Personnels d'éducation et d'orientation : CPE et COP

Conseiller principal d'Education (CPE)
Le métier

généralités FP - le métier - la carrière
emploi de CPE : suppression de poste en collège / recrutement au titre du handicap
obligations des CPE : autour du service de vacances (obligations du focntionnaire)

Le concours

 

Conseillers d'orientation - psychologues (COPSY) / Directeur de CIO
Le métier

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Conseiller principal d'Education (CPE) : le métier

généralités FP - le métier - la carrière
emploi de CPE : suppression de poste en collège / recrutement au titre du handicap
obligations des CPE : autour du service de vacances (obligations du focntionnaire)

Mise à jour le 13 avril 2011

Généralités sur la fonction publique (rappel) [retour au sommaire]


Temps partiels des enseignants, des COP et CPE
La circulaire sur l'annualisation du service à temps partiel pour les personnels enseignants du 1er et du 2e degré, de documentation, d'éducation et d'orinetation est parue au BOEN n° 9 du 26.02.2007. Elle est complétée par la circulaire sur le travail à temps partiel des personnels enseignants des permier et second degrés, de documentation, d'éducation et d'orientation du 28 avril 2004
Pour les enseignants, cette circulaire insiste sur la nécessaire compatibilité de cette demande avec les nécessités et la continuité du service et préconise une mise en oeuvre avec globalisation du temps partiel et recommandation de "s'en tenir à une seule alternance dans l'année soit une période travaillée et une période non travaillée soit la formule inverse".
La partie conscrée au temps partiel des CPE et des COP préconise des périodes proratisées.
Voir aussi le guide officiel du temps partiel dans la Fonction publique d'Etat (cité dans les circulaires ci-dessus).


Spécificités sur le métier de CPE (notation des CPE)

Le métier de CPE - Généralités [fiche métier] [retour au sommaire]

Arrêté du 22 août 2005 relatif au certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation au JO du 27.08.2005. ce texte est corrigé par l'arrête du 2 mai 2007 qui crée pour els CPE stagiaires un "dossier de compétences prévu par l’annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006 portant cahier des charges de la formation des maîtres" et par l'arrêté du 27 août 2007 qui "recadre" ce dernier par rapport aux seuls CPE.
Le métier de CPE (site institutionnel), le statut de CPE (site académique de Besançon - site du JO).
Des sites acdémiques de référence consacrés au métier
Depuis les sites de : Paris (réflexions sur le métier), Poitiers, de Dijon.

La carrière des CPE : notation - avancement [retour au sommaire]

Notation des CPE
Les C.P.E. sont notés comme tout fonctionnaire, conformément aux lois du - 11 janvier 1984 (art. 55) et 13 juillet 1984 (art. 17) , au décret n°2002-682 du 29 avril 2002 relatif aux conditions générales d'évaluation, de notation et d'avancement des fonctionnaires de l'Etat et au décret n°70-738 du 12 août 1970 relatif au statut particulier des conseillers principaux d'éducation, article 10 :
10- 1 "Le recteur de l'académie dans le ressort de laquelle exerce le conseiller principal d'éducation attribue à celui-ci une note de 0 à 20, accompagnée d'une appréciation générale sur la manière de servir soit après avis du chef d'établissement et de l'inspecteur pédagogique régional de la vie scolaire, soit après avis du chef du service dans lequel est affecté l'intéressé."
10-3 "La note attribuée en application des articles 10-1 et 10-2 est fixée en tenant compte d'une grille de notation établie par le ministre de l'éducation nationale et indiquant, par échelon, une moyenne des notes ainsi que les écarts pouvant être retenus par rapport à cette moyenne
."
Jurisprudence
- Notation - Conseiller principal d'éducation - Grille de notation - Portée. TA Besançon, 12 avril 2007, NM. A., n° 0601034 (LIJ n° 120, p. 11)
Un CPE a vu sa note baissée par le recteur et conteste cette baisse en invoquant les articles (ci-dessus) du décret propre aux statut de CPE. Mais ceux-ci semblent bien avoir été pris en compte par le recteur - qui a aussi le devoitr d'examiner sa situation individuelle (arrêts du conseil d'Etat ci-dessous). En l'absence de la preuve contraire, le requérant est débouté.
Voir aussi :
- arrêt du Conseil d Etat du 29 octobre 2003
(arrêt en ligne) : "Considérant, en premier lieu, qu'en prévoyant que des arrêtés ministériels, pris après avis du comité technique paritaire compétent, fixent... soit par échelon ou par grade au sein d'un même corps, soit par corps, soit par groupe de corps ou groupe de grades relevant de corps différents, les critères d'appréciation des agents, les niveaux de notes, les marges d'évolution des notes ainsi que les modalités d'harmonisation préalable des notations, le 3ème alinéa de l'article 6 du décret attaqué s'est borné à prévoir que les modalités d'appréciation et de notation des fonctionnaires pourraient varier en fonction des différences d'échelon, de grade ou de corps des fonctionnaires, sans méconnaître le principe d'égalité de traitement des fonctionnaires relevant d'un même corps " et "il ressort des termes mêmes de ce dernier article que cette évaluation ne peut être prise en compte pour la notation que sur la base des critères de valeur professionnelle énoncés à l'article 6 ; qu'ainsi, le moyen tiré par le SYNDICAT NATIONAL UNIFIE DES IMPOTS de ce que l'article 8 permettrait d'introduire des éléments d'appréciation étrangers à la valeur professionnelle que doit seule exprimer la notation en vertu de l'article 17 de la loi du 13 juillet 1983 ne peut être accueilli"
- arrêt du conseil d'Etat du 27 janvier 1998 (arrêt en ligne) autour de la "note moyenne" : "Le fait que la "grille de notation" qui, en application des dispositions de l'article 10 du décret du 4 août 1980 relatif au statut particulier des professeurs d'éducation physique et sportive, a été définie par arrêté du ministre de l'éducation nationale du 30 avril 1992 mentionne, pour chaque échelon que comportent les deux classes de professeurs d'éducation physique et sportive affectés dans les établissements de l'enseignement supérieur, une "note minimale conseillée", une "note maximale conseillée" et une note moyenne, ne pouvait priver l'autorité auprès de laquelle le professeur exerce ses fonctions du pouvoir qui lui est reconnu par ce même article de proposer au ministre une note comprise entre 0 et 100, et ne dispense pas le ministre de fixer cette note sur la base d'une appréciation de la manière de servir de l'intéressé."
- arrêt du conseil d'Etat du 9 juillet 2007 (arrêt en ligne) "en ce qui concerne la détermination des marges d'évolution des notes applicables aux agents de la direction générale des impôts" : "cette disposition n'a pour effet ni d'introduire, dans l'attribution des notes, des éléments étrangers à l'appréciation des mérites professionnels de l'agent, laquelle peut s'appuyer sur une comparaison de ces mérites avec ceux d'autres agents placés dans un même échelon, un même grade, un même corps, un même groupe de grades ou un même groupe de corps, ni de créer une distorsion entre la note chiffrée d'un agent et les appréciations l'accompagnant."

