveau d’engagement émotionnel maîtrisé et une stylisation du mouvement au service du propos chorégraphique.
Apprécier le niveau d’interprétation des danseurs ainsi que l’utilisation des procédés et éléments scéniques qui renforcent le thème développé (projet de programme EPS depuis Eduscol).

** La Danse : option Arts en classe de seconde
- La Danse en classe de seconde en 2009/2010
Cet enseignement peut être choisi : en option facultative / en enseignement de détermination.
Le programme est identique dans les deux cas et aucune différence n’est faite entre les élèves qui sont regroupés pour leurs heures de cours ( 3h/semaine ).
Voir le programme de l' enseignements de détermination ou facultatif en [...] danse, [...] en classe de seconde générale et technologique au BOEN de 2002 et le document d'accompagnement correspodant depuis le site du CNDP (p. 9 et ss. du document en ligne).

- Arts du cirque : voir ici.

-
Danse, un enseignement artistique facultatif en classe de seconde à la rentrée scolaire 2010 - Mise à jour le 1er sept.i 2010
Le programme (celui d'Arts) est publié au BOEN du 29 avril 2010 : p. 10/12 du programme en ligne.
Ce programme facultatif
précise : "L’enseignement facultatif arts-danse ouvre à la diversité des notions relevant de l’art chorégraphique. Il fait interagir deux composantes fondamentales à toute éducation artistique, une pratique artistique et un ensemble de connaissances culturelles. [... Il] vise trois objectifs principaux : poser des repères dans le monde de la danse : histoire, oeuvres, pratiques, etc. - acquérir et approfondir des compétences pratiques dans le domaine de l’expression chorégraphique - développer sa connaissance et sa pratique de la danse en la nourrissant d'éléments empruntés à d'autres domaines de l'art et de la pensée. [...]."
Le programmre comprend :
- une composante pratique ("L’élève réalise individuellement et collectivement des projets chorégraphiques lui permettant de
nourrir une triple expérience de danseur/interprète, de chorégraphe et de spectateur") .
- une composante culturelle autour d'une thématique centrale (la pluralité de la danse) et des notions fondamentales de la danse.
Il détaille les compétences visées et leurs modes d'évaluation (voir aussi progamme de 1ère, tableau p. 24 du JO en ligne).

La Danse (option Arts) au cycle terminal - programmes 2011/2012


classe de 1ère
à compter de 2011/2012

Bientôt ...

- classe terminale dès 2012/2013 -

 

 

Danse - options Arts - au cycle terminal : programmes 2011/2012

Classe de 1ère : nouveau programme à compter de 2011/2012 (série L - facultatif toutes séries)

Arts - Préambule commun (série L : obligatoire/spécialités - toutes séries : facultatif : p. 1/3 du JO en ligne) - A jour au 1er octobre 2010
Le BOEN du 3O sept. 2010 met en ligne ce programme, notre rréférence est le JO.
Après un rappel sur l'enseignement des arts à l'école, au collège [Arts plastiques : programme en ligne (notre présentation) dont préambule commun p. ] et en seconde générale et technologique, le nouveau programme Arts (depuis le JO) rappelle qu'aucun pré-requis particulier n'est requis pour suivre ces enseignements d'Arts (enseignement obligatoire, facultatif, de spécialité en série L).
"Chaque programme est organisé selon une architecture commune :
- un seul texte présente l’ensemble du programme pour le cycle terminal.
- Chaque texte présente un certain nombre d’éléments valables pour l’ensemble du cycle : définitions, enjeux et objectifs ; compétences de référence ; évaluation, etc.
- Chaque programme présente séparément les contenus qui spécifient, d’une part la classe de
première, d’autre part la classe de terminale"
Suit un point sur la responsabilité des enseignants (arts plastiques et musique : exclusivement des professeurs recrutés dans les disciplines correspondantes - histoire des arts : équipe pluridisciplinaire coordonnée - cinéma-audiovisuel, danse et théâtre : par des équipes d’enseignants de diverses disciplines - si possible titlulaires de la mention complémentaires, avec le concours d’un partenaire culturel spécialisé.
Ce préambule se clôt par des rappels autour de la nécdessité "d’espaces et d’équipements adaptés aux exigences des pédagogies mises en oeuvre " et sur le rôle des TICCE (technologies de l’information, de la création et de la communication pour l’enseignement).