Avancement des CPE
Arrêté du 9 juillet 2008 fixant les taux de promotion dans les corps des personnels enseignants, d'éducation et d'orientation du premier et du second degré relevant du ministre chargé de l'éducation nationale [en ligne]. CPE hors classe : taux = 3,88
Avancement de grade à la hors-classe des professeurs certifiés, des professeurs de lycée professionnel, des professeurs d'éducation physique et sportive et des conseillers principaux d'éducation -Année 2009 (bulletin officiel n° 48 du 18 décembre 2008).
Jurisprudence - Lu dans la lettre d'information juridique (LIJ)
Avancement d'échelon et promotion d'échelons d'autres membres du corps, décisions créatrices de droit, conseiller principal d'éducation (CPE) - TA Melun, 19.12.2005 (LIJ n° 104, p. 14)
Mme G. a saisi le tribunal administratif pour que soit annulée la décision rectorale de la classer dans le corps des CPE et aussi pour qu'elle soit reclassée au 9éme échelon de son grade suite à la prise en compte de ses services à l'étranger mis aussi acès à la promotion au grand choix (oubliées par le ministère). Le temps dur recours, elle a été reclassée au 8e échelon des CPE et déboutées de ses demandes. De plus, elle n'a pas à se plaindre de n'avoir pas été traitée comme les autres CPE au point de vue avancement : elle, elle n 'a pas procédé à l'inscription préalable indispensable pour bénéficier du grand choix, c'est donc légitimement qu'elle a été "oubliée" dans ce contingent restreint

Emploi des CPE : jurisprudence [retour au sommaire]

Retrait d'emploi
La présence d'un conseiller principal d'éducation dans un collège [n'est] pas une obligation légale.

- Suppression d'un poste de conseiller principal d'ducation - CPE, sécurité des EPLE et effectif des élèves - Appréciation de la condition d'urgence
. TA Toulouse, 15 oct. 2010, aso. SOS Ecoles de montagne et autres c/ Recteur de l'Académie de Toulouse, n° 0902697 (LIJ n° 150 de déc. 2010, p. 6-7).
Un poste de CPE a été supprimé dans un collège en zone rurale jugée défavorisée : l'association le conteste- en se fondant sur les missions imparties au CPE, la non-prise ne considération de l'environnement social défavorisé du collège. Le juge a rejeté la demande de suspension : r
1 - il conteste que cette suppression de poste crée de l'insécurité et note que "la présence d'un conseiller principal d'éducation dans un collège [n'est] pas une obligation légale." Cette fonction peut être assumée 'par le chef d'établissement avec le concours des personnels placés sur son autorité".
2 - dès lors que les critères d'encadrement des élèves en zone défavorisée sont respectés (art. L. 111-1 du code de l'éducation) -sachant que la première mission de l'école est de faire acquérir "une culture générale et une qualification reconnue à tous les jeunes, quelle que soit leur origine sociale, culturelle et géographie"; , le recours n'a pas lieu d'être ;
3 _ ,le collège où le recteur supprime ce poste de CPE ne peut pas être regardé 'comme situé dans un environnement social défavorisé au sens des dispositions ... de l'article L. 111-1 du code de l'éducation.
Suppression d'un poste de conseiller principal d'éducation - CPE, sécurité des EPLE et effectif des élèves - Appréciation de la condition d'urgence. TA Toulouse, 18 juin 2009, aso. SOS Ecoles de montagne et autres c/ Recteur de l'Académie de Toulouse, n° 0902698 (LIJ n° 138 d'oct. 2009, p. 9-10 [en ligne]).
Un poste de CPE a été supprimé dans un collège en zone rurale avec SEGPA: l'association le conteste -en se fondant sur l'article L. 521-1 du code de justice administrative pour suspendre la décision - au nom de la sécurité et de l'encadrement des élèves. le juge a rejeté la demande de suspension : il conteste que cette suppression de poste crée de l'insécurité et note que "la présence d'un conseiller principal d'éducation dans un collège [n'est] pas une obligation légale."

Recrutement des CPE au titre du handicap
- Rappel : notre site sur le handicap dans la fonction publique.
- Un arrêt du Conseil d'Etat : comptabilité des candidatures émanant de travailleurs atteints d'un handicap supérieur ou égal à 8% avec l'exercoce des missions de CPE.
Par arrêt du 7 février 2007 [en ligne], le conseil d'Etat a jeté la requête du candidat handicapé car de fia il y avait incommutabilité de son handicap avec les fonctions du CPE en termes notamment de surveillance, d'information et d'orientation dans les établissements scolaires.
Extraits :
"Considérant qu'il ressort des pièces du dossier, et notamment du rapport établi à l'issue du stage d'insertion effectué par M. A, que celui-ci souffre, à la suite d'un accident, de difficultés d'élocution qui constituent pour lui un obstacle majeur pour se faire comprendre au sein de l'établissement scolaire des élèves et des autres agents, difficultés qui retentissent sur son caractère et son comportement de façon incompatible avec l'exercice des fonctions de conseiller principal d'éducation ; qu'ainsi, la commission nationale a pu, sans erreur d'appréciation ou inexactitude matérielle, décider que le handicap de M. A est incompatible avec l'exercice des fonctions de conseiller principal d'éducation auxquelles il postulait ; "Considérant que M. A ne saurait utilement invoquer l'autorité de la chose jugée par le Conseil d'Etat statuant au contentieux dans sa décision du 28 juillet 2000 qui est relative à un litige qui portait sur la compatibilité du handicap de M. A avec les fonctions d'adjoint administratif et n'a donc pas d'identité d'objet avec le présent litige ; [...]
Article 1er : La requête de M. A est rejetée
. "


- Conseillers principaux d'éducation - Service de permanence pendant les vacances scolaires. CAA Bordeaux, 03.07.2002, M. D/M. L., n° 99BX00182 et n° 99BX00183 (LIJ, n° 69, p. 12-13).
Ce service de vacances serait contraire au statut du CPE (décret n° 70-738 du 12 août 1970 modifié). La cour rappelle d 'abord le décret n° 85-924 du 30.08.1985 autour des devoir du chef d'établissement (dont celui d'élaborer le tableau des vacances en fixant le service des personnels dans le respect du statut de ces derniers, art. 8 en vigueur à l'époque). La lettre de mission du proviseur est conforme aux missions du CPE. Les CPE sont déboutés.
- Service de permanence pendant les vacances scolaires. CAA Paris, 13 février 2003, Mme G., n° 99PA01534 (LIJ n° 74, p. 17-18)
Une CPE fait une requête en annulation d'un tableau de services de permanence élaboré par son proviseur. Sa demande est rejetée par le tribunal administratif et la CPE fait appel aurpès de la cours administrative d'appel. Elle plaide autour du recours pour excès de pouvoir et le moyen tiré de la violation du décret n° 85-1022 relatif à la durée hebdomadaire du travail. La CAA la déboute :
- "il n'est pas établi que la durée [de travail pendant la permanence] excéderait la durée hebdomadaire du travail" ;
- le fait que la CPE ne bénéficie pas d'un appartement de fonction ne l'autorise pas à ce dérober à cette obligation [voir aussi Conseil d'Etat, 01.07.1998) ;
- lle tableau de service ne constitue donc qu'une mesure d'ordre intérieur insusceptible de recours contentieux (voir aussi conseil d 'Etat, 18.05.1988).
Voir aussi l'arrêté du 4 septembre 2002 (site du CRDP de Lyon).

 

Recrutement des CPE : le concours externe (admissibilité / admission)

Session 2012 [programme en ligne reconduit pour la session 2013 avec bibliographie]

Arrêté du 4 mai 2011 autorisant au titre de l'année 2012 l'ouverture du concours externe et du concours interne pour le recrutement de conseillers principaux d'éducation stagiaires en vue de l'obtention du certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation.

CPE externe - Admissibilité

Epreuves écrites d'admissibilité (depuis la session 2011)

Dissertation portant sur une ou plusieurs questions relatives à l'éducation et à la formation des jeunes [Durée : cinq heures ; coefficient 3 - exemple de sujet] :
L'épreuve fait appel aux connaissances acquises en sciences humaines, en histoire et sociologie de l'éducation, en psychologie de l'enfant et de l'adolescent, en philosophie de l'éducation et en pédagogie. Elle prend en compte également la connaissance qu'ont les candidats des grands enjeux de l'éducation et des évolutions du système éducatif.