Avec 2 partenaires :
centre national de la danse - danse au coeur.
"Aucun pré requis technique ou culturel n'est exigé à l'entrée en cycle terminal" que ce soit pour l'enseignement obligatoire, facultatif pou de spécialité.

Danse (arts) en 1ère (cycle terminal - toutes séries) : enseignement facultatif
Le JO met en ligne (le 28 août 2010) le nouveau programme (p. 21/24 du document en ligne).
Présentation (extrait p. 21/22
du JO en ligne)
"Introduit dès la seconde [présentation], l’enseignement facultatif art-danse en cycle terminal ouvre à la diversité des notions relevant de l’art chorégraphique en faisant interagir deux composantes fondamentales à toute éducation artistique, une pratique artistique et un ensemble de connaissances culturelles", autour de "trois objectifs principaux [...] : poser des repères dans le monde de la danse : histoire, oeuvres, pratiques, etc. - acquérir et approfondir des compétences pratiques dans le domaine de l’expression chorégraphique - développer sa connaissance et sa pratique de la danse en la nourrissant d'éléments empruntés à d'autres domaines de l'art et de la pensée."
Axes (p. 22
du JO en ligne)
Ce programme s'articule autour de deux composantes : pratique (pour une triple expérience de danseur, de chorégraphe et de spectateur) et culturelle (pratiques de la danse / références culturelles pour faire évoluer cette triple expérience) sans indication spécifique pour la 1ère ou la terminale..
Suivent des recommandations autour des situations d'étude et de démarches pédagogiques - avec projet ancré dans la réalité du lycée - et autour des champs notionnels de références avec les problématiques étudiées (le corps en mouvement, les procédés d'élaboration de l'œuvre, les modes de réception esthétique).
Programme de la 1ère (bas de la p.22/ haut de la p. 23
du JO en ligne, sans autre précision) : danse, corps, mouvement et espace / danse entre héritage et création : gestes transmis, gestes revisités, gestes inventés.
Indications complémentaires
- Situations d'études et démarches pédagogique (p. 23
du JO en ligne) : projet élaboré par l’équipe pédagogique, pratique artistique, travail en atelier et dimensions scénographiques de l’art chorégraphique ;
- Notions fondamentales de référence (p. 23
du JO en ligne) : le corps en mouvement (en tant que matière dansée - en tant que paramètre de l’écriture chorégraphique - en tant que support de l’interprétation) / les procédés d’élaboration de l’oeuvre : synchroniques, diachroniques / les modes de réception esthétique : modalités de l’observation - niveaux de l’analyse.
- Compétences visées et évaluation (p. 23/24
du JO en ligne) (présentées par le programme de seconde : voir tableau p. 24 du JO en ligne) : artistiques, culturelles, techniques, méthodologiques et comportementales.la danse et l’interprétation, c’est-à-dire la place et le rôle de l’interprète, tout à la fois matière de la danse, acteur au service du chorégraphe et créateur.