Composition [Durée : cinq heures ; coefficient 3 - exemple de sujet]:
A partir d'un dossier composé de documents récents, d'origines et de statuts variés, notamment de nature juridique, administrative, éducative ou pédagogique, l'épreuve permet d'apprécier les connaissances des candidats :
? sur le système éducatif, son organisation administrative et pédagogique, son fonctionnement et ses évolutions ;
? sur le fonctionnement d'un établissement scolaire du second degré, ainsi que sur les aspects administratifs et juridiques de la vie scolaire, les procédures et les enjeux de l'orientation, les questions pédagogiques.
Elle vise également à mesurer la pertinence de la conception qu'ont les candidats de la fonction de conseiller principal d'éducation, de ses responsabilités éducatives et de son positionnement dans et hors de l'établissement scolaire, notamment dans le domaine du pilotage de la vie scolaire, de la mise en œuvre du projet de vie scolaire et de la maîtrise des fonctions de régulation et de médiation dans l'établissement.

Sujets en ligne

Le nouveau concours : sessions 2011 et 2012 - L'ancien concours : avant 2011

Session
Dissertation
Composition à partir d'un dossier
2012 Evaluer les compétences selon P. Perrenoud
2011 (RJC)
2010 (RJC)
2009 (RJC)
2008

 

Concours externe de CPE - Admission

Epreuves orales d'admission à compter de la session 2013 (JO en ligne)

1° Epreuve d'entretien avec le jury
Durée de la préparation : deux heures ; durée de l'épreuve : quarante-cinq minutes (exposé : quinze minutes ; entretien avec le jury : trente minutes) ; coefficient 3.
- L'épreuve prend appui sur un document d'une à trois pages, proposé par le jury, de source et de nature diverses (études, travaux de recherche, textes officiels, etc.) et portant sur une grande question de politique éducative générale.
- Elle comporte un exposé suivi d'un entretien avec le jury.
Le candidat doit démontrer qu'il a réfléchi à la dimension civique et sociale des métiers de l'enseignement et de l'activité professionnelle qu'il souhaite exercer, qu'il mesure les finalités et les enjeux de l'éducation et de la fonction de conseiller principal d'éducation dans le cadre d'un établissement public local d'enseignement.
- Au cours de l'entretien, le candidat pourra faire état de son expérience dans le domaine de l'éducation dans le cadre scolaire ou dans un autre cadre.
- L'entretien s'élargit à un questionnement touchant plus particulièrement la connaissance réfléchie du contexte institutionnel et des conditions effectives d'exercice du métier en responsabilité, en relation avec la compétence professionnelle : « Agir en fonctionnaire de l'Etat et de façon éthique et responsable » de l'annexe de l'arrêté du 12 mai 2010. Ce questionnement intervient pour 4 points dans la note finale de l'épreuve, notée sur 20.

2° Epreuve sur dossier
Durée de la préparation : deux heures ; durée totale de l'épreuve : quarante-cinq minutes ; coefficient 3.
- L'épreuve consiste en la soutenance d'un dossier, suivie d'un entretien avec le jury (présentation n'excédant pas vingt minutes ; entretien avec le jury : vingt-cinq minutes).
- Le dossier, qui n'excède pas huit pages, est relatif à une situation professionnelle concrète ressortissant à la fonction de conseiller principal d'éducation, suivi d'un entretien avec le jury.
- L'épreuve est destinée à évaluer la capacité du candidat à analyser une situation mettant en jeu, notamment, l'éducation d'un ou plusieurs élèves, d'une classe, d'un niveau, etc., à dégager une problématique, à formuler des hypothèses et à proposer des modalités d'action pertinentes.
Elle permet de mesurer les capacités du candidat à analyser et à gérer des situations pratiques et d'apprécier son sens des responsabilités. Elle permet d'évaluer son aptitude à conseiller le chef d'établissement dans la mise en place d'une politique éducative ou d'actions à caractère éducatif.
Elle vise en outre à apprécier, au travers notamment de ses propositions d'action, la bonne connaissance que le candidat possède du système éducatif, de l'établissement et des missions des acteurs de la vie scolaire. Le jury appréciera l'aptitude du candidat à argumenter et à soutenir les propositions et les initiatives qu'il entend promouvoir.


 

 

Recrutement des CPE : le concours interne (programme - admissibilité - admission) (pro

Session 2012 [programme en ligne reconduit pour la session 2013 avec bibliographie]

Arrêté du 4 mai 2011 autorisant au titre de l'année 2012 l'ouverture du concours externe et du concours interne pour le recrutement de conseillers principaux d'éducation stagiaires en vue de l'obtention du certificat d'aptitude aux fonctions de conseiller principal d'éducation.

Programme de la session 2013 (commun au concours externe)

Psychologie
- L'adolescence, la relation adulte-adolescent et les relations entre adolescents.
Pédagogie
- L'aide à l'élève dans son travail personnel.
- L'utilisation des technologies de l'information et de la communication dans les contextes hors de la classe
(études, internat, etc.).
- Organisation des espaces de vie scolaire.
- Collaboration avec les professeurs et notamment le professeur-documentaliste.
- L'évaluation.
Sociologie
- L'école et la société.
- La violence et les formes de ruptures scolaires.
- Les problématiques de mixité sociale.
- L'école et les familles.
- Le rapport au savoir.
- Les discriminations.
- Cultures, société, école
Histoire de l'éducation
- L'évolution des institutions scolaires en France depuis la Révolution.
Philosophie
- L'éducation : questions des finalités et des valeurs.
- La citoyenneté.
Connaissance du système éducatif
- Le système éducatif et son organisation générale, administrative et pédagogique, ses résultats, ses
évolutions en cours.
- Les valeurs de l'École.
- L'organisation des établissements scolaires du second degré : structures, personnels, instances.
- Le projet d'établissement.
- Le droit dans les établissements scolaires.
- Les aspects juridiques liés à la fonction de CPE.
- La profession de conseiller principal d'éducation, ses origines et son évolution.
- Les grands débats d'actualité sur l'éducation.
- Le socle de connaissances et de compétences.
- Les programmes de l'enseignement secondaire.
- L'accueil des élèves à besoins spécifiques particuliers (handicapés ; primo-arrivants, etc.).
- Les enjeux de l'orientation.

Concours interne de CPE : épreuve d'admissibilité - la RAEP

La RAEP (voir détails ici)
L'arrêté du 27 avril 2011 modifiant les modalités d'organisation des concours internes donnant accès à certains corps de personnels enseignants du second degré et d'éducation, publié au journal officiel du 3 mai 2011, a remplacé l'épreuve écrite d'admissibilité par un dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle (RAEP) établi par le candidat. Ce dossier n'est pas rendu anonyme. Il est soumis à une double correction et est noté de 0 à 20. La note 0 est éliminatoire.
Ces nouvelles modalités concernent les concours internes du CAPES (sauf pour les sections documentation et éducation musicale et chant choral), du CAPET, du CAPLP, de CPE . Les concours d'accès à l'échelle de rémunération correspondant sont également concernés.

Concours interne de CPE - Épreuve orale d'admission

Analyse d'une situation d'éducation dans un établissement scolaire du second degré ou de documents de nature professionnelle.
* Durée de la préparation : 2 heures
* Durée de l'épreuve : 1 heure (exposé : 20 minutes maximum ; entretien : 40 minutes maximum)
* Coefficient : 2
Cette épreuve comporte un exposé suivi d'un entretien avec le jury. Elle prend appui sur un dossier proposé par le jury, en rapport avec des problèmes d'éducation et de vie scolaire dans les établissements du second degré.
Dix minutes maximum pourront être réservées, lors de l'entretien, à un échange sur le dossier de reconnaissance des acquis de l'expérience professionnelle qui reste, à cet effet, à la disposition du jury.
L'épreuve du concours fait appel à des connaissances s'inscrivant notamment dans le cadre d'une bibliographie publiée au Bulletin officiel de l'éducation nationale et renouvelable partiellement chaque année.
La maîtrise de la langue est prise en compte dans la notation de l'épreuve.

 




 

 

Conseillers d'orientation - psychologues (COPSY) /

Directeur de CIO

Actualité - le métier de COPSY - le métier de directeur de CIO

 

Mise à jour le 25 août 2011

 

 

 

 

 

Actualité

Redéfinition des fonctions de COPSY...

" II. - Les conseillers d'orientation-psychologues exercent leurs fonctions sous l'autorité du directeur du centre d'information et d'orientation ou de l'établissement au sein duquel ils sont affectés.
" Ils conseillent les élèves et les étudiants mentionnés au I dans la construction de leur parcours de formation, d'orientation et d'insertion professionnelle. Ils contribuent à l'observation continue des élèves et à la mise en œuvre des conditions de leur réussite scolaire en complément des équipes éducatives.
" Dans les établissements d'enseignement du second degré et en lien avec les organismes chargés de l'insertion professionnelle des jeunes, ils participent à la prévention et au suivi de l'échec scolaire et des sorties sans qualification.
" Dans les établissements d'enseignement du second degré, les conseillers d'orientation-psychologues contribuent à l'élaboration, la mise en œuvre et au suivi des dispositions du projet d'établissement relatives à l'orientation et à l'insertion professionnelle."

Ancien texte :

Les conseillers d'orientation-psychologues exercent leur activité sous l'autorité du directeur du centre d'information et d'orientation dont ils relèvent. Ils assurent l'information des élèves et de leurs familles. Ils contribuent à l'observation continue des élèves, ainsi qu'à la mise en oeuvre des conditions de leur réussite scolaire. Ils participent à l'élaboration ainsi qu'à la réalisation des projets scolaires, universitaires et professionnels des élèves et des étudiants en formation initiale afin de satisfaire au droit des intéressés au conseil et à l'information sur les enseignements et les professions. Outre cette mission prioritaire, ils participent à l'action du centre d'information et d'orientation en faveur des jeunes qui, à l'issue de la scolarité obligatoire, n'ont pas atteint le premier niveau de qualification reconnu et en faveur d'autres publics, notamment d'adultes.

... et des fonctions de directeur de CIO (mêmes références)

N.B. : le nombre de postes de directeur de CIo ne dépend plus d'un quelconque pourcentage (art. 1 du dérret modficatif // dernier alinéa art. 1 du décret modifié : "Le nombre des emplois de directeur de centre d'information et d'orientation ne peut excéder 15 p. 100 de l'effectif budgétaire des conseillers d'orientation-psychologues").