- Danse en 1ère générale : enseignement obligatoire et de spécialité en série L

Le JO met en ligne (le 28 août 2010) le nouveau programme (p. 18/21 du document en ligne).
Définition et objectifs (extrait p. 18/19
du JO en ligne)
"L'enseignement de la danse en cycle terminal ouvre à la diversité des notions relevant de l'art chorégraphique" autour de "quatre objectifs : acquérir et approfondir des compétences essentielles à la pratique de la danse - acquérir et approfondir les compétences nécessaires à l'identification des grands courants esthétiques de l'histoire de la danse - élargir la connaissance de la danse en la nourrissant d'éléments empruntés à d'autres domaines de l'art et de la pensée/ identifier les liens entre la danse et les autres arts - maîtriser des outils techniques, méthodologiques et culturels permettant d'apprécier les grandes problématiques de l'histoire de la danse et de celle des arts".
Le programme : la danse entre narration et abstraction.
Soit : quelques repères fondamentaux de l’histoire de la danse sous quatre angles complémentaires (la danse et ses formes de théâtralité, en lien avec l’histoire des arts et par la comparaison de diverses esthétiques de la danse - la danse et ses formes de virtuosité dans ses différents registres - la danse et la relecture des répertoires, c’est-à-dire les moyens mis en oeuvre par les chorégraphes pour renouveler ou transformer le patrimoine de la danse) - la danse et l’interprétation, c’est-à-dire la place et le rôle de l’interprète, tout à la fois matière de la danse, acteur au service du chorégraphe et créateur.
Ce programme s'articule autour de
- deux composantes
(sans indication spécifique pour la 1ère ou la terminale) ...
... pratique (p. 19 : pour une triple expérience de danseur, de chorégraphe et de spectateur) .
... culturelle(p. 19 : pratiques de la danse / références culturelles pour faire évoluer cette triple expérience).
- notions fondamentales de référence (p. 20 du
JO en ligne) : le corps en mouvement (en tant que matière dansée - en tant que paramètre de l’écriture chorégraphique - en tant que support de l’interprétation) / les procédés d’élaboration de l’oeuvre : synchroniques, diachroniques / les modes de réception esthétique : modalités de l’observation - niveaux de l’analyse.
- compétences visées et évaluation (p. 20/21 du JO en ligne) (présentées par le programme de seconde : voir tableau p. 21 du JO en ligne) ) : compostions, inprovisation, interprétation, reception de pectacle, productioné écrute et orale.

Classe terminale : programme 2011/2012

- Le programme en série L p. 27-40 depuis la brochure du CNDP.

** La Danse en série L : vers les baccalauréats
Voir : Danse au baccalauréats généraux et technologiques à partir de la session 2003.
L'option danse [Arts] de la série Littéraire (série L), épreuve de spécialité (tableau eduscol)
- Défintion de l'épreuve : texte au BOEN.
Rappel des programmes (brochures CNDP en ligne) : classe de 2nde (p. 24-31) - classe de 1ère (p. 25-36) - classe terminale (p. 27-39)
Annales depuis le site du CRDP de Bretagne
Danse : 2005 (sujet/corrigé).
L'épreuve facutlative danse au baccalauréat général ou technologique
Précisions à propos de deux types épreuves facutlatives : EPS/danse et Arts/danse depuis le site académique de Créteil.
Art-Danse et EPS-Danse (depuis le site académique de Montpellier)
Dans les deux cas, l’épreuve est constituée d’une composition chorégraphique (individuelle en EPS/Danse, individuelle ou collective en ART/Danse) d’une composition instantanée (improvisation) et d’un entretien.
Si les épreuves sont formellement proches pour ces deux options, les exigences ne sont pas les mêmes.
En EPS-Danse , le candidat doit faire référence à une démarche de composition identifiée dans une œuvre (cf B.O. n°5 Hors Série du 30/08/2001).
En Art-Danse, la production du candidat doit s’articuler autour de la notion de geste (cf B.O. n°4 Hors Série du 30/08/2001).
- Danse : domaine Arts
Les épreuves artistiques facultatives au baccalauréat (site du CRDP de Bordeaux) : rappel.
Rappel des programmes (brochures CNDP en ligne) : classe de 2nde (p. 24-31) - classe de 1ère (p. 69-74) - classe terminale (p. 75-82).
- Danse : EPS (session 2009)
Site académique d'Amiens : l'option facultative danse en EPS (avec 3 autres) pour 2008/2009.
** La Danse au baccalauréat technologique TMD
La sérieTMD depuis Educnet (rappel).
Session 2010
- Liste des morceaux au choix pour l'épreuve d'exécution instrumentale et pour l'épreuve d'exécution chorégraphique - session 2010 au Bulletin officiel n° 1 du 7 janvier 2010.
Il s'agit des épreuves au choix de l'Option danse (2ème partie de l'épreuve d'exécution chorégraphique - Composition et interprétation d'une danse sur une œuvre musicale).
Voir aussi : site académique de Lyon -