Nouveau texte

Art. 2. - I. - Sous l'autorité du recteur de l'académie, et en lien avec le chef du service académique de l'information et de l'orientation et les inspecteurs de l'éducation nationale chargés de l'information et de l'orientation, les directeurs de centre d'information et d'orientation et les conseillers d'orientation-psychologues exercent leurs fonctions dans les centres d'information et d'orientation où ils sont affectés ainsi que dans les établissements d'enseignement du second degré qui en relèvent. Ils peuvent exercer leurs fonctions dans les autres services du ministère chargé de l'éducation nationale ou dans les établissements publics qui en relèvent.
" Ils délivrent une première information et un premier conseil personnalisé en matière d'orientation et de formation professionnelles au profit de toute personne dans le cadre du service dématérialisé et gratuit institué par l'article L. 6111-4 du code du travail.
" Ils assurent l'information, le conseil et l'accompagnement personnalisé :
" 1° Des élèves et de leurs familles, notamment des élèves handicapés, des élèves non francophones et des élèves soumis à l'obligation scolaire en difficulté ;
" 2° Des jeunes adultes ;
" 3° Des étudiants en formation initiale.
" Ils participent, en liaison avec les acteurs locaux de la formation, de l'emploi et de l'insertion professionnelle tout au long de la vie, à la réflexion collective sur l'orientation, les parcours de formation et d'insertion professionnelle.

(...)
Art. 2 -III. - Lorsqu'ils dirigent un centre d'information et d'orientation, les directeurs de centre d'information et d'orientation ont autorité sur les conseillers d'orientation-psychologues et les autres personnels du centre.
" Ils sont responsables du programme d'activités du centre d'information et d'orientation, élaboré en lien avec les établissements d'enseignement du second degré.
" Ils s'assurent de la cohérence des actions conduites en matière d'information, de conseil et d'accompagnement en orientation, dont ils analysent les résultats. "

 

Ancien texte

Les directeurs de centre d'information et d'orientation sont normalement chargés de la direction des centres d'information et d'orientation. Ils assument notamment la responsabilité du projet, du programme d'activité du centre d'information et d'orientation, de l'organisation et de la planification du travail et de l'ouverture du centre d'information et d'orientation vers l'extérieur et le monde du travail.
Les personnels régis par le présent statut peuvent être affectés dans les divers services du ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports et dans les établissements publics qui en relèvent.
Conseiller d'orientation psycholoque : le métier (le concours correspondant)
Redéfinition des fonctions de COPSY...
" II. - Les conseillers d'orientation-psychologues exercent leurs fonctions sous l'autorité du directeur du centre d'information et d'orientation ou de l'établissement au sein duquel ils sont affectés.
" Ils conseillent les élèves et les étudiants mentionnés au I dans la construction de leur parcours de formation, d'orientation et d'insertion professionnelle. Ils contribuent à l'observation continue des élèves et à la mise en œuvre des conditions de leur réussite scolaire en complément des équipes éducatives.
" Dans les établissements d'enseignement du second degré et en lien avec les organismes chargés de l'insertion professionnelle des jeunes, ils participent à la prévention et au suivi de l'échec scolaire et des sorties sans qualification.
" Dans les établissements d'enseignement du second degré, les conseillers d'orientation-psychologues contribuent à l'élaboration, la mise en œuvre et au suivi des dispositions du projet d'établissement relatives à l'orientation et à l'insertion professionnelle."
Ancien texte :

Les conseillers d'orientation-psychologues exercent leur activité sous l'autorité du directeur du centre d'information et d'orientation dont ils relèvent. Ils assurent l'information des élèves et de leurs familles. Ils contribuent à l'observation continue des élèves, ainsi qu'à la mise en oeuvre des conditions de leur réussite scolaire. Ils participent à l'élaboration ainsi qu'à la réalisation des projets scolaires, universitaires et professionnels des élèves et des étudiants en formation initiale afin de satisfaire au droit des intéressés au conseil et à l'information sur les enseignements et les professions. Outre cette mission prioritaire, ils participent à l'action du centre d'information et d'orientation en faveur des jeunes qui, à l'issue de la scolarité obligatoire, n'ont pas atteint le premier niveau de qualification reconnu et en faveur d'autres publics, notamment d'adultes.

Des sites de référence (MEN) et autres

- Carrière et rémunération du conseiller d'orientation-psychologue : site ministériel.

- Missions des CIO : site académique de Dijon.

- Un rapport IGAEN en 2055 : Le fonctionnement des services d’information et d’orientation.

- Une publication en 2 volumes du CRDP de l'Académie d' Amiens :
** "L’orientation, c’est l’affaire de tous. 1. Les enjeux" ar De Olivier Brunel, Jean-Pierre Cartier, Bernard Desclaux, Dominique Odry (coordonnateur), Jacques Sénécat, Jacques Vauloup. Collection « Repères pour agir. Second degré » ; série « Dispositifs [site du CNDP].
** "L’orientation, c’est l’affaire de tous - 2 , Les pratiques : site du CRDP d'Amiens (compte-rendu: site ESEN).

- Orientation : la rubrique de ce portail.

Avancement à la focntion de directeur de CIO (le métier)

Avancement au grade de directeur de centre d’information et d’orientation : note de service n° 2007-184 du 6-12-2007.
Recevabilité des candidatures, appel à candidature et autres modalités.

Tableau d'avancement au grade de directeur de C.I.O : imprimé papier à télécahrger (site officiel)

Jurisprudence

- Retenue sur traitement - Absence de service fait - Permanence - Vacances - Conseiller d'orientation psychologue [TA, Clermont-Ferrand, 29 mars 2007, M. C. , n° 0501909]
Un COP s'est vu opérer une retenue sur traitement pour n'avoir pas accompli son service de permanences pendant les vacances (les 29 et 30 août 2005) au CIO de X. Il demande au tribunal d'annuler la décision du recteur (qui, le 5 octobre 2005, l'informait qu'on lui demanderait le reversement de deux jours de service non fait) et la condamnation de l'Etat. Il est débouté.
Pour cela, le tribunal administratif se réfère...
- à l'article 1 de l'arrêté du 4 septembre 2002 qui prévoit bien cette permanence,
- à la circulaire rectorale eu 13 octobre 2004 qui prévoit un minimum de 10 jours et uhn maximum de trois semaines de présence
- au calcul des droits à jours de permanences de l'intéressé (il lui restait 2 jours à faire), sachant qu'on ne pouvait pas prendre en considération les 2 jours à récupérer des précédentes permanences la date pour ladite récupération étant expirée.
[Source : LILJ, n° 117 de juillet-août-septembre 2007).

 

Directeur de CIO : le métier
Redéfinition de ses fonctions ...

Nouvel article 2 du décret n°91-290 du 20 mars 1991 relatif au statut particulier des directeurs de centre d'information et d'orientation et conseillers d'orientation-psychologues suite à décret modficatif n° 2011-990 du 23 août 2011 (article 2-I et III) :

Nouveau texte

Art. 2. - I. - Sous l'autorité du recteur de l'académie, et en lien avec le chef du service académique de l'information et de l'orientation et les inspecteurs de l'éducation nationale chargés de l'information et de l'orientation, les directeurs de centre d'information et d'orientation et les conseillers d'orientation-psychologues exercent leurs fonctions dans les centres d'information et d'orientation où ils sont affectés ainsi que dans les établissements d'enseignement du second degré qui en relèvent. Ils peuvent exercer leurs fonctions dans les autres services du ministère chargé de l'éducation nationale ou dans les établissements publics qui en relèvent.
" Ils délivrent une première information et un premier conseil personnalisé en matière d'orientation et de formation professionnelles au profit de toute personne dans le cadre du service dématérialisé et gratuit institué par l'article L. 6111-4 du code du travail.
" Ils assurent l'information, le conseil et l'accompagnement personnalisé :
" 1° Des élèves et de leurs familles, notamment des élèves handicapés, des élèves non francophones et des élèves soumis à l'obligation scolaire en difficulté ;
" 2° Des jeunes adultes ;
" 3° Des étudiants en formation initiale.
" Ils participent, en liaison avec les acteurs locaux de la formation, de l'emploi et de l'insertion professionnelle tout au long de la vie, à la réflexion collective sur l'orientation, les parcours de formation et d'insertion professionnelle.

(...)
Art. 2 -III. - Lorsqu'ils dirigent un centre d'information et d'orientation, les directeurs de centre d'information et d'orientation ont autorité sur les conseillers d'orientation-psychologues et les autres personnels du centre.
" Ils sont responsables du programme d'activités du centre d'information et d'orientation, élaboré en lien avec les établissements d'enseignement du second degré.
" Ils s'assurent de la cohérence des actions conduites en matière d'information, de conseil et d'accompagnement en orientation, dont ils analysent les résultats. "

 

Ancien texte

Les directeurs de centre d'information et d'orientation sont normalement chargés de la direction des centres d'information et d'orientation. Ils assument notamment la responsabilité du projet, du programme d'activité du centre d'information et d'orientation, de l'organisation et de la planification du travail et de l'ouverture du centre d'information et d'orientation vers l'extérieur et le monde du travail.
Les personnels régis par le présent statut peuvent être affectés dans les divers services du ministère de l'éducation nationale, de la jeunesse et des sports et dans les établissements publics qui en relèvent.

 









 

 

 

Concours de Conseillers d'Orientation Pyschologue (COP)

concours externe / concours interne


-
Mise à jour le 27 avril 2012

 

 

 

Actualités - Généralité sur me métier de COP (voir ici)

Programmes des épreuves d'admissibilité et d'admission du concours externe et du concours interne de recrutement - session 2012 [correctif au BOEN du 15.09.2011] note de service n° 2011-098 du 28-6-2011 au Bulletin officiel n°29 du 21 juillet 2011.

Les concours de COP : session 2012

Ouverture de postes pour la session 2012 - programme

Nombre de postes offerts au concours externe : 50 / Nombre global de postes offerts au concours interne : 15

- Présidents des jurys des concours externe et interne de recrutement de conseillers d'orientation-psychologues (COP) - session 2012

Programmes des épreuves d'admissibilité et d'admission du concours externe et du concours interne de recrutement - session 2012 [correctif au BOEN du 15.09.2011] note de service n° 2011-098 du 28-6-2011 au Bulletin officiel n°29 du 21 juillet 2011.

Dates de la session 2012
Concours externe et interne de COPÉpreuve de psychologie qui peut comporter des questions théoriques et méthodologiques : lundi 30 janvier 2012 de 9 heures à 13 heures.
Épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi : mardi 31 janvier 2012 de 9 heures à 13 heures.