La Danse (option Arts) au cycle terminal : classe de première dès 2011/2012 / classe terminale pour 2012/2013





** la Danse (option Arts) au cycle terminal : classe terminale à compter de 2012/2013 - A jour au 2 septembre 2010

Voir ici : le préambule commun.
Avec 2 partenaires : centre national de la danse - danse au coeur.
"Aucun pré requis technique ou culturel n'est exigé à l'entrée en cycle terminal" que ce soit pour l'enseignement obligatoire, facultatif pou de spécialité.

- Danse en terminale (cycle terminal - toutes séries) : enseignement facultatif à compter de 2012/2013f
Le JO met en ligne (le 28 août 2010) le nouveau programme (p. 21/24 du document en ligne).
Présentation (extrait p. 21/22
du JO en ligne)
"Introduit dès la seconde [présentation], l’enseignement facultatif art-danse en cycle terminal ouvre à la diversité des notions relevant de l’art chorégraphique en faisant interagir deux composantes fondamentales à toute éducation artistique, une pratique artistique et un ensemble de connaissances culturelles", autour de "trois objectifs principaux [...] : poser des repères dans le monde de la danse : histoire, oeuvres, pratiques, etc. - acquérir et approfondir des compétences pratiques dans le domaine de l’expression chorégraphique - développer sa connaissance et sa pratique de la danse en la nourrissant d'éléments empruntés à d'autres domaines de l'art et de la pensée."
Axes (p. 22
du JO en ligne)
Ce programme s'articule autour de deux composantes : pratique (pour une triple expérience de danseur, de chorégraphe et de spectateur) et culturelle (pratiques de la danse / références culturelles pour faire évoluer cette triple expérience) sans indication spécifique pour la 1ère ou la terminale..
Suivent des recommandations autour des situations d'étude et de démarches pédagogiques - avec projet ancré dans la réalité du lycée - et autour des champs notionnels de références avec les problématiques étudiées (le corps en mouvement, les procédés d'élaboration de l'œuvre, les modes de réception esthétique).
Programme de la terminale (p. 23/24
du JO en ligne, sans autre précision)
- Danse et partis pris corporels : constantes et différences dans l’histoire des cultures et des sociétés.
- Danse et société contemporaine : l’influence des modes, des modèles, des images, de la publicité dans les nouvelles pratiques de la danse et ses langages chorégraphiques.
Indications complémentaires
- Situations d'études et démarches pédagogique (p. 23
du JO en ligne) : projet élaboré par l’équipe pédagogique, pratique artistique, travail en atelier et dimensions scénographiques de l’art chorégraphique ;
- Notions fondamentales de référence (p. 23
du JO en ligne) : le corps en mouvement (en tant que matière dansée - en tant que paramètre de l’écriture chorégraphique - en tant que support de l’interprétation) / les procédés d’élaboration de l’oeuvre : synchroniques, diachroniques / les modes de réception esthétique : modalités de l’observation - niveaux de l’analyse.
- Compétences visées et évaluation (p. 23/24
du JO en ligne) (présentées par le programme de seconde : voir tableau p. 24 du JO en ligne) : artistiques, culturelles, techniques, méthodologiques et comportementales.la danse et l’interprétation, c’est-à-dire la place et le rôle de l’interprète, tout à la fois matière de la danse, acteur au service du chorégraphe et créateur.