Le concours externe et interne - Les annales

... depuis le site ministériel (parfois du CNDP)
Nouveau concours
2011 : épreuves le 31 janvier 2011 : psychologie - questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi.
Ancien concours
2010 : psychologie (747 Ko) - questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi (217 Ko) -
2009 : épreuve de pyschologie - épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi - RJC
2008 : l'épreuve de psychologie (1,16 Mo) -épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi (171 Ko) - le rapport de jury de concours (RJC) depuis le site du CNDP..
Voir aussi depuis le site du CNDP : RJC 2007 et RJC 2006 (concours externes et internes)

Le concours externe de COP

Programmme

Programmes des épreuves d'admissibilité et d'admission du concours externe et du concours interne de recrutement - session 2012 [correctif au BOEN du 15.09.2011] note de service n° 2011-098 du 28-6-2011 au Bulletin officiel n°29 du 21 juillet 2011.

Admissibilité

Les épreuves
Ces deux épreuves peuvent prendre la forme d'une dissertation, d'un commentaire de textes, d'une analyse de documents, d'un questionnaire.
1. Epreuve de psychologie qui peut comporter des questions théoriques et méthodologiques.
Durée : 4 heures - Coefficient 1.
2. Epreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi
Durée : 4 heures
Coefficient 1

Annales en ligne
2012 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi.
2011 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi / RJC commun.
2010 - Sujet de l'épreuve de psychologie (747 Ko) / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi (217 Ko) / RJC commun.
2009 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi - RJC.
2008 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi.


Admission

Les épreuves
1. Epreuve portant sur des questions d'éducation et de formation.
Durée de la préparation : 1 heure - Durée de l'épreuve : 45 minutes (exposé : 30 minutes ; entretien : 15 minutes) - Coefficient 1.
La question est tirée au sort par le candidat qui fait un exposé n'excédant pas trente minutes. Cet exposé est suivi d'un entretien de quinze minutes avec le jury sur des questions abordées par le candidat.
2. Entretien avec le jury à partir de l'expérience acquise par le candidat au cours de ses études ou emplois antérieurs.
Durée de l'épreuve : 30 minutes - coefficient : 1.
L'entretien porte également sur les informations dont le candidat dispose sur les divers aspects de la profession de conseiller d'orientation.

 

Le concours interne de COP

Programmme

Programmes des épreuves d'admissibilité et d'admission du concours externe et du concours interne de recrutement - session 2012 [correctif au BOEN du 15.09.2011] note de service n° 2011-098 du 28-6-2011 au Bulletin officiel n°29 du 21 juillet 2011.

Admissibilité

Les épreuves
Ces deux épreuves peuvent prendre la forme d'une dissertation, d'un commentaire de textes, d'une analyse de documents, d'un questionnaire.
1. Epreuve de psychologie qui peut comporter des questions théoriques et méthodologiques.
Durée : 4 heures - Coefficient 1.
2. Epreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi
Durée : 4 heures
Coefficient 1

Annales en ligne (du concours externe sauf en 2011)
2012 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi.
2011 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi / RJC commun.
2010 - Sujet de l'épreuve de psychologie (747 Ko) / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi (217 Ko) / RJC commun.
2009 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi - RJC.
2008 - Sujet de l'épreuve de psychologie / Sujet de l'épreuve portant sur des questions relatives à l'économie, au travail et à l'emploi.


Admission

Les épreuves
1. Epreuve portant sur des questions d'éducation et de formation.
Durée de la préparation : 1 heure - Durée de l'épreuve : 45 minutes (exposé : 30 minutes ; entretien : 15 minutes) - Coefficient 1.
La question est tirée au sort par le candidat qui fait un exposé n'excédant pas trente minutes. Cet exposé est suivi d'un entretien de quinze minutes avec le jury sur des questions abordées par le candidat.
2. Entretien avec le jury à partir de l'expérience acquise par le candidat au cours de ses études ou emplois antérieurs.
Durée de l'épreuve : 30 minutes - coefficient : 1.
L'entretien porte également sur les informations dont le candidat dispose sur les divers aspects de la profession de conseiller d'orientation.

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

ATS

Educateur spécialisé/educateur technique spécialisé - Mise à jour le 13.01.2009

- Educateur spécialisé
Le métier
Le métier d'éducateur spécialisé (site du ministère des affaires sociales).
Diplôme d'état d'Educateur spécialisé : l'obtenir par VAE (site académique de Reims)
Les centres de formation au métiers du travail social en Picardie (site du ministère des affaires sociales)
... son diplôme
Lle diplôme supérieur en travail social (DSTS, même site), les textes du BOEN 1998 en ligne
Un diplôme préparé par l'Université de Picardie Jules Verne (UPJV) (au format PDF) dans le cadre de la formation permanente.
Mise en œuvre de la VAE pour le diplôme d’État d’éducateur spécialisé (BOEN n° 32 du 09.09.2004).
... en Picardie
L'examen de métier de secteur social en Picardie (site de l'Onisep d'Amiens)

- Educateur technique spécialisé
Le métier
- Présentation depuis le portail officiel de la santé et du social.
- la fiche métier (site ministériel).
- Une brochure à télécharger (site ministériel)
Les diplômes
- Le certificat d’aptitude aux fonctions d’éducateur technique spécialisé
Le code de l'action sociale et des familles -
- Le diplôme d’Etat d’éducateur technique spécialisé (DEETS) : portail des méiters ...
Le référentiel en vente depuis le site du CNDP.
Amiens : le site de l'IRRFE.
Le concours
- Amiens : s'inscrire à l'IRRFE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

il