- Danse en terminale générale : enseignement obligatoire et de spécialité en série L
Le JO met en ligne (le 28 août 2010) le nouveau programme (p. 18/21 du document en ligne).
Définition et objectifs (extrait p. 18/19
du JO en ligne)
"L'enseignement de la danse en cycle terminal ouvre à la diversité des notions relevant de l'art chorégraphique" autour de "quatre objectifs : acquérir et approfondir des compétences essentielles à la pratique de la danse - acquérir et approfondir les compétences nécessaires à l'identification des grands courants esthétiques de l'histoire de la danse - élargir la connaissance de la danse en la nourrissant d'éléments empruntés à d'autres domaines de l'art et de la pensée/ identifier les liens entre la danse et les autres arts - maîtriser des outils techniques, méthodologiques et culturels permettant d'apprécier les grandes problématiques de l'histoire de la danse et de celle des arts".
Le programme : la danse entre continuté et ruptures
Soit (p. 20 du
JO en ligne) : l'étude des relations que certains chorégraphes entretiennent au patrimoine et aux oeuvres qui le fondent tout en s’appropriant les inventions de leurs contemporains sous quatre angles complémentaires : la danse et les autres arts : la danse échange – et parfois partage – ses pratiques avec les autres arts
(musique notamment, mais également théâtre, arts plastiques, littérature, cirque) / la danse et les techniques du corps : les fondements du mouvement dansé changent et font évoluer les techniques corporelles / la danse et les nouvelles technologies / la danse, l’espace scénique et ses conventions.

Avec - sans indication spécifique pour la 1ère ou la terminale :
- deux composantes
(p. 19 du
JO en ligne) : ...
... pratique (p. 19 : pour une triple expérience de danseur, de chorégraphe et de spectateur) .
... culturelle(p. 19 : pratiques de la danse / références culturelles pour faire évoluer cette triple expérience).
- notions fondamentales de référence (p. 20 du
JO en ligne) : le corps en mouvement (en tant que matière dansée - en tant que paramètre de l’écriture chorégraphique - en tant que support de l’interprétation) / les procédés d’élaboration de l’oeuvre : synchroniques, diachroniques / les modes de réception esthétique : modalités de l’observation - niveaux de l’analyse.
- compétences visées et évaluation (p. 20/21 du JO en ligne) (présentées par le programme de seconde : voir tableau p. 21 du JO en ligne) ) : compostions, inprovisation, interprétation, reception de pectacle, productioné écrute et orale.

Danse : recrutement des enseignants, création d'une certification complémentaire ....
... pour "permettre à des enseignants de valider des compétences particulières
qui ne relèvent pas du champ de leur concours. [l'objectif poursuivi] est aussi de constituer un vivier de compétences pour certains
enseignemetns pour lesquels il n'existe pas de sections de concours de recrutement et, à terme, de mieux préparer le renouvelment
des professeurs qui en ont la charge."
Parmi les secteurs disciplinaires concernés : arts (cinéma/audiovisuel - danse - histoire de l'art - théâtre) : seuls sont concernés les enseignants du 2e degré.-
"L’épreuve vise à approfondir l’analyse de la démarche pédagogique et culturelle présentée par le rapport.
Au cours de l’exposé et de l’entretien sont particulièrement évaluées :
- la connaissance des problématiques et des méthodes de la création chorégraphique ;
- l’expérience acquise dans la fréquentation des œuvres chorégraphiques en qualité de spectateur, d’interprète et de chorégraphe ;
- la capacité à présenter et analyser une œuvre et à la mettre en relation avec l’ensemble des domaines artistiques ;
- la connaissance des programmes de danse (arts-danse) et la maîtrise de leurs contenus, ainsi que la capacité à les mettre en œuvre au sein d’une équipe pédagogique pluridisciplinaire, en partenariat avec des intervenants artistes ;
- la connaissance des règles et contraintes biomécaniques et physiologiques qui s’imposent à l’enseignement de la danse au lycée.
N.B. : Des compétences des candidats en danse contemporaine sont indispensables. Des compétences en danse classique, malgré la présence d’œuvres du répertoire dans les programmes, ne peuvent suffire pour obtenir la certification. "
Le texte au BOEN n° 39 du 28 octobre 2004 avec des précisions sur l'ouverture de l'examen et sur le jury.


c